Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:27

Hier, Merveille est venue, elle est restée. C'est une  fille, une vraie, elle se pèse, se regarde, demande du rouge à lèvres, joue avec intensité, fait fuir Balagan.

 

 Son père, en petit Parisien, n'a jamais joué dehors mais il avait le droit d'aller voir des copains, pas à 4 ans, mais à partir de 8 ans.
Il pouvait alors aller jouer chez ses copains.

 

Avec la Merveille, nous sommes tous méfiants, lorsqu'elle marche, elle doit être devant nous, nous la surveillons avec attention. Heureusement, Merveille est, dans la rue, une petite fille obéissante.

 

 Nous sommes certainement tous traumatisés par les enlèvements d'enfants dont les média nous rebattent les oreilles.

Nous n'avons plus d'information, seulement des faits divers.
Des faits divers qui font peur...

Hier soir, lorsque ses parents sont venus la chercher, ils sont arrivés avec le plateau de café, ça valait la peine de quitter la petite maison, petite maison réclamée par la Merveille.

Je suis d'accord avec elle, j'aurais bien voulu avoir les moyens de la garder...

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 09:50

La querelle des anciens et des modernes...

 

 Cette nuit, j'ai rêvé que je demandais un appartement dans mon ancien immeuble de la rue Rambuteau, un quatrième étage sans ascenseur, des recoins, des cheminées, trois cheminées...
Il y avait aussi une grande cuisine et une pièce en croix, impossible à meubler.

Ici, j'ai un ascenseur, des placards partout, une cuisine aménagée, un petit balcon et pas de cheminée.

Je crois qu'il faut de gros de moyens pour allier le charme de l'ancien au fonctionnel du moderne.

 

Je n'ai pas fini de manger mon père...début à Caen

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 10:36

 Hier, je suis partie en pélerinage dans mon quartier d'enfance, plus exactement dans celui de mon arrière grand-mère.
Sa rue porte le nom d'un peintre peu connu, je n'ai vu ses oeuvres qu'à Londres, à la Wallace Collection, oui l'homme des fontaines.

 Le quartier n'a guère changé, le lycée Carnot est en travaux, HEC a quitté les lieux depuis longtemps, l'école hôtelière n'existe plus.
L'Eglise Suédoise, elle, est toujours à la même place...

 

 Ce quartier n'a jamais été franchement gai, même le parc Monceau a toujours eu un côté guindé, les nounous africaines ont remplacé les nurses en costume, c'est le seul changement notable.

Les commerces de bouche ont presque tous disparu, la boucherie de la rue Jouffroy est devenue casher. Ma tante a vécu à côté jusqu'à ses 94 ans, elle est partie vivre dans le midi où elle vient de mourir à l'âge respectable de 97 ans.
Faut croire que la cupidité conserve...

Les terrasses de café étaient prises d'assaut, du côté de l'ancienne adresse de l'Ours mais à partir de la rue Jouffroy, tout était fermé pour le Shabbat, je croyais pourtant que le quartier juif était rue des Rosiers, il faut croire que l'exil continue...

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 09:42

Depuis quelques années, cinq pour être précise, le mois d'avril n'est pas mon mois préféré, ce n'est certainement pas le mois préféré du Goût, en plus cette année, nous sommes en retard, l'épisode de la Clinique du Parc, a retardé le passage au scanner.

 

Alors, au lieu d'accrocher tableaux, de chercher des rideaux supplémentaires -j'ai de grandes fenêtres-, je lis des âneries et je dors mal.

 

Hier, je suis allée au Monoprix de ma nouvelle ville, pour me faire livrer du terreau, pour planter mes cosmos et mes pavots sur mon mini-balcon.
Et, bien entendu mon magasin livre tout sauf le terreau...et le terreau, c'est lourd.

 

J'ai donc lu le "Elle" sur les rondes, une qui fait du 44, une bombe atomique avec des seins, des hanches, et la taille fine, le genre de femme qui donne aux hommes le regard du loup de Tex Avery, ça m'aide vachement !

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 09:34

Pas vraiment envie d'écrire en ce moment, la routine qui s'installe.

 

L'Homme est parti ce matin très tôt voir Mini-néphro, je ne suis pas allée avec lui parce que je ne sers à rien, j'attends un livre à la main, que je ne lis pas, ça ne donne pas envie de lire une salle d'attente d'hôpital.

 

Il me téléphonera en sortant et ira voir notre ancienne voisine, j'espère, pour lui, qu'il ne croisera pas Madame de...

