Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 10:10

Il fait froid en France, c'est normal, c'est l'hiver et, comme chaque année, la télévision nous montre des SDF.
Le SDF est devenu un marronnier, comme la rentrée des classes, les embouteillages et les départs en vacances.

Chercher un hébergement d'urgence n'est pas une mince affaire, un appel sur deux au 115 reste lettre morte.
Depuis de trop nombreuses années, les femmes et les enfants, exceptions auparavant, forment le gros de la troupe.

Je ne sais plus quel jour, je regardais les infos, avec le Goût il est impossible d'y couper, et un reportage attire mon attention.
Un homme, vit dans un deux pièces, pas le luxe, luste le nécessaire pour lui et son fils.
Il accueille pourtant un SDF, le loge, le nourrit et l'aide à retrouver la force nécessaire pour chercher du travail.
Il laisse la chambre à son fils et dort dans le salon avec son hôte.

Il ajoute qu'il fait ça parce qu'il a connu une situation proche, il a lui-même dormi six mois dans sa voiture.
Le froid, il connaît mais ne donne pas dans l'angélisme, il dit que c'est difficile de partager son espace vital, qu'il a déjà été volé, et qu'il ne donne jamais ses clefs, un minimum de protection est nécessaire.

Seriez vous prêts à le faire ?
Je sais déjà que je n'en suis pas capable et pourtant, je suis passée pas loin de cette situation mais nous avions de la famille et des amis...crise-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Berthoise 19/01/2013 09:14


J'ai déjà hebergé des amis dans le panade, des stoppeurs étrangers. Mais un SDF que je ne connais pas, je ne pourrais pas.

Marie Bland 19/01/2013 09:05


J'ai des envies de le faire, mais je n'en suis pas encore là.

C-Jane 19/01/2013 08:55


Je ne suis pas certaine de pouvoir héberger quelqu'un que je ne connais pas. 


J'ai déjà dépanné des copines, mais le temps qu'elles restaient chez moi était défini d'avance, et justement c'était des copines....


Un SDF? Honnetement, je ne pense pas, ça me semble très compliqué.....

liliplume 18/01/2013 18:54


je n'en serai pas capable. Mais je le ferai pour un/e ami/e dans une mauvaise passe.

muse 18/01/2013 18:04


Le problème, quand on aide quelqu'un, c'est de ne pas attendre de reconnaissance. Si on en attend, on est déçu. Il faut donc aider les gens pour eux-mêmes; facile à dire...

saperlit 18/01/2013 17:22


difficile, de faire confiance, et pourtant je suis sûre que la plupart sont encore dignes de confiance  

Mialjo 18/01/2013 17:14


vu que je suis en maison...avec un sous sol correct je pourrais le faire...mais ici y en a pas...c'est con...par contre à Paris dans mon appart je ne ferais pas...surtout que j'y serais seule...

Colette 18/01/2013 16:36


Difficile............plus jeune, j'ai hébergé (cuisiné, lavé!!) deux cousins pendant longtemps, quelques déconvenues, quelques mises en garde, relativement facile............un SDF je ne sais pas
et j'ai honte de ne pas savoir................

Cendrillon-jaly 18/01/2013 15:56


Non , je ne le ferrai pas.. surement parce que j'aurai peur d'être volé ou pire...


Là ou je travaillais avant il y avait un groupe... ça hurlait à tout va, ils senttaient le vieux , la vinasse et la pisse à 2 km..


Difficile de se dire : " venez chez moi, je vais vous aider"....


Après, je suis prête à acceuillir un ou une amie dans la détresse. 


Mais qui le ferai pour moi ?... out le monde sait que dans 2 mois, Chramant et moi on sera dans "la misère"... plus que 600 € pour vivre... qui frappera à notre porte pour savoir si on manque de
quelque chose ? Personne je pense, certains prennent déjà leur distance..


la misère ça soit être contagieux.

juju 18/01/2013 15:04


Je corrige, pas comme tout le monde, comme beaucoup....

juju 18/01/2013 15:02


Comme tout le monde, je ne serai pas prête à le faire, même pour ma famille...


J'avais un frère, qui, s'il n'avait pas habité un petit village, aurait fini sous les ponts et serait mort dans la rue, comme tous ceux qui lui ressemblaient...Suite à des chocs de la vie, il est
très facile de tomber dans le puit, et impossible d'en ressortir...


