Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 14:16

Si les grévistes sont moins nombreux, pourquoi je n'ai pas un seul train qui passe dans mon coin.

 

Propagande, c'est pas beau Monsieur Valls de mentir...

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 09:41

Mon premier blog a disparu dans les limbes de la toile et je n'ai même pas pensé à l'aspirer.
Ce n'était pas une oeuvre, je n'ai pas cette prétention, c'était une période de ma vie.

Le deuxième, je vais demander à l'Homme de l'aspirer.

Et celui là, je me pose la question de son utilité.
J'écris souvent pour me souvenir des bons moments avec mes petites filles.

Ou faire part de mon indignation.

Ce n'est pas non plus une oeuvre littéraire mais je l'aime bien, j'ai envie d'arrêter ou de continuer en privé.

Je dois dire que les clans sur la toile et les commentaires anonymes ont eu raison de ma patience qui n'est pas légendaire.

Repost 0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 10:00

ménagère des années 60

Hier matin, Merveille a accompagné son père à la kermesse de son ancienne école maternelle.
Son père avait été désigné volontaire d'office pour s'occuper du buffet.
La petite soeur était là, avec lui.
Leur mère était partie travailler.
En ce moment, JJF travaille pratiquement sept jours sur sept pour la "Fashion week".

Alors, l'après midi, nous avons emmené Merveille à la fête de son coin.
On trouve surtout des manèges, des cochonneries à manger, mais Merveille a voulu des cerises, elle a planté, au moins une quinzaine de cerisiers.

Elle a couru, grimpé, sauté, dansé et nous l'avons ramenée plutôt fatiguée.

Un moment, je lui faisais un câlin, sa soeur était sur les genoux de Manou.
On dirait bien que la jalousie n'est pas à sens unique...
La petite a réussi à passer d'une grand mère à l'autre et à battre des mains.
Oui, cette petite est toujours satisfaite d'elle-même.

Lorsque j'ai expliqué à Merveille que sa soeur était jalouse, Merveille a eu un large sourire. Surtout lorsque j'ai confirmé que les beaux jours allaient bientôt se terminer pour petite soeur.
Son père commence déjà à partager plus équitablement ses remontrances...

Repost 0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 09:32

Avant, je lisais chaque jour et je lisais plusieurs journaux le jeudi, jour des livres dans la presse.

Aujourd'hui, je ne lis pas le journal tous les jours.
Je trouve que 1,70€, ça devient cher pour quelques pages, pas toujours intéressantes.
Les journaux en crise prennent trop souvent leurs infos sur le Net.
On lit donc des infos qu'on a lues la veille et d'une fiabilité douteuse...

Je lis néanmoins que Bouygues Télécom va licencier 1516 personnes, le tiers de ses effectifs.
Et pas parce qu'il fait des pertes, non, juste pour satisfaire l'actionnaire.

Véolia idem, Vivendi, Auchan, Goodyear, IBM, La Redoute, etc.
Chaque jour des usines ferment, des ouvriers pleurent, le chômage croît.
Que fait le patronat opulent ? Il geint.
Il fait comme les enfants, il pleure mais il grossit...

Si vous trouvez normal que vos enfants travaillent gratuitement pendant des années, cette note n'est pas pour vous.
Si vous trouvez normal qu'Amazon, je ne commande pratiquement plus en ligne, maltraite ses employés, cette note n'est pas pour vous.
S
i vous trouvez normal que le retraité qui a cotisé pendant 40 ans se voie privé de revalorisation pendant un an et demi, cette note n'est pas pour vous.

Je n'aime pas cette société qui vend des biens qui ne lui appartiennent pas.
Je n'aime pas cette société qui fait un procès à un curé qui ne fait que son devoir, accueillir les plus pauvres.
Je n'aime pas cette société qui laisse mourir aux urgences les plus vieux d'entre nous.

Nous aimons nos enfants alors pourquoi laissons nous des incapables nous diriger ?
Je ne parle pas de couleur politique.
Je parle de gens qui ont tous été dans les mêmes écoles, qui sont soignés au Val de Grâce sans qu'on songe à leur demander leur carte Vitale et qui ne paieront jamais rien de leur poche.
 

