Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 10:32

Hier, j'avais rendez vous chez le dentiste, il est presque content de mes gencives.
Les choses sérieuses vont donc commencer.
Il a sorti son devis.
Dire que je rêvais de retourner à New-York.
C'est pas pour demain...

Mon dentiste accepte les "patients CMU", c'est suffisamment rare pour être signalé.
Evidemment, il va prendre sa retraite, il travaille à mi-temps et c'est un luxe qu'il peut s'offrir.

Son expérience des "patients CMU" n'est pas totalement positive.
Les patients très désocialisés, ne se sentant soumis à aucune obligation, ne sont pas sérieux. Ils prennent rendez-vous puis, un jour de rage de dent, vont à l'hôpital, ne préviennent pas, ne téléphonent pas.
Ils commencent un traitement, ne souffrent plus et reviennent à la prochaine rage de dent, disent au praticien qui le leur fait remarquer "c'est pas grave, vous n'avez qu'à compter une consultation, de toute façon on ne paie pas", difficile de venir en aide à son prochain.

L'Eglise, elle, a tranché ! La pauvreté ne s'installera pas chez elle.
Charité bien ordonnée, c'est le cas de l'écrire, commence par la poignée de bonnes soeurs du Bon Secours qui  possèdent encore près d'un demi-hectare au coeur du VIème arrondissement.
Elles n'acceptent d'héberger personne (source Canard Enchainé), les sans-abris vont pouvoir mourir tranquille...
Dieu reconnaîtra les siens...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:24

famine-inde.jpgOuf ! il y a ça:80_3m.gif

 

 

 

 

C'est quoi un très pauvre en France ?
C'est quelqu'un qui "vit" avec 642 € par mois, c'est pas beaucoup.
Vous qui commencez à penser aux fêtes, vous feriez quoi avec 642€ ?
Ils sont deux millions à se poser la question.

Ils sont environ neuf millions à vivre avec 942 € par mois.
Soit ~14% de la population française.
Des nantis vous dis-je !!! 
Vous ne les connaissez pas, et lorsque vous les croisez, vous ne les regardez pas...

Heureusement, la grande distribution a pensé à eux !
Merci Carrouf et autres grands distributeurs !
Vous savez bien, ceux qui s'installent en Inde.
Il faut dire que les pauvres sont nombreux là bas, le marché est donc ouvert...

Le pauvre mange mal donc il est gros, c'est sa faute.
Du coup, l'agro-alimentaire a pensé à lui : Des mini portions.
Le pauvre a encore faim mais il a l'impression de faire des économies.
Des soupes trop salées de 30 centilitres et cerise sur le gâteau, l'emballage comestible !
Le pauvre ne paie pas d'impôts, donc il ne doit pas produire de déchets !

Quant à la pétasse qui vient de sortir un livre qui se vend comme des petits pains, je lui ferais bouffer son livre et ses recettes à vie.
Cette ..., bref, elle utilise des épluchures de légumes, des trognons de pommes, et nous mitonne un couscous végétarien avec des noyaux d'olives.

J'espère que je ne vous ai pas coupé l'appétit...
 

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 09:10

Ce matin, je demande à l'Homme " Qui a gagné ? Copé ou Fillon ?"

En fait, je m'en moque, je fais un rejet de la politique, je dirai même que la politique me donne des boutons.

Et j'apprends, en écoutant la radio, qu'ils ont gagné tous les deux.

Les politiques français nous préparent à de grands moments de solitude devant l'urne....

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 10:41

Ça ne nous regarde pas mais, lorsque je suis dans un bus et que ce dernier me lâche au milieu de nulle part pour laisser passer un convoi présidentiel, je ne peux m'empêcher de me demander "C'est quoi un Président normal ? ".

Lorsque je suis, comme hier, dans un bus et que ce bus me lâche au milieu de nulle part à cause des manifestations anti-mariage gay, ça m'agace et je me pose des questions.
Les gays ont déjà le droit de se pacser alors pourquoi les empêcher de se marier ?
Surtout, cela ne nous regarde pas...

Lorsque je suis, comme hier, dans un bus et que ce bus est coincé dans les embouteillages parce que des couillons manifestent contre Israël alors qu'ils n'ont jamais fichu les pieds là-bas et qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent, ça m'agace.
Malgré tout, je considère que ça ne me regarde pas...

Lorsque les Syriens se font tuer par d'autres Syriens et que personne ne bronche, ça m'agace.
Je me demande "Des Arabes tuant d'autres Arabes, c'est moins grave que des Israéliens tuant des Arabes ou des Arabes tuant des Israéliens ? "

Ah c'est vrai ! J'oublie la petite musique, peut-être qu'un Palestien vaut plus cher qu'un Syrien...
Il me semble pourtant, c'est le même sang qui coule...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:55

La casherout ne passera pas par moi ! Et ce ne sont pas les trois bagels au saumon qui me feront changer d'avis.

La Merveille visitera la Grande Ga
lerie de l'Evolution la prochaine fois.
Elle a voulu commencer par la ménagerie, elle a couru, elle a suivi son grand père partout, elle a voulu un goûter copieux.

Elle nous a montré les deux capucins, a couru vers les panthères, n'a pas vu le vivarium, sa grand mère n'est pas fan de serpents.

Elle a vaguement dormi sur mon épaule au retour, je me suis endormie sur le Libé.

Et la Tornade arrive demain...

cabane

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 09:55

J'adore ma ville même si je suis exilée en banlieue.
Même si je ne suis pas loin des enfants.
Aujourd'hui, nous irons au Jardin des Plantes avec Merveille.
Papy lui montrera des dinosaures, lui expliquera comment nous descendons de l'arbre, puis du singe.
Pendant ce temps-là, je lirai dans un café.
Les dinosaures, c'est pas ma tasse de thé.

