Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 10:25

J'étais une jeune femme angoissée, j'avais peur de la maladie, pour les miens et pour moi, l'Ours a vu son pédiatre jusqu'à 15 ans, il faut dire qu'il cumulait, deux fois la varicelle, deux fois les oreillons et deux hépatites A, asthmatique à 15 ans.

  

L'asthme me faisait peur, l'Ours est habitué, je suis devenue asthmatique à mon tour, je fais avec.

A mon retour d'israël, je me suis fait retirer un petit cancer de la peau, j'ai à peine flippé, avec le temps, je devenais fataliste.

 

En avril 2006, ce fut le tour de l'Homme, cancer du rein, j'ai fait face, lui aussi. Aujourd'hui, j'ai moins peur, il faut dire que j'ai soigné le mal par le mal, j'ai dû faire face à toutes mes peurs.

Je ne me voile pas la face pour autant, le cancer reste une maladie qui dérange et qu'on ne peut jamais oublier, les contrôles réguliers, l'angoisse du scanner annuel - ceux qui connaissent comprendront-, les visites régulières aux médecins divers et variés.

Si j'écris aujourd'hui, c'est que l'Homme, ce matin, avait rendez-vous avec son "éreinteur" et qu'il à eu droit à une claque dans le dos.
Professeur à 38 ans, il est toujours heureux de garder ses malades en vie...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lakevio 11/06/2011 18:28



Je suis si heureuse de la tape dans le dos qui va permettre la sérénité ! Je sais, je sais, jusqu'au prochain examen et l'angoisse de l'attente, mais il faut penser aux semaines de bonheur !



maevina 11/06/2011 11:33



une bonne nouvelle!!!!!



MAD 10/06/2011 09:51



De toute façon la seule manière de ne pas mourir, c'est de ne pas vivre. Alors il faut en profiter !



muse 09/06/2011 20:29



La conclusion, c'est qu'il faut savourer la vie! surtout quand tout va bien!



saperli 09/06/2011 20:28



ouf !


 



mammilou-mijo 09/06/2011 19:29



J'avoue que si jusqu'à aujourd'hui la vie nous a épargné les enuis de santé j'ai très peur qu'ils nous tombent dessus un jour ou l'autre!



Moune 09/06/2011 18:27



C'est vrai qu'on devient fataliste en vieillissant, on sait que la peur n'évite pas le danger !



juliette03 09/06/2011 15:27



La jeune toubib qui me suit ne m'a pas tapé dans le dos dernièrement, mais m'a dit : "RAS"....3mn, chrono...


J'étais aussi une "trouillarde" de 1ere...Quand je devais passer une prise de sang, je faisais des cauchemars des jours avant..L'être humain a une faculté à s'adapter, c'est
incroyable..Maintenant, je n'ai même plus peur des orages (enfin, bien moins)...Le rapport avec la maladie ? Je relative, je relativise tout simplement...


Mon fils qui n'avait jamais voulu se faire faire de prise de sang, quand il a eu dernièrement la varicelle (un toubib avait eu le culot de lui dire que c'était les symptômes du sida) et
qu'on lui a prélévé 5 doses de sang m'a dit "maintenant, je n"aurai plus peur"...Nous sommes de sacrées mécaniques humaines, il faut le dire...



Michèle 09/06/2011 14:37



merci pour ta visite


je découvre ton blog


et ton écrit d'aujourdhui me laisse en accord parfait avec ce vécu là ou un vécu semblable


moi polio à 9 ans (grosses séquelles) mais la volonté étant là , je me suis battue pour devenir prof de SVT (sciences nat) , puis j'ai rencontré mon époux (35 ans de mariage) il a connu 1 an
d'interféron avec l'hépatite ++++ un lourd traitement , une belle croix mais nous sommes là en vie ..maintenant je suis sous oxygène (une galère de plus ) mais acceptons il y a toujours pire ! je
suis à la retraite depuis sept 2006 (mise sous la touche à pâques 2004 ..pour refus d'adaptation de mon poste !! vive l'éducation nationale qui ne voit que ceux qui tournent du ciboulot !!)


voilà en 2 mots


serrons -nous les coudes et continuons le combat dans cette chienne de vie où la MALADIE sévit !


gros bisous du beaujolais



Françoise 09/06/2011 14:35



Plus sereine, et c'est bien. Autrement on ne vivrait plus... La Merveille est là pour vous aider à oublier (supporter ?) tout ça ! sa présence est le plus beau cadeau de la vie !



patriarch 09/06/2011 14:27



Comme il est jeune 38 ans, il a encore de longues années à pouvoit taper sur l'épaule de ton homme.


