Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 09:50

Plus exactement je réponds aux anonymes.
Chers anonymes, que serait un blog sans vous, sans vos remarques pertinentes ou idiotes ?
Je sais, je donne dans la niaiserie mais j'ai moi aussi mes limites.

 

J'ai un jour écrit "tout est vrai, tout est faux dans ce blog".

 

Alors, je vais parler de mon petit paradis, plus exactement de l'enfer quotidien que subissent les habitants du coin.
Certains le subissent depuis vingt ans.
Oui, vous ne pouvez pas toujours déménager facilement...

 

La première fois que je suis venue, j'ai été convoquée à 8 heures du matin.
A cette heure matinale, les dealers dorment, et leurs activités ne dérangent pas encore.
Elles ne commencent qu'en début d'après midi, les bambins qui em...ent le monde avec leur ballon ne viennent qu'avec eux.
Ils sont pas là par hasard, ils "choufent" (ils guettent).

 

C'est pourquoi les visites se font le matin.
C'est un coin ravissant, isolé, la nuit les squares sont fermés.
Malheureusement, la petite place arborée est le lieu idéal pour commercer, puisque la résidences a deux entrées avec astreinte de passage.
C'est le sujet de nos confrontations avec le bailleur, ne pleurez pas sur lui, il est puissant, très puissant.
L'idée de l'intérêt général l'a quitté depuis l'arrivée d'actionnaires privés.
Il se dégage petit à petit de l'immobilier locatif pour se lancer dans "l'immobilier tertiaire" (cliniques et centres commerciaux).

 

Tout le quartier râle.
Si vous rentrez après minuit, le seul endroit animé est notre porche et nous gênons le le secret des transactions en rentrant chez nous.

 

Alors, Chère Sabine, toujours envieuse ? Prête à nous remplacer ? 

 

Hier, notre bailleur, les élus et les forces de police se sont réunis, sans les habitants évidemment.
Pourquoi s'occuper des premiers concernés ?
Ils devaient décider de la fermeture des porches.
Ça fait 20 ans qu'ils en discutent.

 

Je ne resterai pas ici mais il va me falloir refaire des économies et je vais donc passer une année difficile.
Je ne crois plus en la justice sociale...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mialjo 08/07/2013 15:14


bienvenue au club, par contre moi ça fait des années que je n'y crois plus! le jour où l'assistante sociale du BHV (j'avais 23 ans je vivais dans une chambre de bonne sans eau au 6ème étage et
j'avais été obligée de mettre mon fils chez ma mère en normandie) elle a donné un logement à une petite black qui avait fait sa demande bien après moi et qui était nouvelle dans l'entreprise,
j'étais verte! je lui ais demandé s'il fallait que je me barbouille de noir pour avoir un logement, car j'étais prête à le faire...15 jours après j'en avais un au perreux sur Marne...ça c'est de
l'injustice sociale...la situation de la môme était moins pire que la mienne...et ça ne m'a pas empêchée de militer à gauche et de faire du syndicat...mais depuis ce jour ça a été
fini...ninininnini.....

heure-bleue 08/07/2013 12:52


Tu as la défense sélective mais je t'aime la Grande. Je supporte le bruit des voitures, je ne donne pas sur la rue, mais je supporte très mal les bruits de voisinage, tu as pu constater que le
voisinage est très présent. Depuis vendredi soir, calme presque plat, on se demande ce que ça cache....

