Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 10:37

Hier, je reçois du courrier de toi. Chic me dis-je, je vais enfin avoir ma carte Vitale, que nenni, je recevrai sans doute ma carte Vitale à Pâques ou à la Trinité.

 

En fait tu m'écris  pour me demander de faire des économies. J'aimerais bien mais avec tout ce que vous me piquez les uns et les autres, j'avoue que j'ai du mal !

 

Indiscrète aussi, tu m'informes -ça je le sais, c'est moi qui avale ce cachet que je déteste-, que je n'en prends pas le générique et que désormais, si je ne fais aucun effort, tu te verras contrainte de me faire payer 89,68€ chez mon pharmacien.
Lequel devra me faire une feuille de soin, que tu me rembourseras un jour...

 

Ça c'est de l'économie ! Tu as inventé la carte Vitale pour éviter la paperasse qui coûte des sous et tu t'empresses de rétablir la paperasse pour éviter que ça te coûte des sous !
En plus tu compliques la chose, car sur la même ordonnance, la moitié des médicaments n'a pas de générique...
On voit là le truc qui sort d'un cerveau d'Enarque qui n'a jamais fait la queue à la pharmacie...
 

Je ne suis même pas sûre que cet Enarque paie ses médicaments, j'aimerais déjà avoir son forfait téléphonique et le même logement, mais au même prix que lui.

 

A force de faire des économies, tout augmente, sauf nos revenus, le rose est bien pâle cette année...

Repost 0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 09:12

Ras les babouches du politiquement correct.

 

Ras les babouches de devoir écrire lisse pour ne pas déclencher les foudres des bien-pensants qui sont surtout des mal comprenants, ceux qui laissent des traces mais surtout pas de mail.
Peur que je leur réponde ?

 

Notre société est devenue si policée -surtout si policière- qu'il est mal vu d'appeler un chat, un chat et un Arabe, un Arabe.
Il faut user de périphrases, un Arabe est devenu un "rebeu", ça fait jeune et pas raciste.
Un Noir est devenu un "black", la couleur ne change pas mais on a bon en vocabulaire.

 

Juif  est devenu un gros mot, "feuj" un jour, feuj toujours.

 

Y a pas d'homo, y a que des gays, c'est la même chose mais en anglais, avouez que ça change tout...

 

Messieurs les censeurs, je vous em...de et je dis ça avec courtoisie...

 

Un blog avec des vrais morceaux de vi(c)e...

Repost 0
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 10:10

Vous vous souvenez de ma cousine, celle qui travaillait au bloc opératoire dans une clinique parisienne du centre de Paris. Cette clinique est fermée (une belle opération immobilière) donc je peux aujourd'hui raconter cette histoire.

 

Cette clinique recevait du beau monde, quelques acteurs connus, des personnes ne connaissant pas les fins de mois, quelques petites opérations mais la clinique faisait plutôt dans l'examen coûteux nécessitant une petite anesthésie générale.

 

Un jour, une femme élégante, sac de grand faiseur, bijoux, vocabulaire choisi se présente pour subir une coloscopie, l'examen se passe bien et la femme se retrouve en salle de réveil.

 

A la surprise de ceux qui se trouvaient dans la salle de réveil, et bientôt d'une grande partie du personnel de la clinique, tous entendirent la brave dame se mettre à psalmodier : "S'iiiil vous plaîîîît madame...S'iiiil vous plaîîîît madame... Uuuune petite pièce pour manger...".

 

Moralité : Il ne faut jamais se fier aux apparences.

 

Comme disent l'Ours et l'Homme: "la Roumanie, c'est pas un pays, c'est un métier".

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 09:21

Pendant que l’Homme est en train de dévider le fil de ses souvenirs, je souffre, moi.
Bon, pas en silence, je sais pas faire...

Et il s’en fiche !
Vous connaissez l’Homme, il ne regarde que mes yeux, qu’il dit, mais je le connais, il « mate ».
Mais il ne voit pas mes pieds.
Et pendant ce temps là, j’ai mal, j’ai les pieds qui doublent de volume dès qu’il fait chaud et que je marche.
Hier, je suis allée à la pharmacie.
J’ai montré mes pieds et leur côté « rôti de dindonneau ».
Et j’ai failli gifler le pharmacien quand il m’a annoncé « vous faudrait des chaussettes de contention ! »

Je les ai prises mais pas encore passées. J’hésite…
Vous voyez bien pourquoi:

 

chaussettes contention

 

J'attends que mon médecin revienne, j'espère autre chose que ces machins de vieux…

