Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 09:13

Vous n'êtes pas sans remarquer que les commentaires anonymes sont rarement drôles, sympathiques ou sans ânerie.

Eh oui, lire est la dernière tâche du libraire !
Le libraire doit d'abord recevoir les cartons de nouveautés.
Cartons jetés en vrac par un livreur excédé par la circulation et qui ne traîne pas dans la librairie.
Le libraire doit donc porter ses cartons, les ouvrir, mettre en place les nouveautés, grimper dans les vitrines et sur les échelles.
Ce travail doit être fait plusieurs fois par semaine.

Ensuite, il faut "faire les retours", renvoyer les invendus, et ils sont nombreux.
Les éditeurs, en particulier Hachette, ont pour habitude d'envoyer le plus de livres invendables possible, qu'il fallait régler à 30 jours et bénéficier de l'avoir correspondant 90 à 120 jours plus tard.
Les éditeurs et distributeurs se font ainsi de la trésorerie gratuite sur le dos des libraires.

Servir et conseiller les clients, c'est la partie la plus agréable.
Sauf que le libraire n'a pas la science infuse et qu'il ne connaît pas tout.
Je ne connais ni la boxe ni la pêche à la ligne...
J
'ai eu parfois des remarques à cause de mon ignorance des coureurs du tour de France...
Libraire, c'est aussi un travail à plein temps.

Le dimanche, car à mon époque, les librairies n'étaient pas ouvertes le dimanche, il fallait mettre la comptabilité en ordre.
T
oujours pas de lecture à l'horizon.

Puis il fallait aussi s'occuper de sa petite famille, vivre un peu.
Et enfin lire...

Chaque métier a ses avantages et ses inconvénients, j'éviterai donc de porter un jugement hâtif sur le métier des autres.

Professeur, par exemple, vous savez ceux qui ne pensent qu'aux vacances, c'est un métier extrêmement difficile, usant.
Les dépressions nerveuses sont courantes chez les profs.
Alors...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rosalie 07/11/2013 10:41


Merci pour votre éclaircissement mais je connais ce métier que j'ai exercé pendant 17 ans. J'ai eu ma propre librairie pendant 10 ans, avec un mari et des enfants scolarisés. Une petite librairie
où je faisais avec mes deux collabarateurs tout ce qu'il y avait à faire : réception, mise en rayon, vitrine, conseils, compta, ménage, réponses aux appels d'offre, remplir des dossiers de
subventions au cas où, organiser des salons du livre etc... Je n'avais pas non plus la science infuse, mais je lisais, beaucoup, dès que je pouvais, je considère que c'était la base de mon
métier. Et je ne conseillais avec aplomb que ce que j'avais lu. Ce que je n'avais pas lu, j'en avais la plupart du temps entendu parlé et j'étais honnête, je donnais les retours que j'en avais eu
par des clients, des critiques, des articles, bon ou mauvais. Je ne fais pas parti des yaka fokon. J'ai fait, je me suis mouillée et pas si mal débrouillée. Ma librairie a prosperé, je l'ai
vendue et elle continue à vivre. J'ai des tas de raisons de pratiquer l'anonymat et c'est mon droit. Cela n'enlève rien à l'honnêteté à mon parole. Je pourrais encore vous donner de mémoire mon
numéro de compte de chez Hachette qui est l'un des distributeurs les plus pénibles du milieu avec ses offices sauvages. Voilà. Je ne crois pas avoir porté un jugement attentif. Contrairement à
ceux qui ont laissé des commentaires...

juliette 06/11/2013 15:06


Tiens, j'ai pensé à toi tout à l'heure...Comment, comment diras-tu ! Une lectrice qui pense à moi sans me lire, bizarre, bizarre...


Non, rien de bizarre, tout simplement en regardant la télé tout à l'heure, à la fin des infos...On y montrait un tomber de dominos, pardon de livres, 5000 livres qui tombent comme des
dominos...Voilà pourquoi j'ai pensé à toi, l'ancienne libraire..5000 livres dans ta bibliothèque, ça en ferait des cartons à déballer.

manouedith 06/11/2013 09:21


j'ai beaucoup aimé lire les coulisses des libraires, on ne s'imagine pas ça comme ça.


manouedith

tanette2 06/11/2013 07:43


Vu de l'extérieur, on ne voit que ce qui nous paraît agréable et facile...mais...il y a le revers de la médaille...


 

emiliacelina 05/11/2013 20:30


on ne sait pas , si on ne l'a pas vécu combien c'est difficile d'assumer ; commerces, petites sociétés, artisannat etc........ le stress, les soucis financiers, les heures de travail
innombrables, les charges ...et j'en passe, tout celà ne se voit pas mais bouffe la vie de famille pour souvent peu de rapport, la preuve , souvent on met la clé sous la porte avec une impression
de regrets et ce qui est pire ...d'échec! Même la santé en prend un coup! Vue de l"extérieur" on ne voit que le joli côté de ces situations , c'est comme de s'imaginer que le travail d'un '
marchand de jouets consiste à jouer avec la marchandise de son magasin! :)

muse 05/11/2013 19:04


Faut reconnaitre qu'il y a prof et prof: c'est toujours usant, mais c'est incomparablement pire dans les quartiers difficiles! Et sûrement plus cool à Louis le Grand; encore que...

Madila 05/11/2013 17:18


ben oui, que veux-tu, le camion du livreur se remarque moins que les hommes que j'ai vu ce matin, en blanc tachés de sang qui déchargeaint des demi boeufs devant une boucherie ! Si le libraire a
si souvent des livres dans les mains, c'est bien qu'il doit lire... au moins les titres et les noms d'auteur pour les ranger au bon endroit.

Armelle 05/11/2013 17:18


C'est drôle comme les gens se font des idées sur le métier des autres. Vis ma vie... Ce soir, j'ai le moral au fond des chaussures. Je songe à fermer boutique car 2014 me fait flipper et pas que
moi on dirait... Libraire vu de ma fenêtre lorsque j'étais enfant depuis l'appartement familial et que j'épiais en face, la libraire justement et la dame de l'Union Commerciale... C'était
marrant. Bonne soirée

Mialjo 05/11/2013 12:43


c'est souvent ceux qui n'y connaissent rien qui critiquent, malheureusement! Et bien sur anomymes, rien dans la culotte! ça m'énerve!bon après midi...kiss

Brigitte 05/11/2013 11:23


Oui , tu as raison , on ne connait pas toutes les facettes d'un métier , Cher et Tendre est rentré hier soir me racontant qu'un jeune prof connait du stress , il ne peut plus parler devant sa
classe !

liliplume 05/11/2013 11:19


on entre dans une jolie librairie, attrayante, on ne voit pas ce qu'il y a derrière...

mab 05/11/2013 10:49


Yes! bien envoyé!

Marie Bland 05/11/2013 10:16


Eh oui, il y en a du boulot derrière chaque livre que je lis... Si le seul travail d'un libraire consistait à lire, je ne serais jamais devenue aide-soignante, j'aurais pris une librairie.

lakevio 05/11/2013 09:42


Je crois entendre mon amie Eva, ancienne libraire et qui manquait toujours la rentrée de ses enfants et les préparatifs de Noël pour cause de surbooking dans sa librairie...


Il y a des gens qui n'aiment que chercher la petite bête chez les autres !... Ce sont de grosses bêtes.