Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 09:44

Steven Erlanger correspondant d'un journal américain, dont j'ai oublié le nom, quitte Paris pour Londres, sans regret .

 

Avant de partir, il taille des croupières à Paris.
Et je ne peux qu'être d'accord avec lui.

 

Paris est devenue la ville des plus riches et des plus pauvres.
Si la ville est riche en musées, s'il est agréable de s'y promener en jouant les touristes, Paris est une ville chère et sale.
Londres est plus onéreuse mais beaucoup plus propre et tout aussi riche en musées.

 

Ce journaliste constate et j'ai fait la même chose, que le parc des Buttes Chaumont est un territoire convoité par des bandes.
Juifs, arabes et africains se batta
nt pour contrôler un carré de gazon.
Le 19ème arrondissement est un quartier de Paris plutôt dangereux, comme huit autres arrondissements.

 

Si j'ai quitté avec soulagement mon quartier "calme et arboré" du 20ème arrondissement, c'est que ce quartier, au départ riche de sa mixité est devenu un lieu d'affrontements entre "riches" et "pauvres". La notion de richesse étant souvent une vue de l'esprit chez les gamins esseulés. Pour beaucoup de leurs familles, être riche c'est gagner un peu plus que le SMIC.

J
e me dois de rappeler à certains d'entre vous, qui pourriez être tentés par un vote extrême, que ces gamins sont des Français, comme vous et moi.
Pendant mes quatre mois de séjour en zone de guerre, j'en ai vu des cartes d'identité présentées à la police. Des "CNI", des vraies !

J'ai lutté pour ne pas devenir raciste.
Et ce n'est pas toujours facile, lorsque que ceux qui vous emm..ent jour et nuit sont tous d'origine africaine.
Il m'a suffit d'aller dans les magasins, dans les supermarchés, dans les restaurants pour comprendre qu'il ne faut pas rendre responsable toute une communauté des agissements d'une minorité.
 

 

J'ai toujours cru à la valeur de l'exemple.
Le travail était une valeur importante pour l'intégration.
Plus de travail ? Plus d'intégration !

 

Je voulais vous parler de Merveille mais le Goût en parle avec tant de tendresse...

Partager cet article

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article

commentaires

clodoweg 25/10/2013 23:46


Voilà une note bien sympathique, heure-bleue.


Un bisou. 

berthoise 23/10/2013 20:18


Le Goût parle avec tendresse de Merveille et toi tu parles avec justesse de ce que tu as vécu.


J'aime beaucoup tes conclusions.


 

Marie Bland 23/10/2013 14:17


Ce n'est pas une question de gènes, ça nous en sommes tous convaincus, mais une question de quoi alors ?


Education, manque de repères, refus des règles de vie du pays...


Mais certainement pas le chômage ou la pauvreté, ce serait généraliser (pour utiliser ce mot si souvent écrit dans les commentaires), il faut aussi être convaincus que tous les chômeurs et les
pauvres ne deviennent pas des voyous, beaucoup trop facile comme excuse.


Le respect et le savoir-vivre ne s'achètent pas.

Marie-Floraline 23/10/2013 08:46


Mon com. si intéressant ne pase pas :-(... Why ?
Je disais donc :
Un méchant doute me taraude : crois-tu que tous ces malfaisants seraient disposés à travailler ( j'entends : un "vrai" travail :-( ) et gagner 3 euros 6 sous, alors que cette saloperie d'économie
souterraine leur permet d'engranger bien plus qu'un ouvrier ou un employé peut imaginer rapporter au foyer (et ça, ce n'est pas moi qui le dis) ?
Paris récolte ce que ses dirigeants et divers administrateurs (!) ont semé durant ces dernières années : bouter la classe moyenne hors des murs de notre capitale ne fut pas une idée lumineuse (je
suis une vilaine aigrie)
Paris, ville musée, ville touristique, ville théâtre, vitrine du pays ? Ce souhait de certains a créé des ghettos. Une nouvelle Cour des miracles est née. Rien ne change sous le crachin urabin

Qu'est-ce que je l'aime cette ville ...


 


 

Marie-Floraline 23/10/2013 08:39



Marie-Floraline 23/10/2013 08:37



tanette2 22/10/2013 21:12


On dit bien : "l'oisiveté est mère de tous les vices"...


Bravo au goût qui fait un repas à la carte pour chacune de ses fées.

