Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 09:32

En primaire, et même après, j'étais une petite maigrichonne aux cheveux frisés.
Je n'ai jamais pu les faire pousser.
La seule fois où j'ai essayé, on a voulu me faire jouer Louis XIV.
Ce jour là, le soleil ne brillait pas pour moi...

Je chantais faux.
Je chante toujours faux mais aujourd'hui, je m'en moque.

En cours de chant, j'étais celle à qui on demandait de faire semblant de chanter.
Lorsque j'en avais assez, je me bouchais les oreilles et faisais chanter faux une classe entière.
Je ne pouvais faire remonter ma moyenne avec le chant...

Le sport, me direz vous, je détestais le sport, je déteste toujours le sport.
Je suis comme Churchill : "Jamais de sport".

 

Je n'ai jamais su nager.
A la piscine de mon école, la seule piscine du 17ème, un fou furieux de maître-nageur a failli me noyer.
Je crois que c'était son kif.
J'ai rencontré cette année une femme de mon âge qui ne savait pas nager.
Elle avait eu le même fou sadique, dans la même piscine, un blond, on a discuté toutes les deux.
Le Goût nous écoutait sidéré...

Quant à la gym, un désastre.
Je n'ai jamais su monter à la corde, les cris du prof me bloquaient, j'avais beau enrouler la corde, je n'ai jamais réussi à décoller.

Je ne vous parlerai pas du dessin, les profs sadiques ne manquaient pas à l'époque.
Sachez simplement que je ne pouvais pas non plus compter sur le dessin pour améliorer mes notes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygène 19/01/2014 20:15


Excuse-moi Heure-Bleue mais je suis morte de rire... T'imaginer en Louis XIV chantant faux sur le bord du bassin d'une piscine pour échapper au maître-nageur sadique... Ça ferait un sacré dessin,
non ? 

Marie Bland 18/01/2014 09:23


Pour ce qui est de l'écriture tu es première de la classe !

lianne 17/01/2014 22:56


Lorsque je te lis je me revoie exactement comme toi a part peut être les cheveux Je me souviens que pour moi ce n'était pas une bonne période .Bises           Eliane

mialjo 17/01/2014 18:48


mais t'a été traumatisé!!! il te restait donc math français histoire géo et sciences...que des bons coef...donc le reste pas grave! moi non plus je sais pas nager et pourtant je suis en bord de
mer!!!tu sais après la guerre on était toutes et tous un peu maigrichons...chez nous c'était parce qu'on mangeais pas tous les jours à notre faim...kiss

le-gout-des-autres 17/01/2014 18:40


Tu nous en diras tant, lili...

liliplume 17/01/2014 16:58


comme toi pour la gym, jamais pu décoller à la corde à noeuds !

Colette 17/01/2014 16:10


Tu avais certainement déjà à l'époque tes talents d'écrivaine !!! mais je suis d'accord, c'est difficile d'oublier les humiliations de l'enfance  ......


J'étais une petite fille maigrichonne aux cheveux raides comme des baguettes de tambour, maman n'a jamais voulu que je les laisse pousser .......pour le dessin j'avais trouvé la parade au
collège....une copine avec qui je troquais dessin contre français ......par contre j'adore nager !! peut être parce que j'ai appris seule dans notre Loire indomptable !!


 

emiliacelina 17/01/2014 15:19


hou!là!  Comme toi, je devais faire semblant de chanter et je mettais tout mon coeur à mimer! C'est bizarre parce-que j'ai une bonne oreillr j'entends très juste! J'ai passé le brevet de
natation des 50 mètres à 12 ans avec l'école et à 13 ans j'ai remporté un premier prix dans un concours de dessin aux beaux arts de Bordeaux et il ne m'en reste rien (je suis nulle aujourd'hui !)
en ce qui concerne le sport....bof !


Ce n'étais pas là des matières principales, tu as bien dû compenser avec toutes les autres matières, j'en suis sûre !

Brigitte 17/01/2014 14:44


Le prof de maths était une terreur , j'étais tétanisée , il me disait : un cornichon plus un cornichon , ça fait combien ? Réponse de ma part puis : " il y a une usine de spaguettis à * , tu
seras la reine des nouilles ! " Avec ça  , le blocage en maths a été total , le prof de français m'expliquait à la fin du cours les fractions et je comprenais , ça m'était l'autre vert de
rage !

Madila 17/01/2014 14:40


sauf les cheveux, on m'obligeait à les avoir court parce qu'ils étaient raides et c'est un copain de mon père, ancien coiffeur, qui me les coupait, je ne te dis pas le résultat !

