Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 09:25

Oiseau.gifPapillons.gif

 

J'écris... Enfin... Je triture mon neurone pour écrire sur rien.

J'ai failli écrire sur la crème fraîche oubliée dans le réfrigérateur.
Crème périmée depuis le 13 mars et qui le 15 avril n'était même pas rance.
Je n'ose me poser la question du conservateur utilisé.

Intéressant, non ?

Les enfants vont bien, c'est fait.

Le soleil brille, tout le monde est content.
Enfin presque, ça commence à parler de sécheresse...

La politique ? Sujet tabou, tout le monde est mécontent sauf les 18% qui ont gagné de l'argent cette année.

Je pourrais me contenter de vous envoyer des bisous, des petites fleurs, des papillons.

Mais beurk..

Je pourrais vous montrer le résultat de mes ouvrages, je cherche.
Un abécédaire commencé depuis 15 ans, envisager de le finir ?

Pas de plantation, j'ai fini par admettre que je n'avais pas la main verte.


Chut, j'écris.
Demain peut être...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 10:14

la-maie-des-anges.jpg

 

Je passe beaucoup de temps dans le 17ème arrondissement, je passe régulièrement devant mon école maternelle.
Pas par nostalgie, non, pour aller faire mes courses.

J'achète du cantal jeune. A se rouler par terre !
On le mange sans pain et sans faim et, à chaque fois, on se jure que c'est fini...

Le Goût a découvert l'éclair au caramel salé.
Pas dans une patisserie à la mode, non, dans une pâtisserie de quartier, une pâtisserie de la rue de Lévis.
Nous savons résister à la gourmandise sucrée.
Nous n'avons cédé que deux fois en deux semaines...

Il est beau.
Il est bon.
Il est craquant.
Rien qu'à écrire, je salive...

Je n'avais jamais été particulièrement attirée par le sucré.
Encore un signe de rajeunissement, je deviens gourmande...

Il faut que j'arrête de jouer le piéton de Paris.
J'ai toujours quelques adresses en réserve.
 En revanche, comme je ne peux pas prendre un gramme...

Repost 0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:22

Pour faire des économies car les déménagements successifs ne laissent pas de traces qu'aux meubles, enfin ceux qui restent.
Ils laissent un vide immense au porte monnaie...

Donc en veine d'économies, j'étais allée chez le coiffeur dans un endroit où beaucoup d'entre vous n'auraient jamais osé mettre les pieds.
Et vous auriez eu raison...

J'étais sortie avec une "coupe" au goût étrange venu d'ailleurs.
Même mes cheveux frisés n'arrivaient pas à en dissimuler les trous.
J'avais en plus une coupe au bol, du plus bel effet.
Imaginez une coupe au bol avec un bol qui se serait déplacé.
Cheveux trop longs dans le cou et un plumet sur le sommet du crâne.

J'avais consulté.
"On" ne pouvait rien faire car si on peut égaliser on ne peut faire pousser un plumet et je me voyais mal avec des extensions.
 Surtout avec ma bourse plate.

La grande était venue.
Elle
avait testé un coiffeur de mon coin.
Elle était sortie impeccable.
J'avais attendu.
Que pouvais-je faire d'autre ?
J'ai tenté à mon tour...
 

Je voulais qu'on sauve ma tête mais garder mes cheveux blancs, les teintures me piquent, mes cheveux deviennent encore plus secs etc. etc.

Je me suis laissé embobiner par la coiffeuse qui a proposé un balayage à l'envers, c'était magique, naturel, patin et couffin.

Je dois attendre encore trois mois pour finir de boucher les trous.
Mais le balayage, que dire ?
J'ai le cheveu sec, le crâne irrité et je n'ai pas rajeuni d'une semaine...

Il faut tuer tous les coiffeurs !
 

 

 

Repost 0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 09:49

tel-aviv-suspects-1407505-616x0.jpg

Je ne vous parlerai pas de la Tornade, le Goût a écrit avec talent son arrivée, je ne vous parlerai pas non plus de son caractère soupe au lait, le Goût est un homme, juste le contraire du bon vin, il ne s'améliore pas en vieillissant.

J'aime mieux vous parler de mon bouquin "Tel Aviv suspects", un polar rapide, comme la vie là-bas.