Madila 22/10/2013 21:06


tout à fait d'accord avec toi. Mes voisins d'en face qui ne me disent jamais bonjour depuis 3 ans, sont blancs de pure souche bourguignonne, et cons et sans gêne. Leurs enfants vers l'âge de 18 à
25 ans étaient très bruyants sous mes fenêtres, recevant tous leurs copains sur le trottoir, en fumant, buvant des bières et se faisant klaxonner à tout va par d'autres copains qui passaient,
s'arrêtaient en laissant leur moteur tourner et leurs gaz d'échappement entrer dans mon salon par mes fenêtres à l'ancinne... Heureusement, ils n'étaient là qu'en fin de semaine et durant une
partie des vacances puisqu'ils vivent à "Paris", ces jeunes qui maintenant se sont rangés et disent bonjour. Actuellement, ils ont eux-mêmes des enfants qui sont là durant toutes els vacances et
week-end, ils ne disent pas bonjour comme leurs grands-parents qui les laisseront reproduire à l'adolescence ce qu'ils ont autorisés à leurs propres enfants. Bref, pendant quelques années de
chaque génération, ce sera mon petit 20 ème en plein coeur de la campagne bourguignonne...

muse 22/10/2013 19:42


Bien parlé! J'espère que beaucoup de gens lisent ton blog...

Françoise 22/10/2013 19:40


Impossible de changer ce qui est ancré en nous, quels que soient les avatars et les épreuves que nous subissons : on ne peut pas devenir raciste. Mais cela ne veut pas dire qu'il faut être
aveugle, dire amen à tout... bref perdre tout sens critique.


Il y a des personnes qui sont connes pas parce qu'elles sont d'une "race qu'on montre du doigt" mais tout simplement parce qu'elle sont connes.


Il y a bien des Français pure souche qui sont très très cons... 


Il lfaut de tout pour faire un monde 

Brigitte 22/10/2013 18:51


Si j'ai un petit fils ou une petite fille métisse , il lui faudra en faire plus que son cousin blond pour être accepté sans préjugé , l'éducation , le savoir être avant le savoir , et je ferai
mon possible pour lui transmettre la tolérance , la société est dure , lui ou elle devra se blinder , ma belle-fille s'est forgé un beau caractère , issu d'un milieu travailleur , elle est
maintenant à un poste de cadre avec des équipes sous ses ordres , c'est sa revanche , la surprise est totale quand on la découvre .

Oxygène 22/10/2013 14:17


J'aime quand tu dis ceci : "Il ne faut pas
rendre responsable toute une communauté des agissements d'une minorité." 


 

Allye 22/10/2013 13:10


Je ne connais pas Paris, je rêve de visiter cette ville. Un jour peut-être...


Tu as raison les billets du Goût quand il parle de Merveille sont une merveille de tendresse.


Bonne journée

liliplume 22/10/2013 12:13


il y a des gens biens et des gens pas biens dans toutes les communautés. Dommage quand même qu'il n'y ait pas d'éducation et la faiblesse de nos dirigeants. J'ai vu NY, au fin fond de Harlem je
me suis sentie en sécurité car il y a une police .

mammilou-mijo 22/10/2013 12:00


J'ai vécu à Paris il y a 40 ans mais pour rien au monde je n'y retournerais! Un aller et retour mardi dernier n'a fait que renforcer cette décision !


Ah! les papys avec leurs petites-filles... remarque avec les petits-fils aussi quand je vois celui que j'ai à la maison avec les siens!

Mamie Dany 22/10/2013 11:27


tu programmes déjà le déménagement à Londres ?

Mialjo 22/10/2013 11:06


malheureusement tu est dans le vrai, en fait c'est la misère qui fait monter les extrèmes, du travail bien payé, plus de misère...mais ça c'est utopique...on a même pas quelqu'un de bien pour
mettre au pouvoir...où sont nos belles années? Nous avons eu de la chance nous....je ne voudrais pas être jeune maintenat, le fils de Robert n'a même pas de réponse au CV qu'il envoie! bonne
journée. kiss.

maevina 22/10/2013 10:55


A MParis la Préfecture est pourtant optimiste, toutes les sous catégories de la délinquance sont en recul depuis 2 ans :
- 0,9% de violences physiques non crapuleuses
- 0,1% de violences physiques crapuleuses
- 1,5% de violences sexuelles
- 4,4% de menaces de violences


mais à quels niveaux étaient elles arrivées ??

lakevio 22/10/2013 10:48


Tout à fait d'accord avec toi : évitons la stigmatisation générale. d'ailleurs ces communautés sont kles premières à souffrir de la délinquance de certains de leurs membres.


Bises à la Petitoune comme on dit... en Auvergne !

Pauline 22/10/2013 10:45


La tentation est parfois grande de généraliser.  En temps de crise, et je vous crois bien placée pour en parler, les gens ont tendance à chercher des boucs émissaires.  Moi je pense que
l'origine n'est absolument pas un critère.  Il y a de bonnes et de mauvaises personnes partout.  Les mauvaises sont malheureusement plus visibles et plus médiatisées.