Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 10:45

Hier Papy a conduit Merveille à l'école, elle ne commence qu'à neuf heures mais elle finit à midi.

Nous devions la faire déjeuner mais le vendredi, c'est le jour des livraisons chez nous.
Notre réfrigérateur était désespérément vide, alors, nous avons "couru".
Papy a dit "on va au noich ?", oui, Papy ne cause pas toujours beau la France.
Merveille a demandé "c'est quoi le noich ?".
J'ai expliqué à Merveille "c'est le restaurant chinois."
Et nous avons conduit Merveille au restaurant "chinois-janponais".
Un faux japonais tenu par d'authentiques Chinois.

Merveille a été ravie.
Bon nous sommes arrivés un peu en retard à l'école mais pas les derniers.
Je le sais, j'ai croisé des retardataires...

A quatre heures et demie, Papy est retourné chercher Merveille.
Nous avions oublié son infâme lapin, je précise que Merveille est toujours à la maternelle, et propose aux fâcheux qui voudraient que tous les enfants grandissent au même rythme de passer leur chemin.

Elle est rentrée chez elle alors qu'elle ne voulait pas partir, mais l'appel du Doudou a été le plus fort.

J'aime bien les journées Merveille.cabane

Repost 0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 10:14

Anne-Frank

 

 

J'ai déjà écrit que lorsque j'étais jeune, je lisais et relisais Anne Frank.
J'étais devenue Anne Frank.
J'étais Anne Frank.

Je suis allée à Amsterdam pour voir sa maison

J'étais prête à contribuer au sauvetage de l'arbre.
Arbre qu'elle voyait de sa fenêtre.
Arbre aujourd'hui mangé par la pollution.

Je savais que l'édition que j'avais lue, le Livre de Poche, avec sa couverture bleue, était une version expurgée.
Le père d'Anne Frank avait censuré sa fille, ses prises de bec avec sa mère et son amour pour Peter.
En 1947, année de la première publication, on ne parlait pas de la sexualité des adolescents...
Il a fallu attendre 1989 pour qu'on en publie la version intégrale.

Alors hier, lorsque j'ai vu son journal, Anne Frank a refait surface et je suis revenue avec son journal.
Je serais de nouveau Anne Frank pour quelques jours...
 

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 10:34

Avec l'accord de sa mère et pour une fois, une Merveille fatiguée qui "fait un petit repos"...jeanne calme

 

Repost 0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 09:27

 

 

Madame Bovary

Pour tomber, elle tombait hier, et en rafales !
Elle ne tenait pas trop mais il m'en reste un peu sur mon mini-balcon.

Hier, j'avais rendez-vous chez le dentiste, j'ai déménagé souvent et la première chose que j'ai dû faire à chaque fois, c'est trouver un dentiste.
Hier je serais bien restée au chaud mais je n'avais aucune excuse plausible...

Alors, bottes aux pieds, couches de vêtements, j'ai accompli mon devoir.
Pour n'y rester qu'un quart d'heure à peine.
J'y vais depuis des mois.
Bien sûr, il prend son temps mais ça me convient.
C'est le seul dentiste que je connaisse qui porte toujours un masque et qui change de gants chaque fois qu'il change de patient.
Non seulement il évite de se contaminer mais prend soin d'éviter la contamination du nouveau patient avec les germes du précédent...

La Merveille est sans doute à l'école aujourd'hui, les effets pervers de la cortisone se dissipant, elle est moins énervée et retrouve le sommeil.

Ne me remerciez pas pour cette note palpitante, j'ai pas grand'chose en magasin.

Ah si ! Juste un petit truc agaçant, la Bovary du Goût a envoyé un mail pour se plaindre, il ne lui a pas souhaité son anniversaire.
Si elle veut, je lui souhaite sa fête.
Avant d'aller la lui faire...
 

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 10:24

La photo de ma note d'hier est une photo prise par le Goût.
On ne peut pas être génial en tout, malgré ses convictions.

Cette photo représente la "tempête" de neige dans notre coin du 92, je ne sais pas pourquoi le Goût a fait la mise au point sur son index, fort beau d'ailleurs !!!

Aujourd'hui, il neige toujours, pas de voiture, pas de bus, la ville s'engourdit, mon cerveau aussi.balcon enneigé

Repost 0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 11:09

Hier, nous sommes passés voir Merveille, elle regardait un dessin animé, elle a réclamé un câlin de Mamie.

En gros, faire câlin à Mamie, c'est lui mettre sous le nez son lapin puant et recousu de partout, et rire parce que

vraiment ce lapin, c'est pas mon truc !

Puis la neige s'est mise à tomber.
L'Ours en a profité pour aller faire les courses.
Mon fils est grand.
Adulte, je ne sais pas trop...

Merveille a réclamé à manger.
Elle a compté les chips que son grand-père avalait ! La pingre !
Elle a mangé du saucisson avec des micro-morceaux de pain.
Elle a trois dents qui bougent, alors elle les ménage...

