Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 08:48

yad-vashem-3.jpg


yad-vashem-memorial.jpg


Je crois qu'il est temps de vous reparler de Yad Vashem, le mémorial de la Shoah.

Il faut dire que le moment s'y prête.
Une extrême droite décomplexée, un racisme assumé , un antisémitisme rampant, un côté " national" revendiqué.
Il suffit de peu de choses pour que tout recommence.
Pas de la même façon bien sûr.
Quoique...

Il faut dire que voir fleurir sur le Net des caricatures de nos hommes politiques retouchées en Hitler, ça fait peur.
Voir un Dieudonné faire son fonds de commerce de la haine des Juifs, ça fait peur aussi.

Je conçois que vous ne puissiez pas tous aller en Israël, pourtant c'est un beau pays, et une visite à Yad Vashem ne ferait pas de mal à certains d'entre vous.

Personne n'est à l'abri.
On a déporté les fous, les vieux, les tziganes, les juifs.
Femmes, hommes, adultes et enfants, tous y ont eu droit.

Imaginez vos enfants, raflés avec violence par des Français.
Ces Français qui n'auraient pas fait de mal à une mouche goy les ont entassés dans des wagons à bestiaux, sans nourriture, sans eau.

A peine arrivés, on triait.
Les femmes et les enfants étaient les premières victimes.
La faiblesse n'était pas un atout pour survivre.


Je me souviens de ma visite à Yad Vashem, j'ai dû sortir.
J'avais le coeur au bord des lèvres.
Mais comment des hommes ont-ils pu commettre de tels actes ?

Suivez-moi dans le Mémorial des enfants, la lumière des bougies.
La litanie récitée des noms, des âges.
Simon 8 ans, Léa 6 ans, Judith 4 ans..
Vous commencez à comprendre ?

Aujourd'hui, vous avez laissé onze villes aux mains du FN et vous n'avez même pas honte.
Demain peut être, votre Léo, votre Léa se retrouveront face à la même haine...
C'est vraiment ça que vous souhaitiez ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gwen 05/04/2014 11:44


J'ai eu beaucoup de chance, car jamais mes parents ne m'ont dit "Celui-ci est Juif, tel autre n'est pas catholique et nous sommes mieux qu'eux". Certes, nous n'étions pas parfaits, mais il n'y
avait ni haine, ni discrimination dans la façon dont j'ai été élevée, et il m'a semblé normal de faire pareil avec nos propres enfants.


Pour ce qui concerne les émigrés; si les Français n'avaient pas autrefois colonisé tant de pays pour exploiter leurs richesses, les descendants de ces colonisés ne seraient peut-être pas venus
chez nous, o (et faire suer le burnous) ù les rues sont pavées d'or.


Pourquoi refuser d'accepter l'autre comme il est ? Sommes-nous si différents ?


 

Allye 04/04/2014 09:56


Je n'approuve pas le vote Fn mais je le comprends (non je ne vote pas FN heure bleue même si je n'aime pas ces gens-là, tu sais de qui je parle)... et oui je comprends car les gens en ont
tellement assez de ces politiques ignorant le bien public et sachant parfaitement se remplir les poches que je peux comprendre ce vote là... Puis tu veux que je te dise ??? Je ne comprends même
pas pourquoi les gens votent encore... J'ai voté simplement pour pouvoir aller "gueuler" auprès de mon maire si quelque chose ne va pas mais c'est tout... Comme la démocratie est encore ce que
l'on a fait de mieux je vote... Mes parents sous Salazar ne pouvait pas voter, ensuite en france comme étrangers ils ne votaient pas non plus alors je vote... mais le coeur lourd et sans
conviction...

Fiamella 04/04/2014 07:59


Nous sommes allés, lorsque j'étais au lycée, en voyage de fin d'année à Aushwitz. Nous y sommes rentrés comme des ados chahuteurs, exités par une sortie extra-scolaire, nous en sommes sortis en
larmes.


J'avais 17 ans, ça fait longtemps, je n'ai pas oublié.