Je ne vais pas vous parler de l'intrigue, mais de la vie que mène l'Israélien moyen.
Surprise ! C'est la même que nous ! Augmentation du coût de la vie, chômage, petits boulots mal payés ou pas payés du tout, loyer exorbitant.
J'en passe et des pires.

La misère est tout aussi pénible au soleil sauf qu'on a un peu moins froid sur son banc...

Alors je me pose encore une fois la même question.
Les salaires et les retraites sont gelés, la TVA augmente, l'électricité et le gaz aussi.
Nous n'achetons plus que le nécessaire.
Je me demande pourquoi ce modèle de société, qui a fait la preuve de son inefficacité, devient le modèle mondial.

Je ne vois qu'une réponse, ceux qui nous dirigent sont de grands égoïstes et ne voient que leur tartine bien beurrée au beurre Bordier.
Les pesticides c'est bon pour la plèbe...

Repost 0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 09:18

Rosace-Notre-Dame-de-Paris.jpg

Eglise-Saint-Severin.jpg

 

Hier, mon Goût et moi avions rendez-vous avec la blogueuse qu'on aime à Saint Michel.
Rue Saint Séverin pour être précise.

Le Goût avait besoin de réconfort après sa visite à mini-néphro.
Le Goût ne veut plus mettre les pieds à l'hôpital de l'Est parisien.
Son cancérologue a changé d'endroit et mini-néphro exerce ses talents à l'hôpital Georges Pompidou.

Le Goût et son penchant pour le badinage l'ont conduit à accepter un néphro-test, un truc qui va lui prendre la journée.
Il ne sera même pas nourri et doit venir avec son "casse croute", de quoi l'occuper une longue journée et je n'ai pas le droit de l'accompagner...

Alors, on a commencé par Saint Séverin.
J'ai habité une chambre de bonne sous son aile.
Bon, je dois avouer que je ne fréquente guère les églises sinon en touriste...
On a continué vers Saint Julien le Pauvre, elle me parle plus, l'église des chrétiens d'Orient mais je ne la fréquente pas plus.

Nous avons terminé par Notre Dame où je me suis fait coincer pour les vêpres.
Souvenir des Maristes pour le Goût, orgue pour le même, foi pour la blogueuse.
Indulgence de moi pour mes deux compères...

Si, je croyais en un Dieu, n'importe lequel, j'y trouverais certainement un réconfort mais comme j'ai entendu parler hébreu dans le bus, j'ai souri, et constaté que Pessah fait toujours fuir les mécréants...

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 09:09

Terre_Bleue.jpg-Klein.jpgNiki-de-Saint-Phalle.jpg

Les nouveaux réalistes, on pourrait imaginer que c'est un peu ardu pour des enfants de 7 ans, pas du tout.

Ils sont "tout neuf" nos enfants, casser un piano, compresser des voitures, garder le contenu des poubelles (version expurgée pour enfants), faire des tableaux avec des morceaux de tissu, rien ne leur semble saugrenu.

Merveille, seule fille avec quelques garçons car la visite se fait en petit groupe, a aimé.
Le déjeuner sous l'herbe lui a paru normal, elle a cherché avec les autres dans le sable, elle a aimé le tableau de Niki de Saint Phalle, un château qui semble féerique mais lorsqu'on sait que la créatrice a subi l'inceste, on ne le voit pas de la même façon.

La jeune Américaine qui fait visiter le musée aux enfants est charmante, d'ailleurs, tout le personnel de ce musée est agréable.

En sortant, nous avons conduit Merveille voir les Nanas de Niki, c'est un autre spectacle, Merveille fascinée par l'eau et par le chapeau n'a pas trop prêté attention à l'environnement, j'ai cru, un instant être revenu chez mes malfaisants.

Un jus de fruits rouges en arrivant à Saint Lazare et retour chez ses parents, Merveille a fait ses devoirs avec Papy et nous nous sommes rentrés sur les rotules.

Repost 0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 09:13

Pin-up-50--3.jpg

Ne la réveillez pas, elle dort.

Trop tard, elle est réveillée, collée contre son grand père.

Cet après midi, nous avons choisi de l'emmener au Musée en herbe.
Nous découvrirons avec elle.
Elle mènera une enquête avec des enfants de son âge.
Je vous raconterai, j'ai perdu le programme...

