Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 09:25

Vous ne connaissez pas ma belle mère mais vous connaissez le personnage à travers les récits du Goût.

C'était une mère abusive et une belle mère odieuse.

Lorsque l'Ours était petit, je devais absolument travailler car nous avions besoin de mon salaire.
L'Ours est allé un peu à l'école maternelle, c'était ma belle mère qui le faisait déjeuner le midi, l'Ours n'est jamais allé à la cantine.

Lorsque je pouvais aller le chercher le soir, sa maîtresse se plaignait sans cesse de ma belle-mère.
Je la comprenais mais je ne pouvais pas lui dire tout le mal que je pensais de la grand'mère de mon fils.
Déjà que la mère du Goût avait nié mon existence en décidant que l'Ours était son fils, donc le frère de son père...
Vous avez dit étrange ?

Du coup, c'est moi qui suis allée voir un psy pour soigner une sévère dépression ! Ma belle mère, elle, est restée fidèle à son personnage de sorcière méchante.
Elle est morte âgée, en prétendant toujours que l'Ours était son fils mais je ne la voyais plus depuis longtemps.
J'avais compris que "l'éloge de la folie," ce n'était pas mon truc.

Mais revenons à la candide Erendira.
La maîtresse devait avoir un problème avec sa mère où sa belle mère car elle me saoulait avec ma belle-mère.
L'année scolaire fut un calvaire, pour elle et pour moi.
J'avalais des cachets, je pleurais.
Il n'y avait pas de place pour une autre grand mère diabolique...

Je n'ai jamais fait de cadeau aux institutrices de mon fils, sauf à cette maîtresse.
Je lui ai offert "L'incroyable et triste histoire de la candide Erendira et de sa grand mère diabolique" de Garcia Marquez.

L'année suivante, l'Ours allait chez une femme merveilleuse prendre son repas, c'était mieux pour lui et fut un soulagement pour moi...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

muse 22/04/2014 19:54


As-tu remarqué qu'en vieillissant on devient plus sereine et moins sujette à des crises? Peut-être parce qu'on n'a plus de belle-mère?

berthoise 22/04/2014 14:27


Jen'ai pas de belle-mère, j'ai juste Simili et c'est une perle de discrétion et d'intelligence. Juste peut-on lui reprocher une certaine pudeur qu'on pourrait confondre avec de la froiseur.


 

Marie Bland 21/04/2014 09:21


J'avais un fils remuant quand il était petit, ces années là avec ma belle-mère ont été compliquées. Je ne me sentais pas bien chez elle, le petit s'en rendait compte et il devenait intenable,
pourquoi je n'en sais rien.

Françoise 20/04/2014 18:44


Quand je te lis.... je me dis que, décidément, j'ai eu la meilleure des belle mères. Une femme que j'ai aimée sincèrement, une merveilleuse grand mère. 


 Comment a t elle a pu mettre au monde celui qui est aujourd'hui (depuis 48 ans quand même) mon ex mari 


 Je me demande dans quelle catégorie de belle doche je suis à mon tour ! 

liliplume 20/04/2014 15:50


et un jour elle m'a donné un prétexte pour "couper les ponts" et mettre mes enfants à l'abri de sa méchanceté. J'ai sauté dessus

liliplume 20/04/2014 15:48


la mienne était du même acabit, sauf que les enfants de son fils n'étaient que les miens, elle ne les aimait donc pas non plus. Surtout les deux filles (même ses filles elle avait du mal)

Rêver au Sud 20/04/2014 14:18


Ma belle-mère était donc un ange ...


Joyeuses Pâques et gros bisous.


Marie-Ange

emiliacelina 20/04/2014 14:07


je te crois que c'était beaucoup mieux pour l'ours et pour toi! Sans compter Le Goût le cul entre deux chaises!


Tu as bien fait, quand y a rien à faire d'autre pour ne pas se ruiner la santé ..... et le moral!!!  Elle a toujours eu un raisonnement un peu bizarre quand-même!

Madame Chapeau 20/04/2014 14:03


Difficile d'imaginer une telle grand mère. Je ne commente quasi jamais. Mais pour pouvoir commenter, je dois donner une adresse email, je ne suis donc pas vraiment une anonyme, vous pouvez me
contacter...


Que vouliez vous dire hier en parlant de ces mysérables qui vous font suer? 

Colette 20/04/2014 11:25


Peut on parler de grand mère tyrannique ?? certainement ! ce qui est vraiment, mais vraiment dommage c'est que tu en sois tombée malade ........il y a des cas où, pour sauver sa peau, il n'y a
pas d'autre choix que celui de la rupture ...........


Une année qui a dû être particulièrement éprouvante aussi pour l'Ours et ton mari .......

mab 20/04/2014 11:16


Ah quand même!