Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 10:02

J'ai vécu 18 ans dans le 17ème arrondissement, mon quartier d'enfance, je m'y promène parfois, la nostalgie a fichu le camp.

 

 J'ai quitté mes parents et j'ai loué ma première chambre de bonne, rue Saint Séverin, juste en face de l'Eglise, invisible pour moi car ma seule fenêtre était une fenêtre sur cour.
Une cour qui sentait mauvais.
J'avais la chance d
e vivre dans un immeuble avec restaurant et les cuisines de "ce truc" donnaient sur la cour.
J'espère qu'aucun touriste n'est mort d'avoir mangé là...

 

 Je passe sur les autres chambres, rien n'a changé, plus c'est petit, plus c'est moche, plus c'est onéreux, comme je travaillais la journée et que je poursuivais mes études le soir, finalement je passais peu de temps dans ma chaumière.

Ensuite, je me suis mariée, j'ai vécu 15 ans dans le Marais, j'ai acheté ma première librairie et j'ai déménagé très souvent, à l'époque, c'était facile.
J'essayais de trouver du calme, pas la peine d'écrire que je ne l'ai jamais trouvé dans ce quartier...

J'ai passé une seule année dans le 11ème arrondissement, un quartier que je n'aime toujours pas, même en plein soleil, il est triste.

Nous avons passé l'année à chercher un autre appartement, c'était devenu moins simple, on ne trouvait rien, c'est comme çà que j'ai atterri en banlieue ouest, à Chatou, ce n'est même pas vraiment la banlieue, c'est carrément la province...

J'arrête là, pour aujourd'hui, je ne suis même pas encore rendue à l'époque où je suis retournée vivre dans mon quartier d'enfance...

Repost 0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 09:37

L'autre jour, nous avons eu envie d'aller chercher Merveille à l'école. Nous n'avons pas prévenu, donc nous attendons dehors, c'est L'Ours qui vient la chercher, pressé, comme toujours...

 

 Merveille demande si elle peut venir jouer à la maison, juste au moment où j'accepte, son père dit non, Merveille pas folle : "Tu disais quoi Mamie ?".

 

 Merveille a décidé de venir jouer à la maison ce dimanche, elle a refusé la Brocante, elle joue tranquille avec mes bracelets, en casse un, en plastique pleine peau, décide de garder les reliques.

 

Merveille a faim, deux grandes tartines bien beurrées, elle a toujours faim, son grand père lui propose de la salade de pommes de terre, il retirera les oignons, Merveille ne les aime pas, deux assiettes plus tard, la dernière lèchée pendant que j'ai le dos tourné laissera des traces sur son T-sirt, Merveille retourne à ses jeux.

Al'heure de retourner chez ses parents -Merveille a école le lendemain- , je lui demande en riant si ses parents la nourrissent, Merveille me répond : "Parfois, je me demande...", elle a l'oeil qui frise...

Je suis une grand mère heureuse, Merveille a de l'humour.

Repost 0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 10:27

Lorsque nous sommes arrivés dans le 9.2, nous sommes allés nous inscrire sur les listes électorales, aucun problème, ça mérite d'être souligné.

 

En ce qui concerne la Sécurité Sociale, enfin sociale..., c'est vite dit, les choses sont plus compliquées.
Nous sommes allés mettre nos cartes à jour, l'Homme a alors vu la sienne "invalidée".
Il a dû se faire faire une attestation et attendre plusieurs mois une magnifique carte vitale avec photo.

 

 Quant à moi, je dépends toujours de la Sécu de Caen, malgré mes démarches.
Je suis une "sans adresse" à Caen mais je bénéficie d'une couverture sociale dans une ville que je n'habite plus depuis six mois !

 

 J'ai fait le siège de la Sécu de ma nouvelle ville en vain, j'ai trouvé des interlocutrices charmantes mais la courtoisie n'assure pas l'efficacité.

 

La Sécu des Hauts de Seine a fini par me conseiller de rester comme ça sinon j'allais me retrouver sans couverture sociale.

Donc, ce matin, j'avais un mail de ma caisse du Calvados.

Kafka ! Sors de ce corps ! 

Repost 0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 09:16

Je ne résiste pas.

 

Lu dans le Libé du samedi 17 une annonce :

 annonce gonflée

 

Remerciements à Libération

 

Innocence de la personne ? Escroquerie ? Farce ?

 

Je me pose encore la question ce matin...

 

Repost 0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 09:24

Le grand père est l'ogre, il le fait très bien, la Merveille adore son "Ça sent la chair fraîche ! Il y a des petits enfants cachés ici ! Je veux en manger un tout de suite ! "...

