Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:56
Je sais, je vous ai parlé d'Anne Frank il a y seulement quelques jours mais je n'avais pas commencé à le relire.

La première fois que j'ai lu son journal, je ne connaissais pas sa maison, j'avais lu la version expurgée, la seule disponible à l'époque, celle-ci
.

journal d Anne Frank vieux
Là, pas de tension, pas de puberté, presque des vacances !
Ils sont pourtant sept à vivre reclus dans un mouchoir de poche.

Anne à la langue pointue.
Elle m'est toujours aussi sympathique.
C'est pourtant une peste qui utilise l'affection que lui porte son père pour le manipuler.

Je remarque des détails qui, en première lecture, m'avaient échappé: Leur prise de poids après trois mois d'enfermement...

Je sais aussi, je le savais déjà, que ceux qui disaient :"Nous ne savions pas" sont des menteurs.
Dès 1942, Anne sait déjà tout des camps.

Relisez le, il le mérite.
Vous avez droit à la couverture de la version intégrale pour le trouver chez votre libraire.
journal d Anne Frank

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygène 11/02/2013 13:34


Il est sur ma liste de livres à acheter...

Gwen 31/01/2013 20:20


Bien sûr, conne tout le monde, j'ai lu ce livre, mais dans sa première version qui a disparu de mes étagères il y a longtemps (il y a des livres fugueurs). Mais tu me donnes envie d'acheter
l'intégrale. Merci d'y avoir pensé


Gwen

Cendrillon-jaly 31/01/2013 19:39


Tu as raison , c'est un bouquin à lire.....


je vais le prendre  au cultura du coin...


merci

muse 31/01/2013 18:47


Tu devrais remonter une librairie-conseil!

Rêver au Sud 31/01/2013 15:43


Mais bien sûr "qu'ils" savaient !


Je vais acheter l'intégrale.


Bises


Marie-Ange


 

saperlit 31/01/2013 15:02


je l'ai lu il y a quelques années et il y a dedans beaucoup de choses qui nous paraissent encore plus bouleversantes du fait de l'enfermement et aussi parce qu'on sait comment se termine
l'histoire. 

marylène 31/01/2013 10:16


Merci!! je vais me replonger dans cette lecture (intégrale), avec quelques... années de plus. La perception ne sera forcément pas la même

catherine 31/01/2013 08:08


Je ne l'ai jamais lu c'est peut être le moment de le faire.

mab 31/01/2013 07:52


Je vais suivre ton conseil.

Colette 30/01/2013 21:31


Je suis en train de relire "si c'est un homme".............

emiliacelina 30/01/2013 20:05


ok! tu es une bonne avocate! Je vais le lire !

Brigitte 30/01/2013 17:31


Oui , il faudrait que je le relise !

Mialjo 30/01/2013 16:08


t'as raison , je vais même aller l'acheter chez le seul libraire encore vivant de Granville...ça me fera une jolie promenade le long du port...j'aime beaucoup la chanson de Goldman...Sarah...

liliplume 30/01/2013 14:30


j'ai lu l'ancienne version, je verrai pour la nouvelle...ça me déprime ces trucs là...

juliette 30/01/2013 12:43


Tiens, moi-aussi, j'aimerais le relire...Puisque nous en sommes à parler de ces années-là, hier, j'ai vu des images d'Oradour-sur-Glane...Pourquoi refaire le procès ? C'était la guerre....et
il n'y a plus grand-monde pour témoigner..C'est facile d'arranger l'histoire à sa façon, comme le fait de dire qu'on ne savait pas pour les camps de la mort...Les américains savaient, les anglais
savaient, Pétain savait...Mais, le pire, c'était Laval qui savait, Laval qui habitait à 15km de ma maison...


Dimanche dernier, en face de l'hôtel de parc où vivait Pétain, il y avait une cérémonie, comme tous les ans, avec le grand rabbin devant la stèle commémorant cette barbarie...Une bonne idée que
d'avoir mis cette stèle en face de cet hôtel...Il y a beaucoup de touristes allemands...

ysa 30/01/2013 10:35


Je dois aller chez Virgin cet après-midi, je sens que je vais l'acheter, tu me donnes vraiment envie de le relire en version intégrale

lakevio 30/01/2013 10:32


Une excellente idée. Je crois que je n'ai lu que la version expurgée ; j'ai reconnu la couverture !


Bisous.