Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 09:54

En cours élémentaire 1ère année, oui à la fin des années 50, on commençait au CP, on finissait en CM2, j'ai eu une maitresse étrange, elle était atteinte de narcolepsie.

Elle commençait son cours tout à fait normalement, ennuyeuse au possible, sa voix monocorde devait l'endormir car elle s'arrêtait brusquement au milieu d'une phrase et s'endormait.

Vous pensez bien qu'une classe de gamines de sept ans, pas de mixité à mon époque, sûrement une bonne quarantaine de petites pestes, trépignaient de joie les premiers jours.
On discutait, on ne se levait pas, on avait bien trop peur de voir débarquer Madame la Directrice...

Alors, on finissait par s'ennuyer.
A sept ans, on est petite, on a besoin de repères.
Alors, pour la réveiller, on entassait des livres sur un pupitre, on tirait un livre, la pile s'effondrait.
La maîtresse
dont j'ai oublié le nom, sortait du sommeil,  reprenait sa phrase à l'endroit où elle s'était arrêtée.

Que croyez vous qu'il arriva ?
Une mise au repos forcé pour cette maitresse ?
Que nenni !
Personne ne broncha, personne ne parla de cette bizarrerie à ses parents et cette maîtresse put continuer à dormir tranquillement jusqu'à la retraite...

Le mot ZEP n'existait même pas, nous étions forcément bien élevées, je me demande comment survivrait cette pauvre maitresse aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygène 19/01/2014 20:12


Bonsoir Heure-Bleue. Je reviens te lire après un arrêt momentané de mes lectures sur le net. Après tes propos sur les religions dans un autre post, je viens de me réglaer avec ce souvenir...
Autre temps autres moeurs... Ton ancienne instit aurait bien des soucis aujourd'hui...

seringat 19/01/2014 16:34


C'est très drôle et à peine croyable ce que tu nous racontes. Des histoires d'un autre temps.

Rubynessa 19/01/2014 09:23


Et on appellat ça de l'éducation..... 

lanabc 18/01/2014 21:51


Les parents en ferait tout un fromage et elle serait déplacée

mialjo 18/01/2014 20:35


hihi je connais Stromaé...j'aime beaucoup, j'ai acheté deux ou trois chansons sur itune...mais bon je peux pas tous les mettre...Merveille aime Stromae? c'est plus Dora l'Exploratrice?...dis donc
elle est en avance...bonne soirée.

Armelle 18/01/2014 20:33


Oui, nous étions des petites filles bien élevées qui se levaient en silence quand Madame la Directrice entrait. Tous les mois quand elle venait rendre les carnets de note on bronchait encore
moins sous son regard derrière ses montures Sécurité Sociale. Je garde un bon souvenir de toutes mes maîtresses.

Rêver au Sud 18/01/2014 20:23


Les gens avaient-ils plus de coeur avant ?


Bises


Marie-Ange

Brigitte 18/01/2014 19:55


Mangée par les parents !

emiliacelina 18/01/2014 17:30


ah! non! ça, j'ai pas connu ! j'ai connu 2 gentilles et compréhensives, 1 carrément MECHANTE, et les autres plutôt méprisantes, et bien embêtées (parce-que j'étais issue d'une famille nombreuses
et il faut le dire indigente!) et que malgré ça, je raflais la place de 1ere! Ça leur restait en travers de la gorge !


Mais la narcolepsie .......jamais! mais c'est sûr, on n'aurait pas osé broncher! 

Praline 18/01/2014 16:40


Je me demande si à l'heure actuelle il y aurait besoin d'entasser des livres sur un pupitre...

liliplume 18/01/2014 14:31


maintenant elle se réveillerait seule dans sa classe ! (au mieux)

muse 18/01/2014 13:34


J'imagine très mal un cas comme celui-là de nos jours!

mialjo 18/01/2014 13:31


c'est fou ça! t'as raison maintenat elle ne durerait même pas une semaine! hier tu parlais de harcellemnt...dans le collège de la Miss, il va y avoir une formation pour arriver à détecter les
harcelleurs...c'est pas mal, surtout qu'il y en a un à l'école, et que personne de la hiérarchie ne lui dit rien du tout, il fait tout ce qu'il veut, même sur les réseaux sociaux, elle en a parlé
à sa mère...ça m'énerve ce manque de réaction de la part des adultes envers un petit merdeux...kiss.

Colette 18/01/2014 11:47


C'est une véritable "maladie" et je suis sûre qu'aujourd'hui elle n'aurait pas pu être enseignante !

mab 18/01/2014 11:39


Elle ne survivrait pas elle irait en maison de repos illico pour des années.

maevina 18/01/2014 11:27


ben dis donc, elle venait à pied, j'espère parce qu'en voiture ...............

liwymi 18/01/2014 11:13


J'ai eu une dépressive en CE2, qui pleurait presque tous les jours devant nous. Mais à l'époque, le mot dépression était un gros mot, ou presque, et elle a continué à pleurnicher toute l'année.
Et peut-être les années suivantes, aussi. Effectivement, c'était des choses dont ne parlait pas, pas même à nos parents, qui avaient d'autres chats à fouetter que nos petites histoires d'école.