Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 10:36

Caries

Je viens de lire un article qui m'a mise en rage.

 

Pauvre et malade, c'est déjà pas simple, "bénéficier" de la CMU n'est pas une sinécure, les médecins sont rarement preneurs et les dentistes encore moins, les écoles dentaires ne sont pas nombreuses et parfois plus onéreuses que le dentiste du coin.

 

Un philanthrope a donc eu une idée de génie, créer une entreprise de prothèses et créer une association à but non lucratif de deux centres dentaires à Bondy et à Aubervilliers, communes très pauvres.
Ces centres n'acceptent pas les enfants, les petits pauvres n'ont qu'à garder leurs caries, en effet, ils pleurent, ils font perdre un temps précieux et on ne pose pas de "ratelier" aux enfants.
Leur redresser les dents est un travail de longue haleine qui ne rapporte pas assez rapidement.

 

 En revanche, arracher toutes les dents, même les bonnes, à un malheureux, lui poser un ratelier "sécu", lui faire supporter des séances longues et douloureuses - le pauvre ne se plaint pas-, c'est rien que du bénéfice, pas d'impayé, c'est la sécu qui paie et si le malheureux n'arrive à mastiquer, c'est pas grave, de toute façon, il n'a pas grand chose à mettre dans son assiette.

 

Et qui va vérifier que le travail est correctement effectué ? La SS n'a pas embauché un dentiste conseil depuis 2005...

Les profiteurs de la misère ont de beaux jours devant eux...

Repost 0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:38

Hier, nous sommes partis pour voir l'exposition de Doisneau à la Mairie de Paris, nous étions trois et je vous rappelle que les expositions de la Mairie de Paris sont gratuites.

 

L'Homme est dispensé de faire la queue, il a une petite carte orange qui lui permet ainsi qu'à son accompagnatrice, de ne pas faire la queue.

 

Nous avons souvent été trois et jamais personne ne nous a jamais empêché de passer.
Hier nous nous sommes trouvés devant un jeune peigne-cul, tout imbu de sa petite importance, qui voulait bien en faire passer deux mais la troisième personne devait faire la queue.

 

 

Donc, il fallait entrer à deux et attendre à l'intérieur la troisième, attendre une petite heure, le temps de regarder l'exposition, puis de la regarder à nouveau avec notre amie.

 

C'est complètement idiot puisque les gens entrent au compte goutte, donc coincés à l'intérieur, nous empêcherions deux nouveaux visiteurs d'entrer mais "quand la stupidité s'en même, les dieux eux mêmes, luttent en vain" (merci Mr Goethe).

 

Nous n'avons pas vu l'expo mais nous avons profité d'une journée bien agréable...Rentree-des-classes-Doisneau.jpg

Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 10:26

Se faire réveiller à 6 h 30 par un ami de l'Homme, qui lui demande de lire le Figaro.
L
ire le Figaro, nous !  Pourquoi pas voter Marine en plus ?

 

Passer une partie de sa journée d'hier à essayer de faire croire à un autre ami que nous ne sommes pas inquiets pour lui, il vient de perdre cinq kgs, il est jaune, il respire mal, son foie de buveur d'eau, est beaucoup trop gros et trop dur, pas facile de le rassurer.

 

C'est peut être la journée de la femme, ce dont je me moque comme de ma première chemise, pas de discours, des actes, des salaires corrects et une véritable égalité mais j'ai surtout l'impression que, c'est chaque jour la journée du petit garçon, celui qui sommeille en chaque homme...

Repost 0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 10:24

Non, ne rêvez pas, je vais vous parler des mes ronflements.
C'est le Goût qui le dit: je ronfle.
Je veux bien le croire, l'Ours a confirmé...

 

Le Goût aussi ronfle mais ses ronflements ne le dérangent pas.
Il faut dire que nous sommes en décalage horaire, il se couche, retire ses lunettes et dit : "Je dors".
Et il le fait ! Ça m'énerve !
Il se met à ronfler et il m'empêche de lire...

 

Avant, le Goût ne s'était jamais rendu compte que je ronflais, il fermait l'oeil et, huit heures après, il se réveillait frais comme un gardon.

 

Depuis qu'il doit boire deux litres d'eau par jour, le Goût se lève la nuit et peine à se rendormir, alors il me réveille pour m'annoncer que je ronfle, que je dois me tourner, etc., il fait de mes nuits un enfer.

 

Je lui ai déjà proposé d'aller dormir ailleurs, il ne veut pas, il aime mes pieds froids sur ses pieds chauds, alors, je lui propose un truc, il fait comme moi, il supporte les ronflements de sa voisine de lit...

Repost 0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 10:16

jeune fille N RockellL'Homme me demande de quoi j'ai envie, il espérait que j'allais lui répondre : "Un petit bracelet en argent", j'ai adoré les petits bracelets en argent mais c'est fini, je mets toujours les mêmes et encore, pas tous les jours.

 

J'aimerais, et là, je sais que je demande beaucoup, une tringle en bois de 2 m 50, qu'il la pose et que je puisse enfin profiter de mes doubles-rideaux dans ma chambre.