Pour l'instant, cette petite très économique mange une tartine au beurre salé.

Et avec tout ce qu'elle refuse de faire, je pourrais écrire un livre.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 09:11

pulp-fiction.jpg

C'est peut être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup...

Tout à l'heure, nous irons chercher Merveille à la sortie de l'école.
Elle passera chez ses parents pour faire pipi.
En 2014 les petites filles se retiennent de faire pipi toute la journée, les toilettes sont sales et les garçons envahissants.

Ceux qui pondent des réglements à longueur de journée.
Ceux qui pratiquent la langue de bois.
Ils n'ont pas de petites filles de 7 ans ?
Ils n'ont pas d'amis avec des petites filles de 7 ans ?
Ils ne vont jamais chercher ailleurs qu'à l'Ecole Alsacienne des petites filles de 7 ans ?

Au moment où la Sécurité Sociale va encore faire des économies, vous ne croyez pas que détruire le système urinaire des petites filles est un vrai problème social ?

Je n'étais pas venue ici pour vous parler des sanitaires des écoles publiques, j'étais venue vous parler de Kundera, ce Monsieur de quatre-vingts ans qui publie un petit ouvrage.

Je me rappelle, j'étais jeune, j'avais besoin d'argent, la fille qui travaillait avec moi aussi, nous avons accepté de taper le manuscrit d'un auteur étranger.

C'était plutôt bien payé ou nos besoins étaient modestes mais Dieu que c'était ennuyeux !
Nous n'aimions pas le style.
Nous faisions des corrections.
L'Auteur pestait.
On continuait à le faire enrager.

Il a fallu des années.
Il m'a fallu le voir à "Apostrophes" pour que je reconnaisse l'auteur de ce manuscrit.
Celui que je trouvais si mauvais était Milan Kundera...

J'aurais fait une mauvaise critique sauf des toilettes des écoles de la République.

Repost 0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 09:43

Marguerite-Duras.jpg

Marguerite, oui je suis familière avec elle, aurait eu cent ans ans le 4 avril.

Je dis non ! Marguerite Donnadieu est morte à quatre-vingt-deux ans en 1996.

Donc, elle n'aura jamais cent ans, elle n'écrira plus d'âneries dans Libé à propos de l'affaire Grégory, genre "Coupable, forcément coupable" en parlant de la mère.

Elle aura fait couler de l'encre, elle aura fait se triturer les neurones de nombreux écrivains dont Bertand Poirot-Delpech qui écrira dans le monde au lendemain de sa mort  "Duras déchaîne les exégèses savantes, mais ce n'est pas l'intellectuelle contorsionnée que peignent ses détracteurs. Plutôt une sensorielle illuminée"...
C'est pas beau tout ça !

Duras se prenait au sérieux, surtout après le succès de "L'Amant" qui n'est pas son meilleur livre.
Duras s'écoutait parler et ça lui donnait soif.

Je me souviens de "La douleur" qui était plutôt un livre réussi si on passe sur les conseils de ménagère de Marguerite qui nous donnait des leçons pour ranger ses placards.
 

Je crois que je préfère la fin de vie de Duras aux Roches Noires, là où elle regarde tomber la pluie en attendant son compagnon.
Compagnon parti courir le gueux.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 09:20

arbres en fleurs

Chaque matin, je me pose la question.
Parfois mes doigts courent sur le clavier sans problème.
Aujourd'hui, c'est plus laborieux...
Nos promenades parisiennes n'enchantent que nous.
Avril enchanté guide nos pas dans Paris et l'habitude fait que nous allons de préférence dans des endroits connus depuis longtemps.

Je n'ai pas vu les Merveilles depuis une semaine.
Il a été vaguement question de vide-grenier aujourd'hui mais je les connais.
Ils vont se réveiller à dix-sept heures et je n'aurai plus envie de trouver une assiette de plus.

Le Goût, lui, doit retourner ce matin  rue de Lévis...
Il avait envie de sauté de veau, il a acheté son veau dans une boucherie conseillée par sa moitié. Puis, emporté par sa conversation avec la bouchère, il a oublié le sauté de veau.

Lorsqu'il est arrivé à la maison, point de veau dans son panier...

C'est palpitant n'est il pas ?

Finalement le bonheur, c'est comme le malheur.
On le vit bien mais on le raconte mal...

Repost 0