Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 09:02

Pour-une-fois.jpg
Comment économiser 8,40 € ?
En n'achetant pas" Pour une fois" de David Nicholls. Tout simplement.

 

Comment s'intéresser au "héros", Stephen McQueen, doublure d'un acteur tête à claques ?

C'est bien simple.
J'ai l'impression de lire du Marc Lévy.
J'en ai lu un en Israël.
Je ne m'en souviens pas du tout.
Je n'avais pas perdu mon temps car je n'avais rien à faire.
Je n'aime pas la plage et, hormis la plage, lorsqu'on ne travaille pas et que vos quelques amies travaillent, il reste Marc Levy...

Revenons à mon bouquin.
La doublure est aigrie.
L'acteur qui a réussi est imbuvable.
La doublure est amoureux de la femme de la star.

Je ne sais pas si la doublure finira par coucher avec la femme de la star et pour tout dire, je m'en fiche.

Je le finis.
C'est écrit gros et j'arrive à la fin.
Allez je vais être folle : Je vais espérer que la doublure récupérera sa femme, qu'il trouvera le rôle de sa vie, que la star deviendra un être exquis, amoureux de la sienne.


On dirait que je suis en train de lire un bouquin à l'eau de rose alors qu'il s'agit de la collection 10/18.
Oui, la collection qui édité John Fante !
Tout se perd ma bonne dame...

Repost 0
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 09:34

D-ou-viens-tu-Johnny.jpgL'Ours m'avait dit : "Môman, tu devrais aller Rue de Lévis, tu trouveras le maillot".

En mère obéissante, j'y suis allée.
Avec le Goût, qui adore traîner dans Paris, nous avons pris le train et sommes descendus à Pont Cardinet.

Nous passons devant un café, devenu un hôtel.
J'y revois Johnny jouant au flipper pour les besoins d'un film.
Film qui n'a laissé aucun souvenir.
Nous passons devant l'ancien garage de la rue Cardinet où le même Johnny avait acheté une Triumph devant une grande partie d'une école de filles.
Toutes dehors pour l'occasion.
Toutes punies au retour...

Et je rentre dans presque toutes les boutiques destinées aux enfants.
Elles ne manquent pas, ça me choque car à mon époque les enfants du coin devaient se contenter d'un libraire qui pratiquait l'échange de bouquins.
A force de nous côtoyer, il se prenait pour Léautaud, en plus dodu, mais nous détestait de toute son âme.

Je sens que nous ne trouverons pas ce fichu maillot.
On nous toise, je toise également, je gagne, je suis la plus âgée.
Nous avons droit à des : "Nous ne connaissons pas ce genre d'article" d'un ton pincé.
Sous entendu : "Bouseux, retourne dans ta campagne"...

Mais, nous sommes tenaces et ne reculons pas devant la difficulté.
Nous arrivons rue de Courcelles, chez Oxybul.
Nous voyons enfin le truc ! P'tit Bébé ne mourra pas noyée !
Elle attrapera un coup de chaud.
Ce truc là est ignoble !
Un nouveau concept est né là : La doudoune de bain !

Je téléphone à l'Ours pour lui dire que j'abandonne et lui propose un maillot standard. J'en ai vu de très mignons.

Repost 0
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 09:49

Lorsqu'il me confie Merveille, l'Ours me fait une liste de recommandations longue comme le bras.
Je lui fais alors remarquer que j'ai réussi à l'amener à l'âge adulte.
Enfin, presque adulte...
Il n'y a aucune trace de blessure chez cet homme.
Il a même survécu à une luxation d'un doigt à la montagne, lors de sports d'hiver...

Alors P'tit Bébé est veillé par un père anxieux, les jours où sa mère rentre très très tard du travail, comme un bijou précieux.
Son grand père n'a jamais eu le droit de donner un biberon, ni de changer l'auguste derrière de cette petite.
Pour Merveille, le Papy passait sa vie à changer des couches, à l'endormir, lui donner le biberon.
 

