Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 10:03

En fait, je ne le suis pas vraiment sauf en période d'examen pour le Goût.
Ce néphro-test annulé pour cause de crève -la crève fausse les résultats- a fait que le Goût ne passera son scanner de contrôle que le 10 juillet.

Donc depuis deux jours, j'ai commencé à mal dormir, à avoir mal à l'estomac.
Je stresse, je ne peux pas être autrement.
J'aimerais mais je ne peux pas.
J'ai besoin de l'écrire.
Je conjure le sort tout comme j'ai besoin de Manou et du café en sortant du cabinet où nous attendons toutes les deux en faisant semblant de rien.

Avant, nous étions trois, mais le sort a fait que ma cousine est morte, trop jeune, de ce fichu crabe.

C'est promis, je ne vous parle plus de ça sauf pour vous donner le résultat et, comme d'habitude, je croise les doigts.

On commence à faire n'importe quoi !
Hier c'était le pot d'un demi litre de glace au caramel salé.
Tous les deux avec une cuillère dans la boite.

Vivement le 11 juillet...

Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 09:48

Hier, il faisait beau et Merveille piaffait.
Elle avait déjeuné avec appétit. Merveille est  une picoreuse qui mange toutes les deux heures.
Je suis donc partie au parc avec de l'eau, des petits beignets, des petits gâteaux etc.

Merveille se dépense beaucoup.
Elle a picoré comme un piaf, elle a partagé le quatre heures d'une petite fille, ensuite elle est venue me dire qu'elle ne voulait plus jouer avec elle...

J'avais prévenu Merveille, nous n'avions pas de boulangerie dans le coin et je ne voulais pas lui acheter des cochonneries au supermarché.
J'avais tort.

Dans le bus qui la ramenait chez elle, Merveille avait faim, elle jetait un regard de convoitise sur un truc que je n'aurais même pas voulu approcher.
Elle avait le regard de Kaa.
Son grand père a vu et a fait donner à Merveille ce "doughnut" au chocolat.
"Doughnut"  qu'elle a mangé. Au début, avec gourmandise puis le reste a fini dans l'estomac du grand-père.

Merveille s'est endormie à peine arrivée chez elle.
Son père l'a réveillée pour le dîner.
Elle a mangé et est partie se recoucher.

Merveille est comme ma soeur. Elle mange toutes les deux heures et reste en dessous de la taille des enfants de son âge.
Son grand père, lui, a pris 500 g en dormant.
Il est surpris...

Repost 0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 09:18

Déjà, il fallait payer et se faire tamponner la main pour rentrer, comme dans les boîtes des 60's j'ai eu un tampon rouge sur la main.
Heureusement qu'il était rouge et qu'il n'était pas sur mon poignet...

L'Ours, parent d'élève consciencieux a exercé ses talents deux fois.
Il a aidé à la fête de l'école maternelle de Merveille puis dans l'école primaire de Merville.

J'ai le regard extérieur, celui de la grand mère, celle qui trouve que sa petite fille est un peu timide mais elle chante.
Bien ? Je ne sais pas, c'est noyé dans la masse.

Cette kermesse a eu lieu grâce aux parents.
La directrice n'était pas trop pour, je peux la comprendre, c'est un sacré travail.
Et Madame la Directrice ne sait pas déléguer...

Ca a donné un sacré bazar, les parents démotivés n'ont pas fait de gâteaux.

Merveille était contente, les autres enfants aussi et c'est le principal.
JJF, arrivée en "moto-taxi", a pu admirer sa fille chantant les Beatles et bisouter son petit monde.
Elle a même réussi à repartir.
L'Ours faisait griller les merguez.
Grâce à cette fragance inconnue dans sa maison de couture, elle peut lancer une tendance...

Nous sommes rentrés sur les rotules et Merveille, pourtant couchée très tard, m'appelle déjà.

Repost 0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 09:35

dans_5_minutes_ce_lit_ne_ressemblera_plus_a_rien.JPG
Tout à l'heure, nous irons chercher Merveille chez elle.
Nous repartirons avec elle à l'école pour assister au spectacle et participer à la fête.

Même sa soeur viendra la regarder.
Pas trop longtemps évidemment, petite soeur se couche tôt et mange à heures régulières.

A la fin de la kermesse, nous ramènerons Merveille chez elle.
Sa mère, "en charrette" ne pourra pas admirer sa fille...

Nous prendrons des photos.
Nos photos n'ont qu'un défaut : Nous ne sommes pas doués pour les photos.
Le Goût prétend que c'est l'appareil qui n'est pas doué...

Ce soir, tous les enfants seront beaux pour leurs parents et grands parents.

Repost 0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 09:09

église
Hier matin, le Goût, têtu, était parti changer les lys.
Je peux affirmer que les nouveaux ne s'ouvriront pas plus que les anciens mais le Goût est fier de sa victoire remportée sur la mesquinerie.
Son combat ne fut pas facile...

