Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:04

Il ne neige plus !
Les températures sont positives !
Il pleut et encore pas toute la journée...

On ne parle donc plus des SDF.
Un SDF n'est vendeur que par grand froid.
Il est tellement plus agréable de dormir sous la pluie et un rhume ça n'a jamais tué personne !!!

Savez vous que le SDF meurt plus l'été que l'hiver ?
Dans l'indifférence générale car on ne peut pas parler de méduses ou de coquillages impropres à la consommation et se préoccuper du malheureux qui crève dans son coin.

En tout, il y a dix millions de Français frappés par la crise du logement.
685 000 sans logement personnel, et environ 400 000 sans logement du tout.

Et si c'était vous ?
C'est si facile de dégringoler aujourd'hui.
C'est si facile de se retrouver à la rue.
Vous n'avez pas peur ?

Déjà, combien d'entre vous vont devoir faire des restrictions de chauffage.
Acheter des produits immondes faute de sous.
Voire, un jour faire la queue au resto du coeur...crise.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygène 11/02/2013 13:33


Nous ne sommes à l'abri de rien en effet et imaginer à quel point cette dégringolade peut être rapide parfois, cela fait froid dans le dos...

Minha Casa 02/02/2013 13:50


C'est une peur (parmi bien d'autres) qui ne me quitte pas...

Mialjo 02/02/2013 06:34


toi tu as lu le rapport de la fondation Abbé Pierre...hé oui, c'est la triste réalité...et pourtant...quand je me suis retrouvée au RMI,14e par jour, j'ai eu de la chance d'avoir des amis aux PS,
oui, il y en a encore des bons dans la masse...j'ai bossé à l'OPAC, je faisais des remplacement de gardienne...et bien si tu savais le nombre de logement qui sont vides...pendant des mois voir
même des années!!! je le sais car on est obligé d'y passer chaque jour, pour voir s'ils ne sont pas squattés, et ça dans plusieurs quartiers de Paris, et même à St Cloud...il y a une grande
mauvaise volonté de la part des gouvernant...ceux là ils peuvent les réquisitionner facilement...la Duflot ferait mieux d'aller cueillir des pâquerettes...qu'elle se renseigne l'idiote...

Colette 01/02/2013 18:01


Bien sûr que ça fait peur parce qu'on ne peut jamais, au grand jamais, dire "ça ne m'arrivera pas" ! c'est bien en pensant à ça que je m'estime nantie, que je suis heureuse de ce que j'ai et que
j'essaie d'en profiter !

Gwen 01/02/2013 17:05


Muse n'a pas connu les rigueurs de l'Occupation, où il pouvait geler das les maisons. Je pourrais me passer de beaucoup de choses, manger des erzats, mais avoir froid chez moi... j'aurais
vraiment du mal ! Alors vivre dehors l'hiver sous des cartons... On ramasserait un chien qui serait dehors, mais on laisse sans état d'âme un clochard sur le trottoir...


J'ai su récemment d'où venait le mot "clochard". Aux Halles de Paris, après le marché, une cloche sonnait pour faire savoir aux malheureux qu'ils pouvaient venir ramasser la marchandise invendue

emiliacelina 01/02/2013 16:00


il ne faut jamais jurer de rien ! On ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, c'est assez inquiétant pour les nouvelles générations! ........et celle de maintenant hélas !!!  Lorsque
nous sommes allés à l'hôpital , nous y avons bu un café, il y avait un "clochard ou un "pauvre" qui en buvait un aussi! Il ne demandait rien mais cherchait à discuter et personne ne lui
répondait :mon mari lui a fait la conversation un grand moment, j'ai bien vu que celà lui faisait plaisir! La solitude doit être très dure aussi dans ces situations!

Brigitte 01/02/2013 15:14


Hier , dans ma petite ville , une jeune femme m'a abordée pour avoir des sous afin de rejoindre un hébergement j' ai ouvert mon porte -monnaie sachant qu'elle paraissait avoir moins de 25 ans et
je sais que les jeunes en dessous de 25 ans ne touchent rien .

muse 01/02/2013 14:13


La seule chose dont je me passe volontiers, c'est du chauffage...)


 


 


 

ysa 01/02/2013 13:53


Les 10 millions touchés par la crise du logement c'est la première info que j'ai entendue ce matin en me réveillant, ça fait froid dans le dos et je confirme on peut vite dégringoler, parfois il
y a des branches pour se rattraper, parfois il n'y en a pas.... c'est flippant... même quand on bosse c'est dur, je me demande comment c'est quand on ne bosse pas !!

Pauline 01/02/2013 13:47


Les gros titres de la presse reviennent chaque année à peu près aux mêmes dates : en septembre le prix de la rentrée scolaire, en octobre-novembre le manque de neige sur les pistes, en décembre
ou janvier, en fonction du climat, les SDF et/ou la grippe, en mars-avril le gel qui va faire monter le prix des fruits, en été trop d'eau ou pas assez, le pain va augmenter,... Ce n'est que du
remplissage qui masque une réalité bien plus grave, la misère n'est hélas pas saisonnière, c'est une lutte de tous les jours pour survivre.

patriarch 01/02/2013 13:27


J'avoue qu'avec le chauffage urbain, c'est beaucoup plus facile. (Chauffage et eau chaude,) par mois 120 euros de provisions. En juillet se fait la régulation, l'an dernier nous avons reçu
presque un mois de loyer. Un T5 avec toutes les charges en plus, eau froide, ascenseur, charges communes (nettoyage et entretien) 405, euros 26. Il faut déjà avoir une retraite assez bonne
,surtout lorsqu'il n'y en a ,pour ainsi dire qu'une....


Là ,sont compris aussi tout l'entretien des conduits extérieurs, les chaudières et les  locaux sur les lignes....et cette année ils ont été conséquent...


 


Bonne journée avec bises.

Rêver au Sud 01/02/2013 11:33


Non personne, cela fait froid dans le dos ...


Tiens, hier en nous baladant, on s'est amusé à compter les somptueuses villas aux volets fermés. Toutes ou presque ! La crise du logement ?


Bises


Marie-Ange


 

mab 01/02/2013 10:21


Ce matin les infos donnaient plus envie de se recoucher que d'ouvrir les volets.


personne n'est à l'abri d'une dégringolade vertigineuse, ça fait peur.