Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 09:31

Supermarche.jpg

"Je hais les routes départementales ! " disait jean Yanne.
Moi je hais les supermarchés, les vrais, les immenses.
Le centre commercial ne passe jamais par moi.

Je fais mes courses dans de petites surfaces, le Simply du coin pour la lessive, le beurre, des trucs comme ça.
Le Monop pour me faire plaisir et pour acheter le thé de mon Goût.

Hier, le Goût me propose Edouard, celui qui se présente toujours comme un fils d'épicier breton, il lui fallait une sauteuse et il ne voulait pas la payer un prix exorbitant puisqu'elles viennent toutes d'ailleurs.

Il a trouvé sa sauteuse.
Enfin plutôt la mienne, une avec des petite poules qui picorent.
Il retournera donc seul chercher sa vraie sauteuse...

Et puis le Goût a dit : "Qu'est-ce-qu'on mange ?" Toujours ce syndrome "Sur le banc"...
Nous ne sommes pas organisés, nous n'avons rien dans notre congélateur sauf des glaçons, et pour le reste ce n'est pas brillant.

Alors, j'ai essayé, j'vous jure, j'ai essayé !
J'ai zappé la viande, je lui trouvais un air à m'inciter à devenir végétarienne.
J'ai zappé les légumes, ils avaient une bonne tête mais je ne veux pas de haricots verts qui viennent du Kenya, ni de pois gourmands du Pérou.

Alors, on a mangé du jambon avec des haricots verts en boîte...

Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 08:39

_REGINE-DESFORGES_2.jpg
Régine Desforges est morte, elle avait 78 ans, faut croire que le chocolat n'est pas si bon que ça pour la santé.

Hier, lorsque j'ai appris sa mort, j'ai trouvé qu'elle était morte trop tôt, c'est l'effet vieillissement...
O
n prend de l'âge et j'ai trouvé que Jacques Le Goff,  l'historien du moyen âge, mort à 90 ans avait eu le temps d'accomplir son oeuvre.

Il ne faut pas cracher sur "la bicyclette", d'abord elle a fait beaucoup pour ma trésorerie, et nous l'avons toutes lue.
Bon je n'ai pas lu tous les tomes, j'ai dû, comme beaucoup m'arrêter au troisième.

Elle a vécu avec Jean Jacques Pauvert, éditeur sulfureux.
Elle a quitté la province pour conquérir Paris, et elle est devenue plus parisienne qu'une Parisienne de naissance,.
D'ailleurs, les plus parisiens sont toujours les Parisiens d'importation, c'est le contraire du collant chinois.

Je l'avais croisée une fois dans la rue et j'avais trouvé qu'elle avait pris un coup de vieux.
Elle n'en prendra plus...

Bon, à part ça, j'ai passé avec un bon moment avec une blogueuse, qui n'a qu'un seul défaut, elle n'écrit presque plus.

Son site ne va pas être facile à trouver, c'est le cas de presque toutes les blogueuses.

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 08:48

yad-vashem-3.jpg


yad-vashem-memorial.jpg


Je crois qu'il est temps de vous reparler de Yad Vashem, le mémorial de la Shoah.

Il faut dire que le moment s'y prête.
Une extrême droite décomplexée, un racisme assumé , un antisémitisme rampant, un côté " national" revendiqué.
Il suffit de peu de choses pour que tout recommence.
Pas de la même façon bien sûr.
Quoique...

Il faut dire que voir fleurir sur le Net des caricatures de nos hommes politiques retouchées en Hitler, ça fait peur.
Voir un Dieudonné faire son fonds de commerce de la haine des Juifs, ça fait peur aussi.

Je conçois que vous ne puissiez pas tous aller en Israël, pourtant c'est un beau pays, et une visite à Yad Vashem ne ferait pas de mal à certains d'entre vous.

Personne n'est à l'abri.
On a déporté les fous, les vieux, les tziganes, les juifs.
Femmes, hommes, adultes et enfants, tous y ont eu droit.

Imaginez vos enfants, raflés avec violence par des Français.
Ces Français qui n'auraient pas fait de mal à une mouche goy les ont entassés dans des wagons à bestiaux, sans nourriture, sans eau.