Pendant ce temps, j'entendais du bruit, oui du bruit.
Ce n'était pas de la musique.

J'ai voulu descendre voir les châtelains du cru pour leur demander si, frustés de la veille, ils avaient voulu en avoir pour leur argent et avaient décidé de réveiller les bébés du coin...

Je n'ai rien fait.
Et heureusement car c'était la fanfare municipale qui avait gâché la grasse matinée du coin.
D'ailleurs, nous avons même eu droit à une mini parade à "l'américaine" avec chars et fausses notes.

Oui, c'était la Brocante du coin
Si ,il faut un B majuscule, ces brocantes sont des vides-grenier où des enfants vendent leurs jouets, où de jeunes bobos vendent pour quelques euros les trésors de leur grand-mère.
C'est bon enfant, vous dépensez cinq €uros, vous rangez le truc dans un coin.
De toute façon, il sera perdu lors d'un prochain déménagement...

Alors que la brocante d'hier sentait le churros, la barbe à papa, et d'autres odeurs propres à ce genre de commerce, nous avons retrouvé les enfants.
J'avais acheté une assiette dont j'avais négocié le prix pour le principe.
Merveille a décidé tout de suite que c'était la sienne.
Elle s'en servirait lorsqu'elle viendrait dormir chez nous.
Lorsque sa vie sociale lui en laisserait le temps...

Nous nous sommes installés dans un jardin pour déguster nos glaces.
La petite faisait du charme à son grand-père sous l'oeil vigilant de sa soeur.
Papy a la chance d'avoir encore deux genoux donc il peut câliner les deux soeurs en même temps.

C'était bien...

Repost 0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 09:15

verdure 2verdure 1
Ce qui n'était pas le cas hier soir.
Lorsque j'ai entendu la batterie, j'ai sursauté.
Le père de Marius, notre voisin, a sorti une tête furieuse.
Marius venait de se mettre à hurler.

Le Goût a vu ma tête, a parlé de "la fête de la musique".
J'ai répliqué que je n'avais jamais aimé Jack Lang même si les libraires avaient survécu grâce au prix unique du livre. Non mais !

J'ai cherché l'origine, non pas du monde mais du bruit.
Je persiste. Ce n'était pas de la musique.
Ça ne venait pas de la gare. D'ailleurs la place est trop petite pour accueillir du monde et je n'avais pas vu d'affiche.

J'avais bien une idée, je ne vois que des arbres de ma fenêtre mais je sais que derrière ces arbres se cachent des maisons.
Je suis descendue et j'ai trouvé.

Une belle maison cachée dans la verdure, un mini service d'ordre et une garden party bruyante avec un groupe dont j'ai oublié le nom.

Nous avons rencontré la maîtresse de maison.
Eh oui, vivre dans un coin calme et bourgeois présente certains inconvénients.
Certains se prennent pour le châtelain du coin...
Nous avons expliqué à la châtelaine que les règles étaient claires : Minuit pour la fin du concert.

Elle nous a laissé entrer avec réticence.
Nous avons confirmé que le groupe était mauvais.
A minuit le concert était fini...
Nous nous sommes fait des amis.

Repost 0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 09:19

une-soiree-au-pre-Catelan.jpg1900-exposition.jpgFauteuil-de-volupte-2.jpg
Paris 1900 au Petit Palais, des touristes, encore des touristes, toujours des touristes.
Mais pas seulement.

link

Il faisait beau hier sur Paris, l'Homme avait envie de voir sa ville en 1900.
J'étais plus tentée par la légéreté de Fragonard.
Il a gagné, Fragonard attendra.

J'adore le Petit Palais mais je n'ai pas été conquise par l'expo, trop d'oeuvres venues d'ailleurs et déja vues et revues.
Carnavalet a été pillé. Pourtant ce musée parisien l'a été si souvent qu'il ne lui reste pas grand chose...

Je ne peux pas rester insensible à Mucha ni à Majorelle.
Gallé me fait de l'oeil mais globalement je reste sur ma faim malgré le café gourmand et la pause dans le patio.

Une oeuvre ne peut pas laisser insensible : le "fauteuil de volupté".
Seul un homme peut le trouver voluptueux.
Une femme pensera immédiatement à un examen médical.

Le retour à pied.
Arrêt devant chez Hermès avec le souvenir d'un foulard perdu.
Une station devant Cartier, surveillé par la gendarmerie.
Un passage devant la Madeleine.
Un passage rapide au Monoprix Saint Lazare.
Un train attendu à peine un quart d'heure, le suivant sera dans quarante minutes.
La grève s'étiole mais fait de la résistance...

Une journée agréable.
Nous sommes déjà samedi et comme d'habitude, je n'ai pas vu le temps passer...


Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:18

lys
J'aime les fleurs coupées et le Goût aime l'odeur poivrée des lys.

Alors, j'ai acheté des lys fermés, trop fermés, chez le fleuriste du coin.

Une semaine s'est écoulée, les lys restent désespérément fermés.
Je suis donc retournée chez le fleuriste les lys à la main.

Pour éviter de m'échanger mon bouquet contre un autre bouquet, le fleuriste a trouvé mes lys en bon état d'usage.
Il a confirmé que mes lys allaient s'ouvrir.
" Revenez dans cinq jours ! S'il ne sont pas ouverts, pas de souci !" a-t-il affirmé, sûr de lui.
J'attends donc.
Ce matin, un lys vient de s'ouvrir.
J'ai l'impression qu'il sera le seul et s'est ouvert pour se suicider...

En partant, je vais ressortir mes lys et les porter comme une offrande à ce commerçant mesquin.

Déjà que les fleurs coupées sentent le pétrole, qu'elles ne perdent plus jamais leurs pétales !
Il faut maintenant garder à vie des fleurs traitées qui refusent de s'ouvrir ?
Mais c'est quoi ce broll ?

Repost 0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 09:16

maison voisinejardin 2jardin 1
Ceux qui partent vers la Normandie.

Comme j'ai l'esprit qui vagabonde, je pense au redécoupage des régions.
Et je me dis que le manque de jugeote a encore frappé...
A croire que nos z'élites zélées, qui n'ont qu'à appeler leur chauffeur pour aller où ils veulent et ne sont éloignées de rien sauf du peuple, soufflent des idées folles à celui qui n'a plus d'idée.

Ça va sans aucun doute causer une nouvelle montée du chômage dans des régions qui n'ont pas besoins de ça.
Eloigner les patients des hôpitaux, de la poste, des tribunaux.
Tous ces services seront  trop nombreux dans un coin, absents dans les autres.
On se trouvera avec administration qui va promener ses administrés d'un bout à l'autre d'une immense région.
Belle pagaille en perspective...
Remplacer des fonctionnaires peu payés mais utiles et vivant au moins dignement par des chômeurs indemnisés et se sentant réprouvés. Quelle belles économies en perspective !
 

Enfin... Hier, je suis allée voir mes petites filles.
Paris ne me manque pas et j'ai d'autres moyens que le train pour y aller.
Pas la voiture, non, je trouve que la voiture m'achevera les bronches alors je prends le bus.

Merveille monopolise son grand-père, dit à sa petite soeur qu'elle doit aimer son papy.
Mais elle se garde bien de le prêter.

La petite se met debout et, trop confiante dans sa solidité, s'applaudit et du coup se retrouve assise sur un de ses nombreux jouets...
Je pense que dans deux mois, Merveille n'aura plus qu'une solution pour échapper à sa soeur : Squatter la mezzanine...

Hier, il faisait beau, mes petites filles sont les plus belles.
Que demander de plus ?

Repost 0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 09:25

Non, je n'ai pas eu de commentaire plus c... que d'habitude.
Bon, il y a bien une commentatrice qui s'écoute écrire.
Je suis d'accord, elle a une écriture fluide mais ce n'est même pas Musso...

Je crois que je souffre de lassitude, je regrette de ne pas tout écrire.
Je ne mens pas.
Je ne dis pas.

Alors j'ai trouvé la parade.
J'ai ouvert un blog, fermé aux commentaires, où j'écrirai pour moi.

Ici, je continuerai à soutenir les grévistes de tout poil.
Ceux qui font que je ne vais pas à Paris.
Ceux de Pôle Emploi, alors que je suis à la retraite.
Les intermittents du spectacle car ils me permettent d'écouter la radio.
Ceux de la poste dont on ne parle pas.
Ceux qui souffrent tellement au travail et en finissent par se suicider et qui n'ont comme épitaphe que "Il faut que cette mode du suicide s'arrête ! "

Et je continuerai à dire que je n'aime pas le foot et que si la France doit faire des économies, elle doit commencer par le salaire des joueurs.

Je continuerai à écrire que notre classe politique, toutes tendances confondues, est d'une bêtise et d'un égoïsme crasses.
Que les rares fois où j'écoute les infos, je n'entends parler que d'argent ou qu'on vient encore de vendre un fleuron Français à un émir ou un fonds de pension.

Je continuerai à écrire que nos hommes politiques sont lâches.
Ils accusent Bruxelles alors qu'ils n'usent pas du droit de veto qui leur permettrait de s'opposer à des régressions.

Si j'avais encore du souffle, je serai dans la rue pour soutenir tous les grévistes !
Je trouve que la France est devenue très petite bourgeoise.
Non, vous n'êtes pas pris en otage, vous êtes juste un peu gênés parce que certains se battent pour éviter qu'on retourne au 19ème siècle.

Vous voulez vraiment que je continue à écrire ?

Repost 0