Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 09:23

Hier, nous avions rendez vous avec de vieux amis, nos enfants sont allés à l'école primaire ensemble. 

 

Nous avions rendez-vous dans le Marais, c'est leur quartier.
Nous n'allons pas chez eux, ils ont trois chats et les derniers essais n'ont pas été concluants, j'ai du mal à respirer.

Nous n'allons p
as chez nous, je vis toujours dans les cartons.

Promenade agréable, un passage rapide Rue des Rosiers.
La rue des Rosiers est devenue une attraction touristique, une fuite vers un endroit plus calme s'impose.
 

 

Nous sommes rentrés, et j'ai appris la mort de Patriarch, le fidèle, l'engagé, l'amoureux de Ferrat, le lecteur du Canard Enchaîné, l'homme qui avait la plume féroce pour dénoncer les inégalités et les injustices.

 

Depuis le 26 Août, il me manque, il me manque encore plus aujourd'hui.
Je sais qu'il ne reviendra plus, je pense à sa femme, à ses enfants, je les embrasse.

 

La vie est une belle cochonnerie, elle nous prive de ceux qu'on aime, même sans les connaître physiquement.Patisserie-de-la-rue-des-rosiers.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie 19/09/2013 15:20


Bonjour, je suis la fille de Walter, j'ai souvent lu vos billets sans les commenter, ou vos coms sur le blog de papa, je sens votre tristesse et votre peine, mais mon père ce qu'il craignait le
plus c'était la déchéance... pas la mort. De le savoir m'aide énormément, et sur son visage nulle tristesse, j'espère qu'il en sera de même pour vous. Encore merci pour votre gentillesse.


Marie

mab 17/09/2013 06:53


Tous ces témoignages mettront un peu de baume au coeur à sa famille.

Rubynessa 16/09/2013 23:35


Ahlàlà, je suis vraiment désolé pour lui et pour toute sa famille....

juliette 16/09/2013 20:56


J'étais contente que Patriarch m'ait mis dans ses liens, pourtant, dieu sait que j'en ai fait voir à mes lecteurs....J'ai presque eu honte de moi quand j'ai arrêté mon blog en me demandant ce que
Patriarch allait en penser, se dire que j'étais bien inconstante...Patriarch était connu de toute la blogosphère pour ses messages, toujours justes, toujours pleins de bon sens, toujours gentil,
mais, attention, un gentil qui avait du mordant, des idées bien précises...C'est un blogueur que j'aurai aimé rencontrer..

Armelle 16/09/2013 18:47


Ce matin, ma première pensée a été "allez ma vieille tu redéménages !" La voisine me servira d'excuse et mon boulot, aussi. J'ai postulé à des petites annonces aujourd'hui et je me suis fixée un
cahier des charges précis. Peu importe le temps que ça me prendra mais je sais ce que je veux. Je me suis réveillée ce matin avec cette idée là ! Je n'en parlerai pas chez moi volontairement.
Seulement le jour J quand j'aurai déballé mon dernier carton... Bonne soirée à toi.

Colette 16/09/2013 17:46


Je le connaissais depuis moins longtemps que toi et pourtant je suis triste.......ses coups de gueule vont me manquer, son grand respect des autres aussi...........

Otir 16/09/2013 16:09


Il est aussi triste de perdre un compagnon de la blogosphère qu'un ami de longue date qui s'en est allé pour toujours. Mes condoléances à toute sa famille, les blogueurs en font partie. 


 



liliplume 16/09/2013 15:35


on n'avait pas assez de nos chagrins dans la vie réelle, on en a trouvé dans le virtuel, c'est malin...

mialjo 16/09/2013 14:24


oui, des fois l'amitié virtuelle est aussi belle que la réelle, je le confirme...il va manquer à toute la blogosphère...bisous.

Brigitte 16/09/2013 12:27


Je me doutais aussplus de sa maladie , j'espère qu'il n'a pas souffert .

maevina 16/09/2013 11:52


je suis sure qu'Eno l'attendait et lui a fait des fêtes ! je suis triste .....

Rêver au Sud 16/09/2013 11:31


J'aimais ses commentaires.


Je suis triste


Bises


Marie-Ange

ysa 16/09/2013 11:17


Je ne me souviens plus comment j'ai connu Patriarch, peut-être en venant chez toi ou chez Liliplume.... en tout cas je suis bien triste moi aussi, alors que je ne le connaissais que
virtuellement. Patriarch on l'aimait tous et on admirait son parcours, c'est vrai qu'il manque déjà !!

Françoise 16/09/2013 10:38


Patriarch... sur différents blogs j'ai souvent lu et aimé ses commentaires.


Ainsi va la vie, ainsi vient la mort.


Je t'embrasse

Oxygène 16/09/2013 10:22


Comme à toi la disparition de Patriarch me fait beaucoup de peine. J'avais autant d'amitié (voire d'affection) que de respect pour lui. Sans l'avoir connu "en vrai" il faisait partie de mon
entourage.


Son absence pèse à tous ceux qui ont échangé des mots avec lui. Elle sera très lourde pour sa famille et ceux qui l'ont aimé.


Je pense à eux.

Mamie Dany 16/09/2013 10:12


j'ai eu beaucoup de peine en apprenant cette triste nouvelle que je redoutais depuis son dernier billet... 


c'était notre ami, et comme tu l'ecris, "même sans le connaitre physiquement"