Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 09:39

Hier, j'ai pris la coulée verte pour rejoindre Manou et les petites.

La coulée verte, c'est l'ancienne ligne Saint Lazare-Saint Germain en Laye.
C'est un espace protégé où les arbres protégent du soleil mais pas des vieux mastics qui rôdent.
Ils ne pourraient pas faire de mal à une mouche mais gâchent parfois la promenade.
C'était le cas hier...

J'ai retrouvé mes petites filles dans la rue principale.
Eh oui ! La banlieue c'est comme la province, on a une rue principale.
Merveille papotait, comptait les jours car elle attend les vacances avec ses parents.
La petite, fière comme un paon dans sa poussette, jetait son doudou.
Il lui a été confisqué, il faut faire preuve d'autorité pour protéger son dos.
 

Nous avons bu un café sur la jolie place et nous sommes parties rejoindre l'Homme chez les enfants.
Il faut dire que la petite avait faim et que la faim la rend "relou".

J'ai donné "le quatre-heures", j'ai câliné la Merveille et nous sommes rentrés en bus.
Le sac d'outils du Goût était lourd mais la machine à laver des enfants était réparée.

C'était bien.
Même si des vieux machins s'embusquent derrière les arbres.
A un âge canonique les hommes sont encore des gamins en pleine puberté déconfiture.

Repost 0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 10:10

les-vacances-de-Monsieur-hulot.jpg

Je rame, les idées ne se bousculent pas, pourtant hier les enfants étaient là.
Merveille première squattait notre chambre.
La petite cavalait partout sous l'oeil effaré et inquiet de son père.

Hier, il faisait chaud et lourd.
Notre mini balcon ne peut pas nous accueillir tous.
Mes deux chaises de teck, achetées à Bruxelles pour meubler un jardin que je n'ai jamais eu, ont une triste mine.
Elles sont noires.
Il va falloir les nettoyer et les rentrer dans la maison...
Elles sont n
oires comme si le voisinage se chauffait au charbon.
Elles sont  noires de pollution alors que nous donnons sur de la verdure et que la rue la plus proche est de l'autre côté de la voie de chemin de fer.
Voie de chemin de fer que nous ne voyons même pas de nos fenêtres, cachée qu'elle est par les arbres.
 

L'intérieur de nos poumons doit avoir la couleur de mes chaises...

Les enfants étaient en forme, leurs vacances approchent.

Repost 0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 09:54

pied-de-porc-en-gelee.jpgC'est facile : Prendre ma journée d'hier.
Je m'étais couchée tard et j'ai été réveillé toutes les heures par des douleurs au pied.
J'ai décidé que je me les ferai râper à la rentrée.
J'aurai sans doute toujours mal mais mes pieds accepteront enfin des chaussures.
Contre l'arthrose en revanche, je n'ai pas de solution miracle...

Lire un bouquin retrouvé sur un étagère, offert ou acheté depuis trois ans.
Me plonger dans la Fronde, trouver que notre époque est bien timorée.
A l'époque de la Fronde, pas de "cellule de soutien" lorsqu'un quidam se faisait égorger au coin d'une rue pour se faire tirer sa bourse.

Trouver ma condition de femme très acceptable, on ne dépend plus d'un mari pour se nourrir.
Juste d'un banquier qui perd mon argent.
Banquier que je renfloue grâce à mes impôts.
Mon banquier ne me fait pas rêver alors qu'un beau corsaire à Saint Malo, on ne sait jamais...

Repasser deux chemises, lire un bon moment.
Je ne suis pas allée à Paris, j'en ai marre de voir défiler des quidams avec des photos d'enfants dont ils ne savent même pas que ce sont celles d'enfants syriens.
Tout ça pour défendre un peuple dont ils ne connaissent même pas l'adresse.
J'en ai marre des intox qui arrivent en rafales de tous côtés.
P
asser finalement une journée agréable en luttant contre le sommeil.
Me réveiller à nouveau toutes les heures, à cause de mes pieds.
Pas facile de vivre sans pied alors qu'il semble si confortable de vivre sans cerveau...

Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:51

la-premiere-chose-qu-on-regarde.png

Après l'avoir lu quand même, oui j'ai besoin d'arguments pour en discuter avec le Goût qui a aimé un écrivain qui cite Jean Follain toutes les deux pages, faute de sensibilité poétique propre.

