Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 10:16
Je commence à t'oublier,  "Yeroushalaïm, la ville de toutes les paix", ville qui porte si mal son nom et sur laquelle pèse un poids énorme.

Ville berceau des trois religions monothéistes, ville des convoitises, la beauté de la vieille ville est saisissante, cette ville peut même entraîner une folie passagère, ville de lumière, ville qu'on apprivoise, ville qui nous fait découvrir, au détour d'une ruelle, un jardin où il fait bon oublier la folie des hommes.

Je me rappelle avoir souvent pris le bus, être arrivée à la gare routière, du bruit, de la poussière, des petits soldats, si jeunes et si beaux, une atmosphère particulière, on sait en arrivant si la ville est calme, on sait que ce jour là, on pourra descendre tranquillement rehov Yaffo et s'installer en terrasse pour boire une limonada, limonada dont j'ai encore l'amerturme en bouche.

Si, je t'oublie Jerusalem, c'est la faute du temps qui passe, il me reste des odeurs d'épices, des images de marchés colorés, la mishtara toujours présente, les sirènes de la Magen David adom, le Dôme du Rocher et la foule devant le Kotel.

Si, je t'oublie Jerusalem.
Mais non.
Je ne t'oublie pas...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygene 12/11/2009 14:52


C'est exactement ce que j'allais t'écrire... Ta seule façon d'en parler montre que tu ne l'oublies pas...


beloubelette 11/11/2009 11:44


"Syndrome de Florence" ,"Syndrome de Stendhal",Syndrome de Heure-Bleue": je suis partante lorsque c'est pour partager cette émotion.


Baby la malice 11/11/2009 08:24


L'actualité se charge de nous rappeler son existence. Je préfère ton billet qui sent bon la paix. C'était dans une autre vie.


Madame X 11/11/2009 07:36


y avait longtemps que j'étais pas passé, je vois que tu gardes quand même le cap...alors qu'à ta place je serais au fond du lit...
bon courage.



saperli 10/11/2009 23:26


à moi aussi, tu vas donner l'envie d'y aller ! Toute les villes que je ne verrai pas, comme je les aurais aimées !


Rêver au Sud 10/11/2009 21:50


Tu sais combien est grand mon désir d'y aller ...
Non, non, je pense quon ne peut pas oublier Jérusalem ...
Bisous d'espérance.
Marie-Ange


ysa 10/11/2009 21:43


Mais non tu ne pourras jamais oublier "Yeroushalaim shel zaav", puis tu y reviendras....


Fauvette 10/11/2009 20:33


Un jour j'irai ! ça j'en suis sûre ! Et je n'oublierai jamais cette ville...


ciboulette100 10/11/2009 18:09


j'ai bien peur que la paix ne soit jamais d'actualité. Ni aujourd'hui, ni demain, ni jamais. Un peu l'impression que la paix n'arrangerait personne.


muse 10/11/2009 17:47


mais peut-on réellement l'oublier...


Septentria 10/11/2009 16:51


Ton billet me donne envie de connaître cette ville, dont tu nous parles toujours avec nostalgie...


marie-madeleine 10/11/2009 15:51


ce que tu écris est très beau


patriarch 10/11/2009 15:33


Une petite nostalgie ?????


Bonne fin de journée.


incertaine 10/11/2009 14:36


J'ai toujours rêvé de poser mes pas dans Jérusalem. La vie est pleine de surprises, un jour peut-être..


le-gout-des-autres 10/11/2009 13:58


Et moi qui ai toujours cru que le monothéisme était l'attachement à une seule marque de thé...


Elyane 10/11/2009 12:39


Oh quelle nostalgie je ressens en te lisant .Jérusalem je ne la connais que par les livres que j 'ai lus ,les films que j 'ai vus,les témoignages que j 'ai entendus. Un jour, je ferai le voyage.


le-gout-des-autres 10/11/2009 11:59


Ce n'est pourtant pas faute d'essayer...
Mais on n'oublie pas.
On ne peut pas oublier.
Heure-Bleue va nous coller le "syndrome de Stendhal"...


Bérangère 10/11/2009 11:45


un bout de temps que je n'étais venue...et je reviens pour ce billet là ! Merveilleuse synchronicité...On ne peut pas oublier ! Demain sort sur les écrans "D'une seule voix" tu as la chance
d'habiter Partis Vas-y ! Shalom


mab 10/11/2009 11:41


Il y a des endroits que le temps n'efface jamais.