Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 09:40

Deux-veuves-pour-un-testament.jpg

venise.jpg

Je crois que je pourrais vivre à Venise, malgré les énormes "HLM flottants" qui ajoutent à la pollution de la ville.

Je crois que je pourrais regarder du Rialto passer les touristes et endosser facilement le mépris des derniers Vénitiens
pour les touristes dont ils vivent, eux qui n'ont plus les moyens de vivre dans leur ville.
 

Pour l'instant, je me contente de lire "Deux veuves pour un testament" de Donna Leon installée à Venise depuis 33 ans.

Je retrouve Brunetti et la cuisine de sa femme. Hier soir, j'avais l'eau à la bouche devant le bar au fenouil que Brunetti n'avait pas pu déguster, retenu par son enquête.

J'apprends que les Italiens, qui se serrent la ceinture comme le reste de l'Europe, détestent Bruxelles, les plans sociaux, la misère et c'est assez nouveau, les Chinois qui s'installent chez eux.
Comme quoi les mêmes causes engendrent les mêmes rejets...

Partager cet article

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article

commentaires

muse 05/03/2014 07:47


Alors, c'est un livre à lire pour se remémorer des souvenirs. J'ai beaucoup aimé Venise aussi.

mab 05/03/2014 07:02


J'ai du mal avec Brunetti mais rien que pour Venise je fais des efforts.

Dona Swann 04/03/2014 22:31


Tiens, je te salue d'un pseudonyme et d'un URL que tu ne connais pas, mais nous nous connaissons d'un autre pseudo et d'un autre site... Celui-ci, pardon, me paraît plus adapté à ton sujet du
jour : Donna Leon... Je ne savais même pas que le colonel Brunetti était sa création. Je vais m'y mettre !


PS : Pour avoir connu un couple de "vrais Vénitiens", je peux te dire qu'ils ne méprisent pas du tout les touristes. Ils sont parfois juste un peu gênés au quotidien, mais sont habitués, tout
comme ils sont habitués au déménagement annuel à l'étage de leur maison lors des crues de l'hiver.

Praline 04/03/2014 22:00


J'ai passé 3 jours à Venise. Bon souvenir, surtout car c'était le début de ma retraite et un grand vent de liberté soufflait rien que pour moi !


J'ai apprécié l'architecture, les gondoles (et les gondoliers ! mazette les gondoliers !), la foule sur la place St Marc, les voix magnifiques qui s'échappaient de l'Opéra (ils répétaient). Mais
je n'y vivrais pas.


Venise, hélas, est vouée à disparaître, l'iode ronge tout, inexorablement. Les loyers sont hors de prix... beaucoup d'appartements désertés.


Merci pour le conseil de lecture.

emiliacelina 04/03/2014 18:22


évidemment je ne connais pas Venise, mais j'aimerai bien en voir lr carnaval! 


Bien sûr que les mêmes causent engendrent les mêmes rejets! 

tanette2 04/03/2014 18:05


Idem que Colette...!

Colette 04/03/2014 16:31


Agréable en touriste mais pas pour y vivre .......pour moi !

Madila 04/03/2014 16:13


j'ai beaucoup aimé Venise il y a très longtemps et il y a quelques jours, je me languissais de la série Brunetti... Même si on a déjà vu, je veux bien des rediffusions pour le plaisir!!!

heure-bleue 04/03/2014 13:12


J'ai eu la chance de passer 10 jours à Venise, je rêve de boire un café au Florian...

bbattitude 04/03/2014 12:31


Je suis allée pour un week end à Venise, que j'ai trouvé charmante malgré la forte odeur d'eau croupie qui s'en dégage et à laquelle on s'habitue. Cette ville ne dort jamais elle est faite pour
les insomniaques. J'y retournerai bien.

maevina 04/03/2014 11:46


I y a longtemps, je suis restée quelques temps sur Venise, au début t'apprécies mais ça te prend vite la tête quand tu dois te déplacer pour autre chose que les visites, et les moustiques
..............

Françoise 04/03/2014 11:37


Et si la vie n'était que du cinéma ?


Peut être sommes nous toujours "en représentation" 


Mourir à Venise, quel beau film...

Rêver au Sud 04/03/2014 11:29


Moi aussi je pourrais !


Ce n'est pas très loin de la ville de mon père et j'adore ce coin d'Adriatique ...


Bisous


Marie-Ange

lakevio 04/03/2014 10:58


Oui, les bateaux passent et venise s'enfonce un peu plus dans la lagune... Il a l'air pas mal ton roman ; je note !

Armelle 04/03/2014 10:49


Venise est à la mode en ce moment et je ne sais pas si c'est du au Carnaval ou à autre chose, d'indéfinissable qui me gâche cette envie d'aller un jour découvrir Venise banalisée à travers la
blogosphère. J'aime bien cet auteur.