Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 09:13

Je suis à la recherche d'une anonyme, pleine de bons sentiments, habitant Paris de préférence, capable de venir prêcher la bonne parole dans mon quartier ma jungle.
Même un couple, on n'est pas trop de deux dans certains cas.

Hier après midi, le Goût est parti voir Léontine, qui n'a pas la forme.
Je me livre à une activité réjouissante, le nettoyage des fenêtres.
Mes charmants jeunes gens, qui se moquent de Ramadam comme de leur premier téléphone se tiennent tranquilles du côté du square.
Comme toutes les mères, je sais que cette apparente sagesse cache quelque chose mais quoi ?.

 

Dans la soirée arrive une escouade de pompiers, puis, un peu plus tard le Samu.
J'aperçois un de mes lascars, un peu tendu, c'est l'heure où les transactions commencent. Il sort, discrètement croit-il, prevenir ses clients. On évacue une dame d'un certain âge, elle a fait une chute, elle part la jambe dans une gouttière, j'apprendrai ce matin qu'elle ne sort plus depuis quatre ans, elle a été agressée.

 

Ensuite, le rodéo commence, il va durer jusqu'à deux heures du matin et la police appelée n'arrivera jamais. Je suis à la fenêtre, dans le noir, je vois ma bande de joyeux drilles s'engouffrer dans le square théoriquement fermé.
Ils ont trouvé un nouveau terrain de jeu.

 

Ce matin, j'apprends par un employé des "Parcs et Jardins" qu'ils ont aussi vandalisé une autre partie du square et se sont introduits dans l'église voisine.

 

Toujours partantes pour me faire la morale ?
Ou d'accord pour venir "dialoguer" ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie Bland 13/07/2013 21:30


Tu pourrait peut-être tenter la méthode indienne puisque le far-west s'est installé en France, un arc et des flèches...

Marie-Floraline 13/07/2013 15:49


Je venais en voisine, sans idée préconçue (il faut être honnête, j'étais curieuse de découvrir la suite de ton triste feuilleton). Je ne suis pas déçue, surtout par certains commentaires. Quel
amalgame !
Si l'on suit la logique de quelques uns, on apprend que les exactions, le traffic de drogue, les incivilités ont commencé en l'an 2012. Et avant, rien ? Que des agneaux et de bons petits
travailleurs ?
Bien évidemment que la seule réponse à ce genre de situation, c'est la répression (et pas que pour les petits malfrats car on est en droit de s'interroger ... à qui profite le crime
? ) . Des actions musclées en rapport avec les méfaits constatés et dénoncés, pas le cinéma que l'on nous sert pour
essayer de noyer Bubulle. Et que la justice suive...
L'information et l'éducation ? Passé l'école primaire, c'est souvent trop tard pour ceux qui ne sont pas sainement et solidement encadrés. Je me souviens d'un très très ancien (eh oui !)
reportage. Un jeune dealer déclarait sans honte (masqué quand même) qu'en quelques heures , il gagnait davantage que son père, OS chez R*****t en un mois. Alors pourquoi se crever à la tâche et
se lever tôt matin ?
Loin de moi la prétention de me transformer en Madame Irma mais à part un autre déménagement, je ne vois pas grand chose de bon
Bon w-end (la trêve estivale peut-être ?..  j'y reviens ;-)


 

Gwen 13/07/2013 15:21


Il ne faut pas rêver : personne n'est à la hauteur pour juguler un tel problème ! Même si par miracle, le plein-emploi revenait, ces jeunes ne mordraient pas au travail, ça les fatiguerait et
leur rapporterait moins que leurs deals. Reste qu'on reste sans voix devant un tel problème de démission des parents, de délitement de l'enseignement (ça me fait bien rire les 95 % de réussite au
bac). ceux qui ne l'ont pas eu ont dû se donner bien du mal pour que l'indulgence des correcteurs brieffés en ce sens n'ait pas réussi à les repêcher ! Faire du nombre et se bercer d'illusions
donne l'image d'une France instruite, mais qui ne sait plus ni écrire ni compter et dont les jeunes pensent qu'Hitler était un écrivain philanthrope... 

Mialjo 13/07/2013 13:55


bé alors...tu ranges les cartons...? ou tu les refais...? bisous!

juliette03 13/07/2013 12:16


C'est vrai, ayant vu un reportage à la télé, ça m'avait surprise de voir que beaucoup de résidences étaient clôturées sur Paris...