Alors, ne vous inquiétez pas, "maillot flottant" ou non, je ne suis même pas sûre que cette petite ira à la piscine.
Elle se contentera sans doute de trempouiller dans une bassine où elle sera veillée par son père pendant que sa mère ira à la piscine avec Merveille...

Je crois que l'âge venant, sachant que P'tit Bébé n'aura pas de petit frère ou de petite soeur, ils veulent en profiter pleinement.
Alors, en bonne mère qui sait qu'elle va se faire envoyer dans le mur, je garde, presque toujours, mes réflexions pour moi...

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 09:42

Metro-glaciere.jpgEchevelée, livide... Non, pas au milieu des tempêtes, seulement rouge, dégoulinante.
Serrée dans un bus qui ne connaissait pas la climatisation, je suis partie à la découverte d'un quartier que je ne connais pas beaucoup.
Le 13ème arrondissement.
Pas celui de Tang, pas celui des restaurants chinois.
Non, celui avec des arbres mais sans passant pour demander sa route...

 

Avec le sens de l'orientation qui fait l'admiration de mon entourage, j'ai choisi la droite plutôt que la gauche.
A moins que ce ne soit le contraire.
E
n fait, je me suis perdue.

Puis j'ai passé un après midi délicieux sur une terrasse ombragée à boire de la "limonada".
C'était de la citronnade sans sucre mais c'était bon.

Pour rentrer, j'ai pris un bus capricieux.
Il a descendu son petit monde au milieu de nulle part.
Puis j'ai pris un train qui a démarré avec vingt minutes de retard.
Je suis enfin arrivée dans mon coin ombragé.
Il y faisait à peine moins chaud qu'à Paris.

Aujourd'hui ?
Je vais tester le 12ème arrondissement.
Intéressant, non ?

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 09:19

Le-pain-de-la-bourse-1.jpgHier, je suis allée chercher des cadeaux d'anniversaire à Paris .
Nous fêtons trois anniversaires en juillet, dont le mien.

Il me fallait un cadeau pour P'tite Soeur qui aura un an le 31 juillet.
Un pour Merveille, un petit, pour lui éviter d'être jalouse.
Et, le plus difficile à trouver : Un cadeau pour JJF.

L'Ours me conseille un maillot de bains flottant pour P'tite Soeur.
Nous allons jusqu'aux Gal.ries Lafayette.
Au rayon maillot de bains, une conseillère "de type européen" répond à mes questions en français... mais avec l'accent chinois...
Devant mes yeux ébahis, une étendue de maillots de bain pour bébé.
Pour des bébés fashion...
Des maillots minuscules Sonia Rykiel, Chloé, Bonpoint, j'en passe et des plus chers.

Je trouve enfin un ravissant maillot de bain rose.
Il n'a qu'un seul défaut, il n'est pas flottant.
Un "maillot flottant pas avec des bouées incorporées" a demandé l'Ours.

J'abandonne, manifestement, je ne suis pas assez chinoise pour les Grands Magasins...

Je m'achète quand même, au passage, un T-shirt noir, tout simple et pas cher.
De retour chez moi, je m'aperçois que ce T-shirt a une couture bizarrement placée.
Elle commence bien au milieu du col mais part en biais. Et même pas au milieu du dos, non légèrement sur le côté.

Et là, je revois "La vérité si je mens" les petites vestes sans fermeture éclair.

Je n'ai pas trouvé de cadeau, j'ai trouvé des souvenirs...

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 09:16

Bob_l-eponge-Personnage.jpgJe vais vous entretenir aujourd'hui d'une chose importante, la durée de vie des éponges.

Avez vous remarqué que vos éponges ne durent que l'espace d'un moment, la vie d'une rose en moins odorant, souvent malodorant.

Chaque fois que je fais des "vraies courses avec liste et tout", je trouve sur ma liste "éponge" et j'essaie de trouver des éponges, de bonnes éponges, pas des machins qui sentent mauvais au bout de huit jours ou qui s'émialent lorsque je nettoie le bac à douche.