Ils sont si loin de nous qu'ils ne se rendent même pas compte des conséquences sur notre vie de leurs décisions imbéciles.

Repost 0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 09:16

Printemps.jpg
Hier, j'avais rendez vous avec une blogueuse à Paris sauf que je n'avais pas de train.
Enfin j'exagère, j'avais un train toutes les heures...

En plus, cette cochonnerie de virus appelé "symptôme grippal" par mon médecin, lançait une nouvelle offensive.
Un petit 38°8 le soir et une petite forme le matin.

Je traîne cette  cochonnerie depuis la dernière visite de la Tornade.
Le Goût, par solidarité, tousse aussi mais il jubile, pour l'instant, il échappe au néphrotest.
La crève et les mesures ne font pas bon ménage.

Ce matin, je n'entends toujours pas les trains mais ne vous méprenez pas, je soutiens cette grève  et j'en espère même d'autres.
Ça fait trop longtemps qu'on se laisse tondre la laine sur le dos !

Je me souviens des grèves de mon enfance.
Le métro ? C'était grilles fermées.
L'électricité ? Coupée .
Même la nuit tombée.
L'usager ne se sentait pas "pris en otage", il faisait avec et il profitait  des avancées sociales obtenues.

Ce que je trouve le plus drôle, c'est que le Français se réveille avec un Président "socialiste" qui ne satisfait que 15% des Français.
Un record du genre mais qui ne profite pas à l'UMP qui chute.
Les maisons cachées de certaines, les comptes cachés de certains.
Les poches pleines de quelques uns et les poches vides de la  majorité ne nous poussent guère à apprécier la politique...

Repost 0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 08:44

Ballon_foot.jpg

On a commencé par les Jeux Olympiques d'hiver puis des machins genre "coupe de la Ligue", Roland Garros où Nadal a gagné et maintenant on nous casse les pieds avec un ballon !!!

Pendant que les Brésiliens crèvent de faim, on construit des stades et des hôtels pour que quelques pékins gagnent des sommes astronomiques à courir après un ballon.

L'autre jour, je passais devant l'hôtel Concorde à Saint Lazare, j'y vois un embouteillage de voitures de luxe.
C'était pour le rugby, sport qui n'avait guère été touché par la corruption mais apparemment ça vient.

Après le ballon, on va avoir le vélo et les cris des commentateurs qui passeront par les fenêtres ouvertes.

Les Romains disaient déjà "Panem et circenses", "qu'on leur donne du pain et des jeux".
Au prix où sont payés les joueurs, on aura bientôt plus que les jeux...

Repost 0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 09:16

Comtesse-de-Segur.jpgchambre-comtesse-segur-.jpg
C'est facile de mentir sur un blog, c'est facile de s'inventer une nouvelle vie.

Aujourd'hui, je suis une autre, j'ai abandonné une carrière lucrative, notez le sacrifice, pour m'occuper pleinement de mes quatre enfants.
J'ai quitté mon appartement parisien pour retaper une vieille maison du côté de Bordeaux.
On a des principes dans la famille...

Mon mari, cadre supérieur, dans une grosse entreprise fait l'aller et retour chaque jour pour rejoindre sa nichée.
Il faut dire que mes gâteaux maison, mes confitures cuites dans un chaudron à l'ancienne retiennent le petit mari avant qu'il ne regarde d'autres femmes.
Celles qui achètent leurs gâteaux chez le pâtissier et profitent de leur temps libre pour se cultiver.

Mes quatre enfants sont élevés dans la religion.
Il est important de créer une distance entre eux et moi.
Ils me voussoient, et j'envoie l'aînée changer les bandages de notre femme de ménage car ses varices choquent mon sens de l'esthètique.

Ma vie est un conte de fée.

Vous voyez, c'est simple.

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 09:38

le squatteur
A dire vrai, je ne savais même pas que ce lundi était un jour férié.
Depuis que je ne travaille plus, je ne fais plus attention au calendrier.
D'ailleurs, pourquoi faire attention au calendrier ?
A part quelques petits commerçants, tout est ouvert.