Moi aussi j'ai peur face à ce qui se passe actuellement.

lanabc 03/04/2014 20:40


Je ne me sens pas concernée par ce "vous" et comme toi ça m'inquiète car effectivement les gens semblent avoir la mémoire courte.

muse 03/04/2014 19:41


Je pense qu'on n'enseigne pas assez tôt l'histoire à l'école. En plus, certains ont la mémoire courte. Et d'autres pensent que ce n'est plus la même chose.

gadgette 03/04/2014 19:38


Le dégout, le cœur au bord des lèvres à chaque fois qu'on évoque cette époque, les animaux ne se comporteraient jamais ainsi et pourtant l'homme lui est soi-disant supérieur. Il ne
faut jamais oublier et rester vigilant.


Quant au FN, tant que ce parti existera en tant que tel des électeurs voteront pour lui ou il reste la solution de l'interdire et alors adieu la démocratie; les extrêmes sont le pire de
quelque bord qu'ils soient. Si les votants étaient satisfaits du gouvernement, ils ne se détourneraient pas vers eux. Regardez qui les vote : les laissés pour compte, les "pauvres". Allons
expliquer à ceux-ci de voter pour des nantis qui ne pensent qu'à eux, qui leur promettent monts et merveilles tous les 5 ans pour les accabler par la suite. Le mépris des politiques envers leurs
concitoyens est manifeste et amène malheureusement à ces réactions irréfléchies et lourdes de conséquences.

elyane 03/04/2014 19:13


Je suis très émue par ton billet .Il est vrai que la haine de l'autre ,celui qui est différent ,peut entraîner tant de déraison .Le discours des extrémistes ,qu'ils soient politiques ou religieux
est très dangereux .Il faut rester vigilant .

Colette 03/04/2014 18:31


Merci pour ces mots............comment oublier ?? je ne peux pas le comprendre et certains comportements actuels me font froid dans le dos ...................

mammilou-mijo 03/04/2014 15:48


Comme je partage ce que tu dis!

liliplume 03/04/2014 15:03


Rien ne sert jamais de leçon. Les hommes ont la mémoire courte, la morale élastique et pas toujours beaucoup de neurones pour réflêchir par eux mêmes.

Françoise 03/04/2014 13:47


Je partage à 300% ce que tu dis aujourd'hui.


Demain le pire pourrait revenir ! 


Ne pas oublier comment cela a commencé en Allemagne.


Il ne faut pas avoir la mémoire courte.

juliette 03/04/2014 12:37


Et pourtant, nous étions de braves gens". C'est en ces termes que l'un des villageois accusés en 1870 d'avoir battu, torturé et
finalement mangé un jeune homme, conclut le procès qui vit la condamnation à mort de quatre personnes. 
L'histoire, telle que l'a racontée Jean Teulé dans son roman "Mangez-le si vous voulez" (Julliard - 2009) est l'un des faits divers les plus effrayants de l'Histoire. 16 août 1870 à
Hautefaye en Dordogne. Un jeune noble de la région, Alain de Monéys se rend à la foire. Il n'en reviendra pas. Pris pour un sympatisant prussien après une phrase malheureuse, il sera battu,
torturé et finalement brûlé par une foule en furie. Des villageois tout à fait respectables, qui appréciaient en outre le jeune homme, et qui auront bien du mal à expliquer cette hystérie
collective qui se conclut par la phrase désormais célèbre du maire de la commune : "Mangez-le si vous voulez".


Et, ils l'ont fait. Comment expliquer que des êtres tout à fait normaux,  de braves villageois en viennent à faire ça, puisque tout le village a participé à cette orgie..


Bien beau de jouer les âmes prudes, les honnêtes gens, qui dit de quoi on peut être capable soi-même, qui dit que, sur une parole malheureuse, sur l'effet de meute, sur les belles
paroles anesthésiantes d'un fou, on ne se joindrait pas à la curée ! 


De tous temps, ça a existé, celui qui est ton ami un jour, devient ton ennemi le lendemain (jésus en a bien fait les frais aussi, non !)