Vous allez vous dire, "Mais elle est folle Heure-Bleue ! "
Genre nous parler d'éponges alors qu'on trouve pourtant des choses intéressantes ! La mise en examen d'un ancien Président ! (Caïn, qu'as tu fait de ton frère ?) Un camp de migrants démantelé en douce ! Une escalade de la violence un peu partout dans le monde ! Le nombre de pauvres vivant avec moins de 980€ mensuels en nette augmentation, j'en passe et des pires.

Finalement je préfère vous parler de mes éponges.
Eponges certainement chinoises.
On ne doit plus avoir d'usine d'éponge en France...

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 09:31

Sa petite soeur, déjà veuve.
Celle que je voyais souvent.
Celle que je préfère.
Celle qui a toujours des problèmes avec l'argent.
Celle qui a gardé mes photos.
Celle qui ne sait plus où elles sont.
Celle qui ne vit que pour ses enfants et ses petits enfants.
Celle qui téléphone pour annuler un rendez vous alors que vous êtes presque arrivés sur les lieux.

Celle qui a fait un tri sélectif dans les disques de son frère, c'est comme les photos, ils n'en reste pas beaucoup et ceux qu'elle a rendus ne sont pas toujours les nôtres.
Grâce à elle, je n'ai aucune photo de mariage, quelques photos de l'Ours enfant et c'est tout ce qui reste de notre vie d'avant Israël.

Hier, le Goût reçoit un mail.
De sa soeur, croit-il.
Ce mail lui annonce qu'elle est coincée à Athènes, qu'elle a besoin d'argent.
Rien de surprenant quand on connaît la petite soeur.
 

Le Goût est méfiant, les boîtes mails sont souvent piratées, alors il téléphone à son autre soeur. Celle qui a fuit en s'installant à Lyon, pour être loin de sa mère.
Soeur qui a reçu le même mail.
Pas plus surprise que ça, la soeur...


Finalement, le Goût finit par avoir sa petite soeur au téléphone.
Elle est a Paris, pas en Grèce.
Elle ne sait pas se servir de son nouveau smartphone, trop compliqué.
Elle n'a plus son i-Pad, paraît-il écrasé par une voiture.
Enfin c'est ce qu'elle lui a dit.

L
e Goût soupire.
Le Goût est fataliste, c'est sa soeur.
Il la connaît.
Il l'a connue bien avant moi...

Repost 0
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 09:12

Hier soir, j'ai regardé les "infos" à la télé.

Les orages en Bourgogne, les grêlons sur la vigne et le prix du bourgogne qui va augmenter.
La rareté fait le prix sauf que les vins commercialisés cette année ne sont pas ceux qui ont reçu la grêle...
De toute façon, mes moyens ne me permettent plus de déguster de l'Aloxe Corton, du Vosne-Romanée ou du Volnay...
Mais bon, j'ai déjà eu la chance de pouvoir les apprécier.

Le Tour de France part d'Angleterre cette année.
De Leeds dans le Yorkshire.
"Une région superbe injustement délaissée par le tourisme" selon un cliché célèbre.
On espère une rentrée d'argent avec le Tour, selon les comptables.

Le foot ! Le foot et encore le foot ! 

Et c'est tout !

Vous appelez ça des infos ?

Alors que samedi, lorsque je suis sortie faire du ravitaillement, j'ai dû une fois de plus donner à la banque alimentaire qui lançait une campagne spécialement pour nourrir les bébés au mois d'Août.
 Oui, les Restos du Coeur ferment en juillet pour ne rouvrir qu'en Septembre.
Non pour partir en vacances mais uniquement parce qu'ils n'ont pas les fonds pour tenir une année complète.
Il faut dire qu'avec le chômage, les nécessiteux sont de plus en plus nombreux.
Il y a beaucoup de retraités aussi.
Vous savez bien, les nantis, ceux qui avec leurs grosses retraites de 700 € mettent le pays à sec.