Madila 17/01/2014 14:38


moi c'était tout pareil sauf qu'à coup de torgnole, mon père a réussi à m'apprendre à nager... Mais après 15 ans, je me suis rattrapée en gym et suis devenue presque bonne et puis à l'âge adulte,
j'ai appris à dessiner et vaincu ma soi-disant maladresse. On en demande trop aux enfants, tout n'est pas inné !

Armelle 17/01/2014 13:09


Si tu veux, je peux t'apprendre à nager. J'ai eu de la chance car j'ai appris toute petite dans une petite piscine sympa à Viroflay. Ensuite, j'ai fait un peu de compétition. Tiens, tu me donnes
l'idée d'un billet quand j'aurai déménagé.


Le dessin industriel seulement et les cheveux longs par la seule volonté de ma grand-mère car ma mère me voulait garçonne...

Praline 17/01/2014 13:04


Dans notre enfance, les humiliations à l'école ont fait beaucoup de victimes ; j'en fais partie, non pas pour le sport et le chant que j'adorais... mais parce que j'étais mal fagotée (et encore
heureux, on portait des blouses !) , parce que j'avais un nom qui incitait aux moqueries... bref, et moi au lieu de me défendre, je pleurais. Bah cela ne nous a pas empêché de faire correctement
notre vie, mais j'ai toujours peur pour mes petits enfants, les problèmes à l'école n'ont pas disparu... au contraire... en Guyane mon petit fils s'était fait racketter.

mammilou-mijo 17/01/2014 12:36


Deux points communs avec toi: les cheveux frisés que je n'ai jamais pu avoir longs et mon peu de dons pour le dessin! Par contre pour le chant, la natation, le sport et la gym j'étais plutôt
bonne:-)!

Olivier 17/01/2014 12:16


Monter à la corde ! J'avais oublié ce cauchemar. Gamin très grand et très maigre, je n'y arrivais pas. Quand l'année suivante j'ai enfin réussi péniblement à toucher le plafond, il fallait
désormais monter deux fois... Et le prof était un ancien du Bataillon de Joinville qui nous hurlait dessus.

Marie-Floraline 17/01/2014 11:59


Encore quelques points communs. Pas les plus brillants, hélas
Le chant et le dessin, ça va mais le sport... . Je sais nager. J'ai eu affaire au même genre de maître-nageur, piscine
de la Butte-aux-cailles. Un sadique qui m'arrachait la perche des mains lorsque j'étais au milieu du grand bain.
La douceur peut faire beaucoup : un second moniteur réussissait à me faire nager une largeur, au nez et à la barbe de son collègue, en assurant qu'avec lui il n'y avait aucun souci et que
j'aurais pu en remontrer à la grande Kiki  (j'avais déjà un fond revanchard). Ceci dit, le mal est fait : je ressens toujours une sourde angoisse lorsque je sens l'odeur de chlore et que
j'entends ce brouhaha caractéristique des piscines. L'eau n'est pas mon élément favori.
Bien que celà n'ait pas été évident, je savais monter à la corde mais les roulades... ne roulaient pas droit et
escalader une échelle (!) était une épreuve dont je me souviens encore. Quant au saut en hauteur, la bérézina : devant l'élastique (rouge, l'élastique :-))
J'étais une petite brune, mince aux joues rondes avec des cheveux bruns et raides (ta tignasse n'est donc en rien responsable de tous tes maux )



lakevio 17/01/2014 11:41


L'école primaire n'a pas été très heureuse pour toi.


Pour ma part j'aimais beaucoup l'école mais il faut dire que chez les soeurs on n'était pas très exigeant en matière de sport ! 

maevina 17/01/2014 11:29


hahah!! mdr !! mais bon, tu avais et tu as toujours un tête bien tournée !!

Rêver au Sud 17/01/2014 11:25


Tu t'es bien débrouillée quand même !


J'adore chanter mais je n'ai jamais réussi à monter à la corde  !!! 


Bises


Marie-Ange


 


 


 

manouedith 17/01/2014 11:12


Nous avons des points communs : je chante faux, il parait que je n'ai pas l'oreille musicale, quant au sport quand je pouvais me faire faire un mot de dispense je ne m'en privais pas. En revanche
je sais nager, mais attention uniquement la brasse et il ne faut pas me demander un score, je ne peux pas nager quand je n'ai pas pieds. Quand nous avons offert des cours de piscine à Maxime pour
qu'il apprenne à nager, lui aussi est tombé sur un sadique du même genre que le tien, heureusement cela ne lui a pas laissé de séquelles. Bises manouedith