Hier, nous sommes allés dans le Marais.
Le prétexte ? Récupérer un chéquier neuf.
En fait c'était surtout pour arpenter ma ville.
Aller pester contre des financiers qui essaient de transformer le BHV en Bon Marché.
Evidemment, ils courent à l'échec mais, comme toujours, c'est le personnel qui va payer l'addition.
Il n'y a déjà plus de rayon musique et la librairie a rétréci comme peau de chagrin.

Un petit tour devant mon ancienne banque, "le clou", "chez ma tante", la banque qui a viré ses clients et qui aujourd'hui organise des expositions dans ses locaux.
Là aussi, c'est le personnel qui a payé les pots cassés...

Un passage par la rue Rambuteau pour acheter la baguette.
S'apercevoir qu'un grand salon de coiffure est devenu un bazar à "shtuyot".
Des machins chinois au prix de l'or. Eh oui ! Il faut les payer les loyers dans ce coin de Paris.

Rencontrer aussi une des dernières commerçantes que nous connaissons, échanger des nouvelles, reconnaître que nous nous étions bien amusés dans ce quartier.bouquet.jpg

Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 09:46

Depuis le coup de la moutarde, je faisais la tête à l'Ours, oui je suis grande voire blette mais je montre mon intelligence en faisait la gueule.

Manou avait téléphoné, elle me connaît, pour essayer d'arranger les choses. J'avais campé sur mes positions.
L'Ours n'est pas serviable, un point c'est tout !

C'est d'ailleurs vrai que l'Ours n'est pas serviable sauf dans les cas graves.
Bon on n'a plus souvent besoin de moutarde que de visites à l'hôpital.

Alors dimanche, JJF a envoyé sa botte secrète, elle est arrivée avec Merveille.
Une Merveille qui venait de se faire couper les cheveux.
Plus de couettes à la Fifi Brindacier !
Un carré de vraie demoiselle.

Mon coeur de glace a fondu. Surtout que Merveille, fine mouche, m'a demandé si j'avais, comme elle, des problèmes avec son père...

Je n'ai pas voulu lui dire que j'en aurai jusqu'à la fin, la mienne...
fleurs du samedi 2

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:40

Les débutantes

Il m'arrive de vous parler d'un livre.
Habituellement, je vous parle d'un livre que j'ai aimé, que j'ai eu du mal à lâcher.

Aujourd'hui, je suis dubitative, d'abord je n'ai pas fini ce livre, ensuite je ne sais pas quoi en penser.

Pourtant, le début était prometteur, les années d'université de quatre jeunes femmes.
Seulement, c'est une université exclusivement féminine.
Et choisie de ce fait par de nombreuses lesbiennes...

Vous connaissez toutes le côté américain "tout doit rentrer dans des cases", donc lorsqu'on est lesbienne et juive, faut militer dans une organisation de lesbiennes juives, et ça, ça me chiffonne un peu.

Je sais ce qui ce qui me gêne, je n'aime pas les cases.

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 09:31

C'est un Président normal, de droite comme les autres.
Ne jamais se fier aux étiquettes...
Regardez vos pulls, ils se transforment parfois en brassière...

C'est un Président normal, de droite, Bruxelles est contente, le FMI le félicite, le MEDEF aussi.
Et moi, et moi, et moi ?
Je me sens trahie, pas plus ni moins que d'habitude.

Juste encore moins d'oseille, d'artiche, de maravédis, de blé, de pognon, de fraîche, de maille, de thune.
La politique, je la mets maintenant avec les revues.
Dans les toilettes...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 10:32

Hier, nous sommes partis nous promener du côté de mon enfance.
Pas par nostalgie, plutôt par paresse, c'est le quartier le plus facilement accessible de l'endroit où j'habite, j'ai toujours du mal à écrire "ma banlieue", ça passe mal.

C'est un quartier qui change peu, des boutiques nouvelles, vides, des brasseries, pleines, des restaurants casher, des boucheries casher et même une "librairie casher", on se croirait parfois rue des Rosiers, hormis le fait que les immeubles sont nettement plus bourgeois et moins anciens.

Nous voila, rue Poncelet.
Je sais que je ne retrouverai pas "Les Magasins Réunis" mais je retrouve plus que ça. Je retrouve mon arrière grand-mère, le Goût est patient, il me laisse radoter.
Il sait aussi bien que moi où j'achetais les oeufs de mon arrière-grand-mère.
Il sait que les marchandes de quatre-saisons ont disparu

Il sait aussi que la librairie a fermé depuis peu...

Mon oeil est attiré par une affiche, un appel de la mairie du 17ème.
Un appel à la solidarité envers ses voisins. Comme partout, la population vieillit, on ne connait plus ses voisins, pas question d'aller chercher des oeufs chez Madame XXX, on n'oserait plus, alors on souffre en silence.
Et puis un jour on meurt, en silence aussi.
Discrètement, sans déranger ses voisins.

Il faut parfois des années avant de découvrir un mort assis dans son fauteuil devant sa télé. Tout est si simple, on paie par prélèvement donc personne ne s'inquiète. Je me suis dit que le monde avait bien changé depuis mon enfance, et pas en mieux.
Les appartements sont certes plus confortables mais la chaleur humaine a disparu.

C'est aussi comme ça dans ma banlieue.
Ne manquent que les affiches chez les commerçants...

café noir

Repost 0