 


Demain, Eliane ira voir son amie, hier elle est allée chez son "éreinteur" comme tu l'écris. Elle est fatiguée aujours'hui. J'ai bien peur, qu'il ne fasse plus d'intervention sur elle, à part la
chimio...Un infirmier vient lui faire sa toilette tous les jours, un kiné tous les deux jours. France, un amie (née à 40 km du village où je suis né) lui fait ses repas et l'oblige à manger et
avec Eliane et une autre amie, la sortent par beau-temps...


Elle continue à "scrabbler" malgré tout.... elle en a du courage...


 


Bonne journée chez vous...



liliplume 09/06/2011 14:10



le Gout nous enterrera tous !!



brigitte 09/06/2011 14:01



Bonnes nouvelles ! moi , c'est en vieillissant que je connais l'anxiété , peur des cancers , peur d'être comme maman , d'être loin de mes enfants et pourtant , tout va bien pour le moment !



tajmahal 09/06/2011 13:49



Heureux médecin ! Bien sûr, la peur n'évite pas le danger. Notre siècle est celui où le cancer a de beaux jours, et il est de notre devoir d'adopter une vie simple (pas de tabac, pas d'alcool,
pas trop de viande et beaucoup de légumes). Oui, n'ayons pas peur d'en manger des légumes ! Il faut être vigilent ; d'ailleurs je n'achète plus mes légumes dans les supermarchés. Je connais bien
mon producteur de légumes et a toute confiance en lui. D'ailleurs vendredi si il vend des concombres, je lui en achèterai car j'ai envie de me faire un taboulé (j'ai déjà la menthe et les
tomates). Je suis très contente que le rein unique du bibelot fonctionne bien.



Marie 09/06/2011 13:28



Voila de bonnes nouvelles.


Il faut avoir confiance, je sais c'est facile à dire, mais je suis un peu fataliste car j'ai moi aussi traversé des épreuves pas de cancers mais de pertes d'enfant. Alors ensuite on vit
différemment crois moi. Les problèmes de santé graves sont stressant on a peur à chaque visite mais si tu écoute ton corps tu sauras si cela va bien ou pas. Je pense que notre vie est tracé par
un destin inévitable, et quoique l'on fasse c'est écrit. On ne sait pas si demain on sera encore en vie alors il faut vivre au jour le jour et surtout, faire ce que l'on a envie et ne pas
renvoyer au lendemain. En tout cas c'est mon fonctionnement; Pour ma part quand je vais faire une mamo tous les 2 ans je suis comme toutes les femmes j'ai peur mais je me dis qu'il vaut mieux
savoir et prévenir. Pourtant je prends un tsh, et mes soeurs ont eus des cancers et ma mère biologique est morte de ça. Donc tu vois je suis sensée l'avoir aussi, mais je fais confiance, et le
destin fera ce qu'il a à faire. "Inch hallah" je ne sais pas si c'est bien écrit.


facile à dire quand on a rien hein? Bon quand c'est pas ton heure...


Bonne journée et va te ballader à Florence.


Bisous



Colette 09/06/2011 11:29



Pas facile de vivre avec l'angoisse, mais choisit-on sa nature ?? contente pour vous deux de "cette claque dans le dos" ! Allez, profite d'un temps de soulagement !



catherine 09/06/2011 10:58



Je ne remercierai jamais assez l'éreinteur de Franck.



Mamie Dany 09/06/2011 10:49



et ses malades partagent  sa joie, non ?