Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 09:25

Non, je n'ai pas eu de commentaire plus c... que d'habitude.
Bon, il y a bien une commentatrice qui s'écoute écrire.
Je suis d'accord, elle a une écriture fluide mais ce n'est même pas Musso...

Je crois que je souffre de lassitude, je regrette de ne pas tout écrire.
Je ne mens pas.
Je ne dis pas.

Alors j'ai trouvé la parade.
J'ai ouvert un blog, fermé aux commentaires, où j'écrirai pour moi.

Ici, je continuerai à soutenir les grévistes de tout poil.
Ceux qui font que je ne vais pas à Paris.
Ceux de Pôle Emploi, alors que je suis à la retraite.
Les intermittents du spectacle car ils me permettent d'écouter la radio.
Ceux de la poste dont on ne parle pas.
Ceux qui souffrent tellement au travail et en finissent par se suicider et qui n'ont comme épitaphe que "Il faut que cette mode du suicide s'arrête ! "

Et je continuerai à dire que je n'aime pas le foot et que si la France doit faire des économies, elle doit commencer par le salaire des joueurs.

Je continuerai à écrire que notre classe politique, toutes tendances confondues, est d'une bêtise et d'un égoïsme crasses.
Que les rares fois où j'écoute les infos, je n'entends parler que d'argent ou qu'on vient encore de vendre un fleuron Français à un émir ou un fonds de pension.

Je continuerai à écrire que nos hommes politiques sont lâches.
Ils accusent Bruxelles alors qu'ils n'usent pas du droit de veto qui leur permettrait de s'opposer à des régressions.

Si j'avais encore du souffle, je serai dans la rue pour soutenir tous les grévistes !
Je trouve que la France est devenue très petite bourgeoise.
Non, vous n'êtes pas pris en otage, vous êtes juste un peu gênés parce que certains se battent pour éviter qu'on retourne au 19ème siècle.

Vous voulez vraiment que je continue à écrire ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joëlle (mialjo) 19/06/2014 21:47


oui je le veux...

juliette 19/06/2014 10:54


Heu, la commentatrice qui s'écoute écrire, j'espère que ce n'est pas moi, je fais des coms, parfois, souvent, si longs, que je me demande (de temps en temps) si je ne lasse pas.


Sinon, oui, te lire est toujours un plaisir. Maintenant, dans mes liens, tu es la seule régulière.


ps : je crois que mon fils "le parisien" me lit, alors, je vais fermer ce 2e blog. Il m'a lu dernièrement, et il parait que j'ai dit des choses pas gentilles sur lui, dixit mon mari qui
l'a eu hier au téléphone.

Allye 19/06/2014 09:18


Je te lis justement pour ce que tu viens d'écrire...

edith 19/06/2014 07:29


Mais ien sûr que tu continues!!!! Une telle qualité, une telle vision !!!!!


Si seulement tous les français osaient comme toi....


 

parenthese 19/06/2014 04:15


Pour des billets comme celui-là ,alors oui il faut rester !

Monia 18/06/2014 21:31


Oh oui ! 


Bonne soirée


Monia

emiliacelina 18/06/2014 20:51


bien sûr continue! Tu es pour moi une source d'informations en soulevant mon intêret simplement par tes questions ou ta façon de mettre le doigt là où sa fait mal, Tu m'obliges à voir des choses
qui ne m'intéressais pas du tout, et, en te lisant je me sens parfois bien égoïste!


Et, si tu eprouves le besoin de coucher tes pensées  sur papier où un blog rien que pour toi, pourquoi t'en priver? 

Marie-Floraline 18/06/2014 19:51


OK ton blog porte le nom d'un parfum célèbre mais, par pitié, ne fais pas ta diva, reste............... .

seringat 18/06/2014 19:42


Tu nous fais ta révolution! C'est vraiment nul les commentaires à la c. En tout cas que ça ne te déourage pas d'écrire.

Colette 18/06/2014 18:41


Ouiiiiiii !!!

marie-madeleine 18/06/2014 18:40


Pour ma part, j'aimais bien lire tes moments de vie....mais c'est toi qui sait ce qui est bien pour toi

Praline 18/06/2014 18:32


Ah ça c'est du beau billet !


Si te plaît madame heure bleue, écris encore et encore, si te plaît


et le blog fermé aux commentaires, tu peux me donner l'adresse... si te plaît (qui a dit que je fayote ??)

maevina 18/06/2014 18:02


voila une belle note et pas mal de vérités ennoncées en quelques phrases bien percutantes ! ca m'a un peu sorti de ma torpeur , tiens !!

Françoise 18/06/2014 16:27


@ Le Goût... oui nous avons cotisé, si ce n'est pas un privilège, c'est une chance.


Ceux qui viennent après nous, même ceux qui auront cotisé, toucheront ils une retraite ?


La "répartition" existera t elle encore ? 


 

pauline 18/06/2014 14:52


Je n'aime pas commenter pour ne rien dire mais je viens te lire presque tous les jours et souvent mon opinion se retrouve déjà énoncée par d'autres.  Inutile alors de répéter. Mais ici je
bondis, mais bien sûr qu'il faut continuer à écrire.  Tu réussis par de courtes phrases à attirer mon attention, je ne suis pas toujours d'accord avec ce que tu écris mais c'est bien dit,
sans extrémisme donc ça ne me dérange pas. Je ne suis pas toujours concernée non plus par la politique française (je suis belge) mais je m'instruis grâce à toi. Et si tu veux un blog sans
commentaires, fais-le mais donnes nous en l'adresse surtout !

MARIPE 18/06/2014 14:02


Oups


Non sans le S bien sûr;

MARIPE 18/06/2014 14:01


Je suis un sous marin et je vous adore, nons n'arrêtez pas d'écrire.


Maripe du sud


 

le-gout-des-autres 18/06/2014 13:37


Françoise, la retraite n'est pas un privilège.
Nous avons cotisé pour ça !

lili plume 18/06/2014 13:15


donne nous l'adresse de ce blog. On ne peut pas le commenter, dans un sens ça m'arrange : souvent je ne commente que pour dire : je suis passée...

lili plume 18/06/2014 13:12


ah celle qui est venue commenter chez moi c'est l'autre blog ?