Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 11:08

Pour l'instant notre vie en province ne nous emballe pas vraiment.

 

L'Homme a déjà contacté notre bailleur pour éventuellement retourner à Paris, un appartement va se libérer bientôt.

 

Pendant que mon absence de couronne m'empêche de m'endormir, la nuit, son absence se rappelle à moi douloureusement, je fais des listes, je pèse le pour et le contre, et la balance me crie Paris.

 

Ici, j'ai une grande cuisine, un séjour attrayant, trois chambres, un futur jardin, une respiration sans commune mesure avec celle de Paris, des pieds qui ne ressemblent plus à des rôtis petits, vous savez, ces petits rôtis de dinde avec le filet autour qu'on voit dans les super-marchés, mais... Car il y a toujours un mais...

 

Paris me manque, arriver vers la Seine, apercevoir Notre Dame, s'écrier en choeur :"Que c'est beau Paris !", les musées, où je ne fais jamais la queue grâce à la carte de l'Homme, partir voir les salles du Louvre, celles du bas, avec les petites statues de bois, des petites vierges (que j'ai toujours envie de voler) sortir, boire un café au bar de l'Hôtel du Louvre et passer à la librairie juste à côté.
A ces moments-là, je me fiche de la taille de ma cuisine.

 

Voir la Merveille et ses parents plus souvent, car l'appel quotidien de l'Ours, c'est bien mais ça ne remplace pas les repas du dimanche qui s'éternisent jusqu'au dîner.
A ce moment là de ma liste, je me moque de la place.

 

Milky traversant la rue pour poser des questions à l'Homme même si son Tigre-Chou rendait ses visites plus rares, ça me manque.

 

Et ne me dites pas que je peux aller autant que je veux à Paris, ce n'est pas la même chose...Odalisque

Partager cet article

Repost 0

commentaires

liliplume 31/01/2011 20:55



vous auriez peut être dû attendre le printemps et l'été pour voir, ça doit être agréable (ici aussi l'hiver n'en finit pas, aujourd'hui journée glaciale). En même temps c'est dur d'être loin de
ses enfants, je comprends. Moi ça va parce que j'en ai deux autres sur place, autrement j'aurais du mal avec l'éloignement avec ma petite fille.



Marie Bland 31/01/2011 09:04



Je ne suis pas sûre que l'air soit meilleur à respirer à Caen qu'à Paris, moi il me faut des kilomêtres de campagne autour pour bien respirer...



tarmine 30/01/2011 23:55



j'avais fait le pari!:)))))


alors faites au moins un tour à rennes avant de replier bagage:)



Beloubelette 30/01/2011 21:38



Etre bien, c'est avoir le luxe d'être avec ceux qui nous manquent trop. Cela n'a pas de prix.Et si ce manque ne trouve pas de compensation pour faire patienter, à quoi bon? Belle décision à
prendre en tous cas, courage...Et du coup, lors d'une escapade parisienne, je pourrai enfin vous croiser, non?



juliette03 30/01/2011 20:14



Mais non Marie, on ne juge pas....Tout ça part d'un bon sentiment...Bien-sûr que vous n'avez pas à nous demander notre avis...Je doute d'ailleurs que vous nous écoutiez....Sinon, ce serait
grave....


Du moment que vous êtes tous les 2 d'accord, vous faites ce que vous voulez....Par contre, après que vous aurez trouvé votre nouvel appart, vous ne voudriez pas me donner l'adresse de ce bailleur
pas "grippe-sous" comme notre proprio ?...Je dis après pour ne pas que mon fils vous passe devant.....C'est tellement dur de trouver un 100M2 dans le 16e à 500 euros, avec garage....C'est ce que
mon fils recherche....



vealaure 30/01/2011 19:54



Bonsoir, juste une petite suggestion de parisienne convaincue : pourquoi pas la banlieue, cela permet souvent d'avoir une pièce de plus et avec le métro, pas trop de problème (sauf la ligne 13 de
mémoire).


Bon courage en tout cas



Moune 30/01/2011 19:37



Les musées vous les avez fait cent fois, les troquets sympas vous en trouverez n'importe où, mais une famille, c'est plus important que tout ! Je sais que si on a la mutation laisser mes enfants
derrière moi sera un arrache-coeur alors je te comprends !! Va où ton coeur te porte !



arrona 30/01/2011 17:28



oups et désolée pour les fautes (je ne me suis pas relue pour cause de devoirs à corriger)



arrona 30/01/2011 17:21



oulà quel dilemne ...


