Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 09:24

L-amour-dans-un-climat-froid.jpgEncore un livre que j'ai aimé, que je ne trouve plus et que je relirai sans doute un jour.
    nancy-Mitford.jpg
La vie des soeurs Mitford est un roman.
La noblesse anglaise et ses titres.
Ces jeunes filles perturbées sont des "Honorables" et sont toutes excentriques.
Chez les Anglais titrés, on n'est pas fou.
On est excentrique...

Leur père, chasseur, les prenait comme gibier dans leur domaine.
Il écoutait toute la journée le même disque sur son phonographe, et ses filles se cachaient dans les placards.

De la seule survivante, on peut dire qu'elle de la classe, à défaut d'avoir du coeur.
Je me demande si ce n'est pas celle qui a épousé l'équivalent de notre Jean Marie mais en version titrée.
   
Pourquoi Nancy Mitford ?
Pour son humour, son désespoir souriant, son amour pour un homme, pas son mari.
Homme qui ne s'intéressa guère à elle.

Pour aussi m'avoir fait rêver.
Pour s'être fait photographier par Cecil Beaton, le photographe de la Reine.
Ce n'est pas le lot de toutes les jeunes filles...

Mais plus encore que les livres, c'est la biographie de ces extravagantes soeurs Mitford que je préfère.

Il est impossible de ne choisir qu'un livre.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 09:19

C'était le surnom de François Mauriac.
Je ne sais plus qui le lui avait donné mais jamais surnom ne fut si bien trouvé.

Cet écrivain catholique, démodé pensent certains, reste un de mes écrivains favoris pour un livre : "Le Sagouin".

Il m'est arrivé de le relire, je ne l'ai plus, je vais donc le racheter et le relire pour être certaine de mon choix.

Mauriac, en plus d'être catholique, était misogyne.
Les coupables étaient donc toutes trouvées : la Femme et la Mère.

"Le Sagouin" est l'histoire d'un trio, la mère -la Gorgone-, le père -trop faible- et le fils -innocent-.
Une petite vie de petits bourgeois de province.

Si vous avez lu ce livre, vous en connaissez la fin.
Un suicide, les pierres dans les poches et l'eau.
Le père et le fils s'enfoncent dans l'eau.
Fin...

Si demain, je dois parler de mon livre préféré, il sera autre, c'est d'une grande difficulté que satisfaire une blogueuse amie.Le-sagouin-Mauriac.jpg

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 09:30

chat squatteur

A force de faire preuve d'empathie pour la Tornade qui vient de se faire arracher une couronne.
Puis souffrir pour ma soeur qui vient de subir la même chose.
Eh bien j'ai une couronne qui me chatouille...
J'ai rendez vous chez le dentiste le 14, on verra bien.

Ce soir, je vais chercher Merveille à l'école et je la ramène mercredi à 14 heures car elle a rendez vous chez le dentiste.
Je pourrai peut être me glisser avec elle...

A part ça, il me reste cinq cartons de livres à ouvrir.
Je suis sûre que j'ai pratiquement tous les livres.
Je ne peux pas dire la même chose du reste.
L'endroit calme et arboré restera un souvenir douloureux.
Surtout financièrement...

Sinon, le chat de la voisine a deux maisons.

 

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 09:57

Allongez vous sur le divan et racontez moi tout. Dites-moi tout.
Et si vous me parliez de votre mère ?

Je sais que Mab ne dira même pas sa marque de céréales.

Mais les autres, que lisez vous ? Qu'avez vous fait hier ?

Je peux vous répondre, hier, je suis allée sur le marché, un lieu de perdition.

L'après midi, le Goût a posé des tableaux et j'ai ouvert des cartons de livres.

Etonnant, non ?divan
Cliquez sur la photo

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 10:16

Hier, nous sommes allés voir Léontine.
La semaine dernière, nous l'avions laissée égarée et refusant de marcher.

Hier, Léontine est descendue au salon.
Sa tête allait bien.
Sa langue aussi...
Elle avait demandé une chambre seule et se retrouve avec une voisine sans gêne.
Une voisine qui allume la lumière la nuit et occupe presque toute la salle de bains.
Deux sales gamines de plus de 80 ans !
C'est un sacré moteur que l'envie de fuir pour se remettre à marcher.

A peine Léontine revenue à sa chambre, nous sommes partis.
Nous sommes passés par le square des Batignolles, la "colline aux billes", où les enfants n'ont plus de place pour jouer.
J'ai failli acheter des Digoin à 5 € mais j'ai surtout craqué pour une tulipe ancienne.
J'espère qu'elle sera encore là après Noël.
La vie n'est faite que de choix...

Puis nous sommes allés chez les enfants pour la première raclette de l'année. Merveille 1ère était ravie de son premier cours de danse.
Sa soeur n'a fait que dormir, même en prenant son biberon.

C'était bien, c'était doux.
Au retour, nous étions les seuls passagers du bus.
Un grand taxi rien que pour nous,.
Nous avons à peine mis cinq minutes pour rentrer.

J'ai déjà presque oublié cet "endroit calme et arboré"...Jardin-des-Batignolles-2.jpg

Repost 0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 09:31

    salon de thé

Lorsque je me suis levée hier matin, il pleuvait.
A midi, il pleuvait toujours.