Ca peut aller très vite, on ne sait pas d'où le coup peut partir. Ca m'est tombé sur la tête aussi il y a un an et demi. Je ne m'y attendais pas. Depuis, je ne me fie plus à personne, même pas à
moi-même, c'est peu dire. Le coup est venu d'amies que j'appréciais et avec qui je m'entendais bien. Je me demande si elles n'auraient pas eu envie de me bouffer, va savoir si je m'étais trouvée
en face d'elles.


L'être humain me fait peur dans ses excès, dans ses colères..On ne se connait pas soi-même, et les pires sont souvent ceux qui jouent les vierges effarouchées, ceux qui croient détenir la vérité.


Quand on voit ce qui se passe à travers nos blogs, des gens qui s'aimaient bien, s'aiment bien, mon dieu, de quoi sommes-nous capables quand on se laisse emporter par nos mots, nos paroles.

Eve 03/04/2014 12:21


 nous sommes allés 2 fois au camp du Struthof en Alsace d'ou je me suis fait presque sortir en 1981
parce que j'avais hurlé ma douleur de voir  , de savoir , je ne savais pas que c'était sous écoutes,
 retournés en 1995 où les informations sont plus nombreuses ,
et  il y a   2 ans nous sommes allés à Auschwitz ,
nous sommes allés 2 fois à Oradour  sur Glane à 20 ans d'écart
nous avons lu des livres sur les camps , la vie , les expériences des nazis  à empêcher de dormir pendants des mois ;
comment ne pas pas pleurer après avoir vu certains films
comment  après tout ça  voter FN , comment après les propos tenu par un certain LePen ,
comment  ne pas ouvrir  les oreilles, les yeux et sa conscience ,
nous n'avons aucune famille qui a péri dans les camps mais nous sommes solidaires de ces morts qui auraient pu être les nôtres .
alors soyons vigilants , la bête sommeille chantait  Pierre Perret en 1998   ,  la bête immonde de Michel Fugain  1995 ,
et  doucement cela fait son chemin

excusez moi d'avoir été si longue

Rêver au Sud 03/04/2014 11:49


Comment des "hommes" avec femme et enfants ont-ils pu faire ça à d'autres hommes ?


Moi aussi je me le demande à chaque fois.


Bises


Marie-Ange

Olivier 03/04/2014 11:10


Un grand merci pour cet article.


A lire absolument le Journal de Viktor Klemperer, particulièrement la première partie, mes soldats de papier, concernant la période 1933-1941 et bien sûr, du même auteur, LTI, la langue du IIIème
Reich.


Tout y est dit, c'est glaçant de modernité.

Praline 03/04/2014 11:07


La lecture de ton billet me met les larmes aux yeux et la boule dans la gorge. L'an dernier j'ai visité, dans le cadre d'un voyage organisé,  le camp de Natzwiller-Struthof, et j'ai lu... A
un moment donné j'ai craqué et me suis effrondée en pleurs, on a dû me raccompagner à l'extérieur. D'autre part, j'habite pas loin de Izieu...


OUI, honte à ceux qui votent FN, que jamais ce parti n'arrive au pouvoir ! Malgré l'Histoire, il y a encore beaucoup de fous dangereux...


Merci pour ce billlet...

Brigitte 03/04/2014 11:03


Mon mari m'a dit que les personnes qui avaient voté front national à Marseille sont les personnes d'origine magrhébine , un délaissement des cités avec une insécurité , voilà le travail ! et
surtout un populisme déroutant , oui , il faut expliquer la montée des extrèmes, encore et encore !

mab 03/04/2014 10:24


Ce dieudonné me fait vomir, il ne mérite pas de majuscule.

Ysa 03/04/2014 09:57


Le nouveau "Yad Vashem" est encore plus beau que l'ancien, enfin si on peut appeler ça beau. J'ai fait un malaise vagal la première fois que j'ai visité le lieu ou s'égrènent les prénoms des
enfants.... mais tu as raison je pense que certains devraient y aller... ceci dit quand la haine du juif est viscérale, je ne vois pas bien le remède....

Madeleine 03/04/2014 09:46


Certains Français ont la mémoire courte.Je suis tout à fait d'accord avec vos écrits.Née en 1945,j'aurais pu ne pas "naître "...mon père était "un étranger"....