Nous avons déconseillé à ma mère de le prendre chez elle, nous connaissions l'oiseau, elle n'aurait pû s'en défaire, une fois qu'il eût été dans la place (mère âgée qui s'occupait de
lui, lui apportait à manger, une mère reste une mère, même une mère pas forcément aimante)...Nous nous sommes débrouillés, à une époque, maire compris, pour qu'il reste chez lui...D'ailleurs, je
ne comprends pas pourquoi, on ne trouve pas de logement, il doit y en avoir des centaines vacants...Les gens sans argent, les allocs leur payent le loyer, intégralement, allocation logement
versée directement aux proprios...Il y a toujours quelque part des logements vacants, appartenant à des marchands de sommeil, d'accord, des logements moches, mais, mieux vaut avoir un toit en
hiver que pas de toit du tout..


Mon frère avait réussi à rendre un logement confortable en taudis, suite à son divorce... La famille avait réussi un jour à y entrer pour faire un peu de nettoyage...Un mois avant sa
mort, nous avons réussi à entrer chez lui, mon dieu, il faisait si froid dans son logement, 10°, il grelottait sous ses couvertures..Nous avons contacté son médecin, le maire, les
assistantes sociales,  les avons sommés de l'envoyer à l'hôpital, il n'y avait plus de liberté qui tienne, le laisser là, c'était prendre le risque de le retrouver mort un matin...


Je me souviendrai toujours de son dernier regard, à la fenêtre de son logement, un regard si triste..Nous savions l'un et l'autre que nous ne nous reverrions plus dans son logement, il
savait que nous allions agir...A une époque, c'était un de mes frères préférés, il en avait tellement bavé dans la vie...mais, je ne l'aurai jamais pris pour autant chez moi..Prête à lui
payer un logement, oui, mais, pas le prendre chez nous..


Facile de prendre de belles décisions quand on est au chaud chez soi, en ayant pas de choix à faire...Pourtant, je suis prête à payer des nuits d'hôtel à des SDF...Nous l'avons proposé un jour à
un mec dans la rue, il nous a menacé (il voulait l'argent) et nous n'avons eu que le temps de monter dans notre voiture..

emiliacelina 18/01/2013 14:44


j'ai vu le reportage et j'ai trouvé qu'il avait du mérite! Nous avons fait beaucoup (vraiment beaucoup) pour certain de la famille et plus, Maintenant, je ne le ferais plus je craindrai ce que
l'on ressent ensuite quand on est profondément déçus. Je ne parle pas sur le plan financier!

patriarch 18/01/2013 14:22


En appartement, je ne crois pas, dans une maison individuelle, peut-être et surement même.... Bon après midi

tanette2 18/01/2013 14:09


Je me suis souvent posé la question n'y trouvant qu'une répnse négative de ma part.... Pourtant je pense à eux tous les soirs quand je me trouve bien sous ma couette, les pieds sur la bouillotte
ou quand, faisant le marché au pas de courses, j'ai les doigts gelés au bout de quelques minutes....mais ça ne les aide pas beaucoup....

Brigitte 18/01/2013 12:21


J'ai accueilli un brésilien de 16 ans pendant 6 mois mais c'était pour vivre une expérience  , le gamin bien éduqué et les parents bien présents malgré l'éloignement , pour la famille , je
le ferais mais non , je ne suis pas assez courageuse pour un SDF .

mab 18/01/2013 12:06


Non je ne suis pas prête à le faire, hélas.

mammilou-mijo 18/01/2013 12:02


Difficile de répondre à cette question!  Mais je suis sûre que mon mari aurait fait la même réponse que le Goût:!

Rêver au Sud 18/01/2013 11:47


Vraiment, je ne sais pas ...


Bises


Marie-Ange


Il n'y a presque plus de neige, reste le verglas !

lakevio 18/01/2013 11:19


Ouh, elle est bien difficile la question que tu poses... Mais la réponse du Goût pourrait faire tweeter longtemps !

le-gout-des-autres 18/01/2013 10:52


Eh bien, moi je suis prêt à le faire.
Mais il y a un minimum de conditions à respecter:


- Femme.
- Rousse.
- Teint pâle.
- Yeux clairs.
- autour de 1.60 m
Et surtout très très très gentille avec moi...