Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 09:37

Mes souvenirs m'emportent souvent vers le 17ème, le Goût me suit avec plaisir, c'est un quartier qu'il aime bien.

J'avais bien remarqué que mon quartier se transformait mais retrouver la rue des Rosiers là où j'ai vécu mes dix-huit premières années, ça fait drôle.

Ma tante qui refusait de parler de judaïsme - "C'est vieux tout ça"- avait vu sa boucherie devenir casher, je ne sais pas si elle vivait encore dans son appartement lorsque le salon de thé est devenu à son tour casher.

Hier, lorsque j'ai vu les pharmacies et les cafés fermés, j'ai un peu tiqué.
J'ai même pensé que le 17ème, était devenu le nouveau 19ème.
Avec plus de Porsches... 

Je suis contre les ghettos, d'autant plus que les juifs n'ont jamais choisi de vivre dans un ghetto.
Quelle idée de s'en créer un...

Je suis toujours contre les replis communautaires, je ne supporte pas les femmes voilées pourquoi devrais-je accepter les hommes à kipa.

Et qu'on ne vienne pas me traiter d'antisémite. Surtout moi.

J'ai fait ma scolarité sans croix, sans magen David, et sans Ramadan.

Au fait, la religion, ce n'est pas censé être une affaire privée ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

imaginer 20/01/2014 11:54


En relisant ton texte avec ta réponse, je comprends maintenant ce que tu as voulu dire. Comme quoi il faut se méfier de l'interprétation que l'on fait des mots et ne pas déformer ce qu'a voulu
dire l'auteur. Pourtant je travaille dans la traduction et s'il y a une chose sur laquelle j'essaie justement d'être vigileante, c'est de ne pas interpréter......;-)

Oudemia 20/01/2014 11:44


Si, si, il y a certaines parties du 17e qui rappellent la rue des Rosiers en effet ; rue Jouffroy par exemple (la boucherie près de l'angle avec la rue Daubigny ne serait-elle pas celle de votre
tante ?) ou près de la porte Champerret, j'ai vu beaucoup de magasins passer, plus ou moins discrètement, sous le label du Beth Dinh depuis un quart de siècle (j'allais dire 20 ans, mais en
recomptant...).

imaginer 20/01/2014 10:36


La rue des rosiers dans le 17ème ? Ce n'est pas dans le 4ème ? Je sais que tu parles souvent du 17ème, que j'aime aussi, je travaille rue des Batignolles:-)

Martine 20/01/2014 09:12


Si on m'avait dit il y a 30 ans que les conflits seraient sous couvert de religion ...je n'y aurais pas cru ! Ce regain de "pseudo" religiosité m'exaspère, c'est quand même trop souvent un alibi
pour pointer les différences. Catho par filiation, à l'école primaire de bonnes soeurs (en Alsace, c'était l'école primaire publique--> en fait ça coûtait peu cher à l'état), je ne fréquente
pas les lieux de culte (sauf obligation, à mon âge, les enterrements), mes enfants n'ont pas été baptisés ... En raccourci, je dirais que les religions ont été inventées par les hommes pour mieux
asservir les femmes (et hop! nous voilà repartis pour une nouvelle guerre !!??)

emiliacelina 19/01/2014 20:29


bien lues je ne connais pas de religion qui prônent la violence , ou l'égoïsme ou l'intolérance ou l'intransigence, mais , bon, je n'ai pas lu grand-chose sur le sujet!


Par contre j'ai vu des gens soi-disant très pieux, se conduire comme de gros "sa...ds"


Je suis scatholique mais il y a longtemps que je ne pratique plus, ce qui m'importe c'est d'avoir une certaine morale et de respecter les autres quelles que soient leurs croyances ou façons de
vivre tant que celà ne cause pas de tort aux autres et que les autres me laissent vivre comme je le souhaite!

caro 19/01/2014 20:07


J'ai toujours pensé que la religion se portait dans le comportement et pas autoru du cou ou sur la tête. mais je suis naïve...

Praline 19/01/2014 19:50


Je récidive : :)


Comme toi, je ne supporte pas les ghettos, les replis communautaires, les femmes voilées... j'ajoute que je ne supporte pas la gay pride. Je respecte tout humain,sa religion, sa liberté en
général... à condition qu'elle ne s'étale pas sur la place publique, comme pour en imposer le concept. Dans mon quartier, je connais, salue et papote de temps en temps avec le responsable de la
mosquée, un homme charmant, cultivé et respectueux qui jamais n'impose ni n'évoque la moindre idée religieuse... voilà qui je respecte. La religion, le sexe, etc... sont des affaires privées qui
n'ont pas à être portées sur la place publique. On dit bien que "la liberté des uns commence où s'arrête celle des autres", non ? On en est loin...

