Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 10:01

Lorsqu'il fait beau et chaud à Paris, le ciel n'est pas bleu, il est gris métallique, pollution à l'ozone.

 

Lorsqu'on transforme les Champs Elysées en champ de fleurs, on interdit la circulation et les voitures se rabattent sur le reste de Paris.
Ma rue, plutôt calme en été, devient une rue de passage. Résultat ? Pollution !

 

Lorsqu'il fait beau à Paris, on ne peut pas dormir les fenêtres ouvertes, j'ai tenté l'expérience, des voleurs sont venus nous rendre visite et, de toute façon le bruit des promeneurs, ceux qui aiment la verdure et s'installent dans notre petite rue, nous empêche de dormir.

 

Lorsqu'il faut beau à Paris, je déteste ma ville, 29° à l'ombre dans une cuvette, c'est difficilement supportable.

 

J'aime la chaleur du désert, c'est sec, c'est calme et on respire à pleins poumons.

 

Lorsqu'il fait chaud à Paris, je n'ai pas le pied beau, j'ai des pieds de veaux, rectification, l'Homme dit qu'ils ressemblent à des petits filets de dinde, manque que la ficelle autour.

 

Lorsqu'il fait chaud à Paris, j'ai le caractère soupe au lait...Le-cri.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maevina 27/05/2010 10:46



j'adore "j'ai le caractère soupe au lait quand il fait chaud"!!! c'est vrai que la chaleur à Paris était vraiment insupportable certaines années dès le mois de Juin! je me souviens avoir
travaillé avec 38° dans la classe de 33 élève CM2, pourquoi la vie m'a t elle infligé ça!????



Marie Bland 27/05/2010 08:51



Je me souviens de mes trajets quotidiens à Paris en été, dans le métro, le bus, pour aller travailler. L'horreur ! Et dire que j'ai supporté ça 10 ans...



lakevio 26/05/2010 20:14



On ne peut plus d'accord ! Et tu as vu ma rue avec son chantier et sa poussière ! Infernal avec la chaleur ! Du coup, je faisais le tour par le boulevard !


On ne m'a pas vu sur les champs ! Trop loin, trop "pub", trop "chaud"... J'ai la chance d'avoir un appart frais : j'y suis, j'y reste !



Brigitte 25/05/2010 21:56



Le Goùt aurait pu dire " des pieds panés " à la mode de St Ménéhould , là , je comprends la mauvaise humeur si tu as mal aux  pieds !



Elyane 25/05/2010 20:43



toutes les grandes villes se ressemblent quand il fait trop chaud ,j 'aurais pu écrire ton article sauf que j 'habite au 6ème et que je peux dormir la fenêtre ouverte .Quant à mes pieds ils
doivent ressembler aux tiens!!!!



Madame X 25/05/2010 19:41



Comme je te comprends, mais tu sais ici c'est pas mieux et pourtant il y a des champs et même une ferme, mais se sont les avions qui nous polluent!!pfff...par contre pour le bruit c'est vrai...tu
entends les gens qui parlent...etc...dépèche toi de trouver une autre casa...quand j'étais au 14ème étage, je voyais la pollution sur la tour Eiffel...dans ces cas là tu restes enfermé et tu
bouges le moins possible avec le ventilo à tes pieds!!!! bonne soirée.



muse 25/05/2010 18:39



Super! on entre dans l'hiver austral! un petit 28° quotidien avec une petite brise...


Achète un ventilateur!



tanette2 25/05/2010 16:36



Et moi qui ai honte de dire que je ne connais pas Paris...., je ne peux donc pas comparer avec ma chère campagne...



Oxygene 25/05/2010 14:44



Je comprends à quel point la chaleur doit être difficile à supporter en ville... J'ose à peine te dire que je t'écris du petit jardin fermé de ma fille où l'ombre d'un gros arbre (mi-platane
mi-érable) me protège des rayons trop chauds du soleil... Rassure-toi, il y aussi des inconvénients au beau temps à la campagne... Toutes les tondeuses à gazon démarrent en même temps et le bruit
est parfois infernal...


