Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 09:23

La Tornade est partie faire son pélerinage annuel.
Mais non ! Elle n'est ni à la Mecque, ni à Jérusalem, ni à Lourdes.
Non, la Tornade est aux States...

Elle devait rentrer hier et reprendre le travail aujourd'hui sauf que son portable ne répond pas, il nous dit que nous ne pouvons pas la joindre et elle ne répond pas aux mails, et comme je note tout sur des petits papiers que j'égare, je  ne peux appeler chez elle...

La Tornade commence toujours son pélerinage par Washington, elle y retrouve ses amis car elle a longtemps travaillé là-bas.
Ensuite, elle visite le pays. Cette année, elle a choisi la grosse pomme.
D'où notre souci...

Cette note n'a plus aucune importance, elle est au téléphone avec le Goût...P9260189

Repost 0
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:17

Hier, Merveille passe à la maison avec son père, le fils doit bidouiller l'ordinateur paternel.

Merveille se pend  à mon cou.
Décide de jouer a des jeux de filles sur mon ordinateur.
Elle trouve difficile de creuser une citrouille avec une souris d'ordinateur.
En fait, elle est paresseuse comme une couleuvre et accepterait volontiers que je creuse à sa place...

Merveille annonce qu'elle ne veut plus me quitter.
Décidément, cette petite devrait faire du théâtre.

Son père l'appelle mais elle est déjà partie chercher ses jouets dans la chambre.
Elle veut rester, je refuse.
Sa mère rentre si tard du travail qu'elle ne voit sa fille que les week-end, il n'est donc pas question de l'en priver.
Merveille fait la moue trois secondes, m'embrasse.
Elle pique un stabilo triangulaire à son grand père et court dans le couloir derrière l'Ours : "Papa, Papa ne n'oublie pas".

Et dire qu'elle ne voulait plus me quitter il y a à peine une minute...baluchon

Repost 0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 09:37

Edward-Hopper_LIGHTHOUSE_HILL.jpgEdward-Hopper_PEOPLE_IN_THE_SUN.jpgJ'aime Hopper, c'est aussi simple que ça.
Je ne vais pas parler du "peintre de la solitude". Je suis une pessimiste-gaie et je pense toujours que ces hommes ou femmes seuls ne vont pas le rester très longtemps...

Le coupe-file du Goût est très efficace mais j'ai eu l'impression que le jour choisi, par hasard, était un bon  jour, pas de bousculade dans les salles, j'ai aimé les aquarelles, l'Homme lui a préféré les toiles, son Amérique rêvée.

Il tombait un petit crachin, un arrêt dans un café, un café gourmand qui portait correctement son nom pour une fois, malgré l'inévitable macaron. Englouti sans délai par le Goût.

Nous sommes rentrés en parlant littérature, il faut dire que les Editions Rivages, crées par un ancien de chez Seuil, ont familiarisé une génération de lecteurs avec Hopper.
Nous avons évoqué "Les Nourritures Terrstres"...

 

Hopper-Bye-Bye.jpg

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 09:56

P9190133Le Goût n'aime pas les réseaux sociaux mais ses soeurs, oui.

Il faut croire que le téléphone est devenu un outil désuet et qu'il faut passer par un machin qui laisse des traces partout pour apprendre que sa petite soeur est toujours à la campagne.
 
FB est pire qu'une limace dans une salade...
Le Goût, invité sur le réseau par une de ses trois soeurs, commence par refuser mais comme il a parfois l'impression, depuis la mort de sa mère, d'être devenu fils unique, il finit par céder.

Et là FB, alors qu'il a donné un nom fantaisiste, commence à lui demander s'il veut être amis avec toutes les personnes de sa vie, la vraie.
Et même avec un homme politique connu avec qui il a seulement échangé quelques mails peu amènes.

On finirait presque par regretter les concierges de notre enfance.
Au moins elles ne vous volaient pas votre
carnet d'adresses...

Repost 0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 09:38

Hier, je suis allée chez mon généraliste pour lui montrer ma magnifique radio, il me parle rhumatologue et podologue.

J'avais une rhumatologue que j'aimais beaucoup.
Je suis allée la voir à mon retour à Paris. Là, point de magie, un contact plutôt froid...

Je demande donc à mon médecin de me conseiller un autre praticien, réponse du Monsieur à la Dame : "J'en connais un mais il va prendre sa retraite".

Ma dentiste préférée, l'ancienne, a pris elle aussi sa retraite
Je ne peux hélas, aller à Caen revoir le dentiste qui me convenait si bien.
Mon nouveau dentiste, lui, a l'âge du Goût et ne travaille qu'à son rythme.
Pas effréné le rythme...

Le dermatologue car j'en ai aussi besoin, a eu la bonté de m'accorder un rendez-vous pour la fin novembre, je serai une de ses dernières patientes.
Devinez... Oui ! Lui aussi prend sa retraite fin novembre !