A peine arrivés, on triait.
Les femmes et les enfants étaient les premières victimes.
La faiblesse n'était pas un atout pour survivre.


Je me souviens de ma visite à Yad Vashem, j'ai dû sortir.
J'avais le coeur au bord des lèvres.
Mais comment des hommes ont-ils pu commettre de tels actes ?

Suivez-moi dans le Mémorial des enfants, la lumière des bougies.
La litanie récitée des noms, des âges.
Simon 8 ans, Léa 6 ans, Judith 4 ans..
Vous commencez à comprendre ?

Aujourd'hui, vous avez laissé onze villes aux mains du FN et vous n'avez même pas honte.
Demain peut être, votre Léo, votre Léa se retrouveront face à la même haine...
C'est vraiment ça que vous souhaitiez ?

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 09:26

Pin-up-annee-50.jpg

Le palais royal est un beau quartier et la France un si joli pays.

Il est évident que nous n'avons pas toujours prise sur les évenements et que parfois il vaut mieux se taire que raconter des âneries.

Nous ne sommes pas responsables de notre naissance mais nous sommes responsables de nos choix de vie.

Il est certain que la maladie n'est pas un choix.
Je suis sûre que le Goût, par exemple, aimerait avoir encore deux reins et un mois d'avril plus serein sans examen.

Mais pour le reste, il assume et moi aussi.

 

Libraire, c'est un métier agréable mais pas rentable.
Je n'ai pas été abusée, je le savais, je ne vais pas pleurer
aujourd'hui sur ma retraite misérable.

Le Goût en partant travailler à Tel Aviv savait qu'il ne cotiserait plus en France.
Il ne se plaint pas.

J'ai des plaisirs simples.
Je n'aime que le meilleur...
Mais un bon café, un döner sur un banc par un jour de printemps, ce sont des petits instants de bonheur.

Une exposition où je rêve de voler deux, trois tableaux, c'est un vrai plaisir, un plaisir d'esthète.

Deux petites filles qui n'habitent qu'à ving minutes de chez moi ?
Si ce n'est pas le bonheur, ça y ressemble.
 

Vous voulez que ça change ?
Descendez dans la rue au lieu de déverser votre bile sur vos blogs, surtout que l'anonymat n'existe pas et que votre IP est votre signature...
Si leurs grands-parents avaient fait comme certains d'entre vous, la Sécurité Sociale n'existerait même pas...

Repost 0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 09:04

kebab_grec_FR_batignolles_10-copie-1.jpg
Depuis que j'étais passée devant le kébab de la rue des Batignolles, j'en voulais un.
Il fallait attendre un jour de printemps, pouvoir déguster son döner avec une pile de mouchoirs, accepter les taches inévitables.

Il faut dire qu'avant, lorsque j'habitais le quartier, oui je sais, j'ai souvent déménagé, je n'avais qu'a traverser la rue et retourner chez moi pour manger avec mes doigts sans problème.

Alors, hier, direction les Batignolles.
Même pas dix minutes de train !
La traversée du square, remonter la rue et faire la queue.
Le patron a même reconnu le Goût : "Ca faisait longtemps ! "
Longtemps. Une seconde à l'échelle de l'Humanité.
En réalité une quinzaine d'années.

Nous nous sommes donc retrouvés sur un banc.
Pas au square, non, un square traité ça sent mauvais.
Nous avons choisi un banc sur la petite place, à côté de l'église des Batignolles.
Toujours aussi laide, l'église.
Les arbres avaient leur feuillage de printemps.
Il faisait doux, nous avons dégusté notre döner.
Il était bon sans plus... Sans frites non plus. Faut pas se gaver...

Nous nous sommes rappelés l'ancien döner, celui qui avait une viande pas halal, mieux grillée.
Mais il ne faut pas bouder son plaisir, c'était plus qu'honorable.


Ce n'est plus le meilleur döner de Paris.
Celui où les gens du Centre des Impôts venaient oublier leurs longues heures de bavardage.
Je ne sais pas si les flics du quartier continuent à se servir là.
Mais cultiver la nostalgie pour 5 €, ça reste un bon plan, non ?