Malgré tout je suis consciente de la chance que j'ai. Je partage moralement cette chance avec toi...



mammilou-mijo 25/05/2010 14:31



Je me souviens en effet de l'été 1976 à Paris c'était insupportable!


Mais à Grenoble la chaleur c'était pas terrible non plus et à Lyon ce n'est pas vraiment agréable!


Allez hop tout le monde à la campagne:-)!



patriarchBonne journée chez toi, pour la musiq 25/05/2010 14:12



Fenêtre ouverte ou non.....


 


Hier dans la soirée, un homme dans la trentaine qui sortait son chien, s'est fait agresser par 3 hommes, qui l'ont contreint à retourner chez lui, où ils ont violé sa femme (2 hommes) puis fait
main basse sur tout ce qui avait de la valeur. Les deux personnes étant bien entendu ligotés. Ils ont aussi pris toutes les clés de l'appartement et du garage et en sortant, ont enfermé le couple
chez eux.


Ceux-ci après s'être détachés sont passés par le balcon, pour se réfugier à la clinique juste à côté. C'est la deuxième agression de ce genre à Echirolles en 4 jours. La fois d'avant c'étaient
deux personnes âgées. la clinique est celle où je suis allée deux fois et où Eliane  a été opérée de la cataracte. C'est là qu'officie aussi mon "ange gardien" de 2004. C'est un quartier
tout nouveau.!!



La Petite poule noire est de retour 25/05/2010 12:52



Tu peux toujours t'asseoir sur un banc au Luxembourg, aux Tuileries ou aux Buttes Chaumont, siroter un verre de ce que tu voudras à la terrasse d'un café, aller voir une nouvelle expo dans un
musée climatisé, ou te faire une toile avec les nouveautés de Cannes, allez courage, Paris est une ville merveilleuse que l'on apprécie plus encore quand on est loin !



Milky 25/05/2010 12:26



Alors que moi, je suis HEU-REUSE !


(même si la terrasse de Biniou-City me manque un peu... jamais contente)



Moune95 25/05/2010 11:45



Sympa de comparer tes pieds à des escalopes !  Je trouve comme toi que l'argent dépensé pour cette mise en scène
médiatique sur les champs elysées aurait pu être employé plus utilement ! Et on nous parle de rigueur ??



catherine 25/05/2010 11:42



Il est certain qu'à la campagne, une chaise longue, un bouquin, l'ombre d'un arbre, tout pour une sieste tranquille.



mab 25/05/2010 10:55



Des petits filets de dinde...Quel poête cet homme. Bon je ne te dis pas comme on est bien à la campagne en ce moment, tu le sais.



mamie Dany 25/05/2010 10:46



  et qu'est ce que c'est que ces parisiens qui veulent le beurre et l'argent du beurre...


moi, j'ai un ciel bleu... de chez bleu, je dors les fenêtres ouvertes, j'oublie parfois de fermer à clé, je vais dans les champs à pied ou en voiture, ce ne sont pas les passants mais les merles
qui me réveillent...


oui! mais ... je ne suis pas à PARIS !



marie-madeleine 25/05/2010 10:45



-sourire- moi je préfère tout de même quand il fait beau et chaud que gris et pluvieux. Si tu veux, viens prendre un verre à Vincennes, on y respire mieux qu'en plein centre



MADmoiselle 25/05/2010 10:37



Raison de plus pour quitter Paris ;)



Françoise 25/05/2010 10:36



Alors.... quitte Paris ! je ne vois pas d'autre solution à ton bonheur estival !


En hiver Paris est il plus agréable ? gadoue, courant d'air, voitures qui éclaboussent... Paris est une merveilleuse ville à visiter. J'aime y retourner, en touriste !