Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 09:53

Le Goût, qui a l'air d'une simplicité biblique, est beaucoup plus innocent que certains peuvent le croire.
La pragmatique des deux, c'est moi.

 

Hier, je suis allée à la fête des voisins, pour faire leur connaissance certes mais surtout pour en savoir plus sur "l'Amicale des Locataires".

 

Il faut dire que dans le XXème arrondissement de Paris "cité" n'a pas la même signification qu'ailleurs, il s'agit souvent de petites ruelles bordées de petites maisons. Ruelles protégées et fermées par des grilles.

 

J'habite un petit immeuble qui donne sur une place, cette place ouvre sur un square, sur une cité, genre cité Godin, et sur une rue.

Malheureusement, ce coin charmant est entouré de vraies cités avec de vrais morceaux de bandits en devenir dedans.
Vous savez le genre qui fait du trafic à côté de chez vous et qui veulent squatter chez vous.
Enfin faire leurs petites affaires sous vos fenêtres. Petites affaires dites "bicrave"

 

L'Amicale des Locataires lutte contre eux.
Jusqu'à notre arrivée -on doit avoir la poisse-, l'Amicale tenait le bon bout.
Depuis, il apparaîtrait que la lutte reprend...

 

Un jour, un de ces charmants bambins sera victime d'un "différend commercial" et ses camarades organiseront une marche blanche.
Le vilain garçon sera devenu une blanche colombe...

Partager cet article

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article

commentaires

marie-madeleine 12/06/2013 17:52


Au moins, tu enrichis ton vocabulaire!! moi j'ai beaucoup à apprendre

Mialjo 12/06/2013 10:21


j'ai connu ça quand j'étais gardienne en remplacement à l'OPAC...tu sais tous les bâtiment en brique rouge dans paris c'est des HLM et il y en a des très chic et tranquille, style parc
Montsouris...là tu y trouveras beaucoup de socialistes...lol...et d'autres, comme rue Raymond Losserant, face à l'hôpital St Joseph...où se sont les gitans et les dealers qui font la loi. tu n'as
que la rue à traverser pour croire que tu as changé de planète. Et pourtant le 14ème arrd c'est encore un coin protégé, mais il y a des points gangrénés, un peu partout, comme ça, le mieux (ce
n'est que mon avis) c'est de ne rein leur dire, car ça ne fait que déplacer le problème. kiss

muse 11/06/2013 19:51


Le meilleur de Paris...

maevina 11/06/2013 09:06


ha ben voilà!! on ne peut plus être tranqille nulle part !! tu veux que je te prête Chad ???????

Cicciotella 10/06/2013 19:50


Ouille, c'est vraiment inquiétant.


A l'entrée de mon quartier, il y a 20 ans, près du local à poubelles se réunissaient les petits traficants locaux.


Un jour, le local a flambé. Privés d'abri, ils sont partis plus loin. Personne ne les regrette.

lili plume 10/06/2013 19:43


affûte ton rouleau à patisserie... j'espère que tu ne vas pas regretter la banlieue !

Rêver au Sud 10/06/2013 19:23


J'ai une envie folle de retourner à Paris, mais avec tout ce que j'entends, ce que je lis, ce que je vois ... comment dire, j'ai la trouille !!!


Bisous


Marie-Ange

Brigitte 10/06/2013 19:04


Il vous faut faire un tour de garde avec vos chaises dans le hall ou sur le trottoir , occuper les lieux comme eux !

Colette 10/06/2013 16:23


Il faut créer une commission qui étudiera l'affaire !!

Madila 10/06/2013 14:12


c'est pourquoi j'hésite à retourner vivre en ville...

lakevio 10/06/2013 12:59


C'est parce que les beaux jours reviennent : ils sortent ! Doit-on souhaiter un été pourri ?...

juliette 10/06/2013 11:32


 Tu dis "jusqu'à votre arrivée"...Mais, vous venez d'arriver....Ca n'a pas pu commencer avec vous....J'espère qu'on ne va pas dire que vous avez le mauvais oeïl...


Dans ma rue, passe tous les jours, un d'jeune qui a une sale tête...Il ne me  plait pas..Il ne dit jamais bonjour, te regarde de travers, a le crâne rasé..Notre voisin d'en face a été
cambriolé, on se demande s'il n'y est pas pour quelque chose...Avant, nous vivions aussi tranquille...Mais, hélas, les petits qu'on trouvait si mignons, grandissent...Faut dire que la mère, ne
nous plaisait pas, mauvaise mentalité...

liwymi 10/06/2013 11:29


Je vois très bien ce que tu vis… Qd j'habitais dans le XIXe, j'étais pas loin d'une cité hyper chaude. Le soir, les cailleras se délocalisaient sous mes fenêtres. Ça me rendait folle… Du coup,
j'étais contente quand il faisait un temps pourri : j'étais à peu près sûre de passer une nuit tranquille.

mab 10/06/2013 10:33


Ils vous attendaient c'est sûr.