Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 09:22

Chaque jour, on nous parle des Français coincés à l'étranger.
Chaque jour, on nous parle des pratiques des hôteliers qui profitent de l'occasion pour augmenter leurs prix.
Chaque jour, on montre du doigt les professionnels du tourisme qui sont aux abonnés absents.

 

La Tornade, qui habite Londres, est coincée dans une ville proche d'Avignon, elle y travaille pour une boîte anglaise, elle a passé le week-end dernier à travailler, aucune possibilité de rentrer chez elle.
Depuis quelques jours son employeur les accuse, elle et sa collègue, de ne faire aucun effort pour rentrer participer à une réunion - finalement nos voisins pratiquent l'art de la réunion sans objet comme nous -

 

La dernière fois que j'ai emprunté le tunnel sous la manche, j'ai payé 70€ pour un aller et retour, aujourd'hui ce même billet au départ de Paris est de 233€ pour un aller simple.

 

Vous en avez entendu parler ?

 

Si même la SNCF, théoriquement service public, se met à profiter du désarroi de ses clients comme n'importe quel crémier sous l'Occupation, c'est vraiment que le monde marche sur la tête...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sophie-capucine 24/04/2010 16:51



en imaginant que par malheur une guerre éclate, ce serait pire qu'en 40.....



patriarch 23/04/2010 14:59



Et quand je vois les gens râlaient contre les cheminots qui défendent le service public, ça me fait gerber, comme pour les hôpitaux qui si cela continue, vont rivaliser avec les hôpitaux anglais.


 


Belle journée;



maevina 23/04/2010 09:14



et ils sont tout de même 74% a ne pas annuler leur voyage, faut croire que ça leur plait!



Marie Bland 23/04/2010 07:53



Paris-Londre, j'avais entendu parler de 88€... mais en ce moment je ne sais pas.



Saperli 22/04/2010 23:33



je trouve effectivement qu'on est pris pour des imbéciles !



Bernie 22/04/2010 21:53



L'expression "service public" est aujourd'hui, politiquement, hautement incorrecte !!



ciboulette100 22/04/2010 21:11



... J'en arrive à un point où je supporte plus de sortir de mon jardin



Madame X 22/04/2010 17:32



Comment veux tu qu'on ait le moral!!!!!!!!!!!!!!! gonflé le patron de la "Tornade" il n'écoute pas les infos...?


bisous et bonne soirée.


 



mammilou-mijo 22/04/2010 13:51



Mais je crois bien effectivement que le monde marche sur la tête! Et ce n'est pas ceux qui nous dirigent actuellement qui font ce qu'il faut pour y remédier!



véron 22/04/2010 12:21



je propose d'apporter des Oranges à  La Tornade si elle est encore coincée sans vivre ....



Rêver au Sud 22/04/2010 12:02



Je pars ce week-end chez une copinaute.


Arrivée gare de Lyon par le TGV direct Saint-Raphaël, et puis direction Reims.


Le prix du billet ? Incroyable !!!!


La prochaine fois je te fais un coucou ...


Bisous.


Mrie-Ange


 



Françoise 22/04/2010 11:51



Service public ou privé... toutes les occasions sont bonnes pour nous exploiter et faire du "bénef" sur notre dos...



Moune 22/04/2010 10:48



ben oui le monde marche sur la tête ! Et moi ça me donne la migraine !



tajmahal 22/04/2010 10:35



Et ce sera de pire en pire, il faut bien prendre l'argent là où il est. Car pour les milliardaires, l'argent est ailleurs. Où ? Vous n'auriez pas une petite idée.



Mamie Dany 22/04/2010 10:05



c'est hallucinant de voir avec quelle rapidité les hommes réagissent pour exploiter leur prochain !


Ah! s'ils pouvaient mettre la même énergie à résoudre les vrais problèmes...


Mais il est vrai qu'actuellement le seul problème à régler est celui de la burka !



le-gout-des-autres 22/04/2010 09:49



Mais bon, l'état ayant, il y a peu légalisé le travail au noir (ben oui, des heures de travail sans cotisations sociales et sans impôts, tu appelles ça comment ?) pourquoi les services publics ne
pratiqueraient-ils pas le marché noir pendant les pénuries de transport ?