La trame est fine alors que le livre est court mais épais...
Le sosie de Scarlett Johansson devant un jeune garagiste
amateur de grosses poitrines.
Le tout dans un bled paumé.
Et voilà l'auteur qui tartine sur la malédiction d'être belle...
Quel couillon ! C'est sûr que les jeunes femmes n'ont qu'un souhait, être moche !

Le livre finit mal, la jeune et belle amoureuse du jeune et beau garagiste - c'est pas une malédiction d'être beau pour un homme -, se suicide.
Oui, le jeune bredin s'est trompé de prénom en faisant l'amour au sosie de Scarlett.

Je conseille à cet auteur de faire ce qu'aurait dû faire également Marc Lévy : Retourner à la pub.

Grégoire Delacourt a signé les pub d'Apple, de Séphora.
Et même "Coeur de Lion", ce fromage qui est au camenbert ce que le "Carré de vigne" est au vin.

Repost 0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 09:44

Synagogue-de-la-rue-Pavee.jpg-2.jpgSynagogue-de-la-rue-Pavee.jpgHier, j'aurais voulu emmener Merveille voir l'exposition "Orient Express" mais les manifestations "pacifiques" sur Paris nous ont incités à la prudence.
A ce propos, j'aimerais qu'un jour on m'explique comment des manifestants soutenant les Palestiniens ont pu se trouver
devant la synagogue de la rue Pavée -la seule de style Art nouveau- , et un restaurant juif de la rue des Rosiers alors que le Marais n'est pas sur la route de cette manifestation autorisée...

Bref, j'ai préféré rester dans mon coin, loin de la fureur de vivre, dans un coin où on peut se croire à la campagne.
Merveille a pu observer un papillon, on voyait même sa trompe absorber le nectar de la fleur.
Elle a cueilli et surtout mangé des mûres pas mûres, regardé les rochers mais n'a pas trouvé de lézard, elle a couru, mangé, bref une petite fille heureuse.

Manou nous a rejoints avec petit bébé, elle nous promet du bonheur la petite deuxième, elle a un regard qui ne trompe pas, elle sera beaucoup plus féroce que sa grand soeur.
Qui elle, n'est pas féroce mais observatrice.
Surtout de son grand-père...
C'était la journée parfaite d'anniversaire.

Repost 0
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 09:27

IMG_0440.jpg

Hier, je suis allée voir mes petites filles, enfin je devrais dire ma petite fille.
Numéro 2 pleurait lorsque son grand-père osait la regarder.
Elle a changé de cible.
Maintenant c'est moi qui lui fais mal aux yeux.
Il faut dire que son père, mon fils, m'obligerait presque à me désinfecter avant de la toucher.

J'ai ramené Merveille, celle qui joue de son charme avec son grand père.
Celle qui le suit comme une ombre.
Celle qui raconte ses secrets à Papy.

Sauf qu'hier soir tard, Merveille n'avait pas sommeil.
Son grand père adoré dormait du sommeil du juste, et moi, je fournissais pour une petite faim, une petite soif, une explication sur les fantômes.
La seule chose que je n'ai pas faite, c'est la ramener chez ses parents, il était trop tard...

Ce matin, le Goût est en pleine forme pour déformer la vérité, et moi j'ai l'oreiller collé dans le dos...

 

Merveille dort.

La photo date, le sommeil aussi...

Repost 0
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 09:32

passage_du_grand_cerf2.jpg

Je suis partagée entre le désir de vous raconter ma promenade dans le Marais et une réflexion sur le comportement stupide de l'homme.
Ma promenade n'avait qu'un but : Aller faire le plein de médicaments contre l'asthme.
Et chaque fois, je me pose la même question : Pourquoi ne pas trouver un vrai médicament ?
Un truc qui guérit  une bonne fois pour toutes, pas un truc qui soigne les symptômes toute la vie.
Avaler chaque matin des trucs qui font grossir, qui aident juste à moins mal respirer.
C'est plus rentable sans doute...
Quant au reste, la façon de certains d'importer un conflit qui n'est pas le leur et n'est qu'un préteste à aller "casser du juif" à Sarcelles, je n'ai pas de mot.
Il faudrait peut être mettre tous ces jeunes gens dans une salle de classe et leur donner des cours d'instruction civique.
Leur apprendre qu'ici c'est la France, ce n'est pas Israël.
Que ceux qui veulent participer au conflit n'ont qu'à partir à Gaza.
J'avoue que c'est moins confortable qu'ici et plus risqué...


