Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 09:30

Dans-l-ombre-de-la-lumiere-Claude-Pujade-Renaud.jpgEntremets-Abbaye.jpg

Hier,
malgré le ciel menaçant ou à cause, allez savoir, je suis allée au Bon Marché.

Je voulais trouver les entremets de l'Abbaye de la Coudre au caramel au beurre salé.
Je n'ai pas de religion mais j'ai de la gourmandise.
Je voulais aussi celui à la pistache, il aurait eu un goût d'enfance...

Ne me dites pas que vous avez oublié les entremets Francorusse !
Mais si ! Ceux servis par votre mère pour vous forcer à consommer des laitages !

Je n'ai pas trouvé ces entremets mais j'ai trouvé un livre, "Dans l'ombre de la lumière" de Claude Pujade-Renaud.

J'adore cet écrivain, vous ne me forcerez pas à écrire "écrivaine", je trouve le terme ridicule.

J'ai lu la première page et j'ai été conquise.
Voyez vous même :

"J'étendais la lessive sur la haie entre notre jardin et celui de la voisine. Bavarde, comme d'habitude, tenant la chronique du quartier. Je l'aime bien ce quartier à la limite de Megara. On entend parler le latin, mais aussi le grec, parfois même surgissent des termes puniques"...

Saint Augustin avec sa concubine, qui lui donna un fils.
Une visite des textes de Saint Augustin.

Je sais ça peut paraître étrange de passer d'entremets à Saint Augustin n'est il pas ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

emiliacelina 03/05/2014 21:48


le quartier de Bordeaux où j'ai grandi s'appelle "Saint Augustin" mon petit-fils aimerait bien y trouver un petit appart un de ces jours, mais c'est assez cher! Rien à voir avec ton livre, mais
le nom m'a accroché ! Les flans Francorusse, j'y ai eu droit aussi, mais je préférais les oeufs au lait que ma mère faisait ...un vrai delice !

Dame Marthe 03/05/2014 20:47


@Armelle


Quand j'ai dit "mêmes lectures" je voulais dire celle de votre blog, et "même réaction" : se procurer la poudre magique.


Je suis passée tout à l'heure dans mon Prisunic -qui a changé d'enseigne bien sûr, et s'appelle désormais Monoprix-, je regarderai mieux la prochaine fois. Je sais déjà que je n'ai pas besoin de
ce prétexte pour aller faire un tour à la  Grande épicerie.


@le goût


J'ai pris le jardin forteresse en bibliothèque cet après-midi, la lecture en vaut la peine en effet.


@Heure bleue : si c'est contraire à la Net-étiquette de tenir une conversation sur un blog en dehors du maître des lieux, ne m'en veuillez pas !

marie-madeleine 03/05/2014 18:53


Quel régal ces Francorusse! Nous courions au camion qui passait pour pousser Maman à cet achat. Elle préférait nous préparer les crèmes de sa facture au lait fermier des vaches voisines avec
 du vrai chocolat ou des gousses de vanille et nous plébicitions tous les 4 les fameux entremets!

heure-bleue 03/05/2014 18:26


Armelle, j'ai fait plusieurs Monoprix sans en trouver, au Monoprix Courcelles, juste les flans Alsa mais je vais continuer ma quête...

Armelle 03/05/2014 14:39


@ Dame Marthe si elle repasse par là. Heure-Bleue garde ses sources mais c'est moi qui ai lancé la mode de cet entremet tout bêtement trouvé au rayon Francorusse chez Monoprix. Et Heure Bleue qui
adore le Monop, nous raconte-t-elle souvent, le snobe pour aller à la Grande Epicerie où il n'y en a pas. Un prétexte à rencontrer St Augustin sans le Goût, peut être. Qui sait ? Dame Marthe,
au Monop, vous avez une chance.

Armelle 03/05/2014 14:35


Des nourritures terrestres aux nourritures spirituelles, il n'y a qu'un pas et tu garderas la ligne.... Moi, j'ai racheté des entremets au chocolat, cette fois ! Je reste très terre à terre, je
sais...

Françoise 03/05/2014 12:03


Qui se souvient ?


"Francorusse au dessert


C'est un régal que l'on sert" 


 et une autre pour accompagner le flan :


"Gondolo, le biscuit qu'il vous faut".

Colette 03/05/2014 11:48


Etrange mais savoureux !

mab 03/05/2014 10:48


pour rien au monde on ne me ferait manger ces entremets, la consistance me lève le coeur, par contre je dégusterai volontiers ce livre.

Marie-Floraline 03/05/2014 10:38


J'avais une mère adepte du "totally home made" avant l'heure . Elle faisait tous nos desserts (et drôlement bien). Pas
de Francorusse ou de créme Mont Blanc chez nous . Les enfants sont ingrats : je louchais avec envie sur le table de mes
copines.


http://www.ina.fr/video/PUB3212100002

Dame Marthe 03/05/2014 10:15


Décidément, voilà une entrée ratée...


C'est par le site de la rue des Barres que j'ai eu le renseignement, mais j'avais lu trop vite : on ne trouve pas ce produit en boutique, seulement sur place ou par Internet...

Dame Marthe 03/05/2014 10:12


Pour la lecture, je ne parlais pas du livre (mais cela me donne des idées pour ma prochaine visite à la bibliothèque).


Pour me faire pardonner la coquille du message précédent, il y a ces "préparations pour dessert" au magasin de la rue des Barres, je ne vous ferai pas l'injure de préciser l'arrondissement.

Praline 03/05/2014 10:04


Un peu étrange oui, mais au moins tu n'es pas cloisonnée dans un truc et pas un autre


Je n'ai jamais lu St Augustin (bien que j'aie eu dans mon entourage un prêtre augustin très sympa) mais je connais Francorusse (d'ailleurs c'était un produit franco russe ?)... que veux tu je
suis plus gourmande que littéraire...  Bon samedi, tiens toi au chaud près de St Augustin !

Dame Marthe 03/05/2014 10:02


Ah, mêmes lectures et même réaction !


Je n'irai donc pas chercher à la Grande épicerie, il faudra passer par une commande directe... (oou une boutique Monastic, je vais regarder sur l'annuaire).

caro 03/05/2014 10:02


une gourmandise moins dangereuse.

lakevio 03/05/2014 10:01


Je suis sûre aussi que lire St Augustin en dégustant un de ces petits souvenirs d'enfance est un plaisir certain.

le-gout-des-autres 03/05/2014 09:56


Je suis sûr que c'est aussi bien que "Le jardin forteresse" qui nous conte l'histoire du tyran Denys, de ses filles et d'Arété de Cyrène.