Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 09:33

Merveille est une occupation à plein temps, pas d'accès à mon ordinateur, elle joue à Candy Crush, elle fait de la cuisine virtuelle, elle boude, pleure, mange, parfois le tout en même temps.

C'est une raisonneuse au coeur trop sensible, hier je la ramène chez ses parents, oui son école fait grève, parce que j'ai rendez vous chez le dentiste, il fait beau, nous  passons par la coulée verte.

La coulée verte, c'est l'ancienne ligne Saint Lazare - Saint Germain en Laye, c'est une promenage agréable.

Merveille veut s'enfoncer dans la verdure, je refuse : "Mais Mamie, nous n'avons pas la même conception". Avant d'aller chez le dentiste, j'ai une seule conception arriver à l'heure, mon dentiste est un peu, beaucoup rigide, alors j'assène à Merveille que conception où pas, elle court devant moi, je veux la voir.

Elle chougne, c'est courant depuis la naissance de sa soeur mais son chagrin cède devant un éclair au chocolat, Merveille est mince comme un fil mais mange toutes les deux heures.

Nous retrouvons sa soeur, qui sourit de toutes ses gencives en voyant la grande.  Elles sont vraiment différentes, une poupée et un baigneur.

Bon, c'est une poupée qui fait non. Je suis certaine que ça lui passera.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 08:44

souvenir d enfanceCe matin à l'aube, je dormais du sommeil de celle dont la conscience ne la tracasse pas lorsqu'un miaulement déchirant a interrompu mon sommeil.

Le chat des voisins était entré par la fenêtre ouverte.
Oui, je dors toujours avec la fenêtre ouverte et cet idiot ne trouvait plus la sortie.

A la deuxième entrée, j'ai fait sortir le chat qui me regarde d'un oeil désapprobateur, je n'ai pas envie qu'il réveille Merveille.

Merveille qui, depuis qu'elle va à la "grande école", se couche tôt.
Elle ne va pas tarder à se réveiller.

A six ans et demi, déjà nostalgique, elle veut aller au square des Batignolles, le quartier où sa mère et ses grand-mères ont grandi.
  
Elle veut voir les canards, regarder couler l'eau et faire un tour de manège...

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 09:36

PromenadeJe n'ai pas envie d'écrire, j'ai envie d'arrêter ce blog où je ne raconte plus rien ou pas grand'chose.

Dimanche, j'attendais les enfants pour goûter, une tarte aux pommes faite par le Goût, de la pomme pour la Merveille qui n'aime pas la tarte.
La petite, qui n'aime pas changer ses habitudes, était avare de ses sourires.

La vie est là pas sur les blogs.

Ce matin, un pâle soleil d'hiver me rassure.
Je vais chercher Merveille à l'école, je la ramène et nous verrons.
Elle est fatiguée par son premier trimestre et traîne encore un peu son rhume, alors nous n'irons peut être pas voir les vitrines de Noël.
Il y a trop de monde, elle jouera avec moi, câlinera son grand père.

C'est vraiment pas important un blog.

Repost 0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 09:26

resto-du-coeur.pngNoël, Noël ! Tu vas venir bientôt. O mon papa Noël, n'oublie pas mes cadeaux.

Chaque année, on a droit au même marronnier.
La foule dans les grands magasins, les bras chargés de paquets.
On nous propose des recettes avec caviar, foie gras et autres denrées qui font grimper notre cholestérol et laissent indifférents les enfants qui attendent le Père Noël.

Tous les enfants de France ?
Malheureusement non !
La France est un pays riche de pauvres !
Donc, à parents pauvres, enfants pauvres...
Dans notre beau pays civilisé mais quand même un peu barbare, certains enfants ne mangent pas trois repas par jour.
Je vous rappelle que de plus en plus d'étudiants voire des lycéens, sont obligés de travailler.
Pas pour leur argent de poche, non. Pour payer leurs études.

Un enfant sur six n'a qu'un seul repas chaud, celui de la cantine.
Quand on l'accepte à la cantine...

C'est l'Unicef qui donne ces chiffres, et nous rappelle même si on peut baisser la tête que nous ne sommes pas les pires.
Le Royaume Uni, le Canada, le Japon font encore moins que nous.

L'Etat se défausse de plus en plus sur les associations, le Secours populaire, le Secours Catholique.
Les Restos du Coeur  viennent en aide à des nourrissons !
Oui, vous avez bien lu ! Des bébés...

Alors lorsque vous irez faire vos petites courses de Noël ne soyez pas rats, donnez.
Demain ce sera peut être à nous où à nos enfants que d'autres donneront.

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 09:45

roses dheliogabaleHier, je ne suis pas allée voir une exposition, il me faut en garder pour la Tornade.
Je sais maintenant que si je veux voir des expositions dans de bonnes conditions, le jeudi est un bon jour, l'amateur de musée reste chez lui le jeudi.

Hier, c'était ménage, passionnant non ?

J'espérais que le fer à repasser allait m'inspirer pour Noël.
Pas du tout, je cherche toujours des idées.
Les livres avec les enfants m'ont été d'un grand secours pendant des années, aujourd'hui, ils lisent sur tablette...
Merveille numéro 2 préfére son biberon et Merveille aînée manque d'envie.

Deux années de suite, j'avais déjà tout emballé avant le premier décembre.
Faire les courses dans l'urgence doit me manquer.

Je vais donc continuer à martyriser le Goût pour qu'il accroche des souvenirs sur les murs.
Il n'est jamais motivé pour ce genre de truc...