Nous sommes partis lorsque Merveille a été plus qu'en forme.
C'est à dire infernale.
C'est bien de n'être que les grands-parents, finalement.
On peut se sauver...

blizzard

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 10:10

Il fait froid en France, c'est normal, c'est l'hiver et, comme chaque année, la télévision nous montre des SDF.
Le SDF est devenu un marronnier, comme la rentrée des classes, les embouteillages et les départs en vacances.

Chercher un hébergement d'urgence n'est pas une mince affaire, un appel sur deux au 115 reste lettre morte.
Depuis de trop nombreuses années, les femmes et les enfants, exceptions auparavant, forment le gros de la troupe.

Je ne sais plus quel jour, je regardais les infos, avec le Goût il est impossible d'y couper, et un reportage attire mon attention.
Un homme, vit dans un deux pièces, pas le luxe, luste le nécessaire pour lui et son fils.
Il accueille pourtant un SDF, le loge, le nourrit et l'aide à retrouver la force nécessaire pour chercher du travail.
Il laisse la chambre à son fils et dort dans le salon avec son hôte.

Il ajoute qu'il fait ça parce qu'il a connu une situation proche, il a lui-même dormi six mois dans sa voiture.
Le froid, il connaît mais ne donne pas dans l'angélisme, il dit que c'est difficile de partager son espace vital, qu'il a déjà été volé, et qu'il ne donne jamais ses clefs, un minimum de protection est nécessaire.

Seriez vous prêts à le faire ?
Je sais déjà que je n'en suis pas capable et pourtant, je suis passée pas loin de cette situation mais nous avions de la famille et des amis...crise-copie-1.jpg

Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 10:02

Hier, à midi, nous sommes allés chez le pédiatre avec Merveille et son père.

Merveille, bien que pâle, avait l'air plus en forme, effet placebo ?

Il s'avère que Merveille a un tympan qui fait des siennes et ceci malgré trois prises d'antibiotiques.
Effet pervers de l'allergie, sans doute...
Merveille est donc à nouveau sous antibiotiques et, cette fois-ci, sous cortisone.

En examinant le carnet de santé de Merveille, le pédiatre a remarqué qu'elle souffrait de problèmes à répétition depuis quelques mois seulement.
Il a donc demandé à l'Ours si la vie de Merveille avait subi des changements marquants, un déménagement, un nouvel animal, un changement de moquette, quelque chose qui pouvait la perturber.

Sur le moment, l'Ours n'a pas trouvé, puis il a réfléchi et dit "Merveille ne voit plus sa mère, sa mère part très tôt et rentre très tard depuis la fin octobre". C'est à un tel point que dimanche même en ne travaillant que trois petites heures, il lui a fallu emmener Merveille avec elle pour la voir.

Grâce à la cortisone, Merveille ne dormait pas à plus de vingt-trois heures hier soir.

Le manque de sommeil lui a permis de de voir sa mère.
La cortisone, finalement, ça a du bon...

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:37

Depuis début décembre, Merveille est malade, scarlatine, allergies et depuis hier 39°.

Samedi, elle n'était déjà pas en forme, nous étions partis à Paris et nous sommes rentrés tôt, elle était fatiguée et s'est pratiquement endormie sur les genoux de son grand-père.

Ce matin, l'Ours a téléphoné au pédiatre, il n'a rendez vous que demain midi, il doit donner du doliprane à sa fille et attendre.

A l'époque où l'Ours avait presque 6 ans, le pédiatre le prenait toujours dans la journée, la fièvre est un symptôme.

Nous ne sommes pas médecins mais nous sommes capables de voir que Merveille est en petite forme...

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 09:38

Libraire dans le Marais dans les années 80, j'étais la seule libraire hétéro de mon trottoir...
Ma clientèle était gaie et gay.
Je garde un très bon souvenir de cette époque malgré la menace qui commençait à plomber mes clients-copains.
Le sida, "le cancer gay" comme titrait "Le Nouvel Observateur" commençait à en éclaircir les rangs.

Il faut pas croire que c'était si facile d'être gay, même à Paris et même dans le Marais.
Mes copains me racontaient leurs galères.
Eric, beau comme un dieu, que ses parents Versaillais avaient fichu à la porte très jeune lorsqu'ils l'avaient trouvé au lit avec un garçon.
Un autre, heureux de travailler dans une galerie, venait de Poitiers et ses parents sont morts sans jamais connaître son orientation sexuelle.

Tous auraient préféré une vie plus simple, on ne choisit pas ses parents, et pas trop ses préférences sexuelles.
J'ai toujours prôné le droit à l'indifférence plutôt que le droit à la différence. J'ai les yeux verts, c'est pas un choix même si j'aime bien.

Alors j'avoue que "le mariage pour tous", comme le "mariage hétéro", je m'en moque.
J'aimerais juste les mêmes droits pour tous, la possibilité d'hériter sans laisser le plus gros à l'Etat, le droit de toucher la retraite de son conjoint, l'égalité devant la loi, en somme.

Quant aux manifestants d'hier, qu'ils s'occupent de leur vie !
Manquerait plus qu'ils rendent la messe obligatoire !
Qu'ils laissent les autres vivre leur vie comme ils l'entendent.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article