Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 09:46

C'est le titre du premier roman de J. K. Rowling, la créatrice d'Harry Potter.

Lorsque ce livre est sorti, les libraires avaient mis leurs petits signets, ils avaient tous beaucoup aimé, c'était  un grand roman.

Vous le savez tous, je suis une ancienne libraire et même aujourd'hui, je peux vous parler avec aplomb d'un livre que je n'ai pas lu.
C'est la base du métier, enfin...

J'ai attendu que le livre paraisse en poche.
Oui, je suis comme tout le monde, je fais des économies.

J'ai commencé ce livre ici.
Pendant les quatre derniers mois, ceux que j'ai passés dans cet endroit calme et arboré, je n'arrivais plus à lire.

J'en suis à la page 252.
Un homme est mort brusquement d'un AVC à la page 5.
On l'enterre à la page 250, c'est long...

Sinon, Merveille est en pleine forme et je sais aujourd'hui pourquoi on a deux genoux : C'est pour y mettre deux petites filles.
Merveille a dit : "Papy est plus confortable que toi et ses pulls sont plus doux". Je n'aime pas le cachemire.
J'ai toujours trop chaud...
C'est sans doute pour cette raison que Merveille n°2 se niche dans mon cou...

Repost 0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 09:34

J'ai envie de pot-au-feu, même si le soleil brille.

J'ai envie de continuer à ouvrir mes cartons.
Et, hélas, de constater une fois de plus qu'à chaque déménagement, je m'allège...

J'ai intérêt à rester ici sinon je vais bientôt avoir un appartement de jeune couple qui s'installe pour la première fois.

Alors que je ne suis plus un perdreau de l'année...

Tout à l'heure, nous irons goûter chez les enfants.
Vous voyez, je retombe en enfance.
Nous embrasserons Merveille qui rentre de vacances.
Pôôôôvre petite misère ! Elle a pu se baigner chaque jour.

Seule Saperli a remarqué que Merveille voulait bien donner le biberon mais pas trop souvent car ça ne l'amuse pas plus que ça.

Quoique...Merveille choyant petite soeur

Repost 0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 09:32

Hier, j'avais prévu d'être sérieuse, cartons, cartons.

La vie, qui est parfois si jolie, en a décidé autrement.

Nous avons bu un café avec une blogueuse qu'on aime, mangé quelques pâtes.
Des pâtes, oui, mais d'origine inconnue.

Et les enfants se sont invités pour le dîner, nous avons donc fait les courses sous la pluie.

Petit bébé a déjà trois mois, le caractère vif et les heures de sommeil régulières.
Elle s'est immédiatement endormie lorsque ses parents l'ont mise dans sa poussette.

Je n'ai pas ouvert un carton mais j'ai bien aimé ma journée.Merveille et sa soeur

Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 09:02

P6300416Nous n'avons jamais reçu de courrier important là-bas, le site qui est chargé de dire aux administrations et autres services que nous avons déménagé le fait.
Juste avec des mois de délai au lieu des deux semaines prévues...
L'Ours continuait à recevoir notre courrier, il était donc normal que le courrier arrive enfin  à notre ancienne adresse dès notre départ...

Il a donc fallu aller le chercher, parmi ce courrier il y avait la nouvelle carte Visa de l'Homme.
L'ancienne arrivait à expiration hier. Il est du coup parti avec la mienne...

L'Homme est arrivé pour récupérer sa carte, mise à l'abri par notre ancien gardien.
Ce dernier a dit à l'Homme que la situation s'était dégradée.
Que les grilles restaient un voeu pieux.
Que la réunionnite allait encore frapper.
Qu'on allait expliquer aux locataires comment vivre dans une zone de guerre.
Du moins ceux qui restent.

Il est d'ailleurs rassurant d'apprendre que le bailleur a engagé un maître-chien pour assurer la sécurité des locataires pendant la nuit.
L'Ours dit "c'est de la folie ! Le chien va être tué et le vigile blessé ! ".

Vous comprenez, je suppose notre joie d'habiter un endroit paisible avec des gens qui vaquent à leurs occupations et dont la préoccupation première n'est pas d'enquiquiner son prochain...

Pour l'anecdote, sur leur site, la résidence est toujours décrite comme "un endroit calme et arboré" alors que notre porte montre les traces des déprédations.
Des vitres étoilées, ça le fait pas pour louer.
Surtout à un prix qui n'a rien de modique.

Repost 0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 08:58

souvenir d enfance

cité des fleursHabiter à côté d'une gare qui ressemble à un jouet, rend la vie plus facile.

Léontine est dans un "lieu de vie" situé dans le 17ème arrondissement, arrondissement que je connais plutôt bien car j'y suis née, j'y ai vécu avec le Goût et l'Ours et j'y retourne toujours avec plaisir.

Mon train me conduit dans le 17ème, je traverse le square des Batignolles, là où Merveille a couru après les pigeons et, suivant l'inspiration, je change de rue pour atteindre la clinique.