J'ai parfois un 
violent sentiment de rejet de nos politiques.
J'ai consulté leur patrimoine.
Ils peuvent nous dire merci.
J'ai vu que les petits nouveaux seront bientôt aussi riches que les vieux de la vieille.
La politique, ce n'est plus être au service de tous, c'est s'enrichir avec l'argent du peuple.

Repost 0
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 09:19

knock
"Ca vous gratouille ou ça vous chatouille ?"

Hier par hasard, je me suis retrouvée sur un blog de médecin, une femme qui couine, enfin, je crois. Bref, une souris qui s'agite dans son bocal.

"Tout bien portant est un malade qui s'ignore."
Mon médecin est un des derniers généralistes qui fait des visites à domicile et j
'espère qu'il n'a pas le temps de se créer un blog...
Pourtant il exerce dans le Marais, prend 23.00 €, n'est pas condescendant.
Une espèce rare, que dis-je, une espèce en voie de disparition.

Lui n'a pas fait un quizz des bévues de ses patients.
Ceux qui portent si bien leur nom.
Celui qui manque de crever dans une clinique, alors qu'il n'a qu'un rein et que que le médecin  a préféré partir déjeuner plutôt qu'aller chercher les calculs qui ne voulaient pas s'évacuer...
Je me demande si un jour, je ne vais pas, à mon tour faire un quizz des bévues de certains médecins qui ne sont que des ânes diplomés.

Si vous avez un cancer bien avancé n'allez pas voir cette souris qui couine.
Elle ne vous aidera pas mais elle fera un carton avec son quizz, rien qu'avec les bêtises que vous lui direz sous le coup de la panique.

Arrivez en connaissant le nom de votre maladie.
Mais surtout annoncez lui humblement sinon elle va vous croire pédant.
Allez travailler dans n'importe quelle condition.
Ne demandez pas une demi journée pour un rhume des foins.
Ça c'est le médecin qui a le droit. Lui a le droit de se reposer lorsqu'il a le rhume des foins.
 


Acceptez tous les génériques même ceux qui vous font des trous dans l'estomac.
Les médecins se font taper sur les doigts par la Sécu lorsqu'ils écrivent "non substituable" et eux, qui pourtant tapent sans vergogne sur le client, oui nous sommes des clients, ont horreur d'être rappelé à l'ordre.

Merci la souris qui couine, lorsque j'irai voir un médecin que je ne connais pas, je penserai à votre quizz et à votre future longue et douloureuse maladie.
Même les médecins sans coeur attrapent des saloperies...

Repost 0
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 09:25

Aujourd'hui, nous devions aller voir Léontine, notre vieille amie qui a fêté ses 89 ans.

La dernière fois que nous l'avons eue au téléphone, elle partait en vacances.
Elle n'allait pas trop fort.
Des problèmes d'infection urinaire...
Son médecin lui donnait des antibiotiques qui ne la soulageaient pas.
J'ai posé des questions mais à 89 ans, on a des pudeurs de jeune fille.
Elle a promis, mais pas tenu, d'aller chez le médecin lorsqu'elle serait en vacances avec sa fille.

Le Goût et moi avions alors téléphoné à sa fille.
Nous pensions que sa mère avait des problème de rein, le tout lié à une infection mal soignée.
Silence radio du côté de la fille...

Hier, coup de téléphone de la fille. Sa mère est aux urgences de l'hôpital Tenon, celui où le Goût a été éreinté.
Hôpital dégradé mais qui reste dans les premiers pour les reins.
Le Goût connaît bien Léontine et il sait qu'elle n'osera rien demander.

Il conseille donc à sa fille de faire transférer sa mère à Saint Simon.
Là, les bras nous en tombent !
"Je ne peut rien faire !" dit elle, "Je suis dans la salle d'embarquement , je pars en vacances."
C
ette femme a l'air d'oublier que nous n'avons aucun lien de parenté avec Léontine et que nous ne pouvons rien faire.
Si ce n'est 
avoir l'impression d'avoir en charge une amie de 89 ans...

Mais qui peut être assez égoïste pour partir en laissant sa mère aux urgences ?

Repost 0