Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 09:30

L'appartement visité à Courbevoie est satisfaisant, il a beaucoup moins de charme que celui là, c'est carré, pratique, et même le balcon est sans caractère mais l'environnement n'est pas le même, la seule chose à craindre est un voisin trop bruyant à remettre dans les clous mais le risque zéro n'existe pas.

 

Il suffit maintenant, c'est le travail du Goût, de convaincre le bailleur d'effectuer un échange sans vouloir nous tondre, d'ailleurs nous ne pouvons plus être tondus, nous sommes des moutons qui avons le poil ras pour des années.

 

J'ai derrière moi une Merveille en train de dessiner, elle est venue récupérer son statut de "petite fille unique" chez des grands parents conquis.
Hier soir, elle s'est endormie au milieu d'une phrase.

 

Et comme Eugénie, elle était debout à neuf heures alors que chez ses parents, elle dort jusqu'à pas d'heure.

Pas de programme défini, on verra bien...

Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 09:37

La ville rend fou surtout les mois d'été, elle rend les gens nerveux plus acides, les dépressifs suicidaires, les amoureux tyranniques et les malfaisants plus toniques.

 

L'été, la ville a chaud, l'été, la ville se bat, l'été, la ville vit des tensions raciales comme une ville du Mississipi avant le discours de Martin Luther King.

 

J'en ai pour preuve l'achat de ma baguette hier, il faut faire des kilomètres à Paris pour trouver une baguette, l'Homme trouve une boulangerie entre, je reste dehors, un homme passe, il avise un groupe de noirs en train de papoter et me dit en passant : "Faut tous les tuer, les passer au lance flamme".

 

Il continue sa route, cette nuit j'ai rêvé de Tel Aviv et ce matin, je pense à Faulkner.

Repost 0
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 09:53

Depuis que nous avons cédé à l'attrait de notre place arborée, nous cherchons des solutions et nous sommes arrivés à la conclusion suivante : La fuite !

Donc, nous essayons de pratiquer un échange avec notre bailleur, il ne fait pas vraiment preuve de bonne volonté.
Il faut dire que nos menaces se font de plus en précises et que notre dossier s'étoffe, il faut juste attendre la rentrée mais que c'est long...

 

Françoise me dit d'essayer les boules puantes.
Les boules puantes, si ça marche avec des "sirop cognac", qui vont chanter plus loin, ça ne marche pas avec des petits fauves.
Un locataire a reçu des coups pour avoir envoyé de l'eau sur ces charmants jeunes gens.

La police ne leur fait aucun effet.
Le dialogue ? Pff... Ils manquent de vocabulaire.
Ils n'habitent même pas le coin, ils mentent comme ils respirent et ne manquent pas d'air.

 

Ils ont décidé que notre place était à eux, ils l'appelent le "carré", ils traitent leurs affaires, font leurs livraisons pendant leurs "heures ouvrables" et du bruit le reste du temps.

Lundi, je vais visiter un appartement.
J'ai peu d'espoir.
Il semble déjà que cette visite ne servira à rien car il paraît que l'appartement est déjà réservé.

 

Lorsque vous avez la poisse, il ne vous reste qu'à serrer les dents.

Repost 0
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 10:18

Depuis notre rencontre fortuite, où Madame de. en adulte sensée, a essayé de se cacher lorsqu'elle nous a vu, Madame de semble avoir disparu.

 

Seuls ses volets dont l'ouverture change au gré de ses humeurs prouve qu'elle est vivante.
Sinon, aucun signe de vie.
La rumeur, par la voix Léontine, nous raconte les aventures immobilières de Madame de.

IL semblerait que Madame de. va déménager.
Depuis que je connais Madame de., elle déménage.
En rêve...

Léontine, qui commence à douter de la véracité des affirmations de Madame de., nous annonce hier, alors que nous la sortions pour aller prendre un verre, qu'elle ne croira à ce déménagement que "lorsque les poules auront des dents".

J'espère de mon côté avoir déménagé avant elle...Gruau--madame-de-.jpg

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 09:54

D'habitude, j'aime Paris au mois d'Août, les voitures sont rares, les Parisiens n'aiment rien ailleurs et les touristes sont à la Tour Eiffel ou au Sacré Coeur, des endroits où je ne mets jamais les pieds.

