Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 09:17
J'ai été libraire très longtemps.
D'abord dans le 3ème arrondissement, une petite librairie de quartier qui vendait même des copies doubles d'une marque qu'on ne trouvait pas dans les supermarchés à l'époque.

Les jours de rentrée scolaire, j'avais la queue sur le trottoir et au moment des fêtes, au lieu de dormir, je rêvais que je faisais des paquets cadeaux.
Le 2 janvier, jour d'inventaire, le bolduc me faisait mal aux yeux...

J'en vois qui salivent, "Elle a eu de la chance Heure-Bleue, j'ai toujours eu envie d'être libraire, on peut lire et conseiller les clients, c'est agréable.".

Oui, c'est agréable. Sauf que les clients ne sont pas tous agréables, que les livreurs envoient valser les cartons de livres au milieu de la boutique et , que si aujourd'hui mon dos me fait souffrir, les cartons de livres ne sont pas étrangers à la chose.

Les finances des libraires sont toujours basses, on ne choisit rien, les éditeurs vous envoient n'importe quoi pour avoir de la trésorerie et vous n'êtes pas libre de fixer un prix, les remises sont maigres et les bénéfices étiques.

Vous n'avez pas le temps de lire, sauf la quatrième de couverture, je me rappelle avoir vendu avec aplomb "Le pendule de Foucault" que je n'ai toujours pas lu. Je ne vous parle pas de "Tristes Tropiques" que je ne lirai pas, je l'ai perdu depuis longtemps...

Avant de devenir libraire, vous devez savoir une chose importante: Vous aurez besoin d'un mari qui gagne bien sa vie, il n'aura plus la possibilité d'entretenir une maîtresse, vous serez sa danseuse...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygene 12/11/2009 14:48


La chute humoristique de ton article m'a bien fait rire.
Quant au métier de libraire..... oui, quand on aime les livres on a l'impression que les vendre est la panacée. Ce serait oublier tout ce qui se cache derrière et tu l'as très bien
expliqué. 
Il y a toujours un revers à une médaille... 


lakevio 10/11/2009 10:32


J'ai l'impression d'entendre mon amie de Washington qui a tenu une librairie dans le XVIIe pendant plusieurs années. Réception, renvoi, commandes, clients qui ne viennent pas chercher leurs livres,
clients avec des demandes "devinettes".... Septembre et décembre overbookés et... rien à la fin du mois dans le porte-monnaie !
Ce que touche un auteur n'est pas grand chose non plus ! Les éditeurs ont sans doute la plus belle part mais voici pourquoi ils vont choisir des ouvrages médiocres mais à fort tirage !
Bon, on pourrait en écrire un roman, n'est-ce pas ? !!!


MADmoiselle 08/11/2009 09:01


Oui, c'est un beau métier, mais pas si cool qu'il en a l'air de l'extérieur (surtout quand on a un patron comme le mien qui n'est pas plus libraire que sympathique...)
Oui, une librairie, 'vaut mieux y venir en tant que client...
On voudrait en ouvrir une avec mon homme, mais... il y a beaucoup de mais...


mab 06/11/2009 07:16


Je me souviens d'une anecdote par toi racontée, l'homme qui te volait régulièrement, un jour te rends les livres et toi "grand seigneur" tu les lui laisse, ce n'est pas comme ça que l'on devient
riche, peut-être mais c'est bien plus drôle!


beloubelette 05/11/2009 23:00


Le Goût, tu sais sur quel pied danser, alors?
... Et on voit qu'écrire "jammais" est une délectation pour toi...Allez sans rancune, on comprend que tu "M" fort ta danseuse-libraire-blogueuse.


tanette 05/11/2009 21:58


Libraire et danseuse c'est un cumul de mandat... non ?


karmara 05/11/2009 21:46


En voilà un bon titre de best-seller : “Comment j'ai empêché mon mari de prendre une maîtresse”


Luc 05/11/2009 19:23


Oui mais moi je suis pas près de trouver un mari qui gagne bien sa vie...

Pffff, toujours pour les mêmes...

(j'ai toujours révé d'être libraire, bibliothécaire, éditeur... je ne suis que lecteur !)


Fauvette 05/11/2009 18:31


Mais alors ceux qui s'enrichissent ce sont les éditeurs, ou les auteurs ?



incertaine 05/11/2009 18:11


Ta conclusion me fait beaucoup rire. J'adore ta manière décalée de parler de la vie...


dragonfly 05/11/2009 15:47


J'aime bien la fin .. elle est "drôle"....
Moi ce que j'aime dans les livres , c'est l'odeur ....
Ouvrir un livre en son milieu et fourrer mon nez en son centre et respirer fort .....
ah les livres ......


Marie Bland 05/11/2009 15:32


Toucher un livre est un bonheur, mais travailler avec n'est pas facile, je m'en doutais.


le-gout-des-autres 05/11/2009 15:00



Tu avais raison.
Je n'ai jammais eu les moyens d'avoir une maîtresse...



muse 05/11/2009 14:56


Moi, je voulais être bibliothécaire! mais l'idée d'être enfermée dans des locaux parfois sans lumière du jour m'a fait changé d'idée: vive le soleil! Les libraires ne sont pas riches mais M. Fnac
se porte bien...


Bérangère 05/11/2009 13:09


j'aime ta chute...


mammilou-mijo 05/11/2009 12:35


De toute façon quelque soit ce que l'on vend le métier de commerçant est je pense un métier bien difficile et dans lequel il est difficile de faire fortuune (à part les pharmaciens peut-être).


mamouchka 05/11/2009 11:06


à part reconnaître que c'est plus agréable de vendre des livres que du poisson, je ne vois pas non plus d'avantage à ce métier.


Elyane 05/11/2009 10:21


Avant d 'être institutrice j 'ai été vendeuse en ibrairie pendant un temps très court (j 'ai en effet déchanté très vite, les livres me passaient entre les mains et je n 'avais pas le temps de les
lire et rentrée chez moi, je n 'avais plus la force ni l 'envie de lire.Alors j 'ai changé d 'orientation .Bonne journée


Mamie Dany 05/11/2009 10:11


"il n'aura plus la possibilité d'entretenir une maîtresse, vous serez sa danseuse... " c'est toujours ça
de gagné !
Tous les métiers ont leurs inconvénients mais il faut être à l'intérieur pour s'en rendre compte... de l'extérieur tout il est beau! tout il est rose! et tu fais des envieux !