Praline 19/01/2014 19:26


Il me semble que mon commentaire n'apparaît pas (du moins sur mon ordi), je l'écris de nouveau :



Marie Bland 19/01/2014 19:02


J'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton article et les commentaires. J'aime la laïcité telle que la décrit Le Goût, telle qu'elle est définie par nos lois, telle qu'elle devrait être respectée mais
malheureusement elle s'affaiblit ou s'écrase plutôt devant bien des choses qui ne devraient pas être.


Je suis comme toi, je ne supporte pas les femmes voilées ni tout autre signe religieux, je pense souvent à ma mère, mes grands-mères et les autres qui ont vécu sous le joug de la chrétienté. Je
pensais que le cap était passé, que nous aurions enfin une vraie laïcité, je me trompais.


Nos croyances sont très respectables, quelles qu'elles soient, mais c'est quelque chose de profond et de très personnel.


Mais au fait, j'ai une question, je connais le casher vis à vis de la viande mais comment un salon de thé peut être casher 

lakevio 19/01/2014 18:38


Et oui, le Goût, on est bien d'accord, tolérance, respect, égalité...

Praline 19/01/2014 18:19


oups.... pardon pour l'écriture de pancarte

Praline 19/01/2014 18:19



Brigitte 19/01/2014 17:13


Je ne crois pas mais j'ai ma morale pour guide , j'ai appris la tolérance à mes enfants et je sais qu'ils le sont tous les 3 , j'ai un peu de mal quand les gens ne pardonnent pas , on n'avance
pas , à mon avis , avec des rancoeurs , certains sont religieux quand ça les arrange .

le-gout-des-autres 19/01/2014 15:15


Lakevio, effectivement, la laïcité n'exclut pas la religion.
Elle est même censée confirmer la liberté de pensée, de croire.
C'est même pour ça qu'elle a évincé le clergé des instances politiques.
Seulement, pour ce que j'en ai retenu, elle explique assez bien que si l'on peut être croyant, quelle que soit sa religion, elle doit être au cœur de sa conscience, chez soi ou dans les lieux de
culte qui lui sont consacrés.
Elle en doit pas conduire à une invasion de la voie publique telle que les boutiquiers ou les gens qui ne relèvent pas de telle ou telle autre religion soient de fait contraints d'adopter le
comportement et les usages des plus prosélytes.
Je déteste voir des cafés qui ne sont fermés que pour se conformer au rite d'une religion dont ils ne font pas partie des fidèles.
Autant je considère avec respect ceux qui prient leur dieu avec ferveur, que ce soit à la mosquée, l’église, la synagogue ou le temple, autant je suis agacé par ceux qui confondent la piété et la
religiosité, ces bigots qui regardent avec réprobation tous ceux qui semblent ne pas se soumettre au exigences de l’apparence de piété.
Ils emmerdent le monde au prétexte qu’on allume la lumière un samedi, qu’on mange une saucisse le Vendredi Saint ou qu’on boit la journée pendant le ramadan.
Ce qui ne les empêche pas le moins du monde d’avoir une morale élastique.

maevina 19/01/2014 14:37


jusqu'à l'âge de 13 ans je ne savais même pas que la religion existait ...... je l'ai appris en ayant une amie juive et un autre protestante et d'office elles m'ont cataloguée catholique
.................

liliplume 19/01/2014 13:32


entièrement d'accord avec toi !

lakevio 19/01/2014 12:24


Oui et non. La laïcité n'efface pas la religion. Il y a - encore - liberté de pensée ET de parole !  Enfin, très beau sujet de dissertation qui devient de plus en plus actuel.

Colette 19/01/2014 11:30


Attention aux affaires privées !!! difficiles à gérer, tu as un exemple parfait en ce moment pour te rendre compte !!!!

muse 19/01/2014 10:47


On se sent en sécurité avec ses pairs, et pourtant, c'est certainement ça qui engendre l'insécurité!

Françoise 19/01/2014 10:37


Confusion : le 17ème et la rue des rosiers... ce n'est pas le même quartier.


Pourtant je me souviens que tu parles souvent de la rue des Batignoles (17ème) 


Bref nos souvenirs nous emmènent là où nous avons passé de bons moments de notre vie. 


Les moins beaux aussi parfois, mais ceux là n'excluent pas la tendresse, l'amour... le souvenir est aussi fort, beau.


Heureusement que nous avons des souvenirs qui nous aident à bien vivre le présent.


Bon dimanche à vous deux