 

Cette année, Paris au mois d'Août me semble différent, les touristes  sont rares, les Parisiens, surtout les boulangers sont partis et j'ai une nouvelle petite fille, elle a pris 250 grammes dans la semaine, elle semble plus affamée que sa soeur qui s'allonge et ne prend pas de poids.

 

Et mes lascars ne partent pas au mois d'Août, hier, j'ai rencontré les correspondants de nuit, ils travailleront cette nuit jusqu'à deux heures du matin au lieu de minuit.

 

J'ose espérer que mes malfaisants ne confondent pas le 15 Août avec le 14 Juillet.

 

Avec eux tout est possible...le-sacre-coeur.jpg

Repost 0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 10:40

Hier, la remplaçante de notre gardien est repartie à peine arrivée.
Notre bailleur, inconscient et jeanfoutre jusqu’au bout, a fait appel, apparemment sans donner beaucoup d’informations, à une société de services pour remplacer notre gardien pendant ses vacances.

Je vous ai déjà longuement –trop longuement, dit Le Goût- de la faune qui évolue dans nos parties communes.

Que croyez-vous que fit le prestataire ?
Il envoya une gamine d’un mètre soixante et quarante deux kilos…
Résultat, l’après-midi même, affolée par notre « Horde sauvage » elle s’enfuit.
Ce matin, nous avons entendu le rideau de la loge se relever à l’heure prévue.
Quand nous avons entendu le va-et-vient de la résidence revenue à la vie pour la journée, Le Goût a relevé  les volets et, comme chaque matin, a regardé dehors.
Les journées qui viennent devraient être plus calmes.
Notre mini-gardienne a été remplacée par un Noir géant…

Espérons qu’il impressionnera suffisamment nos racailles pour qu’elles n’essaient même pas de l’embêter.
Parce qu’il y a gros à parier qu’il ne va sûrement pas faire le service d’ordre en heures supplémentaires pour deux semaines.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 09:36

Hier, nous allons voir nos Merveilles, la petite est du même modèle que sa soeur.
Il suffit de regarder les photos de Merveille 1ère à sa naissance pour en être convaincu.

Merveille est jalouse.
Elle essaie de ne pas trop le montrer mais elle s'attendait à un truc plus rigolo qu'un bébé qui dort, mange et régurgite.
Lorsqu'elle voit sa soeur chercher son pouce, elle explique : "Tu sais lorsque tu iras à la maternelle, tu apprendras que tout part du cerveau, tu trouveras ton pouce plus facilement, tu gèreras plus facilement ton espace et tes mouvements." Puis elle retourne sur les genoux de son grand-père.

 

A notre départ, elle me reproche, une fois de plus, mon départ de son environnement immédiat. Je sais qu'elle aurait souvent cherché refuge chez nous mais elle ne veut pas venir jusqu'ici. Peur de s'éloigner ? De laisser la place à l'intruse ?

Pour aller les voir, nous avons pris le bus pour aller à Saint-Lazare.
Nous attendions à l'arrêt, les bus sont rares au mois d'Août.
Une Arabe arrogante et mal élevée vient se mettre juste devant moi.
Elle s'est mise dans les "starting blocks" pour la course à la place assise.
Elle est sûre de gagner, elle a 25 ans à peine.
C'est mal me connaitre, j'ai vécu à Tel Aviv et j'arrive pratiquement toujours à avoir une place et à en garder une pour le Goût...

 

Pari gagné, je suis assise, nous papotons tranquillement, le Goût et moi.
La pétasse a réussi à s'asseoir. Brusquement le bus s'arrête, une passagère est malade, il doit "suivre la procédure", appeler les pompiers et nous prie donc de descendre du bus et de prendre le suivant.

 

C'est là que notre princesse arabe, qui n'a pas reçu assez de claques sur les fesses lorsqu'elle était petite, donne à voir son soutien à l'humanité souffrante : "Mais lorsqu'on est malade, on descend du bus, on ne reste pas là à gêner les autres passagers ! ".

Je ne suis même pas surprise.
Je trouve le monde bien difficile et nos enfants courageux de faire encore des enfants.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 09:41

Je n'ai qu'une envie, quitter ce lieu calme et arboré, donc pourquoi pas Fontenebleau ?