Bon dabors je suis daccors les hiver du côré de Caen sont rgoureux et le premier est très éprouvant pour le moral ; alors ne pas se précipitez.


Par contre continuez d'envisager toutes les possiblités, faîtes la balance etc ...


Enfin réfléchir aix solutions intermédiaires : entre un micro appart' à paris et une maison en province ... y'a pas le grand appartement en proche banlieue avec terrasse ou jardinet ? (et famille
vraiment pas loin)  Nous sommes en grande banlieue mais même là Paris est à portée de main pour les spectacles de Keyoha, les vitrines et les amis...et ma belle soeur qui est en proche
banlieue (Viroflay) a toutes les commodités ...
Evidemment ça n'a pas le standing de Paris mais l'avez vous déja envisagé ?



Boutoucoat 30/01/2011 17:01



Merci au Goût d' avoir répondu à la bigoudène curieuse ....alors, "en avant route" et je souhaite à HB de jolis petits rôtis de dinde avec le filet autour ....



mab 30/01/2011 16:04



Et Oskar dans tout ça es-il au courant qu'il va pouvoir finir la destruction de vos affaires?



ckan 30/01/2011 15:39



Il faut retourner à Paris et garder la campagne pour les vacances ! C'est où ta campagne ? un bled perdu ou une ville moyenne ? 



Marie 30/01/2011 15:29



Suite, je viens de lire les autres commentaires, les gens ne peuvent s'empecher de juger. Si tu attends une absolution tu ne l'auras pas, écoute simplement ce que ton coeur te dis. IL ne faut pas
avoir peur de repartir en arrièrre. IL n'y a que les Imbéciles qui ne changent pas d'avis.


Les erreurs sont faites pour avancer , et se sentir bien quelque part est primordial. On se provoque souvent des maladies en allant contre sa volonté, et on en paye le prix. Crois moi je peux en
parler.


Bisous



Marie 30/01/2011 15:24



BOnjour heure bleue, le confort n'est pas tout... on sent bien que tu n'es pas heureuse là. Alors si le destin veut vous libérer un appartement saisissez l'occasion car vous le regretteriez.


La vie est courte et on ne sait  jamais ce qu'elle vous réserve alors il faut profiter des bons moments et ne pas avoir de regret.


Ta famille te manque et la vie Parisienne aussi alors je crois qu'il n'y a plus  de questions à se poser. Là-bas tu retrouveras ta joie de vivre, on sent beaucoup de regret et de tristesse
dans tes écrits, alors plus d'hésitations... Refais tes cartons!


bisous sincères.


Marie



mammilou-mijo 30/01/2011 15:17



Moi qui ai vécu à Paris je n'y retournerai pour rien au monde; quoique le poids de "voir sa petite fille plus souvent" dans la balance aurait tendance à me faire peut-être changer
d'avis! 


 



Madame x 30/01/2011 15:12



si tu veux un peu de Paris va voir ma copine...


http://pistol-boule-bringe.over-blog.com/ elle nous fait des photos magnifiques...de Paname...



chris 30/01/2011 14:54



Pareil que Titia, je laisserai passer un printemps et un été pour vraiment peser le pour et le contre.


Cet été tu pourras recevoir ta famille ... profiter du grand air, du jardin, de la mer


 


 



MAD 30/01/2011 14:48



Là je peux pas t'aider, c'est à toi de faire le choix. Honnêtement, je prèfère Paris de temps en temps et la campagne pour y habiter, mais chacun ses préférences ;)



Madame x 30/01/2011 14:10



bon...je vois que ça ne s'arrange pas...je vois aussi que l'homme voit bien que tu ne t'y fais pas à la Normandie!!!!!!!et pourtant...mais bon je reconnais que Caen...y a mieux...étant Normande
ça aide...mais Darling s'y plait bien j'ai du bol...nous rien que de penser que le 19 on doit aller à Paris on en est malade...lol...comme quoi les goûts et les couleurs...si ton ancien bailleur
à un appart...prends le, mais j'imagine même pas combien ça va te coûter tout ça...mais prends le plus grand si c'est possible...






la méli mélo 30/01/2011 14:10



Faut rentrer à la maison maintenant, les vacances au bord de la mer c'était bien, mais, ça peut pas durer, on a le droit de se tromper... Allez michèle on refait les valises !