Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 09:40

Paris-15-promenades-sociologiques.jpgCentAnsDeSolitude.jpgGarcia Marquez est mort à 87 ans.
C'était un soutien indéfectible de Fidel Castro.
Ça le rend tout de suite moins sympathique.
C'est comme si on apprenait que  Jean d'Ormesson a voté pour Marine Le Pen...

J'ai lu deux fois "Cent ans de solitude".
On ne devrait jamais relire les livres que l'on a aimés.
La première fois, j'ai adoré, la deuxième fois, je ne l'ai même pas fini.
Trop de tout. En littérature, j'aime le sec, le concis.
La luxuriance sud-américaine me saoule.

Je me promène dans mon coin.
Paris et les musées, pendant les vacances scolaires, non merci.
Je lis plusieurs livres à la fois dont "Paris, quinze promenades sociologiques" de Michel et Monique Pinçon.

C'est la première fois que je suis déçue par mes sociologues préférés.
Il faut dire que c'est une réédition et que leur bouquin est un peu daté.
Paris change vite, le Sentier n'existe plus et l'endroit branché se débranche à la vitesse de l'éclair.

Paris bouge, Paris ferme, Paris sent la débine, Paris me rappelle Bruxelles à une certaine époque.
Rien que des commerces "à remettre", ici ce sont des "baux à céder", il faut dire que si les promeneurs ne manquent pas, les acheteurs se font rares...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 20/04/2014 11:34


Pour le coup, je trouve ce "Ludovic" bien négatif lui aussi et si les propos d'Heure bleue " ne lui conviennent pas, qu'il passe son chemin !! Un blog est bien un espace de liberté et doit le
rester pour le plaisr de ceux, dont je suis, qui aiment en parcourir et y trouver un échantillonnage de toutes sortes de courants de pensées...


Bon dimanche de Pâques à tous !

aline 19/04/2014 14:01


Il y a plus de 20 ans que j'ai lu L'Amour au temps du choléra. Je ne savais pas pour Castro avant cette semaine.


Il ne suffit pas d'être Prix Nobel : je n'ai jamais pu finir un livre d'Elfriede Jelinek tant il dégoulinait de haine...

muse 19/04/2014 06:49


Moi qui avait aimé Garcia Marquez... ça le rend effectivement moins sympa de savoir ça!

liliplume 18/04/2014 19:39


si tu voyais la ville ici : sinistrée, elle si vivante autrefois !

Françoise 18/04/2014 18:45


à Barcelone quand une boutique ferme,  j'ai déjà vu un panneau affichant :


"Liquidem, liquidem"... pas besoin de savoir le catalan pour comprendre.

Colette 18/04/2014 18:35


Négative et avec du répondant ........rhoooooo HB, tu cumules !!! hi hi

mab 18/04/2014 18:30


Ah y a encore du riffifi chez HB!

emilacelina 18/04/2014 18:18


ah!!!! heure bleue!! je viens de lire et ta note et les commentaires et SURTOUT ta réponse au commentateur anonyme et   ......  H B   je t'adore!!!!!!!  

le-gout-des-autres 18/04/2014 18:00


"c'est le snobisme parisien!"


Eh ! Dhelicat, NOUS SOMMES PARISIENS !

Praline 18/04/2014 16:40


Tu n'es pas négative, tu es réaliste (et le Goût qui en remet une couche, hihi !)


Dans nos petites villes et même à la campagne, c'est pareil, les fermetures de commerces ne se comptent plus... c'est peut-être négatif mais bien réel.


Bon week-end à toi et aux tiens.

caro 18/04/2014 16:02


J'ai lu cent ans de solitude en espagnol (je sais j'ai de la chance) et je crois que le style sud américain convient à la langue, et à son phrasé et à l'esprit. J'ai lu aussi d'autres romans
latinos en VO et c'est pareil. C'est un autre lieu, une autre façon de voir, de dire, de ressentir la réalité. Ecrire à la française serait déplacé. On est dans l'art du conte, de la démesure
etc... C'est aussi difficile de transcrire cela en français que de prendre certains romans français et de les traduire.