Elles sont loin les trente glorieuses...
Lorsqu'on a la "chance" d'être salarié ces temps ci, on zappe les jours de congés.
JJF, à peine remise d'une crise d'asthme qui l'a conduite à l'hôpital, a travaillé hier et travaillera jusqu'à pas d'heure tout le mois de juin.
Pour le même salaire...

Hier, il pleuvait comme il pleut encore aujourd'hui, il fait lourd.
J'hésite à aller voir "Paris 1900".
Il serait plus judicieux de remplir le réfrigérateur entre deux averses.

J'ai remplacé le bruit des voitures par celui des tondeuses.
La maison voisine, achetée au promoteur de notre immeuble par une salariée de l'agence qui nous a loué notre appartement, n'a même pas le temps de voir l'herbe devenir grasse.
Sa pelouse est tondue toutes les semaines par une entreprise qui tond le même jour notre minuscule jardin.
Je ne peux m'empêcher de penser que si nos charges sont si lourdes, ce n'est pas par hasard.
Nous aussi, nous sommes tondus...

Repost 0
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 09:33

cadenas-du-Pont-des-arts.jpg
Hier il faisait très chaud, les fenêtres étaient ouvertes.
Il n'y avait pas un souffle de vent.
Les voilages, légers, ne bougeaient pas.

Le chat du voisin avait passé la journée chez nous.
D'approche en approche, il a fini par s'installer sur mon lit.
Il m'arrive même de le croiser la nuit.
Il fait chaud comme en plein été.
Le bébé d'à côté pleure alors le chat choisit le calme.

J'étais en train de lire lorsque l'orage est arrivé.
Violent l'orage. La grêle a haché les feuilles des arbres mais, dans notre coin, les toitures ont eu l'air de résister.

Ce matin, il fait toujours lourd, l'orage reviendra dans la journée.

Une grille de la passerelle des Arts s'est détachée, les cadenas y sont pour quelque chose.
Mais quel symbole ! Un cadenas pour affirmer son amour !
C'est le genre de symbole qui me fait prendre la fuite...

Repost 0
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 09:57

Aquarelle-3-Carl-Larssen.jpgAquarelle-2-Carl-Larsson.jpgAquarelle-1-Carl-larsson.jpg
Pas la Reine, qui m'empêche de me rendre dans mes quartiers préférés, mais l'exposition Carl Larsson.
C'était mignon. J'avais gardé un souvenir assez précis de "Ma maison".
Ce côté conte de fées, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, fête de Noël, pêche à l'écrevisse, punition.
Une famille parfaite...

Il ne fallait pas oublier que Carl Larsson était suédois et qu'un pays où il fait nuit six mois par an ne rend pas forcèment gai.
Le caractère de Carl, voila que je suis familière, le portait à la mélancolie.
C'est pour ça qu'il peignait le bonheur.
Pour y croire...

Ensuite, en cherchant le café, je suis tombée sur Courbet, deux jeunes femmes enlacées, une toile superbe, qui parle de sommeil.
Avec mon mauvais esprit, j'ai tout de suite pensé qu'elles reprenaient des forces.
L'amour entre femmes a toujours été un sujet qui plaît aux hommes...

J'ai trouvé le café, il faisait beau, il faisait trop chaud, les quelques tables étaient prises d'assaut, alors j'ai eu l'idée saugrenue d'aller place des Ternes à pied.

Je n'aime pas la chaleur et il faisait chaud à Paris.
La plus belle avenue du monde est laide et vulgaire.
Je voulais un café frappé mais dans un endroit agréable, pas dans un endroit où les touristes se font photographier avec les vendeurs de chez S..., les pauvres, faisant un show misérable pour attirer la clientèle.

Nous avons fini la soirée chez l'Ours, sur la terrasse.
Il faisait toujours chaud, les petites étaient belles, Merveille collait son grand père, Manou remplissait le verre du Goût.
Il avait soif.
Il a bu.
Oserais-je écrire un peu trop ?

 



Repost 0