 

Le 16 mars, j'arrivais de Caen, l'Homme était déjà chez les enfants depuis quinze jours, à la suite de sa dernière hospitalisation.

 

Une année, c'est un délai suffisant, non ?

Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 11:47

Demain, ça fera quelques années que nous sommes mariés, un chiffre rond. Pour vous faire trouver l'année, il vous suffit de vous rappeler l'enterrement de Pierre Overney.

 

Je me suis mariée un jour de manifestation, logique, j'épousais le Goût, nous avons manifesté longtemps pour un monde plus juste.

 

Aujourd'hui, je trouve le monde plus dur, l'argent trop présent chez certains, c'est indécent de gagner autant d'argent sur le dos des plus faibles, et pas assez présent chez la grande majorité.

 

Nous avions choisi de nous marier pour des raisons pratiques, j'attendais l'Ours et nous trouvions plus simple de porter tous le même nom.

 

Ces années ont passé à la vitesse de l'éclair, de bons moments et de sacrées galères.

 

Nous nous sommes beaucoup croisés le Goût et moi, j'étais coincée dans ma librairie et lui toujours en voyage, c'est sans doute pour cette raison  que nous sommes encore mariés aujourd'hui.

 

Il me suffit de tourner la tête, il est là, le cheveu noir et trop long, un air de premier communiant, un Ours blond devant le bassin du Luxembourg.

 

Ca passe si vite...

Repost 0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:40

Demain, tu vas avoir cinq ans.
Tu deviens une grande.
Déjà tu ergotes...

 

 Je me souviens de ta naissance comme si c'était hier. Tu devais naître en avance mais comme toutes les filles, tu n'étais pas à l'heure.
Je ne sais pas si la menace de déclencher l'accouchement a été efficace mais tu as décidé qu'il était temps de faire connaissance avec la famille.

 

Tes parents sont partis tranquillement à pied à la clinique, l'Ours a téléphoné, nous sommes à notre tour partis et avons retrouvé Manou dans un café.
La clinique était en travaux, pas de salle d'attente pour les familles.

 

L'Ours faisait la navette entre le café et la clinique.
Puis l'Ours n'est plus revenu, je ne sais plus de quoi nous parlions, de toi sans doute...

 

Enfin l'Ours est venu nous chercher, tu étais là, tu étais la plus belle et nous allions enfin faire ta connaissance.

 

Voilà ce que tu étais:

 

Merveille_nouveau_ne.JPG

Ta maman était fatiguée mais, comme toutes les mères, elle te regardait, te dire que nous t'avons trouvé absolument superbe est inutile...

 

Ma puce, vivement demain que tu souffles tes cinq bougies.

Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 11:18

Nous au village, on a aussi de beaux dealers

Pas très discrets les dealers, puisque la grand'mère que je suis les a repérés.

 

Lorsque je suis arrivée, ils ne tenaient pas les portes de l'immeuble en face de chez moi, un immeuble habité par la France qui ne lève tôt, celle qui fait peur à notre encore Président, celui qui ne connaît que deux banlieues  La Défense et Neuilly.

 

Ils sont très jeunes, ces travailleurs indépendants, entre quinze et dix-sept ans.
Ils ne bougent même pas lorsque la maréchaussée passe.
Il faut dire que nous sommes en période électorale, la banlieue doit rester tranquille, même pas un petit feu de poubelle, alors si, pour acheter la paix sociale, ça doit dealer, et bien dealons...

 

Je ne les crois pas très intelligents mes apprentis, je serais à leur place, le sept mai, je retournerai à mes chères études car je sens que le temps de l'indulgence pour nos têtes brunes -j'ai pas vu de blond-, va s'évaporer comme neige au soleil...

 

 

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 10:27

Je rêvais d'emmener la Merveille au cinéma, c'est fait.

 

Hier, nous sommes allés voir Zarafa, l'histoire d'un petit garçon africain qui se prend d'amitié pour une petite girafe.

 

J'avais prévenu Merveille, c'était parfois triste.
Collée contre son grand-père -je suis parfois un peu jalouse-, elle n'a rien perdu du film.
Lorque Hassan a rougi, en regardant une capitaine pirate, elle a prévenu son grand père : "Il est amoureux...".

 

Et le soir, elle a expliqué à ses parents, que même la mort de la vache, ce n'était pas triste puisqu'elle devenait un très beau papillon.

 

Ensuite, elle a voulu jouer à la dinette à la maison.
Avant son départ, j'ai parlé de rangement.
Elle a été sauvée in extremis par l'arrivée de son père...

Repost 0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 10:51

Ecrire lorsqu'on a rien à dire, pas de motivation.

 

J'ai passé l'essentiel de ma semaine à dormir même Brunetti et Venise n'arrivaient pas à lutter contre la fièvre.

 

Cette semaine commence sous le signe de la toux, la bronchite annoncée est arrivée avec retard, c'est normal, je ne suis jamais à l'heure.

 

Le Goût peste, râle, tousse, c'est presque la routine.

 

J'ai commencé un "Eté sans les hommes", je devrais arrêter d'acheter à la couverture, la poésie féministe américaine, c'est pas vraiment ma tasse de thé.

Repost 0