Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 10:05

Mab se demande comment on peut vivre sans connaître ses ancêtres.
Si si, on peut.
Surtout lorsqu'on n'a pas le choix.

Je ne peux guère remonter loin dans ma famille.
Mon père est né de "père inconnu", enfin, connu de ma grand mère et de mon père, mais le nom de ce grand père mystérieux n'a jamais été prononcé franchement.

Du côté de ma mère, ce n'est guère mieux.
Une arrière grand-mère adorée mais à la généalogie mystérieuse.
Née où et de qui, mystère ? Elle eut trois enfants, un fils mort dans les camps, je ne l'ai pas connu, je suis née après la guerre, une tante enfuie au Maroc dont je me souviens à peine, et mon grand-père, le père de ma mère, parti courir la gueuse bien avant mes six ans.

Aujourd'hui, mon nom de jeune fille, le nom de ma mère, est en voie de disparition.
C'est un nom plus répandu aux USA qu'en Europe.
On trouve en France des protestants, des juifs et si je creuse bien peut être un ou deux catholiques.

Ma famille forme un tout petit clan, ma seule cousine est morte l'année dernière, et ce tout petit clan me suffit.pivoines.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le-gout-des-autres 24/04/2013 08:17


@Marie Bland


Il vaut mieux s'occuper correctement de la génération qui vient d'arriver que pleurer sur des gens qu'on n'a jamais connus et qui sont morts depuis des lustres.


Il semblerait qu'on ait tous quelques gènes de Charlemagne.
Ça te fait quel effet ? Ça t'a aidé à passer le bac ?

le-gout-des-autres 24/04/2013 08:14


@juliette


 


Tu crois que parce qu'on est élevé par deux hommes ou deux femmes, on n'a pas un père et une mère ?
Va falloir te renseigner un sur la reproduction sexuée, ma grande. C'est ce qui frappe tout être vivant dès qu'il a dépassé le stade de la scissiparité, autrment dit dès qu'on passe au dessus de
l'échelon de la bactérie...
Il ne faut pas croire cette folle du cierge de Boutin ou nunuche barjot.

marie-madeleine 23/04/2013 19:24


Connus ou inconnus nos ancêtres sont notre souche, à l'origine de notre vie! J'ai moi aussi une part d'ombre dans la branche paternelle et n'ai jamais su qui est le père de ma grand-mère
paternelle toujours évoqué sous le manteau comme une maladie honteuse....

Marie Bland 23/04/2013 17:51


Je viens de lire le commentaire de Juliette, elle a raison, ces enfants avec deux parents du même sexe auront du mal à connaitre leurs ancetres, quel drame !

juliette 23/04/2013 12:32


Tu crois qu'on pourra bientôt être sûr de ça, Mr le goût, d'avoir un père et une mère ? Bientôt, certains enfants auront 2 papas ou 2 mamans, tiens, à partir d'aujourd'hui
d'ailleurs...Bientôt, il va être très dur pour les enfants de s'y retrouver dans ses ancêtres..

le-gout-des-autres 23/04/2013 07:44


Finalement, la seule chose dont on est sûr, c'est qu'on a un père et une mère.
On ne les connaît pas forcément (pensez au Christ) mais on les a...

emiliacelina 22/04/2013 21:36


un jour mon fils Bruno a voulu faire des recherches sur ses anc^tres, mais il a dû abandonner car du côté de ma mère c'était un vrai imbroglio, du genre: mon père, le mari de ma mère n'était pas
mon père, et mon frère n'était pas mon vrai frère! Mon mari n'est resté mon mari que la nuit de noce que je n'ai pas passée avec lui, je me suis mariée pour partir de chez moi!


Donc, c'est tout ce que nous savons ma mère (à moi) ne m'a jamais donné de détails! je sais juste qu'elle a rencontré mon père qui nous a tous reconnus , mais ils ne se sont jamaisn mariés!


Bruno a abandonné car il y perdaitson latin! Celà ne nous a jamais perturbés!

CJane -Rubynessa 22/04/2013 21:33


Je dois dire que je suis d'accord avec toi 

Mialjo 22/04/2013 21:02


de toute façon on a pas le choix, je ne sais pas qui est mon vrai grand père la grand mère ayant fauté...lol...je crois que la guerre à fait pas mal de dégâts côté filiation...pas besoin de
mariage gay ou pas gai pour ça...