Repost 0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 09:52

Robe-Jeanne-Lanvin-1935.jpgHier, je suis allée au Musée Carnavalet, musée qui a fait partie de mon paysage urbain pendant des années.
    chaussures-d-Alice.jpg
Ses jardins sont toujours somptueux, pour le reste, on dirait une courtisane dans le besoin qui ajoute une couche de maquillage pour cacher ses larmes.

J'ai vu l'Hôtel particulier de Madame de Sévigné perdre ses pierres, je l'ai vu vulgairement sous filet comme une contruction mal finie, tel l'opéra Bastille...
    femme-a-l-echarpe.jpg
Alors hier, je m'attendais donc à une exposition agréable mais petite, je suis ravie de m'être trompée.

La collection privée d'Alice Alleaume, première vendeuse chez Worth, est un enchantement, les robes brodées, des heures de travail, les matières, les chapeaux, l'évolution d'une société, langoureuse au début des années 20, grise au moment du front populaire et noire en 1939 annonce des lendemains qui déchantent.

Le temps a passé si vite à le remonter que nous sommes restés jusqu'à la fermeture...

Repost 0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 09:40

égliseIl faut croire que le salaire n'était pas à la hauteur de la peine.

 

 

 

Hier, la contestation soufflait dans notre immeuble, déjà  nous aurions dû subir une coupure de gaz de cinq heures pour permettre l'installation d'une chaudière dans deux appartements.
C'est énorme d'oublier de mettre la chaudière dans un appartement !

Nous avons eu la surprise de lire un petit mot punaisé à la "va comme je te pousse" sur la porte d'entrée, un petit mot collé sur d'autres petits mots, personne ne retire jamais rien, nous étions informés de la pose de compteurs d'eau individuels.
L'eau était pourtant incluse dans les charges...

Ne me dites pas que rien n'est parfait, je le sais.
J'aime beaucoup l'endroit où je suis mais je suis persuadée que les salariés en font pour leur argent et que la paie n'a pas été grasse.
Pourtant le loyer, lui, est à la hauteur des prestations annoncées...
S'il était à la hauteur des prestations fournies, on pourrait partir en vacances six mois par an.

Sur injonction d'Heure-Bleue, je me vois dans l'obligation de vous signaler un détail que je trouve particulièrement cocasse.
Avant-hier, une affichette nous prévenait que mercredi 27 novembre, le gaz serait coupé de 10 heures à 15 heures.
Evidemment, pas de coupure hier.
Les plombiers, grands farceurs devant l'Eternel, ont décidé que ce serait bien plus drôle de couper le gaz sans prévenir le jeudi 28 novembre à midi et demi.
D'autant plus drôle qu'Heure-Bleue était sous la douche.
Je rêvassais devant vos notes, lectrices chéries, quand je fus sorti des limbes par le hurlement d'Heure-Bleue arrosée d'un jet soudainement glacé...
Que croyez-vous que je fis, lectrices chéries ?
J'ai fait chauffer de l'eau sur les plaques.
Mais j'ai bien ri quand même...

 

Repost 0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 09:12

renoncules rouges 2Merveille enrhumée, c'est le clone de son grand père.
Le fait qu'elle ait  une voix de corbeau malade ne change rien à l'affaire, Merveille souffre et le fait savoir !

Pendant que Merveille pigne, sa soeur, poupon placide, boit son biberon.
C'est le grand père qui officie. La petite s'endort.
C'est un bébé facile qui n'aime que manger, dormir et gazouiller.
Bébé qui reçoit parfois des regards courroucés de sa soeur, pour rien, pour tout.

Merveille n'aime pas voir son royaume occupé et en veut particulièrement à son père, à son grand père aussi, les hommes lui font mal aux yeux mais quelque chose me dit que ça ne durera pas.

Les deux soeurs ne se ressemblent pas vraiment, l'une ressemblait à une poupée n'avait jamais faim et luttait contre le sommeil.

L'autre ressemble à un bébé  cadum des années 50, les cheveux en moins.
Elle adore manger et adore qu'on la couche.
C'est un bonnet de nuit qui, lorsqu'elle a  sommeil, sait du haut de ses presque quatre mois réclamer son lit.

Non, je ne suis pas gâteuse, je suis juste objective...

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 09:06

Aujourd'hui, nous avions prévu d'aller chercher Merveille à l'école, un passage chez ses parents pour admirer la petite soeur et retour avec Merveille ici.

Il était question d'aller voir les vitrines de Noël, d'un chocolat chaud et de grands parents comblés.

L'Ours a téléphoné, Merveille est malade, nous irons l'embrasser tout à l'heure en espérant qu'ils garderont tous leurs microbes, microbes qu'ils partagent volontiers.

On remettra la sortie à la semaine prochaine mais les vitrines de Noël vont attirer de plus en plus de monde.Merveille jane

Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 09:38

Shuk-HaCarmel-market.jpgAvec le net, on voyage immobile.

Ne sachant toujours pas si j'ai le droit de retourner en Israël, j'ai choisi le voyage virtuel.

J'entends sans cesse "tu ne reconnaîtrais pas la ville", "ça à changé", "la ville qui ne dort jamais", on dit ça aussi de New York.

Alors, avec le Goût, on a choisi la rue Bar Kochva, notre rue, et on a descendu la rue Bograshov jusqu'à la plage.
Le Mac Do est toujours là.
Après on a choisi rehov Allenby, et on a tourné.
Arcaffé nous attend toujours...

Je peux y retourner demain, je ne me perdrais pas et je suis sûre qu'après une visite à la librairie française, quelques promenades, quelques visites dans les musées, je n'aurai qu'une envie, rentrer chez moi.Arcaffe-Tel-Aviv.jpg

Repost 0