Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 09:43

Marguerite-Duras.jpg

Marguerite, oui je suis familière avec elle, aurait eu cent ans ans le 4 avril.

Je dis non ! Marguerite Donnadieu est morte à quatre-vingt-deux ans en 1996.

Donc, elle n'aura jamais cent ans, elle n'écrira plus d'âneries dans Libé à propos de l'affaire Grégory, genre "Coupable, forcément coupable" en parlant de la mère.

Elle aura fait couler de l'encre, elle aura fait se triturer les neurones de nombreux écrivains dont Bertand Poirot-Delpech qui écrira dans le monde au lendemain de sa mort  "Duras déchaîne les exégèses savantes, mais ce n'est pas l'intellectuelle contorsionnée que peignent ses détracteurs. Plutôt une sensorielle illuminée"...
C'est pas beau tout ça !

Duras se prenait au sérieux, surtout après le succès de "L'Amant" qui n'est pas son meilleur livre.
Duras s'écoutait parler et ça lui donnait soif.

Je me souviens de "La douleur" qui était plutôt un livre réussi si on passe sur les conseils de ménagère de Marguerite qui nous donnait des leçons pour ranger ses placards.
 

Je crois que je préfère la fin de vie de Duras aux Roches Noires, là où elle regarde tomber la pluie en attendant son compagnon.
Compagnon parti courir le gueux.

Partager cet article

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article

commentaires

Madila 09/04/2014 13:04


je crois qu'elle avait un grain de folie et une autorité exhacerbée, j'ai cependant relu quelques uns de ses livres, notamment le barrage contre le pacifique.

Gwen 08/04/2014 20:18


Les étudiants chinois auxquels j'ai eu l'occasion de parler de littérature française en Chine la considèrent comme la plus grande... Exit Camus... et Milan Kundera !


Je n'ai pas lu assez de Duras pour donner un avis mais je me souviens du film "Le Camion" ! J'ai trouvé ça ri-di-cu-le... Mais j'étais plus jeune : peut-être avec quelques décennies de plus, mon
regard changerait.


A propos de Kundera, il est probable qu'au même âge, j'aurais fait comme toi !

maevina 08/04/2014 00:45


j'ai aimé, pis je n'ai plus amé et j'ai reaimé, ses écritss bien que bien torchés sont très irréguliers, je trouve et je n'a pas tout lu bien sur

Colette 07/04/2014 22:09


Ecrivain que je n'ai pas beaucoup lue ......

pas lue, mais vu les films 07/04/2014 21:38


pas lu, mais vu les films.  Certains écrivent des phrases tellement alambiquées que , j'en suis persuadée, même eux ne saurait pas les  traduire en mots simples! 

juliette 07/04/2014 20:34


Lakevio, tu dis "la décrépitude des choses" que j'ai retrouvé à Vichy..


Vichy est en train de renaitre de ses cendres...Elle a été, n'a plus été, mais sera à nouveau la plus belle, la plus attirante des femmes, heu, des villes....et j'espère qu'elle ne sera
plus marquée au fer rouge du sceau de l'infamie, c'est ce que je lui souhaite de tout coeur, de revivre plus belle que jamais, grâce aux travaux entrepris depuis 10 ou 20 ans. Enfin, elle
conserve tout de même de très beaux restes, nous les femmes vieillissantes, nous ne pouvons pas en dire autant...sauf HB bien entendu (sourire)

Brigitte 07/04/2014 19:22


Tout de même , quand on écrit une c...ie monstrueuse , la moindre des choses est de s'excuser , surtout quand on est écrivain .

Berthoise 07/04/2014 18:10


Ai-je déjà lu quelque ouvrage d'elle ?


Je ne sais pas. Aucun souvenir. Sans doute non.

muse 07/04/2014 17:54


Je ne me suis jamais passionnée pour ses romans, trop travaillés, sans spontanéité.


Je ne savais pas qu'elle avait écrit sur l'affaire Grégory, et ça non plus, visiblement, ce n'était pas un coup de génie.

Rêver au Sud 07/04/2014 16:50


Cela évite l'oubli ...


Bisous


Marie-Ange

mab 07/04/2014 14:50


Personnage complexe, peu attachant mais talentueuse souvent.

Françoise 07/04/2014 13:53


L'Amant peut être pas son meilleur livre, je ne peux rien dire parce que je n'ai pas tout lu d'elle. Je l'ai aimé, le film aussi. 


Ne pas oublier Hiroshima mon amour, Moderato Cantabile... également adaptés pour le cinoche.


Elle n'était certainement pas parfaite... mais qui l'est, hein ?


C'était quand même une sacrée bonne femme. Fêter les anniversaires, même en l'absence des intéressés, permet qu'on parle d'eux et cela permet de rendre les invisibles... visibles. 


Les hommages ne sont pas inutiles, ne font ils pas partie, pour certains évènements tragiques, du devoir de mémoire ? 


1996 c'est aussi l'année de la mort de ma fille cadette à 31 ans et des poussières de vie...

liliplume 07/04/2014 11:57


tiens ! Ma mère aussi est morte en 96 à 82 ans.

lakevio 07/04/2014 11:16


Ma Marguerite préférée, celle effectivement du début et de la pleine saison, qui savait si bien parler de la décrépitude des choses, de la langueur et de la solitude, atmosphère que j'ai
retrouvée à Vichy ou à Ostende...

juliette 07/04/2014 11:08


Ruquier disait samedi justement en parlant de Marguerite Duras qu'on fêtait tout et n'importe quoi, les 100 ans de la naissance, c'est con effectivement de fêter la naissance de quelqu'un
qui ne verra jamais cette date. Con de fêter les 20, les 25, les 50 ans, les 51, bon, j'arrête là ma litanie.


Je ne vois pas ce que l'intelligence d'un écrivain a à voir avec une affaire de meurtre, je ne vois pas pourquoi un écrivain saurait mieux que les autres le fin mot d'une affaire de meurtre.
Quand je pense qu'on ne saura jamais non plus en Auvergne ce qu'est devenu le petit Antoine, dont beaucoup pensent aussi que ce serait la mère (moi-même...)....Quelle tristesse de ne jamais
connaitre le fin mot de ces histoires.


"Duras déchaine les égésèves savantes, mais, ce n'est pas l'intellectuelle contorsionnée". Heu, moi, pas QI assez savant pour comprendre cette phrase alambiquée.

le-gout-des-autres 07/04/2014 10:39


Tu exagères, à part le petit GRégory, noyé dans l'eau de Vologne, où elle a sorti une connerie, elle n'écriatit pas si mal.
J'ai -nous avons- lu quasiment tout ce qu'elle a écrit et ça m'a -nous a- plu.
J'ai particulièrement aimé "Moderato Cantabile", alors hein...