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 11:17

la-mer-mediterranee.jpg  

Les enfants téléphonent souvent.
Ils sont heureux, donc nous aussi…
J’aime bien quand les enfants sont en vacances, nous aussi ça nous fait des vacances…
La Merveille est très occupée, je l’ai parfois au téléphone, en coup de vent.
Elle pleure parfois, « un moustique m’a piquée », « papa a failli me noyer » là, je menace l’Ours de lui faire retirer sa fille.
Elle est très occupée, elle a le béguin pour A., en vacances avec elle.
Je lui demande « Et J. Alors ? » et la Merveille, fort pragmatique, me répond « tu sais, mamie, c’est les vacances, il ne faut pas trop penser, on verra ça à la rentrée… »

Mon cerveau est aussi en vacances, j’ai eu toutes les peines du monde à faire cette toute petite note…

Repost 0
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 10:31

Musee-de-la-vie-romantique-3.jpgMusee-de-la-vie-romantique.pngMusee-de-la-vie-romantique-2.jpg

 

Plus pour le jardin, les roses et le salon de thé que pour les collections permanentes, que je connais par coeur.

 

L'atelier d'Ary Scheffer était fermé au public, on y prépare l'exposition de septembre sur : "Les intérieurs romantiques du 19ème", je me laisserai peut être tenter.

 

Nous étions bien, il ne faisait pas trop chaud, nous avions même droit à un peu de vent...

Repost 0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 10:02

Pendant que le Goût se penche avec attendrissement sur sa jeunesse lointaine, je lave des nappes...
U
ne par jour.
Car le Goût est très maladroit.
Le trio tomate-mozarella-basilic laisse toujours couler son huile devant lui.
Son verre se renverse tout seul.
L'assiette n'arrive pas forcément indemne dans la cuisine.

 

Pendant que le Goût revisite ses amours, je nettoie le dessus des portes, frotte les carreaux de la salle de bains et lui repasse ses chemises.
Il pourra faire le "kéké" en allant chercher son Libé....

 

Mais, je me dois d'être honnête, il fait la cuisine, les tomates, le jambon et les haricots verts, -en bocal et bio les haricots verts- mais il ajoute un filet d'huile d'olive et émince une échalote.
Il lui arrive aussi de faire des plats élaborés.
Mais là, les taches sont plus grandes...

 

le-chat-de-Gaston.jpg

Repost 0
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 10:24

Lorsque vous serez tous revenus, que vous râlerez après les bouchons et pleurerez vos vacances enfuies, je partirai tôt, très tôt, trop tôt mais si on accepte de se lever à l'aube, le prix diminue.
Comme le prix du billet pour une personne varie entre 42€ et 195€, il faut savoir se sacrifier...

 

J'irai voir la maison de Freud, à vous de deviner laquelle...

 

J'irai visiter un château, vous ne pouvez pas deviner lequel...

 

Et vous verrez, au mois de septembre il fait toujours beau, les enfants sont à l'école et ceux qui ne sont pas au chômage ont repris le travail...

Bien fait !

lever-de-soleil.jpg

Repost 0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:19

Certaines "lectrices anonymes" -dégonflées, va !- vont encore dire que je n'arrête pas de me plaindre.

Depuis que le Goût a eu un cancer -c'est d'un commun, de nos jours-, ma tension a grimpé et n'a pas voulu redescendre à des valeurs normales.
Du moins pour mon médecin, qui comme de nombreux médecins, évite de se soigner.

 

Je dois donc prendre un cachet chaque jour, ce truc est censé régulariser ma tension mais il n'est pas dénué d'effets secondaires.
Je ne vous parlerai pas de tous, je fais partie de cette catégorie de patients qui refusent de lire les listes d'effets secondaires.
J'en ai déjà beaucoup, je ne veux pas les avoir tous !!!

 

L'un des plus pénibles, pour ce qui me concerne, ce sont les troubles du sommeil.
J'ai déjà le sommeil suffisamment capricieux.
Depuis quatre heures ce matin je suis réveillée.
J'ai entendu passer le premier train, puis les premières voitures, puis les poubelles et maintenant les marteaux-piqueurs.

 

Je me plains et j'aime ça !
Je ne dors pas mieux mais je suis soulagée de partager mes petites misères avec vous, lectrices, anonymes ou non...

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 09:27

Ceux et celles qui partent toujours au mois d'Août ne connaissent pas la sensation délicieuse d'avoir leur ville (presque) rien qu'à eux.

 

Je partage ma ville avec les touristes, j'adore les Américains.
Même quand il pleut à verse, ils gardent le sourire malgré le parapluie chinois qui ne tiendra pas la journée.

 

Ma ville de banlieue, si on fait abstraction des travaux qui ont repris ce matin, a presque un air de bord de mer.

 

La preuve:banlieue

Repost 0