Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 09:33

Le-malade-imaginaire portrait w858

Vous avez tous appris
« c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !

Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »
Mon nez aquilin, busqué pour certains, mon nez à moi que j'ai fini par aimer ne me cause que des problèmes...

Mon nez disais-je est l'objet d'attaques sournoises.
Un baso-cellulaire d'abord, brûlé avec succès.
Cette année un truc dont j'ai oublié le nom, je n'irai donc pas farfouiller sur le Net, brûlé avec vigueur par un dermatologue sympathique.
Dermatologue qui n'a qu'un seul défaut: Il prend sa retraite vendredi prochain et ne sera pas remplacé.

C'est le deuxième médecin de ma riante cité du 92 qui part à la retraite sans successeur et ce n'est pas le dernier, le dentiste, le mien, ne travaille plus qu'à mi-temps...

Mon généraliste est encore jeune mais il exerce à Paris, je suis allée le voir, même lorsque j'habitais Caen.
Pourtant j'avais un cabinet médical juste à côté de chez moi.
Evidemment, les médecins, déjà âgés, n'y prenaient plus de nouveaux patients.

J'ai appris que cette carence de médecins allait s'accentuer partout en France jusqu'en 2017, que la médecine libérale avait du plomb dans l'aile, que les nouveaux médecins préfèrent travailler dans des centres, car ils ne seront pas dérangés le WE.

Où est l'époque bénie du médecin de famille qui se déplaçait ?
Même le dimanche ou la nuit...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Berthoise 25/11/2012 09:25


Tiens moi aussi, je vais aller me faire brûler le nez, pour la deuxième fois. Et j'y pense, mon demato n'est pas non plus de première jeunesse.

mab 25/11/2012 08:12


Même le dimanche et la nuit et qui consacrait sa journée de repos à visiter les patients qu'il avait envoyé en clinique ou hôpital, j'ai connu ça.

liliplume 24/11/2012 22:14


pour ma bronchite l'hiver dernier j'ai dû en désespoir de cause appeler SOS médecins et je suis tombée sur un nul, un vrai danger public !

Rêver au Sud 24/11/2012 16:25


Faut pas rêver ! 


C'était pourtant si  réconfortant de pouvoir compter sur le médecin de famille ...


Marie-Ange

Colette 24/11/2012 14:57


Epoque révolue...............chez nous, le médecin est roumain............malgré des tonnes d'annonces et d'affichages dans les lieux adéquats, pas de candidature après deux ans de
recherche ...........nous ne sommes pourtant pas au fin fond du département..............

Mamie Dany 24/11/2012 11:58


il vaut mieux être en bonne santé !

Milky 24/11/2012 11:27


Mon grand-père était de ceux-là. Il a bossé comme un âne et n'a pas beaucoup vu ses enfants grandir (les anniversaires, les dimanches : soit le travail l'appelait, soit il s'endormait).


Je ne reprocherais pas aux médecins de vouloir une vie de famille.

saperli 24/11/2012 11:26


alors tu imagines au fin fond des campagnes, ce que ça donne. Le désert médical est général et je ne pense pas qu'apèrs 2017, le problème sera réglé& car nous serons de plus en plus de vieux
et comme disent les geeks, ça va bugger !

Mialjo 24/11/2012 10:41


Et bien Heure Bleue, elle est dépassée cette époque...! je le regrette, comme toi...je ne voudrais pas être là dans 30 ans..par contre nos enfants le seront, et c'est bien triste...super
tirade...que j'avais apprise par coeur...lol...

Marie Bland 24/11/2012 10:05


il y a déjà longtemps que l'on fait venir des médecins de l'étranger, j'en ai parfois rencontré dans les hopitaux avec qui il était presque impossible de discuter... barrière de la langue et de
l'accent.