Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 09:11

pulp-fiction.jpg

C'est peut être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup...

Tout à l'heure, nous irons chercher Merveille à la sortie de l'école.
Elle passera chez ses parents pour faire pipi.
En 2014 les petites filles se retiennent de faire pipi toute la journée, les toilettes sont sales et les garçons envahissants.

Ceux qui pondent des réglements à longueur de journée.
Ceux qui pratiquent la langue de bois.
Ils n'ont pas de petites filles de 7 ans ?
Ils n'ont pas d'amis avec des petites filles de 7 ans ?
Ils ne vont jamais chercher ailleurs qu'à l'Ecole Alsacienne des petites filles de 7 ans ?

Au moment où la Sécurité Sociale va encore faire des économies, vous ne croyez pas que détruire le système urinaire des petites filles est un vrai problème social ?

Je n'étais pas venue ici pour vous parler des sanitaires des écoles publiques, j'étais venue vous parler de Kundera, ce Monsieur de quatre-vingts ans qui publie un petit ouvrage.

Je me rappelle, j'étais jeune, j'avais besoin d'argent, la fille qui travaillait avec moi aussi, nous avons accepté de taper le manuscrit d'un auteur étranger.

C'était plutôt bien payé ou nos besoins étaient modestes mais Dieu que c'était ennuyeux !
Nous n'aimions pas le style.
Nous faisions des corrections.
L'Auteur pestait.
On continuait à le faire enrager.

Il a fallu des années.
Il m'a fallu le voir à "Apostrophes" pour que je reconnaisse l'auteur de ce manuscrit.
Celui que je trouvais si mauvais était Milan Kundera...

J'aurais fait une mauvaise critique sauf des toilettes des écoles de la République.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygène 14/04/2014 22:59


Ton humour et ta façon de raconter valent vraiment le détour....

liliplume 09/04/2014 14:28


comme toi je ne trouve pas qu'il écrive bien. Est ce que les maîtresses (ou les dames de service) ne pourraient pas surveiller les toilettes ?

Madila 09/04/2014 13:02


quel souvenir ! J'ai lu et aimé ses livres mais bizarrement, je ne les ai jamais relus !

lanabc 08/04/2014 22:22


Les toilettes dans les écoles sont un problème mais dire que rien n'est fait c'est pas tout à fait juste... C'est un sujet dont on parle depuis des années et des années en conseil d'école... La
mairie agit mais faut dire que les enfants jouent beaucoup dans les toilettes, les bouchent etc... et même si on surveille, on ne peut pas aller dans la cabine avec eux... J'ai un enfant qui ne
va jaamis aux toilettes au collège mais qui mange à la maison donc ça va

pas lue, mais vu les films 08/04/2014 20:25


kundéra, j'ai jamais lu, alors je suis allée sur google et j'ai parcouru ses citations!  Je m'instruis avec toi HB: Je m'instruis!

Colette 08/04/2014 18:02


Oui c'est un vrai problème de santé mais qui existe depuis ....................je l'ai connu et je ne suis plus jeune !! et j'étais interne à partir de la seconde................Tout le monde se
plaint et rien n'a jamais été fait !


J'ai un peu de mal à relier ce problème à Kundera .....!!


 

Marie Bland 08/04/2014 15:53


Je crie avec toi contre ces histoires de toilettes. Au collège, les années passées il était impossible de se savonner les mains, plus de savon, fini, imagine l'état des mains d'un enfant au
collège.


Maintenant plus de soucis avec le savon puisque les toilettes sont fermées, plus le droit d'y aller, et pour une collégienne il n'y a pas que les problèmes urinaires, il y a aussi les règles et
tous les inconvénients qui vont avec.


Je suis furieuse, comme toi et de nombreuses mères et grands-mères


 

muse 08/04/2014 15:17


Si les toilettes sont sales, il faut se demander pourquoi! Mais c'est vrai que c'est un problème.


Quant à Kundera, j'ai adoré malgré son style très particulier.

Rêver au Sud 08/04/2014 14:43


Oui au collège aussi, d'ailleurs ils n'osent même plus demander la permission de sortir, refusée !


Bises


Marie-Ange

Ysa 08/04/2014 13:40


Il n'y a pas que les petites, les grandes au collège aussi !!