Repost 0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 21:47

benoit hamonCope.png
Pourquoi les hommes politiques ont de grandes oreilles ?
 

 

Je ne sais pas mon enfant, ils ne nous écoutent pas...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 09:33

ménagère des années 50

Ce matin nos deux candidates à la Mairie de Paris sont allées voter à la même heure, à croire qu'elles attendaient l'ouverture des bureaux de vote.

Je les trouve extrêment civiques, ambitieuses, désireuses de se faire photographier les premières, anxieuses, arrogantes, voulant donner l'exemple en nous obligeant à nous lever à l'aube un jour de changement d'heure, je vous laisse choisir.

J'irai voter tranquillement
dans l'après midi.
Il n'y aura pas de
photographe.
Il n'y a pas de candidat FN dans ma ville et un fort taux d'abstention, rien d'intéressant, donc.

Je ne sais pas ou est passée l'équipe d'Over-blog mais hier, je n'ai eu aucun visiteur, zéro.

Je remercie donc les fantômes qui ont bien voulu laisser un commentaire sur mon blog.
Ç
a me rappelle Dominati qui faisait voter les morts...

Repost 0
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 08:19

lever-de-soleil-sur-la-tour-eiffel-01.jpg
Depuis trop longtemps, je déteste le passage à l'heure d'été.
Ça ne sert à rien, ça pertube les bébés et les vaches.
Bon, je ne connais pas de vaches.
Quoique...

L'été, on me vole une heure et j'ai toujours la même réaction.
Imaginons que je meure en été, j'aurai l'impression d'avoir vécu une heure de moins que prévu.

En plus, ça ne sert à rien et ça revient régulièrement.
C'est comme une promesse électorale, on nous annonce à chaque fois que c'est la dernière fois...

Une seule bonne raison de me réjouir, je me suis remise à lire, je viens de dévorer trois bouquins, j'ai choisi la facilité mais il fallait bien relancer la machine.

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 09:28

Patisserie de la rue des rosiers
Hier soir, nous voulions regarder les photos mises en ligne par l'école.
Leur système était en panne et nous n'avons pas vu Merveille faire du pain.

Ce matin, ça marchait.
Alors nous avons vu Merveiller patouiller la pâte à pain.
Délicatement.
Son grand père a dit : "Elle ne sera pas boulangère...".
Il a parfois le jugement hatif, Merveille a le droit de devenir boulangère si elle veut !

Tout à l'heure, nous irons attendre Merveille à l'arrivée du car.
J'éviterai de l'embrasser, pour l'instant je n'ai contaminé personne mais comme je déteste les gouttes dans les yeux, je préférerais continuer à être la seule à pigner comme une enfant de quatre ans...

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 09:53

Retraitée, vous trouvez que le mot est joli ?
Déjà, je déteste les retraites aux flambeaux, vous savez ce truc qui dérape chaque fois, avec le feu d'artifice qui ne veut pas démarrer parce que le sable est mouillé...

Retraitée, ça sonne comme "machin mis au rebut" alors que les retraités servent.
A faire vivre les médecins d'abord. Oui je viens de retourner voir le mien pour une conjonctivite tenace.
Il paraît qu'elles sont tenaces cette année...

Retraitée et asthmatique, un bon sujet d'étude pour les pics de pollution :
"De l'incidence sur l'économie de la mort prématurée chez le retraité en période de pollution"
C'est tout bénéfice pour l'Etat, plus d'aumône à verser et peut être que ça servira à protéger les bébés.

Le retraité fait vivre les musées.
Qui fait la queue le premier jour d'une exposition, sous le soleil ou sous la pluie ?
Celui qui ne travaille pas et comme les musées ont le devoir d'être rentables, on dit merci à qui ?
Aux vieux !

Qui va voter en masse, parce qu'il n'est pas content ?
Le retraité !
Les politiques ne lui disent pas merci, mais le retraité s'en moque, il ne dit pas merci aux hommes politiques.

Le retraité aime ses enfants et ses petits enfants, alors il va voir des dinosaures ou un âne du Poitou au jardin des Plantes.

Le retraité est utile. Et ne venez pas me dire que je n'ai pas le moral, j'aime bien écrire n'importe quoi.

Repost 0