Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 09:48

Le-monde-d-Hannah.jpg

Le monde d'Hannah est pour elle, il lui parle de Paris, du 11ème arrondissement, la petite Turquie, le refuge des juifs turcs.
C'est le 11ème de la rue de la Roquette, de la rue Sedaine, là où sa tante a tenu une boutique de gros de vente de pyjamas, rue Sedaine.

Elle a beau être née après la guerre, elle se souvient de la livraison des pains de glace, du pot de lait à aller chercher chez le crémier.
Elle qui deteste le lait et qui, à l'époque, avait le coeur qui se soulevait lorsqu'elle apercevait "la peau du lait" dans son bol.

Elle les voit bien courir dans les rues, la petite juive et sa copine.
Elle joue à la marelle avec elles, jette une pièce au chanteur des rues, une pièce enveloppée dans du papier journal.

Elle n'a pas dû partir, elle, elle est née après la guerre mais sa mère a connu la Savoie et l'Alsace.
Sa mère qui est revenue à Paris à la fin de la guerre.

Elle qui se prenait déjà pour Anne Frank, se sent proche d'Hannah...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rêver au Sud 19/03/2014 09:34


Je l'ai déjà terminé, j'ai bien fait de l'acheter ...


Merci HB


Marie-Ange

Madila 18/03/2014 01:29


eh bien voilà que tu parles de toi à la 3ème personne ... 

Praline 17/03/2014 21:43


Merci Heure Bleue/Elle, pour ce billet émouvant.


Le journal d'Anne Franck... j'ai versé toutes les larmes de mon corps...

liliplume 17/03/2014 20:29


ça me rappelle des souvenirs : nous jetions des pièces enveloppées dans du papier journal aux chanteurs et pourtant nous étions au 6ème étage

Françoise 17/03/2014 19:40


Née se mère juive,  avant la guerre, je me souviens de tout cela.


Je ne sais quel miracle ou ange gardien nous a permis de passer entre les mailles du filet.


Pourtant maman, mon frère et moi sommes restés à Paris jusqu'à la libération, sans mon père qui était mort en 40.


Je ne sais pas si je lirai ce livre, je crains que cela ne remue trop de choses et j'en ai assez sur le coeur en ce moment.


 


 

Berthoise 17/03/2014 18:21


Tu en parles bien.

Rêver au Sud 17/03/2014 17:38


Je vais aller me l'acheter ...


Bisous


Marie-Ange

emiliacelina 17/03/2014 13:39


c'est magique comme tu parles des livres ! 

mammilou-mijo 17/03/2014 12:51


Un livre qui me tente bien! Merci de me l'avoir fait connaitre!

juliette du 03 17/03/2014 12:26


Zut, tu fais des articles courts et je viens seulement de me rendre compte que Elle, ce n'était pas Hannah, mais une qui avait des cheveux roux (heu, a peut-être encore, ELLE a de la chance si
ses cheveux sont encore 100 % naturels )

juliette du 03 17/03/2014 12:22


Moi aussi, je me suis identifiée parfois avec Anne Franck quand j'avais le même âge qu'elle,  elle a été longtemps ma copine. Quand je pense que j'habite la ville de ceux qui l'ont envoyée
dans les camps, bande de salopards, tiens, y'a un truc bizarre, encore hier soir, est passé à 22h le même reportage sur la chaine 30, sur la vie dans ma jolie petite ville pendant
la guerre, ça fait au moins 4 fois que je le vois, je vais bientôt devenir incollable sur cette période..


Ah, enfin, une rue de Paris qui me parle, la Roquette, le coin où habitait ma soeur et où elle m'a hébergée pendant 9 mois. La pauvre, qu'est-ce-que je lui en ai fait voir. Heureusement que je
l'avais, pas comme Jo, quoique, Jo avait ses copines du BHV.


Ce livre me donnerait envie de me remettre à lire, ça me changerait du mec d'IKea caché dans l'armoire.


ps : et pis, je vois qu'Armelle est de retour. Alors, les choses reprennent leur place.


Armelle est revenue,


Le soleil est revenu


Mon mari est en train de passer l'aspirateur. (zut, ça ne rime pas)


Et moi, faut que je me décide à écrire sur mon new blog, mais, voilà, l'actualité étant tellement riche, on ne sait où donner de la tête, entre les n° pairs et impairs, les élections, la
candidature de la chaine des Puys à l'Unesco (y'a une page entière consacrée à mes volcans), la Crimée, l'avion disparu, le soleil revenu et sa pollution avec (jamais contents nous sommes)..


 

mab 17/03/2014 12:00


Un joli billet et un livre tentant

Colette 17/03/2014 10:43


Et elle en parle très bien ! merci !

maevina 17/03/2014 10:32


des destins croisés qui finissent par se ressembler et faire route ensemble

Armelle 17/03/2014 10:18


Joli livre à n'en pas douter. Le 11ème où j'ai eu mes locaux il y a peu et que je regrette infiniment...


Pour répondre à ta question chez moi. Non, je ne disparais pas car beaucoup de choses sont en train de changer et je respire un peu mieux (façon de parler car j'ai eu un malaise jeudi rue de
Rivoli pour cause de pollution et j'ai du annuler mes RV)