Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 10:32

Hier, nous sommes partis nous promener du côté de mon enfance.
Pas par nostalgie, plutôt par paresse, c'est le quartier le plus facilement accessible de l'endroit où j'habite, j'ai toujours du mal à écrire "ma banlieue", ça passe mal.

C'est un quartier qui change peu, des boutiques nouvelles, vides, des brasseries, pleines, des restaurants casher, des boucheries casher et même une "librairie casher", on se croirait parfois rue des Rosiers, hormis le fait que les immeubles sont nettement plus bourgeois et moins anciens.

Nous voila, rue Poncelet.
Je sais que je ne retrouverai pas "Les Magasins Réunis" mais je retrouve plus que ça. Je retrouve mon arrière grand-mère, le Goût est patient, il me laisse radoter.
Il sait aussi bien que moi où j'achetais les oeufs de mon arrière-grand-mère.
Il sait que les marchandes de quatre-saisons ont disparu

Il sait aussi que la librairie a fermé depuis peu...

Mon oeil est attiré par une affiche, un appel de la mairie du 17ème.
Un appel à la solidarité envers ses voisins. Comme partout, la population vieillit, on ne connait plus ses voisins, pas question d'aller chercher des oeufs chez Madame XXX, on n'oserait plus, alors on souffre en silence.
Et puis un jour on meurt, en silence aussi.
Discrètement, sans déranger ses voisins.

Il faut parfois des années avant de découvrir un mort assis dans son fauteuil devant sa télé. Tout est si simple, on paie par prélèvement donc personne ne s'inquiète. Je me suis dit que le monde avait bien changé depuis mon enfance, et pas en mieux.
Les appartements sont certes plus confortables mais la chaleur humaine a disparu.

C'est aussi comme ça dans ma banlieue.
Ne manquent que les affiches chez les commerçants...

café noir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygène 11/11/2012 21:28


Ce que je trouve triste dans ce que tu dis (hormis bien sûr les voisins isolés qui meurent tout seuls), c'est : "La chaleur humaine a disparu"...


Si tu savais à quel point je suis heureuse lorsqu'un commerçant me sert avec le sourire, prend le temps d'un mot aimable. J'ai presque l'impression d'avoir affaire à un extra-terrestre, mais ça
me redonne le moral et confiance dans l'espèce humaine...

C - Jane 11/11/2012 10:02


C'est vraiment partout pareil. dans mon immeuble il y a 7 appartements, on se dit juste bonjour..... c'est affreux....

Marie Bland 11/11/2012 09:30


Je suis allée voir mes parents hier, dans mon tout petit village normand. Ils sont très âgés et tous les habitants du villages leur sont inconnus, personne ne cotoie plus personne.

tanette2 10/11/2012 21:54


Dans mon petit village il reste encore un peu de convivialité mêrme si j'ai une voisine que je n'ai pas vue depuis le début de l'année....elle travaille..dans un autre village. Mais tu as raison
je connais de plus en plus de personnes seules qui ont du mal à supporter...

Mialjo 10/11/2012 21:16


en province c'est quand même un peu mieux...


désolée pour ton com mais j'ai modifié mon article alors il a disparu...

liliplume 10/11/2012 19:59


ma fille habite maintenant un mini-deux pièce hors de prix dans le Marais qu'elle ne peut payer seule ! Et ce pour quelques mois !

Brigitte 10/11/2012 16:52


On essaye de se tenir au courant des évènements du quartier , notre lotissement est petit mais nous ne connaissons pas les nouveaux à part ceux qui sont en limite de propriété , on connaissait
tout le monde quand les enfants étaient petits .

guss 10/11/2012 15:38


houlàlà ! ce coup de blues ...Je retourne me coucher ...

petite fourmi 10/11/2012 14:19


merci pour les infos !mimi a le rein droit qui part et le gauche le fait souffrir en plus avec son diabéte et son hémophilie personne ne veut prendre le risque et chacun se refile le bébé et
jette l'eau du bain


Pour bien faire il a attrapé un microbe ,maladie neusocomyale un enteroccocus au bloc lors des 1eres interventions ,il traine cela depuis + d'un an


l'infection fait monter le diabète et on se retrouve dans une spirale infernale !


Les toubibs jettent l'éponge ,ils ont peur du procès et nous on n'en peut plus!


bises


Sonia

muse 10/11/2012 13:07


Ici, à La Réunion, c'est la France d'avant; les bons côtés... et les mauvais.

heure-bleue 10/11/2012 13:06


Françoise, tu as de la chance, mais c'est une tendance lourde la solitude même les jeunes s'en plaignent. Si, les mairies tirent le signal d'alarme, c'est pas par hasard. J'habites cet immeuble
depuis un an et demi, tout le monde se dit bonjour, de nombreux enfants vont dans la même école que la Merveille et pourtant nada....

Berthoise 10/11/2012 12:28


je suis rarement entrée chez mes voisins. Pourtant, une voisine vient nourrir le chat quand nous partons, nous faisons du covaoiturage pour quelques déplacements. On se salue. La région est
réputée pour la froideur des habitants.

Françoise 10/11/2012 12:00


chez moi, on peut demander des oeufs aux voisins... faire garder ses animaux, se faire conduire si on est en panne de voiture, s'inviter à dîner... 


L'échange, le partage existe... quand on donne on reçoit... et quand on reçoit, ben on donne... C'est simple !

Françoise 10/11/2012 11:56


Et c'est cette vie là que tu veux raconter à Merveille ?


Réveille toi, ouvre les yeux... OK la vie n'est pas facile pour tout le monde, mais avant... était ce "le bon vieux temps"  ??


Je connais bien le quartier dont tu parles... POU le grand charcutier... Les Magasins Réunis sont devenus la FNAC, mais la coupole est toujours là...


Heureusement nous ne faisons pas partie de ces pauvres gens qu'un découvre momifié dans leur fauteuil, devant des programmes télé qui, eux, ne changent pas... hélas ! C'est pour ça que je ne la
regarde plus depuis 4 ans...


Entre nous, fais tu partie des personnes les plus à plaindre ?


Vite un sourire.... Merveille te regarde, tu es un modèle pour elle, ne l'oublie pas 

juju 10/11/2012 11:55


J'habite comme tu le sais dans une petite ville de 27 000 habitants..On a trouvé un papy mort depuis 4 ans au moins...Ici, chez nous, en province....Encore une chose bizarre...Les impôts locaux,
EDF, tout est donc prélevé, tout est donc viré sur les comptes bancaires ?


Reste peut-être les villages....Et, encore, qui ose aller demander 6 oeufs à ses voisins ou du sucre !..Quand je le fais, j'ai peur de déranger..A l'heure de la communication à outrance, on
ne communique plus avec ses voisins, avec sa famille...Dommage qu'on ne puisse s'envoyer des oeufs à travers nos blogs, des oeufs vrais, bien-sûr, de chez lustucru...

mab 10/11/2012 11:34


Tu fais dans la tristesse en ce moment, l'automne????

Colette 10/11/2012 11:21


".....Que l´on vive à Paris on vit tous en province quand on vit trop longtemps .....


....Les vieux ne meurent pas, ils s´endorment un jour et dorment trop longtemps....."


Ton billet m'a fait penser à Brel et à cette chanson qui me bouleverse chaque fois que je l'écoute..................dans ma campagne, on connait encore ses voisins et j'aime ça !


 

Mamie Dany 10/11/2012 11:19


Paris... banlieu... province...province profonde... même combat ! ! !