Brigitte 08/04/2014 13:39


A Singapour , tu mangerais dans leurs toilettes , le travail de nettoyage est bien fait , plusieurs fois par jour et je suis certaine que les employés ne sont pas beaucoup rémunérés , comme quoi
!

angiola 08/04/2014 11:51


 


après coup, quelle émotion d'apprendre  que le manuscrit était d'un tel écrivain, non ?
Pas cool  ce problème de toilettes. La tenue des écoles maternelles et primaires est du ressort de la municipalité. Les agents municipaux sont payés avec vos impôts locaux. Se rapprocher de
l'adjoint  concerné et exprimer son mécontentement...(en filigrane) les bulletins de vote pourraient s'en ressentir !

heure-bleue 08/04/2014 11:50


Justement, il serait temps que les choses changent, à 14 ans, j'ai eu une pyélonéphrite, ma belle fille en a eu une, aussi et je n'aimerai pas que ma petite fille ramasse la même chose, en plus,
elle est timide et en voulant traverser la cours pour aller dans les toilettes des filles, elle s'est fait molester par un grand de CM2....La seule chose qui a changé, c'est que les filles n'ont
plus le droit d'utiliser leur toilette !!!

Marie-Floraline 08/04/2014 11:50


"La vie est ailleurs" fut l'un de mes cadeaux de Noêl. Je devais avoir 16/17 ans.
Je ne sais pourquoi mes parents avaient acheté ce livre mais je n'ai aucun souvenir de sa lecture :-(
Quant aux lieux d'aisance nauséabonds... je me rappelle les trains grandes lignes que je prenais quand j'étais fillette. Les voyages étaient longs, pas de TGV à l'époque. Je me retenais toute la
journée pour ne pas avoir à m'enfermer dans une cabine immonde. Certains (pas de généralité) êtres humains sont des porcs . Les toilettes (comme le reste) ne se salissent pas toutes seules. Quant
à toujours compter sur l'Autre pour balayer derrière soi...

Praline 08/04/2014 11:43


Dramatique pour la santé de se retenir toute la journée de faire pipi... si ça commence déjà à l'école primaire, nos pauvres jeunes devront affronter des problèmes... faut que je demande à ma
fille et à mon fils s'ils rencontrent ce problème à l'école pour leurs enfants...


Monsieur Kundera a fait du chemin depuis que tu corrigeais ses écrits ! d'ailleurs tu y es peut-être pour quelque chose

Cécike 08/04/2014 11:30


Ah les toilettes des écoles ! Le problème soulevé n'est pas récent... je me rappelle fort bien des méchantes cabines dont la porte ne fermait pas de l'intérieur à l'école communale des années 50
! Peu ragoûtantes sans doute, surtout en raison de l'odeur. (Pourtant je sais qu'elles étaient nettoyées chaque jour à 12h30 et 17h30 car c'était un employé communal voisin qui en avait la
charge...)


 Plus tard, au lycée, certes il n'y avait là que des filles puis des jeunes filles (de bonnes familles...) : Même souvenirs : odeurs très fortes voire pestilentielles, verrous inopérants et
nécessité d'avoir une copine pour m'accompagner et rester plantée là à attendre ma sortie très rapide des lieux dits d'aisance ! Toutes, nous ne fréquentions ces endroits par deux ou trois : Je
me demande bien pourquoi aujiourd'hui ! Déjà donc je peux affirmer que je me retenais pour n'avoir à y aller que le moins souvent possible ; mais ce n'était pas un sujet de conversation ni de
plainte auprès de nos parents !!! jJe ne dis pas que tout était bien ou normal, non, je constate seulement que les "usagers des services publics" que nous sommes devenus sont des râleurs très
exigents pour tout, que mettre quelques feuilles de papier rose ou blanc dans la poche de son enfant n'est pas insurmontable, qu'aller parler de ça au chef d'établissement est simple et qu'il n'y
a pas qu'à l'école que les toilettes sont peu avenantes !!! (Ce qui n'excuse pas les négligences ou fautes des responsables...ni les utilisateurs des lieux.).


 

maevina 08/04/2014 10:52


je crois n'avoir lu de lui que quelques poêmes en fait

lakevio 08/04/2014 09:57


Si tu es courageux, à l'Ecole Publique, et que tu acceptes les toilettes sales et puantes, n'oublie pas ton rouleau de papier : il n'y en a jamais.


Ah oui, quand même, Milan Kundera !...

mab 08/04/2014 09:50


Je connais des garçons qui se retiennent aussi.


Kundera me fait bailler.