gaia 08/07/2013 12:11


Tout d'abord je connais le coin ou habite Heure bleue car c'est mon "hotel" lorsque je viens a Paris.  Les petits dealers je les ai vu, la seule chose que je dirais est que parfois Heure
bleue ne supporte pas grand chose.  Seulement il faut dire les choses, les fouteurs de merde sont tous des petits noirs dont les meres se debarrassent en les mettant dehors toute la journee.
Ce n'est pas etre raciste de dire cela, j'ai aussi vu les dealers (3 noirs et 1 petit beur).  Ils etaient plutot polis mais ca donne encore de l'eau au moulin de la Marine.  Tout ceci
pour dire qu'appeler un chat un chat n'est pas etre raciste et que si on avait ose faire cela avant on ne serait pas dans la mouise ou nous sommes maintenant.  En plus moi la gauche bien
pensante commence a me les briser menu menu.  Ca ne coute pas cher de donner des lecons de morale par des collegues qui habitent L'ile St Louis et qui trouvait ma cousine raciste lorsqu;elle
se plaignait de la voiture matraquee a Champigny.  J'attends de les voir demenager la bas. Et puis on se debrouille aussi pour que ses gosses n'aillent pas dans les "mauvais" colleges. 
je vis a Londres et le nombre de parlementaires de gauche ("Labour") dont les gosses vont dans des ecoles prives est incroyable.  Alors balayez devant vos portes.  Et puis le racisme
est de tous les cotes. Le nombre de potes africains regardant de haut un bambara parce que lui/elle sont peuls etc, le regard de haut des antillais sur les africains, les noirs americains clairs
sur les plus fonces j'ai tout entendu.  Les Indiens qui desheritent leur fille lorsqu'elle se maque avec un blanc ou pire un noir ca aussi j'ai vu et ne parlant pas de ceux qui tuent leurs
filles au nom d'un Islam qui n'existe que dans leur cerveau malade. 


Venez habiter dans le coin et vous verrez.


 

gadgette 07/07/2013 09:57


Bref, si on lit tous les commentaires, il y a les pour et les contre. Pourquoi toujours diviser le monde en deux camps, la politique en deux partis, la tolérance existe de part et d'autre non ?


Je lis tous les jours HB, souvent elle me fait rire mais souvent je ne suis pas d'accord avec elle mais, concernant ce sujet, les partis pris lus ici tant d'un côté que de l'autre
embrigadent les lecteurs dans une idéologie de façade qui les dresse les uns contre les autres.


Un conseil : refaites les cartons au plus vite, retournez auprès de Merveille et profitez, à votre âge, si j'ose l'écrire, de chaque jour qui passe et de la santé que vous avez encore. Vous ne
changerez pas un monde en déclin qui laisse apercevoir les prémices de la survie de l'espèce


 

Marie-Floraline 07/07/2013 09:54


Tout le monde n'a pas vocation à jouer les martyres .
On a tous le droit, par contre, de vivre dans un lieu "propre", sans violence, sans agressions verbales et/ou physiques. Serait-ce être trop exigeant que de souhaiter la paix ?
Le racisme, l'intolérance ? Sujet récurrent. Mots que l'on retrouve systématiquement dans la bouche des bien-jugeant.  Ceux qui savent  donner de si belles leçons, ceux qui ont vécu
(disent-ils) ce dont tu (terme générique, of course) te plains mais qui, eux, sont parvenus à en tirer tant de richesses (!).
Et les plus jeunes ? Les petits qui ont de tels modèles. Ce n'est pas penser à eux et à leur avenir que de dénoncer et se battre contre ces agissements crapuleux ?
Que tu sois une râleuse patentée, certainement  (j'en suis même sûre)mais ce n'est pas en restant assis dans son
fauteuil sans réagir que l'on fait évoluer les choses.
Bon dimanche (quand même)... Pas de trêve des dealers pendant l'été ?


 

juliette03 07/07/2013 09:16


Mireille, ma fille a été aussi prof dans une cité sensible, Sarcelles pour ne pas la nommer..Elle-aussi, croyait en la rédemption, aimait beaucoup le mélange, elle avait 15 nationalités sur 25
élèves, très enrichissant...Il y avait un collège à côté du primaire..C'est à partir du collège que ça dérape...Les mères disaient qu'elles ne savaient plus quoi faire de leurs enfants, les pères
ayant démissionné, ma fille a aussi mangé avec ces mères, leur parlait..On avait encore le respect des profs du primaire dans la cité...


Ma fille a adoré goûté à toutes les cultures du monde...


