Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 10:28

J'ai la chance de me souvenir de mes rêves.
Cette nuit, je préparais un déménagement, je faisais des cartons avec jubilation malgré mon mal de dos.
Pourtant, je ne suis pas mal ici, l'appartement est correct, le balcon est tout petit et c'est bien puisque je n'ai pas la main verte et que les limaces font de la résistance.

Si je prends un bus en bas de chez moi, j'arrive à Paris trente minutes plus tard, un autre bus me lâche alors à côté de mes musées préférés.
J'ai remplacé le BHV par le Bon Marché, le café est à peine plus cher et la librairie est un rêve, des boiseries, des divans profonds comme des tombeaux pour feuilleter les livres d'art. Depuis longtemps, je n'achète plus que des livres de poche, manque de place et budget serré.

Ceux qui cherchent désespérement un appartement trouveraient que j'ai de la chance. Je trouve facilement à me loger sauf à Paris dont les prix donnent le tournis, pourquoi cet envie permanente de déménager ?

Je suis née Parisienne et ma ville me manque et je ne veux pas être loin des enfants.
Me reste plus qu'à trouver un appartement vers la Rue de Courcelles, c'est pas pour demain...chat dort

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le-gout-des-autres 24/01/2012 08:08


@saperli:


Tu peux me dire pourquoi, en ces périodes de cupidité généralisée, un bailleur louerait 800 € par mois un galetas qui, après impôts et taxes lui en laisserait 400, alors qu'il peut le louer au
black 600 € par semaine ?
Ce qui va lui laisser ~2200 € mensuels après charges et impôt foncier...

saperli 24/01/2012 07:50


j'ai entendu hier que les touristes ont de plus en plus d'offres de location à la semaine dans Paris, une concurrence supplémentaire !!!

maevina 24/01/2012 00:14


une petite balagan souvenir tendre t'accompagne dans tes rêves

MAD 23/01/2012 21:16


Le rêve de déménagement ne signifie pas forcément que tu veux déménager pour de vrai...
C'est peut-être d'un autre changement dont il s'agit ;)

Moune 23/01/2012 20:47


Moi aussi j'aime bien déménager. L'impression d'avoir une nouvelle vie devant soi à chaque fois...

liliplume 23/01/2012 18:59


ma fille et cyrano cherchent et ne trouvent pas. Ils sont à la rue le 15 février.

Rêver au Sud 23/01/2012 18:55


Pas désagréable comme situation !


Bisous


Marie-Ange

muse 23/01/2012 18:08


Joue au loto! Et si tu gagnes, on partage, puisque je t'ai donné l'idée!

clodoweg 23/01/2012 15:31


Pour les limaces, répandre quelques granulés de Ferramol, un antilimaces naturel et sans danger pour la faune.

Colette 23/01/2012 14:27


Tu n'as pas l'air si mal que ça actuellement !!

Clair 23/01/2012 14:03


Ha, la souplesse en soupente!

tanette2 23/01/2012 13:02


Et même si le temps presse
Même s'il est on peu court
Si les années qu'on me laisse
Ne sont que minutes et jours
Et même si l'on m'arrête
Ou s'il faut briser des murs
En soufflant dans les trompettes
Ou à force de murmures
J'irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
Où la raison s'achève
Tout au bout de mes rêves

Michèle 23/01/2012 12:13





aller jusqu'au bout de ses rêves mais à quel prix


bises , bonne semaine à Paris ou Paris /banlieue .

Boutoucoat 23/01/2012 11:54


ENCORE ???

marie-madeleine 23/01/2012 11:36


Les prix parisiens donnent le tournis, et chez moi c'est pareil! quelle chance d'avoir le même appartement  depuis 21 ans!

lakevio 23/01/2012 11:35


"Le rêve est l'expression d'un désir", disait mon ami Sigmund.


Bonne semaine (à lire les petites annonces !) On a du mal aussi entre les sousplex - autant dire une cave ! - et les studettes 9m2 en soupente à 500€...

Françoise 23/01/2012 10:52


Tu devrais être "tortue", ainsi ta maison te suivrait partout et tu n'aurais pas besoin de courir après 


Jolie photo ! Amis, enfants, parents, animaux... on n'oublie pas l'amour qu'ils nous ont donné et que nous gardons pour eux. 


Comme je dis toujours "invisibles, mais visibles en nous".  Bisous.

Mamie Dany 23/01/2012 10:50


... et Balagan te manque...


bises...