Quant à son engagement, quiconque s'engage en amérique latine ne peut dire que son choix est tout blanc tout propre. Je ne le soutiens pas et de loin mais je n'ai grandi que de loin là-bas, ils
ont des raisons que nous ne partageons pas ici, une autre vécu. De même certains de nos choix comme ne pas voter à leurs yeux peut sembler impardonnable. Il faut mieux prendre du recul et prendre
la mesure de nos différences, les respecter.


Sinon, je note l'adresse de l'éclair au caramel, cela fera le bonheur d'un de mes enfants. :)

dhelicat 18/04/2014 14:18


En lisant les commentaires précédents je m'aperçois que comme d'hab on déplait quand on a le courage de ses opinions, on a tout a fait le droit de ne pas aimer un auteur et de le dire, mais cela
fait mieux de dire que l'on a aimé un prix nobel...même parfois sans l'avoir réellement lu, c'est le snobisme parisien!  quand à notre vieux Paris, la ville est loin d'avoir le charme
qu'elle avait et Parisienne depuis 56 ans, je suis loin de l'aimer autant qu'avant... comme dit Armelle heureusement que la tour Eiffel tient bon pour conserver nos repères... n'en déplaise à ce
monsieur moi je me suis abonnée à ton blog ce matin, bonne journée

le-gout-des-autres 18/04/2014 11:24


Pfff... Qu'est-ce que tu peux être négative...

heure-bleue 18/04/2014 11:11


Les commentateurs anonymes n'ont pas de c...., j'essaie de ne pas aller sur les blogs que je n'aime pas, ça évite ce genre de commentaire débile.


Vous connaissez le montant de ma retraite ? Vous savez si je fais les fins de marché ? Vous savez combien il me reste sur mon compte en banque ?


Vous me connaissez ?
Et effectivement comme je suis grand mère avec une grosse retraite de 540€, je vous emmerde cordialement...


 

Ludovic 18/04/2014 11:01


Dieu que ce blog est négatif ! Je passe de temps en temps et ne peux que constater que madame HB se plaint, de tout et de tout le monde, que Paris ne ressemble plus à celui de sa jeunesse ou de
ses années d'activité, des quartiers nombreux si mal fréquentés...et surtout du coût de la vie et des inévitables restrictions qui s'imposent au plus grand nombre (même aux non parisiens ! ).


D'accord je pourrais passer mon chemin ; je le fais heureusement très souvent, mais lire ces sempiternelles remarques dépitées voire aigries sous la plume d'une dame qui ne semble guère voir ni
même imaginer que tant et tant de sexagénaires doivent se contenter de beaucoup moins qu'elle...m'intéresse et me scandalise à la fois (et je n'évoque pas ici ses jugements à l'emporte-pièces sur
ce que madame croit connaître en matière culturelle : ça c'est plutôt risible).


En tous cas, je doute que ces éternels propos NEGATIFS attendrissent beaucoup de ses lecteurs...


 

imaginer 18/04/2014 10:32


Ouf, je suis contente de lire ce que tu écris sur Gabriel Garcia Marquez. Car quand j'ai lu 100 ans de solitude, je n'ai pas aimé, je m'y suis même ennuyée. Et personne n'a compris que je me
"permettais" de ne pas aimer........

imaginer 18/04/2014 10:29


Ouf ! Je suis contente de lire ce que tu écris sur Gabriel Garcia Marquez.


Car quand j'ai lu 100 ans de solitude, je n'ia pas aimé, je me suis même ennuyée, et personne n'a jamais compris que je me permettais de ne pas aimer......

maevina 18/04/2014 10:28


Paris commence à sentir comme la France .....................

lakevio 18/04/2014 10:22


Paris clignote de moins en moins... Paris vendait de l'or ; à présent je suis surprise par le nombre de boutiques qui en achètent ! Signe des temps.

Armelle 18/04/2014 10:03


Tout à fait d'accord avec toi ! Paris se branche et se débranche à la vitesse de la lumière ! Les restos ou les boutiques de fringues sympas sont devenus il y a deux ans des bars à sourire, puis
fermés pour devenir des points de vente à cigarettes électroniques quand ce ne sont pas des agences bancaires ! Heureusement que la Tour Eiffel tient le coup dans la tête car on serait vite en
mal de repères !


Bon weekend (moi je cartonne !)