Elle aurait pu avoir un grand logement dans la cité..Elle n'a pa voulu...Une copine l'a fait, pas très "fière", il lui en a fallu du courage....Vous habitez dans une cité ? ou vous y passez
seulement de temps en temps ?


Ma fille est maintenant en province, avec des enfants "bien élevés"..Elle regrette presque ses petits de Sarcelles, qui lui faisaient des cadeaux, les échanges avec les mères, très
peu de pères...Mais, ça n'a pas été simple non plus...


Je comprends ce que veut dire HB...Je comprends tout à fait..Je comprends que, quelqu'uns peuvent empoisonner la vie de tous..Mon beau-frère a habité dans une cité sensible, son fils aurait pu
déraper au contact de certains...Il en est devenu raciste, écoeuré, dégoûté, lui qui ne demandait qu'à vivre en paix avec tout le monde...


Vous parlez des lecteurs d'HB, dont je fais partie..Donc, vous en déduisez donc que je suis aussi "mauvaise"..


C'est facile de jouer les moralisateurs...Tout à l'heure, je pars fêter les 90 ans d'un oncle, qui est au contact de toute la misère du monde..Mais, lui-aussi, n'habite pas sur place, habite dans
un quartier calme...


Je le revendique, je n'aimerais pas du tout habiter dans une cité..J'y ai goûté un peu, il y a plusieurs années..Ca m'a suffit...Pourtant, il n'y avait pas encore tous ces trafics, ces insultes,
ces mômes qui tabassent les vieux...J'en ai entendu de belles depuis sur cette cité...Bon, ça se passe aussi dans les quartiers, sensés être paisibles...

Rubynessa 07/07/2013 08:46


Quelle animation par ici..... HB, Butes les, le problème sera réglé en 10 secondes..... 

Elyane 06/07/2013 23:35


De toute façon ,tu ne peux pas faire comprendre aux autres (ceux qui ne vivent pas ta situation ) ce que tu vis . Les bien-pensant ,ceux qui ne veulent pas appeler un chat ,un chat , devraient
aller passer quelques jours dans un quartier où la drogue circule librement ; où la violence et la haine l 'emportent sur l'amour et le respect des autres . Je pense qu'ils ne mettraient pas
longtemps à changer d' opinion . Ayant vécu cette situation ,je peux dire que la fuite a été la seule    issue possible .C 'était en 2007 et rien n 'a changé dans le quartier de la
banlieue de Lyon que j 'habitais . Je ne peux que vous souhaitez du courage et partez dès que vous le pourrez .

Mireille 06/07/2013 21:43


Par mon travail,(prof dans une zone très sensible à mes débuts) j'ai rencontré beaucoup de ces jeunes;j'ai connu les pneus de voiture crevés, les crachats sur le pare-brise, les menaces de mort,
les grands frères venus pour me casser la figure etc. Au bout d'un an, avec du dialogue respectueux, j'ai connu aussi les repas chez les parents, les gâteaux traditionnels de certaines religions
à chaque fête,et tant de gentillesse...J'ai gardé des liens d'amitié avec certaines familles.


Il y a des jeunes un peu comme ça dans mon quartier...et nous nous aimons bien


Quand mon mari est mort, l'un d'eux a fondu en larmes...D'autres sont venus me dire maladroitement des mots gentils


Je crois qu'on peut apprivoiser les "tabasseurs", je crois en l'Homme ..


.Et puis, je n'ai pas envie de lire trop de râleries, c'est mon choix...Je respecte l'auteur du blog, mais ne souhaite pas lire quelqu'un dont les réactions correspondent aussi peu à mes
conceptions ...


Je tiens à me désabonner, cela me paraît plus correct que de cocher "spam" pour cette adresse ; étant une "handicapée informatique", je n'ai pas su le faire....


