Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 10:23

Passer de la capitale à Caen n'est pas aussi simple qu'un déménagement même effectué par Oscar.

 

Caen, malgré ses universités et son centre ville, est une ville de province. Les différences sociales sont très marquées, les quartiers aussi, on passe de l'opulence à la pauvreté en un arrêt de tram.

 

Mon quartier est excentré, petites maisons, jardins et silence.
Enfin pour l'instant, j'ai un collège au bout de ma rue...

 

Trois boulangeries dans mon coin, dont deux pas terribles, un fleuriste, un épicier arabe qui vend des épices odorantes qui permettent de préparer des plats chinois presque comme là bas et c'est tout. Ah, j'oubliais le pharmacien, aussi mesquin que celui que j'avais à Paris, un pharmacien qui depuis qu'il a appris que nous venions de nous installer est servile alors que la première fois, il a dit à sa préparatrice de ne pas se fatiguer, nous n'étions "que de passage".

 

J'avoue, bien que que la maison soit pleine, que Paris me manque parfois malgré le bruit et la pollution.

 

C'est bien la preuve que je ne suis pas virtuelle, je suis pétrie de contradictions...La-Bastille-copie-2.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tajmahal 27/08/2010 04:22



Je n'étais pas trop attirée par la Normandie, mes parents y ont une maison et j'ai pu me rendre compte du caractère "spécial" des normands.


J'ai préféré aller plus au sud, mais pas le pur et dur, non celui plus doux du sud-ouest. Et, je ne le regrette pas. Les gens sont charmants. Dans les bus, je parle beaucoup avec eux. Les
pharmaciens sont adorables. Il y en a même un qui s'inquiétait de mon mal de jambe et c'est grâce à lui que j'ai consulté. Il ne voulait  pas me vendre n'importe quoi avant que je consulte
et m'a parlé de phlébite pour me faire  peur. En fait, ce n'était pas une phlébite mais un diabète.


Actuellement, je me soigne.


Le climat y est doux donc peu de chauffage avant Noël. Mais par contre, les loyers sont assez chers.


J'espère que tu t'y abitueras à ta nouvelle vie.



Oxygene 26/08/2010 10:51



On rencontre partout des gens désagréables... Ce qu'il faut, c'est essayer de ne voir que ceux qui savent donner un sourire...



juliette03 26/08/2010 10:29



Je vois que tu peines à t'habituer à ta nouvelle ville..Qu'est-ce-que ça va être alors cet hiver quand tout sera gris (quoique, Paris, le temps, c'est le même qu'à Caen) et que tu n'auras pas ta
petite fille !....La vie est ce qu'on en fait....Je parle bien moi qui suis une négative de 1ere...Je ne suis jamais satisfaite de l'endroit où je suis....J'aimerais toujours être où je ne suis
pas...



ciboulette100 26/08/2010 09:13



... C'est bien connu : quand on est là, on voudrait être ailleurs, et quand on est ailleurs, on veut revenir ici. Tu sais, la première fois ou tu vas revenir à Paris, tu vas être ivre de bruit et
tu vas adooooooooooorer le calme de ton nouveau quartier. Et surtout, le plaisir de disposer d'une maison. Mais, comme il s'est dit : il n'existe pas d'endroit idéal, ya toujours un inconvénient
quelque part et l'herbe semble toujours plus verte ailleurs... Bises et courage à vous deux.



maevina 26/08/2010 08:49



c'est normal, faut un temps pour s'habituer, tu regrettais Israël en arrivant à Paris !



Elyane 25/08/2010 23:50



je crois qu'il est difficile de trouver un lieu idéal pour y vivre .Il y a toujours quelque chose qui manque ou en trop  .



saperli 25/08/2010 20:27



moi je prendrais un autre pharmacien en ville...



Madame Xmag 25/08/2010 19:51



Puréeeeee ça fait trois fois que j'essaie de mettre un com, obligée de me déconnecter! C'est sur que Caen c'est pas la même chose, vous auriez dû venir par ici...je ne sais pas si c'est parce que
c'est balnéaire, mais ici tout le monde est sympa, même le'opticien j'ai cru qu'il n'allait pas me lâcher! aux petit soin...l'ophtalmo...elle m'a même filé une adresse pour une activité de
scrapbooking...je pense pas que j'irai,mais c'est pour te donner un exemple...j'ai jamais aimé Caen, à chaque fois que j'y suis allée il m'est arrivé une merde...mais bon tu voulais un hôpital
pour le goût...tu changes de crèmerie s'ils sont c**...et puis dis pas que tu viens de Paris...lol...dis que tu viens de Bruxelle...j'ai ma petite soeur, elle habite là bas elle aime
beaucoup...bonne soirée quand même...amitié.



Moune 25/08/2010 18:30



Et un épicier chinois pour faire des plats arabes, tu as ? Gonflé le pharmacien ! et mesquin !!!!!



MADmoiselle 25/08/2010 18:02



A Paris, je pense que rien qu'en changeant d'arrondissement, on peut voir de sacrées différences...



Marie Bland 25/08/2010 13:52



A ta place je changerais de pharmacie ! Quel sale type !



patriarch 25/08/2010 13:36



Tu vas t'y faire, j'en suis sûr !!! Belle journée !



liliplume 25/08/2010 12:34



une pharmacienne avait refusé de me reprendre un produit pas ouvert (alcool dedans), depuis je ne vais plus chez elle. Na !



muse 25/08/2010 11:59



Tu regrettes Parisaujourd'hui? tu regretteras peut-être Caen demain...



Fauvette 25/08/2010 11:57



Mais c'est bien au contraire. Si Paris ne te manquait pas, cela serait un peu triste pour nous quand même !


C'est bien d'avoir de la mémoire, celle du coeur, c'est plutôt une qualité HB !


Bonne journée;



le-gout-des-autres 25/08/2010 10:51



Eh oui...
Ecce mulier.
Humaine, trop humaine...


(quant au pharmacien, je dirais même "suceur", humble avec le bourgeois, méprisant avec l'ouvrier, de Funès dans "la folie des grandeurs")



mamie Dany 25/08/2010 10:50



j'ai pensé à ton déménageur hier soir en regardant pour la nième fois "Oscar" à la tv...


je ne me lasse pas de ce film...


et je ris toujours autant...



mab 25/08/2010 10:40



Ce justement tes contradictions qui font tout ton charme.