Marie-Floraline 22/04/2013 20:37


Il y a quelques années, mon mari s'est pris de passion pour la généalogie (surtout la mienne car ses parents, immigrés espagnols sont arrivés en France pendant la guerre civile. Son père était
orphelin à 6/7 ans . Sa mère a perdu son papa dans les mêmes conditions). Côté maternel, nous avons pu "remonter"
jusqu'avant la révolution française, côté paternel, un peu après...). J'avoue avoir aimé retrouver mes ancêtres. C'est assez vertigineux de lire "1724" comme date de naissance et se dire que l'on
possède quelques gènes de cette personne...

Colette 22/04/2013 18:41


J'ai un sentiment très partagé sur la chose........savoir à tout prix m'intéresse moins que savoir simplement ......

lakevio 22/04/2013 16:12


Enfin, je peux accéder à ton blog !

ysa 22/04/2013 15:29


Des fois il vaut mieux être peu mais avoir la qualité.

mammilou-mijo 22/04/2013 13:13


Mon mari est passionné par la généalogie et il a pu remonter très loin de son coté et du mien! Pour lui c'est très important pour moi ça l'est un peu moins!

juliette 22/04/2013 11:49


Ne vaut-il pas mieux avoir la qualité que la quantité !


Mais, je comprends bien, qu'on aime connaître ses ancêtres, comme moi...Les miens, c'est vite vu, ils n'ont jamais dû s'éloigner les uns des autres, de plus de 20 km...


Par contre, mon mari, je lui demande parfois d'où auraient pu provenir ses ancêtres, vu son teint très typé..Il ne peut remonter qu'à son grand-père paternel, facteur, et l'autre côté,
meunier...Sa grand-mère paternelle ressemblait à une gitane..Je dis souvent à mon mari, que ses ancêtres devaient être sur les routes, ou venir d'Espagne, d'ailleurs, les gitans l'aiment
bien, nous avons un camp pas loin de la maison, mon mari est à l'aise avec eux, et eux, lui ont demandé plus d'une fois s'il était l'un d'eux, à moins qu'une de ses ancêtre n'ait connu une
aventure, bonne ou mauvaise, et qu'il en soit resté quelque chose..Il est aussi roublard qu'eux, capable de te vendre un manteau par 40°, ou de te faire croire qu'il fait beau, quand il
pleut comme vache qui pisse..


Si mon fils de Paris a un enfant avec sa belle, ça va faire un bien beau mélange...Sa copine dit qu'elle ne se mariera pas, étant la seule à perpétuer son nom, chin quelque chose...père
réunionnais, grand-mère chinoise, mâtiné d'un ancêtre de sang gitan ou espagnol, mélangé d'une grand-mère, issue de l'agriculture bio, me, en l'occurence, ça devrait faire de bien beaux
bébés..Mes enfants sont déjà de bien beaux enfants, blonds comme les blés pour les garçons et très, très brune pour la fille..J'adore les mélanges de race....M'étonne pas que, chez les nobles, il
y ait eu tant de tarés, vu qu'ils se mariaient entre cousins.

Madila 22/04/2013 11:06


Les ancêtres peuvent aussi être embarassants, parfois il vaut mieux ne pas savoir... Dans les antécédents paternels de mes filles, un arrière arrière grand-père était mort au bagne, et après
recherches, il s'est avéré qu'il avait été condamné pour inceste !

lili plume 21/04/2013 21:33


du côté paternel je ne sais pas grand chose, d'autant qu'il ne m'a pas reconnue. Ils venaient de Bessarabie, Kitchinev (ortho approximative). Ma mère s'était brouillée avec une grande partie de
sa famille, elle était rebelle. Donc je ne sais pas grand chose non plus. Et je le vis bien.

muse 21/04/2013 20:18


Le principal, c'est plutôt de connaitre ses descendants, non?

Oxygène 21/04/2013 18:37


L'important ce sont tes derniers mots : "Ce petit clan me suffit".


Ces mots disent que tu es heureuse malgré une mini-famille. Et puis, peut-être as-tu beaucoup d'amis et ça c'est important aussi.


On dit bien que ''on ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis". Nombreux sont ceux qui supportent une famille avec beaucoup de mal. Dans ce cas, mieux vaut ne pas en avoir
trop.... 

patriarch 21/04/2013 13:47


Sourire... C'est pas grave... tu es tout de même "Bien Née" ce n'est pas la lignée qui nous forme bien au contraire...