Ce blog est bien écrit, agréablement  présenté , plein de qualités  mais je ne "m'y retrouve pas"

Marie Bland 06/07/2013 21:41


Eh oui Heure-Bleue, il ne faut écrire que de jolies choses, qui ne risquent pas de heurter la sensibilité maladive de certaines qui s'arrêtent sur ton blog (on se demande bien pourquoi
d'ailleurs). Et pis d'abord tu dis ce que tu veux, on est sur ton blog ou pas ??!!

le-gout-des-autres 06/07/2013 21:39


Ne t'en fais pas, mon ange.
Comme toujours, si tu es de gauche mais que tu te rebiffes contre un comportement inacceptable, tu passes illico dans le camp des réacs.
Que veux-tu, il leur faut mettre les gens dans des cases.
Ils sont finalement très anglo-saxons.
Toujours moralisateurs. Toujours à bon compte...

le-gout-des-autres 06/07/2013 21:21


@Mireille


C'est fantastique cette propension à reprocher les réactions de quelqu'un quand on ne sait pas ce qu'il vit.


Imaginez un peu la tête de quelqu'un qu'on a menacé de tabasser si on lui expliquait que se rebiffer c'est très méchant pour le tabasseur et qu'il faut simplement lui montrer un
peu "d'Amour"...
Soyez dans cette situation et je suis persuadé que vous réviserez rapidement votre vision des choses.

Mireille 06/07/2013 20:18


Je viens souvent sur votre blog mais souhaiterait m'en séabonner..


.Pourquoi ?


Pour votre manque d'indulgence, que ce soit pour vos enfants, votre entourage social, maintenant vos lecteurs...


J'ai aussi des jeunes "perdus" à côté de chez moi. J'ai créé quelques liens avec eux avec des "bonjour", des sourires...Ils me respectent, me parlent un peu parfois de leurs soucis, il leur est
arrivé de m'aider spontanément pour porter des achats lourds et encombrants...Pourtant certains font de petits séjours en prison...Ce ne sont pas des monstres


Votre blog a un très joli titre, il est bien écrit, mais je trouvce qu'il manque d'Amour . Pouvez-vous me désinscrire s'il vous plaît? Merci

chris 06/07/2013 17:42


Et bien moi je trouve étrange que vous n'ayez pas fait un petit repérage avant de signer pour cet appart, aller voir le quartier à plusieurs moment de la journée, demander à des voisins leur
ressenti par exemple ...


On a vraiement l'impression que vous n'êtes bien nul par


 

liwymi 06/07/2013 17:25


Te prends pas la tête avec cette meuf qui te laisse un commentaire à deux balles. Ça doit lui faire trop plaisir d'être mise en vedette dans un de tes billets. Y'a des gens que c'est pas la
peine…

Vous avez bien fait de réagir rapidement en arrivant dans votre nouveau logis. C'est comme ça que les choses finissent par bouger. Et peut-être que, d'ici qqs semaines, vous pourrez vivre enfin
tranquillous chez vous !

Brigitte 06/07/2013 16:56


Prend ta chaise avec Le Goùt et squattez là où ils sont , plus vous les enquiquinerez moins ils seront là .

Madila 06/07/2013 14:38


et moi qui rouspétais avant-hier car quelques pétards pré-14 juillet se faisaient déjà entrendre, chez toi, je crois que chez toi, je passerais à l'acte (enfin, je n'ai pas de fusil...)

emiliacelina 06/07/2013 13:50


c'est quand-même triste et parait incroyable que le police ne puisse pas venir à bout de casse-pieds pareils! N'y a-t-il dans votre immeuble que des retraités?  Pa de pères de famille plus
jeunes qui seraient peut-être plus à même d'intervenir! Cette situation impossible à solutionner face à de jeunes dealers et autres fait douter de notre justice. Désolée pour vous qui devez être
bien déçus!

maevina 06/07/2013 13:17


ils vont faire fermer les porches par des grilles alors, ça va réduire les venues des teneurs de murs. J'ai cherché qui était Sabine sur la note précédente ........... pfffff, il y en a qui n'ont
vraiment pas grand chose à faire de leur temps !

Catherine 06/07/2013 13:02


C'est quand même râlant d'être obligée de re-déménager alors que tu avais trouvé un petit coin sympa en plein Paris. S'ils ferment peut-être que d'ici un an tu n'auras plus envie de partir.