En plus pour des Parisiens piétons, c'est une expédition.
Direction gare de Lyon, un arrêt café au Train bleu et c'est parti pour 45 minutes de train avec un voisin qui ressemble à Nicolas Bedos en aussi gracieux.
 

 

Gare de Fontainebleau-Avon.
C'est une gare avec un café qui s'appelle "le café de la gare" original, non ?
Puis un bus nous emmène, nous et un paquet de touristes jusqu'au château.

Le Goût a faim.
Les restaurants ne manquent pas.
Les prix sont élevés.
Je sens qu'on nous fait payer deux fois le château.
Avec un goût très sûr, celui qui ne fait pas toujours son charme, l'Homme me traîne dans un truc qui ne me plaît pas du tout alors que je lorgne sur un truc qui s'appelle "Les Glaces".

 

Il a choisi le café de racailles.
Les mêmes que chez moi, celles avec un accent qui me donne l'impression d'avoir besoin d'un décodeur.
On nous sert du surgelé qui va me faire de l'usage.
On ne boit même pas de café, direction le château.

Je n'éprouve pas un coup de foudre.
Il faut dire que le château est immense et que de nombreuses salles sont fermées pour rénovation.
Dire aussi que dans certaines pièces les rénovations brillent de mille feux.
C'est clinquant.
C'est beau comme l'Hôtel Costes.
De la restauration "made by Garcia"...

Un rapide passage au Monoprix du cru pour acheter un melon délicieux, une baguette trouvée chez un boulanger qui a eu la bonne idée de rester ouvert et retour vers notre havre de paix....chateau-de-fontainebleau-.jpg

Repost 0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 07:09

Hier matin, la Tornade me téléphone et m'annonce que son renard lui a piqué son porte monnaie avec toutes ses cartes de crédit et sa carte d'identité.
La Tornade vit à Londres mais reste française, quoique son français soit parfois surprenant...

 

Son renard serait passé par la fenêtre de la cuisine, aurait fouillé dans son sac et serait reparti avec son butin.
Je me gausse. Elle affirme.

 

Elle fait opposition à ses cartes de crédit car le renard est peut être dépensier...
Elle téléphone à la police qui se gausse aussi.
Elle passe dix minutes au téléphone avec eux, la police pense à l'histoire de la sardine qui bouche le port de Marseille.
 

Ce matin, on lui a ramené son portefeuille, machouillé, ses cartes de crédit et sa carte d'identité n'ont subi aucun dommage...

 

Il lui suffit d'attendre un peu de recevoir les nouvelles cartes magiques, la maréchaussée anglaise ayant conseillé la mise en opposition.

La dernière fois, le renard avait piqué un chausson...
 

Repost 0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 09:55

    Neuilly_sur_Seine-arbre.jpgJe ne connais pas physiquement mon bailleur, je devrais dire son représentant.
J'ai enfin un nom.
C'est le Goût qui trouve les noms.
Il use de sa "voix d'hôtesse de l'air" pour obtenir des renseignements confidentiels.

Moi, j'ai des idées, je prends des photos, j'ai l'oeil aux aguets.
Mon bailleur ? C'est la CNP,.
N'oubliez pas ce nom.
Si vous voulez déménager, fuyez le...

Vous croyez être tranquille en choisissant un bailleur institutionnel ?
Ne rêvez pas, ils sont aussi fourbes et aussi rapaces que les autres.
P
endant que nous ne dormons pas.
Pendant que nous appelons, parfois sans succès, les forces de police.
Pendant que tout le quartier réclame deux grilles pour empêcher les rassemblements qui font de notre adresse un abcès de fixation pour la délinquance.
Eh bien notre bailleur achète. Et pas n'importe où.

Il achète à Neuilly-sur-Seine.
Il achète des pâtés d'immeubles !
Que dis-je, des pâtés de pâtés d'immeubles !
Ils en récupèrent les appartements et les louent.
Ne songez pas à louer ceux-là, les prix sont exorbitants.
Comptez quatre SMIC mensuels pour un 230 m².
Il faut bien rentabiliser notre argent. A leur profit...

Alors, notre bailleur institutionnel loue fort cher des appartements où vous ne voudriez pas envoyer votre meilleur ennemi.
Qui a envie de vivre à Nanterre, au milieu des cités ?
Je sais, je suis un peu obsédée mais le manque de sommeil commence à me couper les ailes...  

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article