 

Je fais le loup, la Merveille se cache et je fais semblant de ne pas la trouver, je l'entends rire, elle est sous la table, je fais semblant de ne pas la trouver, elle glousse derrière la porte de la cuisine.

 

L'Ours, lui, râle. Il est enrhumé, c'est bien le fils de son père, il ne lit pas mon blog mais me parle de mes derniers articles...

 

Comment voulez vous que je me lâche, l'Ours est le lecteur le plus critique, enfin celui qui me le dit...

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 10:17

Les banques se lâchent, rassurez vous, pas sur les gros clients...
Non, sur les retraités ! Alors que nous sommes les seuls -pour l'instant- à toucher des revenus, prévisibles et à date régulière.

Nous sommes clients de cette banque depuis notre retour en France
Nous n'y avons jamais eu d'ennui, nous avons même une autorisation de découvert, bien utile au mois de septembre, le mois le plus difficile à terminer.

 L'Homme tient les comptes avec fermeté, hier, nous descendons faire nos courses, sans palpitation aucune, nous sommes "dans les clous".
O surprise ! La carte est refusée ! Comme la carte de l'Homme arrive à expiration, -je me suis retrouvée sans un maravedi à Caen avec une carte muette- , je lui propose la mienne, refusée également.

 Ce matin, nous recevons un courrier de notre banque.
Pas gentil le courrier !
L'Homme saisit son téléphone et demande à parler au Directeur.
Il est parti le directeur, ça commence mal...

Cerise sur le gâteau, nous apprenons que notre découvert est arrivé à expiration, le découvert avec date de péremption, c'est nouveau comme concept, je me demande si Monsieur Trichet a les mêmes problèmes que nous.

Vous connaissez l'Homme, il parlemente mais je sens que nous allons devoir aller faire une visite de courtoisie au nouveau directeur.
En somme nous allons devoir jouer nos M'sieu Eddy, le lèche-bottes blues, quoi...

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 11:56

Un jour ou peut être une nuit, une blogueuse m'a inscrite sur ce site . 

 Pascal Foucher, 52 ans et trois enfants, se bat avec humour et détermination contre un cancer, rien de plus banal à notre époque, on est tous entouré de cancéreux et malheureusement, rien de dit que nous serons épargnés.

 

Lui n'a pas beaucoup de temps, la maladie gagne du terrain et il veut bénéficier d'un traitement qui, pour l'instant, lui est refusé, faute d'AMM.

Il se bat sur tous les fronts.

Alors si vous voulez l'aider, il faut vous rendre sur le site de la Maison du Cancer, lire son histoire, et commenter.

 

 

Repost 0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 10:12

Depuis un certain temps OB a des vapeurs. Commenter devient le parcours du combattant, il faut à chaque fois remettre ses identifiants.

 

Ca me fatigue, ça m'énerve !!!

 

Je me demande si je ne vais pas, une nouvelle fois, changer de plateforme.

 

En attendant, je lis mais je ne commente pas.

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 09:22

Petit à petit, nous découvrons notre banlieue, le meilleur boulanger, le pire.

 Le pire, on n'a pas pu le tester.
Il est en prison.
C'est le voisinage qui le dit, l'immeuble a bien failli sauter.

Le Boulanger ne faisait pas son blé, il a voulu se venger de ses voisins qui allaient acheter leur pain ailleurs et éventuellement toucher l'argent de l'assurance...
C'est marrant, il me fait penser à un sketch de Fernand Raynaud: "Chuis pas un imbécile, chuis douanier !".

Bon, revenons à notre Boulanger, dans l'espoir de détruire sa boutique et de faire sauter le pâté de maisons, il a aligné trois grosses bonbonnes de gaz dans sa cave et il a allumé le feu, comme disent les vieux animateurs télé.

Seule la première bonbonne a explosé.
En plus d'être bête, il est maladroit, les pompiers sont arrivés avec la police.
Comme il assistait au spectable, il a été cueilli.

On vit une époque formidable...

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 09:50

Ca commence à faire un bail mais je m'en souviens comme si c'était hier.

 A l'heure où j'écris, j'avais tellement mal, pas de péridurale, que je voulais me jeter par la fenêtre...
Tu connais ton père, il a dit que je me trouvais au rez-de-chaussée.

 

 Vers midi, je suis descendue en salle de travail, tu n'étais pa pressé, j'étais à la clinique depuis la veille...

 

A 13 heures 50, toi qui aimes la précision, tu as poussé ton premier cri, j'ai eu le temps de te trouver beau, toi mon fils et ça c'est gâté, un peu pour toi, beaucoup pour moi.

Le temps a passé, si vite, trop vite.

Bon anniversaire Mon Ours.

Repost 0