Ca m'a fait aussi un choc dans ma ville, quand j'ai vu aussi ces résidences fermées...J'ai découvert ces belles résidences, que je ne connaissais pas, en cherchant un logement pour
une nana - tiens, de Paris, justement - dont j'avais eu pitié sur internet, il y a quelques années et qui s'était foutue de ma "g...."...Ca m'avait choquée, beaucoup de
logements étaient vides, on a l'impression qu'il y a une autre loi, un autre monde dans ces résidences fermées...On m'avait jeté un sale regard, quand j'étais devant, me demandant comment y
entrer....Pourquoi ?


Hier, je regardais "Enquête d'action" à la télé...les flics qui jouent au chat et à la souris dans les cités avec les voyous..Hélas, ça se passe aussi dans les "beaux quartiers"...


Tant que le gouvernement n'emploiera pas les grands moyens pour arrêter ça, y'aura rien à faire..Tous les gouvernements s'y sont essayés et s'y sont cassés la gueule..Même la grande gueule de
Nanar, même Sarko...


C'est tellement plus simple de laisser faire ces trafics, laisser ces voyous brûler, caillasser, insulter la masse silencieuse, dont on ne craint rien...Comme il n'y a pas de boulot, comme on ne
sait pas quoi faire pour inverser la courbe du chômage, on laisse le peuple gagner sa vie comme il peut..pour la tranquillité de nos chers gouvernants...Mr le président se précipite sur le lieu
d'un accident ferroviaire, mais ne va jamais consoler sur place une mamie ou un papy qu'on a jeté à terre, qu'on a dévalisé.


Vous ne vous attendiez pas à ça, hein, en arrivant dans ce coin si paisible...Ca fout les boules de voir que la police sait mais ne peut rien faire..ou ne veut pas faire...


Qué misère que tout ça...

Cicciotella 12/07/2013 21:45


Je ne te serais d'aucune utilité (trop loin géographiquement).


Et ce genre de zouave peut être assez sympa et relativement raisonnable pris individuellement, mais pris en bande, j'aime encore mieux discuter avec un requin.


J'ai habité dans un groupe d'immeubles pourtant correctement fréquenté et tout à fait joli et ça a juste été l'enfer la nuit pendant deux ans, surtout aux beaux jours où l'on a le choix entre
rôtir dans sa chambre ou ne pas fermer l'oeil de la nuit... Je me souviens d'avoir entendu, sur le coup de 3 heures du matin une voix larmoyante féminine leur lancer : "Vous ne pouvez pas arrêter
la musique au moins ? Moi, je me lève dans trois heures pour aller bosser !"


Ai-je besoin de préciser que non seulement personne n'a eu pitié mais que quelques quolibets ont fusé. Et après que mes voisins ont vu leur voiture brûler une nuit (je vous jure que ce n'est
pourtant pas une "cité" inhospitalière ! heureusement !), j'ai dû louer un garage dans le quartier...


Les personnes les plus pacifiques se mettent alors à rêver de violence... certaines s'y livrent... au fusil... ou dans les urnes !

Marie Bland 12/07/2013 17:09


Si seulement il était facile de quitter un endroit, comme ça en claquant des doigts mais bien sûr ce n'est pas le cas. Quelque chose de terrible pour tous ces gens qui sont obligés de rester dans
des lieux invivables, où ils ont peur, où ils vivent dans l'angoisse quotidiennement.


Je vous souhaite vraiment de pouvoir quitter cet endroit le plus vite possible, parce que évidemment ce sont les victimes qui doivent partir !

Brigitte 12/07/2013 16:18


Un petit coup de fil aux journalistes qui ont souvent envie de faire des reportages criants de vérité , ça pourrait peut-être faire fuir vos dealers ?

emiliacelina 12/07/2013 14:23


je pense que ça ne doit pas être facile à trouver, mais dès-que vous le pouvez ...déménagez, pensez à vous et à finir vos jours (le plus longtemps possible) en paix !!Cette situation me parait
incroyable!


J'espère que votre amie Léontine va mieux!

