Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 09:28

Patisserie de la rue des rosiers
Hier soir, nous voulions regarder les photos mises en ligne par l'école.
Leur système était en panne et nous n'avons pas vu Merveille faire du pain.

Ce matin, ça marchait.
Alors nous avons vu Merveiller patouiller la pâte à pain.
Délicatement.
Son grand père a dit : "Elle ne sera pas boulangère...".
Il a parfois le jugement hatif, Merveille a le droit de devenir boulangère si elle veut !

Tout à l'heure, nous irons attendre Merveille à l'arrivée du car.
J'éviterai de l'embrasser, pour l'instant je n'ai contaminé personne mais comme je déteste les gouttes dans les yeux, je préférerais continuer à être la seule à pigner comme une enfant de quatre ans...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Madila 30/03/2014 11:53


ah tu pignes, je te plains, car en plus c'est douloureux ! 

emiliacelina 28/03/2014 20:12


je pense, vue l'heure à laquelle j'écris, que Merveille est rentrée heureuse de retrouver sa famille! Les sujets de parlottes ne vont pas manquer! Vous allez vous régaler,et elle va trouver sa
petite soeur changée! 

muse 28/03/2014 20:11


Sans être boulangère, elle pourra aimer cuisiner... comme son grand-père!

liliplume 28/03/2014 17:24


ce séjour a passé vite, elle va avoir des regrets...

Colette 28/03/2014 17:21


Je ne connaissais pas ce verbe "pigner" !! je n'imagine que trop bien vos sourires en voyant arriver le car !!!! bonnes retrouvailles !

Françoise 28/03/2014 15:00


Merveille aura des histoires à raconter, de bons moments en perspective.


Pour le jeune homme qui veut être boulanger, me revient une poésie apprise dans le "bon vieux temps"... Elle est de Sully Prudhomme (merci Google)


"Le laboureur m'a dit en songe... fais ton pain, je ne te nourris plus"


Ma plus jeune petite fille a choisi la coiffure depuis qu'elle a fait son stage dans un salon de coiffure... découverte d'une passion. La patronne du salon a même proposé de la prendre en
apprentissage dès l'année prochaine, quand elle attaquera le CAP.


Il faut dire qu'elle fait des shampooings/massage et que les clientes la redemandent.


Finalement l'avenir n'est il pas plus sûr pour ces métiers manuels ? 


Quelles que soient les crises toujours on mangera... toujours on ira chez le coiffeur.


Il n'y a pas de sots métiers... si peut être un ou deux, mais comme je ne veux pas parler politique ici... je me tais 

pauline 28/03/2014 14:32


Super ce système où l'on peut suivre les enfants sur internet.  Rassurant.


Pour le futur métier de Merveille, tu peux rassurer le Goût : il y a très peu de boulangers qui pétrissent encore à la main...


Je retiens le mot "pigner", je ne le connaissais pas dans ce sens.  Chez nous, en patois wallon, quand on "pigne" dans un plat, c'est qu'on y chipe un morceau ou l'autre.

marie-madeleine 28/03/2014 14:26


Les expériences en classe de découverte sont tellement formidables! ta Merveille va avoir des tas de choses à raconter

mialjo 28/03/2014 13:36


ça passe tellemnt vite, la voila déjà qui revient! ça donne envie tout ces jolis pains et brioches...le goût n'ai pas gentil , le boulangers sont importants et Merveille pourrait faire une très
jolie boulangère. kiss

mab 28/03/2014 12:09


J'ai un ami boulanger il roule en f...., po... piscine intérieure, y a pire comme job.

Praline 28/03/2014 11:36


L'aîné de mes petits fils veut être boulanger, il entre en école professionnelle en septembre, et je trouve que c'est un bon métier... s'il fait du bon pain !


J'imagine votre hâte à retrouver votre Merveille, vas-tu arriver à résister aux bisous ? mais au fait, c'est pas contagieux une conjonctivite, si ??


Pigner comme une enfant de 4 ans... tu m'a fait rire !


 

Armelle 28/03/2014 11:16


J'échange ta place contre la mienne sans conjonctivite mais avec des soucis de plus en plus lourds à supporter si tu veux. Cet après midi, je vais dans le XXème faire un relevé de dégâts des eaux
voir si c'est sec et si on peut commencer le chantier. Ca ne me branche pas. Je déteste le XXème. Je crois que je déteste tout en ce moment. Peut être une ile déserte me conviendrait...

lakevio 28/03/2014 10:29


Le Goût l'embrassera pour deux en attendant que tu te rattrapes. Le joie du retour : incomparable ! Profitez.

tanette2 28/03/2014 09:48


J'imagine combien vous avez hâte de voir arriver le car...!