Chic ! Ai-je pensé, c'est un jour à ouvrir des cartons.

Je n'ai pas vu la journée passer.
Je n'ai pas ouvert un seul carton.
Je ne suis pas allée voir mes Merveilles.

Je me demande bien ce que j'ai pu faire.
Glander ?
Oui, c'est ça, j'ai dû glander...

Aujourd'hui, la question ne se pose pas, Léontine s'ennuie, le Goût a promis notre passage.

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 09:25

in-a-rose-garden-sir-lawrence-alma-tademaconfidence importune
Cliquez sur les photos pour voir en vachement mieux. (le Goût)roses d HéliogabaleLe Musée Jacquemart-André a les faveurs du Goût.
Un trajet court, un quartier aimé et le Monoprix Saint Augustin à la sortie pour aller faire ses petites courses.

Imaginez son bonheur à cette exposition, il est indescriptible.
Il partage les goûts du collectionneur Pérez Simon, des femmes diaphanes, rousses, avec des yeux clairs...

Et puis, il a ses petites habitudes, le salon de thé et ses pâtisseries.
La vue de ces tableaux a ouvert l'appétit de mon héros.
Le macaron "pistache et framboises" et son café lui ont permis d'affronter la pluie.
Il pleut souvent lorsque nous allons au Musée...desirs-et-volupte-a-lepoque-victorienne-3.jpg

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 08:53

Bonnet-rouge.jpgLa politique me sort par les yeux.
Pour ce qui me concerne, que ce soit Sarkozy ou Hollande, même combat, même nullité et même déni de la situation de l'Europe.

Les usines ferment et pas qu'en Bretagne.
Près de 13% de la population française vivent avec moins de 964€ par mois.
Lorsque vous avez des enfants scolarisés, vous ne pouvez pas faire de folies.

J'ai de plus en plus souvent l'impression que le monde marche sur la tête.
Les Chinois ont des exigences ? On fera fabriquer en Ethiopie pour satisfaire l'actionnaire...

On produit de plus en plus de trucs inutiles qui ne pourront pas être achetés faute de moyens.

Et pendant ce temps-là, nos hommes politiques nous annoncent que nous allons nous serrer la ceinture d'un nouveau cran.
Ils n'ont toujours rien compris au film.

Le racisme croît, on saccage les cimetières juifs et arabes, on trouve des boucs émissaires au lieu de trouver des solutions.

Ca commence avec des bonnets rouges, ça finit avec des piques.
Et ils tomberont de l'armoire...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 09:22

Il est trois heures du matin et tout le monde dort.

La fenêtre est ouverte.
Le balcon est mouillé mais il ne pleut plus.
J'écoute le silence malgré l'insomnie.
Je suis bien.
Je ne dors pas sans savoir pourquoi mais je n'entends rien, pas de transactions sous mes fenêtres, pas de disputes entre bandes rivales.

Vers le matin, j'entendrai un avion.
L'Homme me dira que c'est l'avion de cinq moins vingt, et plus tard, le passage du premier train.

Je ne dors pas.
Je cherche le nom d'un ami de Voltaire, ce matin, je crois avoir trouvé Fromentin, ce n'est pas lui.
Je ne dors pas, je pense à Merveille.
Elle a son premier cours de danse samedi après-midi.

Je ne dors toujours pas.
Mais j'aimerais bien...

Repost 0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 09:13

Vous n'êtes pas sans remarquer que les commentaires anonymes sont rarement drôles, sympathiques ou sans ânerie.

Eh oui, lire est la dernière tâche du libraire !
Le libraire doit d'abord recevoir les cartons de nouveautés.
Cartons jetés en vrac par un livreur excédé par la circulation et qui ne traîne pas dans la librairie.
Le libraire doit donc porter ses cartons, les ouvrir, mettre en place les nouveautés, grimper dans les vitrines et sur les échelles.
Ce travail doit être fait plusieurs fois par semaine.

Ensuite, il faut "faire les retours", renvoyer les invendus, et ils sont nombreux.
Les éditeurs, en particulier Hachette, ont pour habitude d'envoyer le plus de livres invendables possible, qu'il fallait régler à 30 jours et bénéficier de l'avoir correspondant 90 à 120 jours plus tard.
Les éditeurs et distributeurs se font ainsi de la trésorerie gratuite sur le dos des libraires.

Servir et conseiller les clients, c'est la partie la plus agréable.
Sauf que le libraire n'a pas la science infuse et qu'il ne connaît pas tout.
Je ne connais ni la boxe ni la pêche à la ligne...
J
'ai eu parfois des remarques à cause de mon ignorance des coureurs du tour de France...
Libraire, c'est aussi un travail à plein temps.

Le dimanche, car à mon époque, les librairies n'étaient pas ouvertes le dimanche, il fallait mettre la comptabilité en ordre.
T
oujours pas de lecture à l'horizon.

Puis il fallait aussi s'occuper de sa petite famille, vivre un peu.
Et enfin lire...

Chaque métier a ses avantages et ses inconvénients, j'éviterai donc de porter un jugement hâtif sur le métier des autres.

Professeur, par exemple, vous savez ceux qui ne pensent qu'aux vacances, c'est un métier extrêmement difficile, usant.
Les dépressions nerveuses sont courantes chez les profs.
Alors...

Repost 0