AGNES 12/07/2013 12:26


Je serais partisane du dialogue (ça se dit !!) mais très mauvaise référence parce que j'habite un petit village très tranquille et n'ai jamais été concernée par ce type de problème.  Courage
à vous (sinon va fallor déménager encore, pas de change l'endroit paraissant joli)

gadgette 12/07/2013 10:34


Ceux qui se plaignent de cet état de fait continueront-ils à voter à gauche ? Parce qu'il ne faut rien dire à ces pauvres futurs électeurs, bien au contraire : leur donner le rsa, les allocs
de tout genre, les soigner gratuitement. Des jeunes attaquent un RER, détroussent les gens et ont droit à un sursis, aucune chance de gagner sur eux et de les intégrer, ils sont soutenus par
notre gouvernement. Et attendez 2014, là ils vont déferler. Il reste le vote et encore !! Personne n'a encore compris que les états nations n'existent plus et que c'est Bruxelles qui dirige.
Dernier rapport de l'OCDE  : l'impact fiscal et budgetaire net de l'immigration est proche de zéro dans l'ensemble de la zone OCDE. En clair,
proche de zéro entre ce qu'ils versent et ce qu'ils perçoivent. La France affiche un solde négatif de 0.52%. Mais ils continuent à arriver. Surtout ne rien dire et ne rien faire
sinon on est taxé de racistes, quelle horreur !! 

manouedith 12/07/2013 10:00


Il y a longtemps que le dialogue ne sert plus à rien avec ces jeunes qui se sentent les plus forts. Maintenant les conseilleurs ne sont pas les payeurs, trop facile d'écrire n'importe quoi depuis
son ordi, plus difficile d'être confronté en vrai à cette déléquance pour laquelle nous, nous sommes impuissants. La seule solution reste : l'indifférence ou le choix de ne pas continuer à
défaire tes paquets et rechercher un endroit plus calme, mais comme tout à un prix, certain que tu ne retrouveras pas dans Paris la même chose au même prix. A savoir :  si tu veux vivre dans
cet endroit les dernières belles années que tu peux avoir et te ruiner la santé ou organiser ta vie pour quelle soit le plus agréable possible avec cet inconvénient majeur, car maheureusement
avec ce genre de problèmes seul "la force" et encore si elle le veut bien résoudra ton problème. Néanmoins Courage Heures Bleues , n'oublie pas que la vie n'est qu'une question de bons ou de
mauvais choix. N'oublie pas non plus une chose dans le monde dans lequel nous vivons, il faut impérativement niveler tout par le bas aux détriments des valeurs, moche n'est-ce-pas ? Avant essayer
de s'élever dans la société c'était bien vu, maintenant c'est le contraire.


manouedith

liliplume 12/07/2013 00:05


Ben mince alors...

muse 11/07/2013 22:56


ça ne donne ni envie de discuter, ni de déménager.

Ysa 11/07/2013 18:07


En général les gens qui font la morale et qui donnent des conseils sont les mêmes qui habitent dans des endroits bien tranquilles et qui n'ont jamais vécu ce que tu vis.


Ca me fait penser à cette nana dont j'ai oublié le nom qui était une pacifiste acharnée.... pas d'armes, le dialogue et toujours le dialogue.... elle passe un check point à Gaza avec des
militaires israéliens et ils se font entourer par des palestiniens menaçants..... prise de panique la pacifiste dit aux soldats "alors vous attendez quoi pour sortir vos armes, régissez bon
sang"....


La veille elle pronâit le dialogue parce qu'il s'agissait des autres mais à partir du moment où elle a réellement été concernée il fallait agir....demande à tous ceux qui te critiquent de venir
passer une nuit chez toi.... ils comprendront !!

Colette 11/07/2013 17:44


Je ne crois pas qu'il soit possible de dialoguer une fois ce stade atteint..........le mal est fait et bien fait ! bon courage......

Mialjo 11/07/2013 17:22


c'est pas moi qui te ferais la morale, si on te la fait, ni prend pas garde, si tu ne vis pas ça au quotidien tu ne peux pas savoir...c'est l'enfer! je ne sais pas combien de temps vous allez
tenir à cet endroit...bon courage.

Catherine 11/07/2013 14:05


C'est ce qu'on appelle tomber de Charybde en Scylla car, qui te suis avec attention depuis plusieurs années, se rappelle qu'avant de déménager à Caen tu subissais les nuisances d'un restaurant
mal odorant (fermé depuis nous as tu dit récemment) et de ses clients fumeurs, avinés et bruyants.


Madame de ne t'aurait-elle pas jeté un sort ?

patriarch 11/07/2013 13:39


Il faut acheter un bazouka...... Bises et bel après midi

Il faitheure-bleue 11/07/2013 11:24


Comme ce quartier, comme d'autres, à Paris devient un camp retranché, tu verras samedi en allant chez le coiffeur, tous les immeubles, qui étaient ouverts avec vue sur les pelouses et les arbres,
sont entourés de grilles.


Nous sommes un des derniers endroits de l'arrondissement ouvert à tout vent donc ils viennent de partout  et dire que c'est la partie du 20ème la plus onéreuse, celle des maisons avec
piscine...