Enfin... J'ai emprunté des passages, celui du Grand Cerf, ça sent l'abandon.
De petites boîtes s'installent dans les boiseries, les magasins sont fermés.
Paris devient une ville fantôme, "calme et arborée" dans certains coins à fuir, touristique dans d'autres.
Paris se meurt mais comme j'ai déjà vu Londres et Bruxelles dans le même état, je sais que Paris me refera rêver un jour.
Il faudrait juste qu'on arrête de le vendre par morceaux à des pays qui ne nous veulent pas forcément du bien.
Je sais même que certains nous veulent du mal...

    
 

Repost 0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 09:23

En gros, elle va mourir !
La mort, même celle des objets n'existe plus, on ne l'apprivoise plus, on la cache honteusement et elle fait de plus en plus peur.

Elle va mourir !
Qui ?
Ma télé belge, achetée à Bruxelles pour occuper un grand appartement pratiquement vide.
Nous attendions un container venant d'Israël, il est arrivé en France avec quelques années de retard...
Nous l'avions achetée, sans nous préoccuper de compatibilité entre la France et la Belgique.
Nos pays sont voisins, nous pensions que notre télé était cousine avec la télé française.
Grave erreur ! Notre télé SECAM belge n'a jamais été compatible avec une télé française, pourtant SECAM elle aussi.
Elle est compatible avec le SECAM danois...
Nous avons dû souscrire un abonnement au câble pour recevoir les chaines gratuites.

Depuis quelques jours, depuis qu'il a fait chaud, très chaud, cette télé vaillante qui résiste au temps, qui est massive, qui prend de la place, que nous regardons peu, cette télé nous rajeunit, nous avons les programmes en noir et blanc.

Chaque soir, nous faisons de l'acharnement thérapeutique.
 

Allons nous la remplacer, lorsque le noir et blanc aura fait place au noir tout court ?

Repost 0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 09:17

ménagère des années 50

Et comme je n'ai rien à écrire, le Goût se servant largement de sa muse lorsqu'il est à sec, je vais m'empresser de jouer.

Il s'agit de me définir en me servant de la première lettre de mon pseudo.
Je suis Heure-Bleue depuis si longtemps que je ne vais pas me dérober.

- Horrifiée par la bêtise de la terre et pourtant elle tourne et tournera encore après ma mort.

- Honorable, oui, je peux l'écrire, je n'ai pas fais de crasse trop marquante, pas toujours aimable avec les abrutis et pourtant, je me retiens

- Hattirante (oui... Bon...) avant car aujourd'hui, j'évite de me croiser dans la glace.
Mercredi, je prends un an de plus et je reste toujours floue sur mon âge mais tout le monde sait que je suis grand mère et on est rarement grand mère à vingt ans!

- Hasardeuse dans mes choix.
- Hâtive pour me lancer dans une ânerie qui me poursuivra longtemps.

- Hautaine parfois, c'est amusant de jouer.

- Hermétique souvent, le Goût prétend ne pas me comprendre.

- Héroïque oui lorsque je m'attaque à plus fort que moi et que je fais semblant de ne pas avoir peur.

Vous pouvez prendre la suite mais je n'oblige personne, je suis magnanime.


Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 10:02

orient-express-expo.jpg

Il fait chaud, très chaud, pas un souffle d'air malgré le ventilateur qui ne brasse... rien.

Je n'ai pas envie de sortir.
D'ailleurs je ne suis pas sortie.
J'ai encore mal mais c'est supportable.
C'est un abcès aucollet, donc si je ne bois pas, si je ne mange pas, je peux dormir.

Je finis mon polar prévisible, américain, donc le Bien triomphe et le Mal s'attaque aux enfants qui finissent par prendre modèle sur Le Monstre.
C'est pas subtil mais efficace et c'est parfait pour les jours de grosse chaleur.

J'attends que les températures jouent à la baisse pour emmener Merveille voir l'exposition sur l'Orient Express, avant qu'elle ne parte en vacances à la montagne.

Compte tenu de mes occupations, c'est déjà pas mal d'avoir réussi à écrire.

 


Repost 0