Mon généraliste m'affirme que la courbe des départs va s'accentuer jusqu'en 2017, qu'il va être de plus en plus difficile d'accèder aux soins.

Et l'on dit que gouverner, c'est prévoir.P9200161

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 09:47

Depuis que Merveille va à l'école, elle parle à ses parents de J., c'est vrai qu'il est mignon ce gamin.
C'est celui qui était toujours sur la chaise des punis. l'année dernière.

Cette année, ils ne sont pas dans la même classe, ils ne s'aperçoivent qu'à la récréation et, déjà les filles jouent avec les filles, pendant que les garçons embêtent les filles.

Merveille raconte à son père que J. s'échappe un instant du groupe des garçons, va la voir et lui dit "On ne se voit plus..."

Et le père de Merveille de demander "Et alors ?"
Merveille, levant les yeux au ciel "Je n'ai pas pu répondre... J'étais trop bouleversée..."

Ca promet....P9190131

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 09:40

Par période, je me souviens de mes rêves.
Même après m'être levée puis recouchée, je me rendors et mon rêve reprend.

En ce moment, je ne rêve que d'immobilier, je n'aurais pas dû lire si rapidement "Dessine-moi un parisien" !

Cette nuit, le premier rêve était une leçon de morale.
Pour résumer, j'avais un toit sur la tête, plutôt confortable et j'osais chougner.

Ensuite, je me trouvais chez des amis, dans la vraie vie, ils ont un appartement immense à Paris, sur deux niveaux, la salle de bains de la chambre d'amis ressemble à celle des hôtels de luxe.

Ils avaient déménagé pour un grand loft, plutôt une ancienne usine, et leur cuisine était immense, jaune, un jaune un peu orangé, avec des meubles massifs très années cinquante.

Je devrais arrêter la lecture de certains magazines...P9200157

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 10:20


    I-love-rien--I-m-parisien
L
e soir, j'ai toujours des idées de notes, elles se mélangent puis la nuit passe et le lendemain j'ai tout oublié.
Cette nuit, j'ai rêvé que j'habitais une HLM dans un quartier de Paris que je n'aime pas du tout, la scène était très bariolée, il semblerait que je veuille bien retourner à Paris mais pas n'importe où...

J'avais en tête une note sur la diététique.
Le saucisson, que d'habitude je n'aime pas, m'attire irrestiblement !
Les petits gâteaux à la noisettes aussi,.
Bilan plus d'un kilogramme pris dans la semaine...
Un luxe que je ne peux pas me permettre.

Je voulais également vous parler d'un livre conseillé par une amie "Dessine-moi un Parisien", il semblerait qu'on peut résider en banlieue et être toujours un Parisien.

J'avais d'autres petites choses dans ma besace, elles referont surface un jour, peut-être...

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 10:26

P9270215Je n'ai aucune mémoire ou alors elle est sélective, toute nouvelle histoire d'amour annule et rend caduque, la précédente.

Bon d'accord, même si ma plus belle histoire d'amour, c'est lui, nous sommes quand même un vieux couple, complice, de gôche, enfin moins depuis que François nous pique le peu que nous avait laissé Monsieur Sarkozy 1er du nom.

Il n'empêche, je commence à en avoir assez de lire les histoires d'amour du Goût, qui chaque matin, pour faire passer la pilule, me jure qu'il n'aime que moi.

Je n'aimerais pas qu'une nouvelle (ancienne) conquête du Monsieur refasse surface, ça finirait par faire mauvais genre.

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 09:39

Non, ne rêvez pas, vous n'êtes pas sur le blog du Goût, je ne vais pas me lancer dans le récit de mon premier amour.
Je n'ai pas de mémoire...

Je vais vous raconter mon premier voyage à Londres, avec mon amie d'enfance, celle que j'ai rencontrée quand j'avais quinze  ans.

Elle voulait quatre enfants, elle les a faits, elle voulait deux garçons et deux filles. Dommage, elle n'eut qu'une seule fille. Elle a toujours le même mari, celui que j'ai croisé la semaine dernière.

Pour ce premier voyage en Angleterre, nous sommes arrivées le 24 décembre à Londres. C'était la période la moins onéreuse pour nos bourses plates. Londres, à cette époque, était encore ce pays bizarre où les pubs ouvraient tard, où les femmes n'y étaient pas admises et les pourboires interdits.
C'était le le soir de Noël, les Anglais étaient tous chez eux en train de déguster le Christmas pudding...

Nous étions censées parler anglais, enfin, on le croyait, nous nous sommes retrouvées dans un restaurant chinois.
Je crois qu'ils ont eu pitié de nous, le repas fut vite expédié, ils voulaient fermer pour fêter Noël. Nous avons donc dîné de riz, on savait dire "raillse", et d'une glace. Bon, il neigeait mais nous ne savions pas prononcer autre chose...

Retour dans la neige et le froid dans le bed and breakfast minabl
e.

Le prix était notre premier critère de choix.

P9200152

Repost 0