Léontine a des absences.
Sa première chute n'est pas forcément liée à un abus de champagne mais plus à un léger AVC.
Depuis, sa mémoire lui joue des tours mais Léontine, lorsque nous l'avons quittée, avait réussi à se lever et à s'installer dans un fauteuil pour apercevoir le peu de passage dans le couloir.

Je n'ai pas su résister à une librairie, ni à une biographie de Jeanne Austen, je sens que Mab va m'en demander le titre...

Le Goût a eu envie de revivre dans le 17ème.
Lorsqu'il va dans le Marais, il veut revivre dans le Marais.
C'est drôle, il fait pour l'instant un blocage sur le 20ème...

Repost 0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 09:17

    Merveille 2Hier, je regarde sur la cinq, une émission sur le harcèlement à l'école.
Harcèlement qui se termine parfois par la mort de l'écolier.
A trois enfants dans le même lycée, on peut légitimement se poser des questions...

Il faut dire qu'aujourd'hui avec les réseaux "sociaux" le harcèlement ne cesse pas alors qu'avant il se terminait à la sortie des cours.
   
En grand-mère anxieuse, je téléphone à l'Ours pour lui demander de regarder. L'Ours, cartésien pour une fois, me répond que ça a toujours existé et me parle d'un de ses camarades de collège, souffre douleur de tous, qui a changé de collège au milieu de l'année après une séance de déshabillage dont les parents n'ont même pas été informés.

Je me souviens de menaces verbales proférées par une blogueuse, celle qui tient ce clavier, pour obliger une de ses camarades de classe, à lui faire un cahier de géographie identique au sien.
Il faut dire que Rosette était d'une précision rigoureuse, alors que la blogueuse était plutôt insouciante.
Le délit a été tranché par la prof, un zéro pour chacune.
A l'époque j'ai trouvé ça injuste, je méritais le zéro pas Rosette.
Elle n'avait  fait que m'obéir et c'est pour ça qu'elle a obtenu ce zéro.

Finalement, les profs de l'époque avaient peut être plus de latitude pour trancher.
Bouger un cil pouvait nous valoir une colle.
 

Repost 0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 09:19

Toujours adroite, je me suis fichue le manche du balai dans l'oeil, je croyais me retrouver avec l'oeil du Goût.
Non, je n'ai pas l'oeil au beurre noir, je pleure à me fondre les yeux.

Trouver un spécialiste la semaine du premier novembre, faut pas rêver, surtout que mon oeil gratte et pleure mais ne pend pas sur ma joue au bout de son nerf...

Aujourd'hui, j'ai donc le choix, aller voir Léontine où mon généraliste qui me donnera un collyre.lampe rouge-copie-2

Repost 0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 08:48

    caen paris tel aviv 1Depuis hier, le vent souffle, les tables du jardin de la maison d'en face, cette maison qui me fait souffrir du péché d'envie, volent. Sans l'aide de malfaisants...
Mon séchoir s'effondre alors que mon balcon est grand comme un mouchoir de poche.

Le vent s'engouffre dans ma chambre, la fenêtre reste  légèrement ouverte pour permettre à mon chat squatteur de venir faire son tour.

Et le vent, toujours lui, me fait entendre le train, une fois celui de Caen, la fois d'après celui de Deauville.

J'aime bien cet endroit, il est biscornu et difficile à meubler.
C'est l'histoire de ma vie.
Je n'aime pas les choses simples.
Ça doit être pour ça que je suis toujours mariée avec le même homme...

Repost 0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 09:28

Il pleut des cordes et j'ai gagné une heure de lecture supplémentaire, c'est chouette non ?

 

Lucie est un modèle de bébé, elle finit ses biberons, s'endort facilement, hier soir elle a voulu être un peu avec nous et elle n'a pas été avare de ses sourires mais que c'est difficile d'essayer de nous parler.

Sa soeur, elle, avait profité du temps pour se baigner, d'abord dans la piscine, ensuite à la plage, c'est la dure vie d'une écolière.

Aujourd'hui, je n'ai aucune excuse, cartons, j'aime bien redécouvrir tous les livres que je n'ai pas lu.Jardin-public.jpg

Repost 0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 09:23

Felix Valloton 3Il est né Suisse et mort Français à l'âge de 60 ans.
Je trouve qu'il est mort jeune mais c'est un effet de l'âge.
Oui, plusse qu'on vieillit, plusse qu'on trouve que les gens meurent jeunes...

 

Le Grand Palais nous offre une rétrospective de l'oeuvre de ce, j'ai envie d'écrire, presque "Nabi".
Enfin, je dis "nous offre", façon de parler.
Nous parlions hier du coût des musées, c'est carrément prohibitif !
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi la foule se pressait à cette exposition, que des vieux, on ne peut pas dire qu'ils sont là à cause des vacances scolaires.

 

J'ai bien aimé, je préfère Bonnard mais je trouve que Valloton traite bien la culpabilité de l'homme qui trompe sa femme gaiement et rentre chez lui avec mauvaise conscience...

 

Le café gourmand était bon, la compagnie de la blogueuse toujours aussi agréable.Felix_Vallotton_Interior_with_Couple_and_Screen_-Intimacy-.jpg

Repost 0