 

Je verrai ou non les enfants, et si je suis courageuse, je planterai des cosmos et des pavots, mais il me faudra ramener du terreau et des pots, c'est le côté pas drôle de la chose.coquelicots.jpg

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:52

J'ai du parquet flottant même dans la cuisine, c'est pas malin de mettre du parquet flottant dans une cuisine puisque les taches d'eau laissent des traces.

 

Je fais tous les magasins de bricolage du coin pour trouver un produit qui enlève les traces, je ne veux pas traiter avec des produits dangereux à cause de Balagan.

 

Vous avez souvent des idées et du talent.

 

Aidez moi s'il vous plait...

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 10:00

Samedi, ça fera juste un mois que j'ai quitté Caen, j'ai déjà presque oublié ma vie là-bas, le jardin ne me manque pas, la petite maison non plus, un regret pour ma grande cuisine.

 

La Merveille a déjà envie d'autres horizons, c'est peut être génétique. J'ai quitté Tel-Aviv sans problème, Bruxelles sans état d'âme et la Rue de Bagnolet avec joie, les "sirop cognac" de la Flèche d'or ne me manquent pas et Milky a changé d'arrondissement.

 

Je prends mes marques ici, sans me presser, les tableaux ne sont pas tous accrochés, les objets n'ont pas encore de place mais je m'en moque... 

Le couscous était bon, la Merveille grognon, elle commence à être malade, juste pendant les vacances. C'est pas juste !

Tout à l'heure, je vais abandonner l'Homme pour aller déjeuner avec Manou.

 

Je ne sais qu'une chose, abandonner des lieux, ce n'est rien, retrouver les siens, c'est le plus important.jardin abandonné

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 10:34

Le couscous embaume déjà la cuisine. Tout à l'heure, nous rejoindrons la terrasse des enfants, il fait beau, nous ferons griller les premières merguez de la saison.

 

La Merveille, qui devient timide avec les autres enfants, jouera avec les grands, ceux qui lui sont acquis.

 

La Merveille, qui hier a dit : "Mamie, tu m'emmèneras voir une mer que je ne connais pas ?"canard du marais

 

Ça, c'est pour la nostalgique des canards de Batignolles, et ça montre que les canards du Marais sont les mêmes...

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 09:20

Hier, je vais voir mon médecin, comme je donne toujours dans la facilité, j'ai gardé mon généraliste dans le 4ème arrondissement, je suis même venue le voir lorsque j'habitais Caen.

 

Sa salle d'attente est petite, le soleil chauffe la pièce comme en plein été, j'ai chaud mais moins que le jeune homme venue avec sa copine, il a l'air d'être sur le point de mourir, prudente, je me suis installée le plus loin possible.

 

La salle se remplit, des femmes refaites aux lèvres de mérou, impossible de leur donner un âge, et mon jeune homme continue à se faire tapoter le front par sa Dulcinée.Comme, je suis une bonne mère, je regrette de ne pas avoir de Doliprane sur moi, j'y pense mais je ne dis rien, je fais semblant de lire, j'observe...

 

C'est le tour du mourant, c'est rapide, à mon tour, je connais bien mon médecin, je lui demande pourquoi ce jeune homme n'a même pas eu l'idée de prendre un truc pour faire baisser sa fièvre, fataliste, le médecin hausse les épaules.

 

Finalement, je crois que le gamin aimait bien se faire tapoter le front et le cou par sa copine et qu'il se sentait plus mâle avec sa fièvre...

 

 

 

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:09

JJF a été requise d'office pour accompagner les enfants dans une ferme du côté de Rambouillet, une ferme d'opérette, les animaux meurent de vieillesse, ils sont là pour montrer la "nature" aux petits parisiens.

 

Si nos hommes politique connaissaient l'école de la Merveille, ils y apprendraient que la mixité sociale est possible; Il faut des "professeurs des écoles" motivés et des parents avec une certaine ouverture d'esprit.

 

Lorsque les enfants sont sortis du car, on aurait dit une publicité Benetton.
Je suis sûre que certains enfants voyaient des vaches et des moutons pour la première fois.

 

La Merveille avait eu mal au coeur dans le car, elle n'a même pas eu peur quand une vache lui a montré son affection en commençant à lui machouiller le pull, il faisait beau dans le 9.2, les lilas étaient en fleurs, les tulipes aussi.

 

Je ne sais pas ce qui m'arrive, je donne dans l'angélisme.merveille de dos

Repost 0